Ppt francophonie

1,350 views

Published on

20 martie 2015 ziua francofoniei

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,350
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
22
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Ppt francophonie

  1. 1. LE 20 MARS
  2. 2.  C’est d’abord parler français, cette langue de l’amour et de la poésie, c’est l’admiration pour la civilisation qui a donné tant des valeurs. Le terme de francophonie apparut pour la première fois en 1880. C’est le géographe français Onésime Reclus (1837-1916) qui l’a employé pour désigner les espaces géographiques où la langue française était parlée. Il s’agit de l'ouvrage France, Algérie et colonies.
  3. 3. On entend aujourd’hui par francophonie (avec une minuscule initiale) l’ensemble des PEUPLES ou des groupes de locuteurs qui utilisent partiellement ou entièrement la langue française dans leur vie quotidienne ou leurs communications. Le terme Francophonie (avec une majuscule) désigne plutôt l’ensemble des GOUVERNEMENTS, pays ou instances officielles qui ont en commun l’usage du français dans leurs travaux ou leurs échanges. Donc, on parle de deux réalités différentes selon qu’on écrit francophonie (peuples ou locuteurs) ou Francophonie (gouvernements ou pays).
  4. 4. Habib Bourguiba (1903-2000) Léopold Sédar Senghor (1906-2001) Hamani Diori (1916-1989)
  5. 5. Les membres de la Francophonie (plus de 50) sont ceux qui font partie des Sommets francophones. Le statut de membre de ce «club francophone» tient généralement du fait que le français est une langue officielle ou co-officielle dans un pays ou une région. Il y a aussi des pays membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) qui n’ont pas le français comme langue officielle ou co-officielle, mais où on enseigne le français comme langue étrangère, comme c’est la cas en Roumanie.
  6. 6. Bénin (Afrique) Burkina Faso (Afrique) Burundi (Afrique) Communauté française de Belgique Congo-Brazzaville (Afrique) Côte d’Ivoire (Afrique) France (Europe) Gabon (Afrique) Genève (canton suisse) Guadeloupe (FR) (Antilles) Guinée-Conakry (Afrique) Guyane française (FR) (Amérique du Sud) Jura (canton suisse) Mali (Afrique) Martinique (FR) (Antilles) Mayotte (FR) (océan Indien) Monaco (Europe) Neuchâtel (canton suisse) Niger (Afrique) Nouvelle-Calédonie (FR) (Pacifique) Polynésie française (FR) (Pacifique) Québec (CND) (Amérique du Nord) Réunion (FR) (océan Indien) Sénégal (Afrique) Togo (Afrique) Vaud (canton suisse) Wallis-et-Futuna (FR) (Pacifique)
  7. 7. Belgique fédérale: néerlandais/ français/allemand Berne (canton suisse): français/ allemand Cameroun (Afrique): français/ anglais Canada fédéral: français/ anglais Centrafrique: français/ sango Comores (océan Indien): français/arabe Congo-Kinshasa (Afrique): français/anglais Djibouti (Afrique): français/ arabe Fribourg (canton suisse): français/ allemand Guinée équatoriale (Afrique): espagnol/ français Haïti (Antilles): français/ créole Luxembourg: français/ allemand/ luxembourgeois Maurice (océan Indien): français/ anglais Nouveau-Brunswick (CND): français/ anglais Nunavut (CND): français/ anglais/ inuktitut et inuinnaqtun Rwanda (Afrique): kinyarwanda/ français/anglais Seychelles (océan Indien): français/anglais/créole Suisse fédérale: français/ allemand/ italien Tchad: arabe/ français Territoires du Nord-Ouest (CND): français/ anglais Val-d’Aoste (Italie): français/ italien Valais (canton suisse): français/ allemand Vanuatu (Pacifique): français/ anglais
  8. 8. États partiellement de langue française Algérie (Afrique du Nord): français/arabe Cambodge (Indochine): khmer/ français Louisiane (USA): anglais/ français Madagascar (Afrique): français/ malgache Maroc (Afrique du Nord): français/ arabe Mauritanie (Afrique du Nord): français/ arabe Ontario (CND): anglais/ français Tunisie (Afrique du Nord): français/ arabe États où on enseigne le français comme langue étrangère Albanie (Europe): albanais Andore (Europe catalan Bulgarie (Europe): bulgare, Égypte: (Afrique):arabe Grèce (Europe): grec Guinée-Bissau (Afrique): portugais Liban (Moyen Orient): arabe Macédoine (Europe): macédonien albanais Moldavie (Europe): moldave Pologne (Europe): polonais Roumanie (Europe): roumain Saint-Thomas-et-Prince (Antilles): portugais Vietnam (Assie): vietmanien
  9. 9. Les objectifs de la Francophonie, tels que fixés à l'article 1 de la Charte de la Francophonie, sont : "La Francophonie, consciente des liens que crée entre ses membres, le partage de la langue française et des valeurs universelles et souhaitant les utiliser au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable, a pour objectifs d'aider : - à l'instauration et au développement de la démocratie, - à la prévention, à la gestion et au règlement des conflits, - au soutien à l'Etat de droit et aux droits de l'Homme ; - à l'intensification du dialogue des cultures et des civilisations ; - au rapprochement des peuples par leur connaissance mutuelle ; - au renforcement de leur solidarité par des actions de coopération multilatérale en vue de favoriser l'essor de leurs économies ; à la promotion de l'éducation et de la formation.
