Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

accident exposition au sang

7,768 views

Published on

Published in: Health & Medicine

accident exposition au sang

  1. 1. Les accidents d’exposition au sang et aux autres liquides biologiques : CAT Dr : A. Ouyahia
  2. 2. AES : « tout accident survenant en contact avec du sang ou un produit biologique contaminé par du sang ,et comportant une effraction cutanée (piqûre ,coupure ) ,ou une projection sur une muqueuse (yeux ,bouche ) ou peau lésée »
  3. 3. <ul><li>Le sang ,autres LB ( sperme ; secretions vaginales ;LCR;L.Pleural;L.Amniotique) véhiculent agents infectieux (bact. Virus,parasites ,champignons) </li></ul>
  4. 4. <ul><li>Tout LB est potentiellement infectant </li></ul><ul><li>AES = Transmission d’agents infectieux </li></ul><ul><li>Risque particulier </li></ul><ul><li>VHB –VHC –HIV : </li></ul>
  5. 5. <ul><li>Risque majeurs de transmission </li></ul><ul><li>VHB : 20-40% (50% Ag Hbe+) </li></ul><ul><li>VHC : 2 -3% ( 10% PCR +) </li></ul><ul><li>HIV : 0,32% percutanée </li></ul><ul><li>0,04% projection CM </li></ul>
  6. 6. Problème Médical <ul><li>RISQUES ENCOURUS </li></ul><ul><li>HEPATITE B : hep fulminante 0,1%; hep. Chronique 10%;cirrhose 4%; carcinome hep.cellulaire 3-5 % </li></ul><ul><li>HEPATITE C : hep. Chronique 80% ; cirrhose 20%; carcinome H.C. 3 –5 % </li></ul><ul><li>HIV : SIDA : I .OP . </li></ul>
  7. 7. <ul><li>Problème de santé publique </li></ul><ul><li>Sétif </li></ul><ul><li>* 1994(Boukerma ) 202 AES / 219 quest </li></ul><ul><li>92,2% </li></ul><ul><li>* 1997 (Ait Hammouda ) 89 AES /147 quest </li></ul><ul><li>67,7% </li></ul><ul><li>Batna : * 2003 (Kadir ) </li></ul><ul><li>142 AES /200quest. </li></ul><ul><li>71% </li></ul><ul><li>Séroconversion ?? </li></ul>
  8. 8. Problème De Santé Publique <ul><li>Seroconversion professionnelle (France ) </li></ul><ul><li>après AES </li></ul><ul><li>HIV (98) 44 cas AES </li></ul><ul><li>23 infirmiers; 7 medecins ;1 aide opératoire; </li></ul><ul><li>3 pers. De labo ; 2 eboueurs ; 2 cas non documentés . </li></ul><ul><li>VHC : (99) 33 cas apres AES </li></ul><ul><li>26 inf ; 3 ASH ; 2 pers. Labo . 1 sage femme ; </li></ul><ul><li>1 medecin . </li></ul>
  9. 9. <ul><li>PRÉVENTION DU RISQUE </li></ul>
  10. 10. <ul><li>Etudes HIV </li></ul><ul><li>Contribution sécurite des soins / malades - soignants </li></ul><ul><li>* progrés en epidemiologie </li></ul><ul><li>Surveillance des AES obligatoire </li></ul><ul><li>mesures de prévention </li></ul><ul><li>* Risques professionnels : </li></ul><ul><li>strategie innovante </li></ul><ul><li>chimioprophylaxie post exposition 1990 </li></ul>
  11. 11. <ul><li>précautions universelles </li></ul><ul><li>Limiter au maximum tout contact avec le sang et les autres liquides biologiques : </li></ul><ul><li>Port des gants  : éviter tout contact avec un liquide biologique contaminant, une lésion cutanéo-muqueuse, du matériel souillé, et si on est soi-même porteur de lésions cutanées Protéger toute plaie. </li></ul><ul><li>laver les mains  : immédiatement en cas de contact avec un liquide potentiellement contaminant et systématiquement après chaque soins . </li></ul>
  12. 12. <ul><li>risque de projection (aspiration trachéo-bronchique, endoscopie, gestes chirurgicaux): *Port de masque, lunettes ,surblouse . </li></ul><ul><li>Manipulation prudente : instruments pointus ou tranchants potentiellement contaminés. </li></ul>
  13. 13. <ul><li>Les aiguilles : ne doivent pas être ni pliées, ni recapuchonnées ,ni même désadaptées manuellement des système de prélèvement. </li></ul><ul><li>Un conteneur spécial imp e rforable  : utiliser pour recueillir le matériel piquant ou tranchant usagé. </li></ul>
  14. 14. <ul><li>Décontamination immédiate  : des instruments ou des surfaces souillées par du sang ou autres liquides biologiques par un désinfectant adapté (Eau de Javel à 10%). </li></ul><ul><li>Emballage étanche marqué d’un signe distinctif  : pour tout matériel potentiellement contaminant à éliminer. </li></ul><ul><li>Laboratoire : s’ajoute l’interdiction de pipetage buccale et le transport de tout prélèvement dans des tubes ou flacons hermétiques emballés de façon étanche. </li></ul>
  15. 15. 72% 74% ? Gants non portés 60% 85% ? Pas de conteneur à proximité 13% 13% 18% Objets non protégés plateau 8% 13% 30% recapuchonnage 1991 N =1506 1990 N=1489 1988 N=400 Non respect des mes.prev
