Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Parcours Sudoc - Quelle trajectoire pour les catalogues français dans le web de données ?

2,910 views

Published on

Intervention de Gildas Illien (BnF) - Présentation du mouvement concerté ABES-BnF - Journées ABES 2013

Published in: Education
  • Be the first to comment

Parcours Sudoc - Quelle trajectoire pour les catalogues français dans le web de données ?

  1. 1. Gildas ILLIEN, Jérôme VILLEMINOZ, Marianne CLATINBibliothèque nationale de FranceDépartement de l’information bibliographique et numériqueJournées de l’ABES15 mai 2013Quelle trajectoire pourles catalogues françaisdans le Web dedonnées?Présentation du mouvementconcerté Abes - BnF
  2. 2. Plan Le cadre de la coopération bibliographiqueAbes-BnF : nouvelles dynamiques Visions et motivations communes, état deslieux et des projets : aperçu Démo : objectifs et fabrique de data.bnf.fr Chantiers en vue : RDA, licences desmétadonnées, documentation électronique,accompagnement au changement Démo : L’expérimentation OpenCat
  3. 3. Le cadre de lacoopérationbibliographique Mais si, nous nous parlons (souvent) !!! Convention Abes-BnF Des données déjà « liées » (Sudoc, CCFr,data.bnf.fr/Idref…) Echanges réguliers (conseils, groupes RDA,réunions opérationnelles…) Du « SU-SI-CCFR » au Comité stratégiquebibliographique Commande du CSB d’un documentd’orientation en février 2012 Rapport d’orientation rédigé conjointement,publié en novembre 2012
  4. 4. Le rapportd’orientationwww.bnf.fr/documents/rapport_csb.pdf
  5. 5. 5Vision communepour le futur :grands principes Répondre aux usage(r)s du Web Signaler les collections numériques aussi Parier sur la mutualisation et la coopération Adopter les standards du Web Un horizon commun : le Web sémantique,point de rencontre potentiel des donnéesbibliographiques de l’Abes et de la BnF,indépendamment des systèmes.
  6. 6. 6L’Abes et la BnFdans le Web dedonnées (2011):RameauSudocIDRefCalamestheses.frData.bnf.frVIAF
  7. 7.  Être plus visible L’enjeu du référencement par les moteurs de recherche Être plus cohérent Faciliter la fédération de silos de données de nature et destructure différentes (EAD/MARC, documents analogiques,et numériques : en particulier le patrimoine né numérique) Être économe et généreux à la fois Prendre acte de la nouvelle économie des données Se lier à d’autres données de confiance Se concentrer sur sa valeur ajoutée propre Être plus utile Garantir la maintenance de référentiels nationaux etrevisiter la mission Bibliographie nationale française Encourager les réutilisationsMotivationsde la BnF
  8. 8. 8Implications etbarbarismesDes identifiantsunivoques etpérennes (URIs)Des référentiels d’ autorités pivots(personnes, organisations, titres,sujets…) riches, structurés, partagésLe modèle dedonnées FRBR :regroupementpar œuvresLe langage RDF(gestion dedonnées liées)Un nouveau codede catalogage :RDAGroupe RDA en FranceRAMEAU, VIAF…   IDRF, ORCID, ISNI …FRBR et FRADBIBFRAME 
  9. 9.  Importance de la qualité et densité enliens des données sources Ne perdons pas notre avantage compétitif! Importance des autorités (FRBR) Cataloguing / « catalinking » Moins de description, plus d’analyse Importance des identifiants (URIs) Ne supprimez pas les identifiants! Effets d’échelle, effets de seuil Masses critiques et progressivitéTendances pourl’avenir : à retenir
  10. 10. 10Etat des lieux etdes expérimentations La BnF Une stratégie prudente en matière de productionbibliographique: pas de révolution à 3 ans Des expérimentations innovantes et à grandeéchelle pour la diffusion (semi) FRBRisée desdonnées : data.bnf.fr, principal levier d’innovation L’Abes Projet initial de FRBRIsation de la production Nouvelle approche: se placer dans la perspective(et les questionnements) du futur SGB mutualisé Chantier d’adaptation des pratiques de productionpour préparer l’avenir (lancé fin 2012)
  11. 11.  Un marché public, avec la société Logilab Une méthode de développement agile Une attention particulière aux dimensions métier, innovation etchangement : rétroaction de l’innovation Un logiciel libre : CubicWeb Une application, mais plus largement une manière de (re)traiterles données : FRBRisation progressive Quelques jalons : 2009: début de l’instruction 2011 : lancement d’une preuve de concept 2012 : 10% des catalogues 2013 : 20% des catalogues – un service.
