20

Morbihan

/ 7 février 2014
/ 7 février 2014

Les agriculteurs producteurs de bois é
/ 7 février 2014

1

exploitation
...
Morbihan

/ 7 février 2014
/ 7 février 2014

s énergie : vendeur ou consommateur
/ 7 février 2014

utilisation d’une énerg...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Les agriculteurs producteurs de bois énergie : vendeur ou consommateur

609 views

Published on

Omniprésent localement, le bois est une source d'énergie particulière car écologique et renouvelable. Depuis 1997, des filières se sont créées progressivement en Bretagne afin de mieux exploiter cette richesse. Les agriculteurs participent activement à ces filières pour trouver des débouchés locaux au bois issu de l'entretien de ses haies. De plus, le bois énergie est également une opportunité pour réduire la facture énergétique sur les exploitations.

Published in: News & Politics
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
609
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
92
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Les agriculteurs producteurs de bois énergie : vendeur ou consommateur

  1. 1. 20 Morbihan / 7 février 2014 / 7 février 2014 Les agriculteurs producteurs de bois é / 7 février 2014 1 exploitation entretien mise en tas des troncs et des branches Omniprésent localement, le bois est une source d’énergie particulière car écologique et renouvelable. Depuis 1997, des filières se sont créées progressivement en Bretagne afin de mieux exploiter cette richesse. Les agriculteurs participent activement à ces filières, pour trouver des débouchés locaux au bois issu de l’entretien de ses haies. De plus, le bois énergie est également une opportunité pour réduire la facture énergétique sur les exploitations. Aujourd’hui, la récolte du bois de chauffage s’est simplifiée avec l’arrivée sur le marché de nouveaux outils mécaniques (tronçonneuses avec nacelles élévatrices, tête abatteuse…) qui facilitent l’entretien des haies bocagères (élagage, abattage sélectif). Cependant, la totalité du bois récolté n’est pas valorisé (abandon, décharge, brûlage…). Ces pratiques aboutissent au gaspillage d’une matière première mais aussi à une augmentation des émissions de gaz à effet déchiquetage 2 dépôt sur plate-forme et séchage livraison chaufferie Coût moyen en centimes d’Euro par 100 kWh et par type d’énergie bois plaquette 25 % d'humidité autoproduit bois plaquette 25 % livré chaufferie granulé bois (source acqualys 2013) 1,8 3,6 5,3 7,3 gaz naturel 9,8 fioul domestique 13 électricité 15 gaz propane 0 3 de serre. Une des solutions réside dans la production de bois déchiqueté qui permet de récupérer la totalité des bois provenant de l’élagage et des coupes de taillis 1 . La déchiqueteuse à grappin permet la transformation du bois en plaquettes. Elles sont ensuite stockées le temps de leur séchage (4 à 6 mois) sous plate-forme couverte et ventilée avant d’être utilisées pour alimenter une chaudière automatique à bois à destination privée (habitation, élevage…) ou publique (piscine, maison de retraite…). Il existe d’autres usages de la plaquette bois sur les exploitations : litière animale, paillage des chemins, paillage de plantations ornementales et de haies bocagères. Un bilan positif des "Plans Bois Energie Bretagne 1997/2013" Le Plan Bois Énergie Bretagne porté par l’Ademe, la région et les quatre départements bretons et piloté par l’association Aile depuis 1997 ont permis l’installation de près de 600 chaudières automatisées collectives, industrielles ou individuelles, dont près de 400 à la ferme. Sur le Morbihan, on compte une soixantaine d’installations, un tiers pour du chauffage de bâtiments d’élevage, un tiers pour du chauffage domestique de la maison et de l’eau chaude en salle de traite, un dernier tiers pour le chauffage mutualisé de plusieurs maisons d’habitation. Ces installations donnent la possibilité aux agriculteurs d’utiliser localement leur ressource en bois, valoriser leurs travaux d’entretien et leurs sous produits (hors bois d’œuvre et bois bûche). 