Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

La formation des usagers à la médiathèque Nadia Boulanger du CNSMD de Lyon

205 views

Published on

Support de présentation de Morgane Milhat, cheffe du service de la médiathèque Nadia Boulanger du CNSMD | Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Lyon, à la Table ronde N°3 : « Former les usagers : comment et avec qui ? » au Congrès de l’ACIM | 18 & 19 mars 2019 | Lyon /Villeurbanne | «Musique en bibliothèque, quelles formations aujourd’hui ?» - 19e Rencontres Nationales des Bibliothécaires Musicaux

Published in: Education
  • Visit Here to Read PDF eBook === http://readjpaojdpa.ygto.com/B01CILOFT0-danse-sans-musique.html
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
  • Be the first to like this

La formation des usagers à la médiathèque Nadia Boulanger du CNSMD de Lyon

  1. 1. La formation des usagers à la médiathèque Nadia Boulanger
  2. 2.  La médiathèque Nadia Boulanger est à la fois une bibliothèque d’étude (bibliothèque d’un établissement d’enseignement supérieur) et une bibliothèque de recherche (collections spécialisées, fonds patrimoniaux) ouverte à tous publics.  Les collections de la médiathèque en quelques chiffres : - Des collections en prêt : 36 000 partitions, 10 000 livres, 6000 CD - Des collections en consultation sur place : 60 collections d’éditions monumentales, 180 titres de périodiques (dont 75 vivants), 5000 CD, 1300 ouvrages de référence, des fonds patrimoniaux - Des collections en ligne : 15 abonnements à des bases de données, une bibliothèque numérique (300 partitions numérisées, 450 mémoires d’étudiants, 600 manifestations publiques du CNSMDL) La médiathèque en quelques chiffres
  3. 3.  Le premier public visé : la communauté du CNSMD, qui regroupe déjà des publics assez disparates alliant étudiants, enseignants et administratifs, musiciens et danseurs, départements de disciplines instrumentales et départements de pédagogie, de culture musicale, de musique ancienne, etc.  Parmi les lecteurs extérieurs, les publics les plus à mêmes d’être en demande de formation à nos ressources documentaires sont les étudiants et enseignants des établissements partenaires : Université de Lyon, Écoles d’art (ENSBA, ENSATT, ENSAL)  Des publics divers ayant des besoins et des attentes différentes en ce qui concerne les ressources documentaires  Des publics pour lesquels le besoin de formation est plus ou moins exprimé, évident et conscientisé Des formations pour quels publics ?
  4. 4.  Première approche dans la conception des formations : la proposition d’ateliers pour des publics indifférenciés, sur des horaires proposés sans concertation préalable avec des enseignants  Deuxième approche : créer, en collaboration avec les enseignants, des formations spécifiques pour leurs classes : le bibliothécaire se pose alors non en prescripteur, mais en accompagnant dans l’utilisation des ressources documentaires  Et, dans le même temps, élaboration d’une troisième approche : proposition de penser la formation à la recherche documentaire et aux compétences informationnelles comme partie intégrante de la formation des danseurs et des musiciens D’un catalogue d’ateliers à des formations sur mesure
  5. 5. Les ateliers de la médiathèque Médiathèque Nadia Boulanger
  6. 6. Vers une formation à la recherche documentaire intégrée aux cursus ? Médiathèque Nadia Boulanger  Le cadre institutionnel : l’intégration du système LMD au Conservatoire et le développement de la réflexion sur la recherche artistique/recherche en art  En concertation avec les enseignants et après évaluation des besoins, mise en place d’ateliers imposés aux étudiants dans le cadre de leurs cours  Une première pierre à l’édifice : les séances d’initiation à la recherche documentaire obligatoires pour les étudiants musiciens en 1ère année (organisées pour la première fois en février 2019)
  7. 7. La médiathèque hors-les-murs • Aller au-devant des usagers en- dehors d’un contexte académique • Investir un lieu de passage • Former dans un cadre plus informel
  8. 8.  L’importance de signaler à nos lecteurs les collections spécialisées musique et danse des bibliothèques publiques (ex. : le département Arts vivants de la médiathèque de Vaise)  L’intérêt d’échanger avec les collègues bibliothécaires musicaux sur les ressources communes et les moyens de valoriser ces ressources (ex. : l’offre de la Philharmonie à la demande)  Impliquer davantage les bibliothécaires musicaux des conservatoires dans les formations proposées dans les CRFCB ?  Favoriser les temps d’échanges professionnels à l’instar de ces RNBM auxquelles participent ACIM et AIBM, peut-être au niveau local ? Quel dialogue avec les bibliothèques de lecture publique pour la formation des usagers ?

×