  10. 10. L’Agence de coopération culturelle et technique créée par la Convention de Niamey du 20 mars 1970 et devenue l’Agence de la Francophonie, prend l’appellation « Organisation internationale de la Francophonie ». L’ O.I.F, dotée de la personnalité juridique et de la capacité de percevoir des contributions, obligatoires ou volontaires, rassemble sous l'autorité directe du Secrétaire général, le Président Abdou DIOUF, les activités politiques dont il a la responsabilité et les programmes de coopération. Le siège de l’Organisation internationale de la Francophonie est fixé à Paris. M. Abou Diouf Secrétaire général de l’OIF et M. Jacques Chirac, ancien Président de la France
  11. 11. Le Sommet, instance suprême de la Francophonie, se compose des chefs d’État et de gouvernement des pays ayant le français en partage. Il se réunit tous les deux ans. Il est présidé par le chef d’État ou de gouvernement du pays hôte du Sommet jusqu’au Sommet suivant. Il statue sur l’admission de nouveaux membres de plein droit, de membres associés et de membres observateurs à l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie). Il définit les orientations de la Francophonie de manière à assurer son rayonnement dans le monde. Il adopte toute résolution qu’il juge nécessaire au bon fonctionnement de la Francophonie et à la réalisation de ses objectifs. Il élit le Secrétaire général. Les Sommets francophones ont été inaugurés en 1986.
  12. 12. 1986 : Versailles (France) 1987 : Québec (Canada-Quebec) 1989 : Dakar (Sénégal) 1991 : Paris (France) 1993 : Grand Baie (Maurice) 1995 : Cotonou (Bénin) 1997 : Hanoï (Vietnam) 1999 : Moncton (Canada - Nouveau Brunswick) 2002 : Beyrouth (Liban) 2004 : Ouagadougou (Burkina- Faso) 2006 : Bucarest (Roumanie) 2008 : Québec (Canada-Québec) M. Jacques Chirac, M. About Diouf et M.Bertrand Delanoë, maire de Paris
  13. 13. Ce Sommet se tenait sous le thème L'éducation et les nouvelles technologies de l'information. Les technologies de l’information sont devenues des outils indispensables dans le monde d'aujourd'hui. Mais l’accès à ces outils et leur usage sont inégalement répandus dans le monde, ce qui crée de grandes disparités. Le XIe Sommet se proposait de capitaliser et de mettre en œuvre les résultats d’un large processus de réflexion issu de l’ensemble des États et gouvernements membres de la Francophonie. Plusieurs autres sujets étaient également à l'ordre du jour, à savoir la situation des conflits dans le monde francophone, l'élection du secrétaire général de l'OIF. La fin des travaux a été couronnée par quatre grands actes : la reconduction d'Abdou Diouf à la tête du secrétariat général de l'OIF, l'organisation du prochain Sommet de la Francophonie en 2008 au Québec (Canada) et la ratification de la Convention sur la diversité culturelle à l'Unesco. À l'occasion du XIe Sommet, les chefs d'État et de gouvernement ont publié la Déclaration de Bucarest. Discours de M. Jacques Chirac lors de la séance d’ouverture du Sommet de la Francophonie de Bucarest Accueil au Palais Cotroceni de M. Jacques Chirac par M. Traian Basescu
  14. 14.  C'est une langue parlée par plus de 180 millions de personnes dans le monde.  55 États et gouvernements du monde (c'est-à-dire le quart des pays membres des Nations Unies), sur tous les continents, ont le français en partage. C'est pour cela que le français est une langue très utilisée dans la diplomatie.  C'est une langue de grande importance sur les plans culturel, scientifique, artistique, littéraire...  C'est l'une des deux langues de travail des Nations Unies.  C'est une langue cosmopolite, parlée par des gens de toutes le couleurs et de toutes les origines ethniques.  Dans l'Union Européenne, c'est une des langues principales, parlée en France, en Belgique et au Luxembourg ( et c'est justement dans ces pays que pratiquement toutes les institutions européennes ont leur siège!).  Avec le français on peut étudier et faire de la recherche dans un très grand nombre d'universités du monde.  Le français est bien installé dans plusieurs pays et régions d'Amérique, notamment au Canada et au Québec, pays parmi les plus riches et développés sur la planète et, tout près des États-Unis.
  15. 15.  C'est une langue très utile dans le tourisme : on la parle dans des destinations touristiques de grande importance (des Antilles à la France, d'Afrique à la Suisse, de la principauté de Monaco à Tahiti, des Seychelles au Canada...)  Le français est parlé dans un grand nombre de pays d'Afrique, continent ayant un développement démographique très important.  C'est la langue de la mode et de la cuisine qui viennent de France et qui jouissent d'un très grand prestige international.  La connaissance du français comme seconde langue donne un grand prestige culturel.  Apprendre le français comme langue étrangère peut contribuer d'une façon importante à protéger le pluralisme linguistique dans le monde et à éviter la domination exclusive d'une seule langue comme langue internationale; apprendre le français peut contribuer à la démocratie linguistique.  Pour ceux qui apprennent d'autres langues, la connaissance du français est fort utile : par exemple, un nombre important de mots anglais dérivent du français ( mots identiques, par ex. "table, cousin, machine, police", etc; ou modifiés, par ex. " pork, polite, literature, city", etc.)  Le français est une des langues étrangères les plus étudiées dans le monde entier.
  16. 16. C’est votre tour de nous montrer vos connaissances! On vous invite à un CONCOURS par équipes, pour démontrer vos qualités de ‹‹VRAIS FRANCOPHONES››. Bonne chance!

×