Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Voyages et CC - Dr Combes - fév. 2018

474 views

Published on

Voyages et activités de loisirs : Quelles précautions prendre avec une cardiopathie congénitale ? présenté par le Dr Nicolas Combes au CHU Purpan de Toulouse (31) - février 2018

Published in: Healthcare
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Voyages et CC - Dr Combes - fév. 2018

  1. 1. Pôle de cardiologie pédiatrique et congénitale 5èmes Journées Pasteur d’information sur les Cardiopathies Congénitales Patients et familles Samedi 17 février 2018 Cardiopathiescongenitales@clinique-pasteur.com
  2. 2. Planning 9H-9H30 Voyages et activités de loisir : quelles précautions ? Docteur Nicolas Combes 9H30-10H Projet et suivi de grossesse : quelles précautions ? Docteur Nathalie Souletie 10H-10H30 Pause petit-déjeuner 10H30-11H Contraception et surveillance fœtale : Docteur François Heitz 11H-11H45 La chirurgie cardiaque : comment le chirurgien répare ? Explications sur modèles animaux. Docteurs Pascal Chambran et Issam Abouliatim 11H45-12H30 Discussions avec les associations de patients
  3. 3. Voyages et activités de loisir : quelles précautions avec une cardiopathie congénitale ? Département de rythmologie et de stimulation cardiaque Nicolas Combes n.combes@clinique-pasteur.com Pôle de cardiologie pédiatrique et congénitale
  4. 4. Précautions Risques Insuffisance cardiaque Arythmies Lésion de matériel implanté Infections cardiaques Cardiopathie Traitements en cours Prothèses implantées Type de voyage Type d’activité
  5. 5. Bilan précis de la cardiopathie Un bilan précis de la cardiopathie et de son retentissement sera toujours nécessaire pour connaître les précautions /contre-indications éventuelles L’évaluation des lésions résiduelles éventuelles et du statut fonctionnel sera importante
  6. 6. Les capacités fonctionnelles seront différentes suivant les cardiopathies, le plus souvent bonnes Kempny A et al. Eur Heart J 2013
  7. 7. Les activités pourront êtres choisies en fonction des capacités fonctionnelles et de la cardiopathie Kempny A et al. Eur Heart J 2013
  8. 8. Recommandations générales pour les activités physiques
  9. 9. Les voyages Dans tous les cas : 1) Emporter son dossier médical 2) Emporter son ordonnance (DCI ++) 3) Traitement en quantité suffisante sur soi ou à proximité 4) Connaître les centres de soin adaptés avec leurs coordonnées dans le lieu de destination 5) Assurance rapatriement Bien connaître son voyage : conditions climatiques et sanitaires, principales maladies, décalages horaires, durées de transports Vaccinations éventuelles, traitements nécessaires (paludisme…) avec interactions potentielles avec le traitement cardiaque
  10. 10. Les voyages L’avion Cabines pressurisées entre 5000 et 8000 pieds (1500 à 2400m), diminution de la saturation en oxygène, diminution de l’hygrométrie Risque de décès lors des vols exceptionnel : 0,38/1 000 000 passagers Contre-indications cardiovasculaires au vol : - Phlébite ou embolie pulmonaire récente - Insuffisance cardiaque non équilibrée - Hypertension artérielle pulmonaire - Troubles du rythme sévère - Hypertension artérielle sévère non contrôlée Pour les cardiopathies cyanogènes ou PaO2 < 70 mmHg, indication à l’oxygène pendant le vol
  11. 11. Les voyages L’avion Le risque de phlébite Augmenté en cas de cardiopathie, d’insuffisance veineuse, de chirurgie récente, de voyage long > 6H Vêtements amples Contention veineuse systématique (niveau 2) Traitement anticoagulant 2H avant le vol si risque élevé Déambulation, mouvements des mollets pendant le vol
