Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Congrès ABF 2017 - Quels partenariats pour l'égalité ?

145 views

Published on

Congrès ABF 2017
Vendredi 16 juin - 9h

Intervention de Sabrina Tanda, présidente de l’Association des bibliothèques publiques de Martinique

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Congrès ABF 2017 - Quels partenariats pour l'égalité ?

  1. 1. Congrès ABF 2017 Table ronde : _E2 : L’ÉGALITÉ POUR QUI? PAR QUI? QUELS PARTENARIATS POUR L’ÉGALITÉ?
  2. 2. • Notion d’égalité en bibliothèque • L’Association des Bibliothèques Publiques de Martinique • La Lecture Publique en Martinique • Exemples d’actions contre les inégalités Sommaire 2
  3. 3. 3 La notion d'égalité en bibliothèque : Missions : Diffusion de l’information, de la culture, de la connaissance, accès à l’éducation, à la formation pour le plus grand nombre. Incluant toutes les franges de la population et surtout les publics difficiles et empêchés Égale diffusion, égal accès à tous aux services disponibles Comment : •Fidélisation des habitués (renouvellement du fonds, être attentif aux besoins des usagers, participation des usagers aux comités d’achats) •Accès aux nouveaux supports et moyens de lecture •Recherche de non-lecteurs, nouveaux lecteurs (enquêtes auprès de la population, mise en place de nouveaux services, initiation au numérique, développement du rôle social) •Multiplication des actions hors les murs Objectifs : Réduire les fractures - Culturelles - Sociales - Numériques
  4. 4. 4 Association des Bibliothèques Publiques de Martinique (ABPM) Association (loi 1901) fondée en 1984 entre les professionnels des bibliothèques de Martinique. Missions : • Promotion du livre et de la lecture en Martinique, • Coordination d’activités autour du livre décidées dans les bibliothèques •Diffusion de la littérature en général et du fonds littéraire et culturel antillais en particulier. Support d’échange pour les professionnels Interrogation sur l’activité et son évolution. Participation aux comités de pilotage d’évènements :
  5. 5. 5 •rencontres professionnels •journées d’étude •rallyes lecture •force de proposition auprès du CNFPT • Résidence d’auteurs
  6. 6. 6 • La DAC Martinique Subvention, Conseil, Expertise • La Collectivité Territoriale de Martinique BDP (mise à disposition de fonds documentaire, matériels, formation) • Les communes Mise à disposition des moyens humains, logistiques • L’éducation nationale Actions dans les établissements scolaires • Le CNFPT Offre de formation, aide à l’organisation d’éventements professionnels • Les auteurs et artistes Participation à nos actions culturelles, • Les librairies Rencontres avec les auteurs, expertises, veille littéraire Les partenaires de l’ABPM :
  7. 7. Les chiffres de la lecture publique - 30 bibliothèques, médiathèques, 1 point lecture - 1 bibliothèque universitaire -Dessertes de 2 Bibliobus et d’1 Médiabus 7 Surface utile nette (m²) : 7515 Nbr d'entrées : 188 225 Nbr. Emprunteurs : 10 591 Les collections (2014) : 442502 doc Livres imprimés : 421075 Doc. Sonores : 20733 Vidéos : 694 Part de la population inscrite (%) : 4,1 Nbr de prêt par emprunteur : 14,11 Surface/habitant (m²) : 0,02 Acquisitions livres/hab. (UM) : 0,4 Livres imprimés.hab. (UM) : 1,6 Dépenses acquisition/hab. (€) : 1,4 Investissement/hab. (€) : 1,9 Source : SLL - OLP - 2014 Une île de 1 128 km² , 34 communes et 397 157 habitants
  8. 8. 8 Communauté d'Agglomération du Centre de la Martinique : 4 communes, 162 118 hbts 1 bibliothèque, une médiathèque Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique : 18 communes, 105 000 hts 16 bibliothèques et médiathèques Communauté d'Agglomération de l'Espace Sud Martinique : 12 communes , 120 000 hbts 12 bibliothèques et médiathèques
  9. 9. Le réseau Nord’Médi@tèk : 9 bibliothèques, 6 médiathèques 1 563 abonnés, 86 0000 documents, 20 000 prêts 1 SIGB commun, 1 carte unique, gratuité des services, livres numériques Le Réseau de l’Espace Sud : 9 bibliothèques, 2 médiathèques et 1 point lecture 3 564 adonnés, 142 559 documents, 57 977 prêts 1 SIGB commun, 1 carte unique, abonnements payants Les communes conservent la compétence de leur bibliothèque 9 Deux réseaux intercommunaux de lecture publique Réseau formé par 4 entités de la CTM