6 9 12 15 Écologique, renouvelable mais aussi économique… Une haie produit en moyenne par an 1.5 mètre cube de plaquettes (map) sèches à 25% d’humidité pour 100 mètres linéaires. En réalisant une coupe tous les 15 à 20 ans, on peut produire jusqu’à 30 map, soit 7.5 tonnes. Cela suffit à chauffer une habitation de 150 m² à l’année. Pour permettre un bon renouvellement des haies et être autonome en bois, il faudrait au minimum 2 km de haie dense avec une dominante de haies avec taillis. En entretenant durablement le bocage sur la ferme et en valorisant tous les bois issus de l’entretien, vous produisez un combustible 3 à 4 fois moins cher que le fioul ou l’électricité 2 . Des filières locales qui se mettent en place dans le Morbihan En plein développement dans le Morbihan, des filières d’approvisionnement se constituent avec les agriculteurs sur plusieurs territoires, notamment à l’échelle de Pays pour répondre aux demandes des collectivités 3 et 4 . Ces filières créent une activité sur le long terme avec de multiples intérêts communs pour les collectivités et les fournisseurs (agriculteurs, propriétaires forestier, scieurs…) : pérennisation des haies et des forêts, économie sur le combustible, réduction des émissions de gaz à effet de serre et
  2. 2. Morbihan / 7 février 2014 / 7 février 2014 s énergie : vendeur ou consommateur / 7 février 2014 utilisation d’une énergie renouvelable. Elles génèrent de l’activité rémunératrice sur les exploitations et des emplois locaux de part la collecte, le stockage, la livraison, l’entretien et la maintenance des chaufferies. Ainsi, les agriculteurs valorisent leur travail et leur produit en certifiant de la bonne conformité des travaux par l’élaboration d’un plan de gestion (voir encadré), dans une logique de gestion durable et raisonnée de la ressource. Le nouveau Plan Bois Energie Bretagne 2014/2020 attribuera de nouveau des aides à l’installation de chaudière : 15 % d’aide à l’investissement pour maison individuelle et 30 % pour les projets (<300 kW) incluant des bâtiments agricoles. PRATIQUE Démonstration d’un chantier de production de plaquettes bocagères sur Remungol Pour en savoir plus sur l’organisation d’un chantier de déchiquetage, le groupe projet Bois Energie de Nov’Agri propose une démonstration de matériels (nacelle, lamier, tête abatteuse, déchiqueteuses) le vendredi 14 février, à 13h30 au Petit Kergroix à Remungol chez Bruno d’Hautefeuille. Pour tout renseignement, contacter Sophie Beausire (02 97 28 31 39). Porte ouverte "chaudière bois plaquette" à La Croix Helléan L’association Aile et la chambre d’agriculture propose une visite de chaudière bois plaquette à la ferme le jeudi 20 février à 13h30 chez Franck Le Breton, la ville Amanda à la Croix Helléan. Pour tout renseignement, contacter Gabrielle Moiso (02 97 74 00 60). 3 Etat des lieux sur les filières locales Plan de gestion de bocage La chambre d’agriculture vous accompagne sur votre exploitation pour réaliser un plan de gestion, soit par formation, soit par expertise : inventaire du bocage existant, proposition des modalités d’entretien, de réhabilitation de talus et enfin, calcul du gisement mobilisable en bois. Ce plan permet de savoir si la ressource en bois sur l’exploitation sera suffisante en vue d’une installation de chaudière à bois plaquette (maison, élevage…) ou d’une adhésion à un groupe d’agriculteurs à une filière locale permettant de fournir du bois pour des chaufferies collectives. Ce plan de gestion permet de "certifier" et d’avoir une traçabilité du produit, ce qui est de plus en plus demandé par les collectivités. Deux formations au plan de gestion de 2.5 jours chacune sont organisées : - Questembert : les 5, 21 et 26 février (contact : Philippe Bernard au 02 97 26 08 00) - Pontivy : les 11, 27 février et 11 mars (contact : Sophie Beausire au 02 97 28 31 39). Samuel Le Port Sophie Beausire Gabrielle Moiso Chambre d'agriculture du Morbihan 4 Etat des lieux sur les filières locales Structure Territoire d'action Nombre de chaufferie (bâtiments publics) Tonnage annuel Développement possible Nombre d'agriculteurs impliqués SCIC Argoat Bois Energie Pays de Pontivy 2 800 piscine de Pontivy … 12 SCIC Nature Solidaire Pays de Vannes + canton d'allaire 5 500 projets sur canton d'Allaire 4 Pays d'Auray Quiberon Terre Atlantique 1 200 6 Pays de Lorient 2 1 500 8 Roi Morvan Communauté 1 550 en cours de négociation Pays de Ploërmel 2 850 Régie Ville de Lorient projets communautés de Josselin, Ploërmel et Malestroit en réflexion 21

×