  12. 12. Les voyages L’altitude Au dessus de 2500 m : - Augmentation modérée de la pression artérielle - Diminution de la relaxation cardiaque - Augmentation de la pression artérielle pulmonaire - Augmentation de la fréquence cardiaque - Augmentation de la ventilation - Limitations accentuées chez le patient sous bétabloquant Augmentation du stress cardiaque Contre-indications : - Insuffisance cardiaque non contrôlée - Cardiopathie cyanogène - Hypertension artérielle pulmonaire - HTA non équilibrée - Phlébite récente
  13. 13. Les voyages L’altitude Dans tous les cas, penser à l’acclimatation (montée progressive) et écouter son corps (mal des montagnes) Exemple des chirurgies de Fontan (Brida M et al. Heart 2016)
  14. 14. Les voyages L’altitude Le problème du froid Ennemi du « cardiaque » : stimulation cardiaque excessive et vasoconstriction augmentant le travail cardiaque Se couvrir (+++ la tête) Eviter la transpiration Eviter l’exposition au vent S’hydrater ++
  15. 15. Les voyages Le climat Les pays « chauds » : Attention aux déshydratations : boire beaucoup, de l’eau. En cas de sudation importante, penser à prendre un peu de sel Les signes : - Vertiges en position debout - Coloration foncée des urines - plis de peau Pour les traitements : attention aux traitements diurétiques
  16. 16. Les voyages L’alimentation Les changements d’habitudes alimentaires sont sources : - de troubles du transit - de risque infectieux digestif - de modifications parfois très importantes des apports en sel à risque en cas d’insuffisance cardiaque Objectif < 5g sel/J
  17. 17. Les voyages Les plaies cutanées et le risque d’endocardite Bien surveiller et désinfecter les plaies cutanées (++ pieds), mêmes minimes pour éviter tout risque d’infection propagée au cœur. Attention au « envies » : Percing, tatouages avec nécessité d’une désinfection rigoureuse pour éviter toute infection
  18. 18. Spécificités pour les porteurs de pacemaker et défibrillateurs Pas de problème altitude/climat/accélérations attractions Penser à la carte ! Interférence électromagnétiques : portiques antivols, détecteurs aéroports, portiques remontées mécaniques ski alpin Ne pas stationner, montrer la carte si alarme Eviter le port de sac à dos lourd si prothèse prépectorale, éviter les activités avec risque de contact traumatique sur la loge de l’appareil, les mouvements répétés en hyperextension du bras du côté de la prothèse si sondes endocardiaque
  19. 19. La plongée sous-marine
  20. 20. La plongée sous-marine Evaluation précise du statut cardiaque pour autoriser la plongée de loisir : échocardiographie + Epreuve d’effort +/- holter ECG CI si shunt atrial résiduel : CIA non ou partiellement fermée : risque de shunt D/G et embolie gazeuse Pas de CI si petite CIV avec shunt G/D
  21. 21. Parachutisme Ok si cardiopathie complètement réparée sans lésion résiduelle avec saturation, épreuve d’effort et holter ECG normaux
  22. 22. Parcs d’attraction Grande variété des attractions Facteur aggravant de la peur Se référer aux recommandations des parcs Eviter les accélérations importantes si HTAP et lésions résiduelles obstructives CI aux attractions à « sensations » en cas d’arythmies non contrôlées En cas de stimulation cardiaque, possible accélération inopinée du rythme cardiaque si capteur d’asservissement.
  23. 23. La danse C’est souvent du sport ! Monin R 2008 Même bilan fonctionnel que pour les autres activités sportives
  24. 24. Conclusion Un bilan précis et une bonne connaissance de sa cardiopathie sont toujours nécessaires Les voyages / activités lorsqu’ils sont bien préparés/organisés sont le plus souvent possibles avec quelques règles de bon sens Ne pas se restreindre à priori, ne pas hésiter à se documenter, s’informer et discuter avec son médecin « congénitaliste »
  25. 25. Les associations 4 en France - ANCC : Association Nationale des Cardiaques Congénitaux www.ancc.assoc.fr - Heart and Cœur www.heartandcoeur.com - Petit Coeur de Beurre www.petitcoeurdebeurre.fr - France Cardiopathies Congénitales www.france-cardiopathies-congenitales.com

×