  10. 10. 10 2004 : Proposition de l’ABPM 2009 – 2013 : Plan départemental 2017 : Nouvelle proposition de Plan de l’ABPM - Affirmer le rôle social et culturel des bibliothèques ( outils d’intégration et de prévention des inégalités culturelles, géographiques et autres formes d’exclusions ). - Mettre en place des dispositifs de formation, de prévention de l’illettrisme et autres actions socioculturelles en direction de publics ciblés, -Regrouper les 2 réseaux existants, créer un réseau unique sur le territoire, - Consolider les partenariats avec les services sociaux, le Pôle Emploi, les centres de formation, les hôpitaux, les EHPAD, associations… •Le plan de développement de la lecture Arrêtons-nous sur 3 exemples • Inégalités entres structures • Inégalités culturelles • Accueil des étrangers
  11. 11. 11 Réseaux et Plan de développement : - mutualisation des ressources, diversification de l’offre -mise en place de nouveaux services, - équité de service public rendu aux usagers. - accès au numérique et à Internet (catalogue commun, portail, réservation en ligne, livres numériques) -prêt inter bibliothèques, -zone de lecture étendue, - partage et développement de fonds •Médiathèque de •Sainte Luce En cours de construction •Bibliothèque •du Lorrain Rénovée en 2016 Causes : Orientations politiques, Baisse des finances publiques, Bâtiments inappropriés 1- Inégalités entes structures
  12. 12. 12 Yé Krik ! Yé Krak ! Antilles : cultures de tradition orale. (Transmission, prédominance de contes, proverbes, devinettes, comptines, berceuses) La légende dit que « Lire ne serait pas culturel aux Antilles ?»… ….. Acte de lecture peu promotionné, les parents de milieux défavorisés ont moins accès à la connaissance et à l'information. Aussi, pas d'accompagnement des enfants. Sensibiliser les enfants permet de favoriser l’entrée du livre dans les foyers 2- Inégalités culturelles
  13. 13. Partenariats : -Etablissements scolaires , crèches, PMI, Associations culturelles, pour un contact avec les livres dès le plus jeune âge. -Conteurs Faire vivre les traditions dans les écoles, meilleure appréhension de la langue créole Eveiller l’intérêt pour la littérature « orale » par l’accès au livre auprès des élèves et des parents Interventions rythmée par le calendrier : fêtes, commémoration, journée internationale du créole, 13
  14. 14. 14 Actions étendues aux publics empêchés Partenariat avec les EHPAD et maisons de retraites Agir dès le plus jeune âge c’est aussi déceler et prévenir l’illettrisme Les chiffres en 2015 : Martinique, 14% des 26-65 ans France métropolitaine : 9% Plan pour la prévention et la lutte contre l'illettrisme (2015-2018)
  15. 15. 15
  16. 16. 16 Population immigrée : 8 330 personnes, soit 2,1% de la population INSEE 2007 Origine :105 pays différents. Prédominance d’une immigration de proximité, originaire d’îles environnantes de la Caraïbe, Sainte Lucie, Dominique, Haïti, Saint-Domingue soient 63 % de la pop immigrée. Cause : un petit bout de France dans la caraïbe - Accès aux soins, assistance sociale, asile… 3- Accueil des étrangers
  17. 17. 17 Échange interculturel à la Bibliothèque Schœlcher pour l’accueil des « étrangers » Expérimentation sur 2 ans autour du conte pendant les grandes vacances scolaires Contes racontés dans la langue d’origine par les parents issus de l’immigration. Objectif : Développer la littérature des populations étrangères, (adapter le fonds documentaire), Favoriser l’interculturalité, Accompagner les enfants dans le suivi de leur scolarité (éviter l’échec scolaire et combattre l’illettrisme). Partenariat : associations et communautés étrangères (pour la traduction, la communication ) Partage : collation avec des produits traditionnels (nourriture, boissons, pâtisseries typiques) Action à étendre à l’ensemble des bibliothèques avec l’ABPM - Favoriser l’intégration des enfants étrangers scolarisés en milieu ordinaire et les échanges interculturels.
  18. 18. 18 La réduction des inégalités reste un vaste chantier en fonction des moyens disponibles à déployer sur notre territoire. Nous comptons nous appuyer sur La loi du 28 février 2017 de programmation relative à l'égalité réelle outre-mer et portant autres dispositions en matière sociale et économique pour 1° Résorber - les écarts de niveaux de développement en matière économique, […] -La différence d'accès […], à la culture, aux services publics, aux nouvelles technologies et à l'audiovisuel entre le territoire hexagonal et l’outre-mer; 2° Réduire les écarts : - de niveaux de vie, […] - d'accès de tous à l'éducation, à la formation, […], à la culture et aux loisirs … D’où une nouvelle proposition de plan par l’ABPM aux élus de la CTM
  19. 19. 19 et tenir gagné chaque pas! encore un autre pas un autre pas, Un pas, Aimé CÉSAIRE
  20. 20. 20
  21. 21. 21

×