  16. 16. Prévention Vaccination contre l’ H V B: <ul><li>Obligatoire : personnel des etablissements de soins ou de prévention </li></ul><ul><li>Algerie : nouveau né ; M1 ; M5 </li></ul>
  17. 17. Conduite A Tenir Devant Un AES <ul><li>IMMÉDIATEMENT : Soins locaux . Cutanés : </li></ul><ul><li>nettoyage avec de l’eau et du savon , rinçage, antisepsie de contact pendant au moins 5 minutes avec : Dérivés chlorés : Dakin® ou Eau de Javel à 12° Chlorométriques, diluée au 1/10°. Alcool à 70°.Ou Bétadine® solution dermique. </li></ul><ul><li>Muqueux : </li></ul><ul><li>rinçage abondant et prolongé au sérum physiologique ou à l’eau. </li></ul>
  18. 18. ROLE DU LABORATOIRE LORS D’UN AES <ul><li>1- AES origine connue (sujet source identifié): </li></ul><ul><li>Statut serologique du s.s. en urgence ( accord ) Ag Hbs ; Ac anti VHC ; Ac anti VIH . </li></ul><ul><li>SUIVI SEROLOGIQUE :s. Exposé si serologie du s.s. positive . </li></ul><ul><li>2 - AES origine inconnue : suivi serologique de la personne exposée : 1ere serologie j0 à j8 </li></ul>
  19. 19. ROLE DU MEDECIN REFERENT <ul><li>DANS LES 2 PREMIERES HEURES : Evaluation du risque </li></ul><ul><li>NATURE DE L’ACCIDENT </li></ul><ul><ul><li>* Intensité de l’exposition potentielle </li></ul></ul><ul><ul><li>Profondeur de la blessure </li></ul></ul><ul><ul><li>Type d’aiguille creuse à prelvt creuse pour inj pleine </li></ul></ul><ul><ul><li>LB: sang autres L. </li></ul></ul><ul><ul><li>STATUT SEROLOGIQUE DU PATIENT SOURCE </li></ul></ul><ul><ul><li>ARN plasmatique (sérologie +),TRT antérieurs. </li></ul></ul>
  20. 20. <ul><ul><li>Risque : </li></ul></ul><ul><ul><li>important ;intermédiaire ;minime </li></ul></ul><ul><ul><li>Décision thérapeutique ?? </li></ul></ul>
  21. 21. <ul><li>HIV </li></ul><ul><li>R apidement </li></ul><ul><li>SI POSSIBLE < 4 H après l’accident </li></ul><ul><ul><li>AU MAXIMUM APRES 48 – 72 HEURES </li></ul></ul><ul><li>ENQUETE CAS-TEMOIN : diminution de 80% du taux de transmission sous trithérapie. </li></ul><ul><li>consentement du patient. </li></ul>
  22. 22. QUEL TRAITEMENT ? <ul><ul><li>Association : 2 analogues nucleosidiques </li></ul></ul><ul><ul><li>1 inhibiteur de protease </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>AZT + 3TC+ Crixivan </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Association : 3 analogues nucleosidiques </li></ul></ul><ul><ul><li>AZT + 3TC+ VIDEX </li></ul></ul><ul><ul><li>- Apport psychologique </li></ul></ul>
  23. 23. HEPATITE B <ul><ul><ul><li>VACCIN ? </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Oui / TX D’AC Anti Hbs </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>10UI/l immunisé </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>10UI/l non protégé </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Non : s .source Ag Hbs + contamination possible </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>SEROVACCINATION: </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Immunoglobulines spécifiques 12 H et vaccination anti-VHB j0 </li></ul></ul></ul>
  24. 24. HEPATITE C <ul><li>TRT urgence ( – ) </li></ul><ul><li>Surveillance des transaminases </li></ul><ul><li>TRT: </li></ul><ul><li>interféron –ribavirine si primo infection </li></ul>
  25. 25. SUIVI SEROLOGIQUE APRES AES <ul><li>Sérologie initiale : VIH / VHC / VHB </li></ul><ul><li>Contrôles sérologiques M1 / M3 / M6 </li></ul><ul><li>Surveillance des transaminases </li></ul><ul><li>Si TRT ARV surveillance de la toxicité </li></ul>
  26. 26. Rôle de la médecine du travail <ul><li>DANS LES 24 HEURES </li></ul><ul><li>DÉCLARATION DE L’ACCIDENT (Médecin du travail) : </li></ul><ul><li>* modalités en vigueur dans l’établissement. </li></ul><ul><li>* Respect anonymat du patient &quot;source&quot;. </li></ul><ul><li>* Confirmer L’ infection professionnelle </li></ul><ul><li>* Garantir les droits du s . exposé </li></ul>
  27. 27. C onclusion <ul><li>La prévention des AES passe par une démarche à l’echelle de l’établissement de soins avec la mise en place d’une véritable politique de prévention guidée par la surveillance des AES </li></ul><ul><li>Au niveau individuel les moyens de prévention ont prouvé leur efficacité </li></ul><ul><li>L’observation des précautions standards à appliquer pour un geste donné devant tout malade permet au soignant de se protéger contre tout pathogène à T. Sg (HIV –HVB –HVC …) </li></ul><ul><li>AES /accès au médecin referent pour la prise en charge </li></ul>

×