  12. 12. Catalogue général (12 M)Collections numérisées (2M) pages Webpour les humainsdonnées structuréespour les machinesBnF Archives & Manuscrits
  13. 13. Data.bnf.frhttp://data.bnf.fr/demo
  14. 14.  Chiffres clés: 20% des notices de catalogues BnF (3.6 Mdocuments) +70 000 visiteurs uniques par mois +80% issus des moteurs de recherche 50-70% de conversion (vers Gallica et catalogues) Bénéfices applicatifs : autorités, identifiants (ARK,ISNI…) : l’exposition engage la mutation Valorisation de communautés métier qui doutent Premières réutilisations dans et hors bibliothèques Des prix (prix Stanford, Data Intelligence Awards…)
  15. 15. 15Adoption de RDAen France Enjeux et organisation des travaux surRDA en France Position du groupe stratégique : viser l’adoption de RDA pour éviter l’isolementfrançais et miser sur l’interopérabilité faire évoluer le code au niveau européen (EURIG)sur les points qui restent bloquants pour uneadoption sans régression majeure du point de vued’une implémentation ambitieuse des FRBR : quitte à changer, autant changer pour le mieux eten capitalisant sur nos atouts historiques.
  16. 16. 16La questiondes licences L’interopérabilité technique ne suffit pas : L’interopérabilité juridique est cruciale Convergence des analyses juridiquesde la BnF et de l’Abes : pour une licence ouverte maintenant l’obligationd’attribution préférence pour la licence d’Etat recommandée par Etalab et data.gouv.fr Demande en cours de l’Abes à la BnF
  17. 17. 17Le signalement dela documentationélectronique Etat des lieux : impossibilité de signaler toutes les ressources analogiques etnumériques dans les systèmes existants; des volumétries exponentielles, qui ne sont plus gérablesavec les procédures et les effectifs existants. Quels leviers? nécessité de récupérer davantage de métadonnées à lasource (éditeurs, opérateurs de bases de connaissances…) pour la BnF, nouveau levier du dépôt légal numérique pour l’Abes, nouveau levier des licences nationales(ISTEX) Opportunité d’un partage des rôles
  18. 18. 18Accompagner lechangement Les attentes de la profession : Impact sur les systèmes? Impact sur les métiers, les ressources humaines? Nouvelles organisations du travail? Aujourd’hui Campagne nationale de sensibilisation auprès desresponsables d’établissement lancée en 2013 Demain Des implications plus lourdes qui ne pourront êtreprogrammées sans un calendrier plus précis Sur la durée : impératif d’assurer la continuité de service auprès desétablissements pendant une (longue) transition?
  19. 19. L’expérimentationOpenCat Un appel à projet 2012 Une mise en situation pour réfléchir à l’avenir desautres établissements avec eux et pas à leur place Être concret pour être pédagogue et engager lesdiscussions avec tous les acteurs Le scénario : et si une petite bibliothèque publiquedécidait de se lier aux données RDF de la BnF plutôtque de récupérer ses notices MARC?
  20. 20. data.bnf.frCatalogues de la BnF(http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb12130221r)Catalogue debibliothèque publique(http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb12130221r)OpenCatComplémentsbibliographiques(avis et noticescritiques du CNLJ)CouverturesDocuments numérisés(livres en texte intégral,manuscrits, images,documents sonoresde Gallica)Portraits(Gallica, Wikipedia)Données locales(cote, disponibilité, indexation)AuteursInformations bibliographiques (FRBR)Complémentsbiographiques(Wikipedia)Conférencesen ligne externes(Canal-U)Autres contenus BnF(expositions virtuelles, conférences,dossiers pédagogiques)
  21. 21. 21En conclusion : axesde collaborationAbes-BnF Interopérabilité technique Normes, standards et modèles de données (RDA & Co) Conserver et mutualiser la maîtrise des données dans unréférentiel public national : « Mutua-LIER » lesréférentiels d’autorité; garantir l’interopérabilité desidentifiants Interopérabilité juridique Défendre le principe de licences ouvertes et compatibles Partage des rôles sur les ressources électroniques Récupération de métadonnées auprès des éditeurs Convergence des efforts deformation, sensibilisation et de communication Importance des relais dans les établissements Poursuite de la concertation internationale
  22. 22. Merci !gildas.illien[at]bnf.frjerome.villeminoz[at]bnf.frmarianne.clatin[at]bnf.fr

×