Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Soutenance gestion du risque credit

7,551 views

Published on

Soutenance gestion du risque credit

Published in: Economy & Finance
  • Hello! High Quality And Affordable Essays For You. Starting at $4.99 per page - Check our website! https://vk.cc/82gJD2
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here

Soutenance gestion du risque credit

  1. 1. GESTION DU RISQUE CREDIT Réalisé par: • AIT ELHAJ Zouhair
  2. 2. PLAN Aperçu générale Problématique Les composantes du risque de crédit Gestion du risque crédit Recommandation
  3. 3. Aperçu générale • Plusieurs types de risques peuvent affecter la survie d’une banque, Parmi ces risques, on trouve notamment le risque de marché, de change, le risque opérationnel, Le risque de crédit, appelé également risque de contrepartie est le risque le plus répandu. • il existe plusieurs types de risques de crédit, celui de non remboursement est un risque majeur.
  4. 4. Définition du risque de crédit • Le risque de crédit est le risque de défaut • C’est le risque d’une perte due à l’éventualité d’une défaillance de l’emprunteur lors d’une échéance d’intérêts ou de capital. • Il se manifeste par la constatation d’impayés
  5. 5. PRÉSENTATION DE LA PROBLÉMATIQUE • La distribution de crédits est le générateur essentiel de bénéfices pour les établissements bancaires. En général plus le volume de crédits offert aux clients, entreprises et particuliers , est élevé meilleure est la rentabilité ,Toutefois la distribution de crédits ne se fait pas sans mal. En effet, le risque de perte totale et partielle des créances est d’autant plus accru que le volume de crédits distribués est élevé ce qui influe négativement sur la rentabilité des banques. Comment gérer ce dilemme? • Tous les Établissements de crédit essaient de cerner ou plutôt d’encadrer le risque de crédit dès l’entrée en relation avec leur clientèle et que chaque banque essaie de se prémunir au mieux à l’aide d’outils tel de mécanismes divers.
  6. 6. Les composantes du risque de crédit  Le risque inhérent à la qualité du débiteur : Il s’agit d’un risque majeur et ses effets s’accroissent considérablement pour deux raisons principales : - la montée générale des risques individuels liée à des mutations économiques et à des modifications du comportement. - la concurrence qui oblige les prêteurs à modifier leurs approches  Le risque inhérent au manque de suivi : Une action efficace pour une bonne appréciation des risques signifie, d’une part, une bonne connaissance des clients à titre individuel et d’autre part, un suivi régulier par marchés, par régions… Cette démarche doit globalement satisfaire aux préoccupations suivantes : - Identification précoce des situations du risque - Gestion anticipée de l’impayé. - Appréciation globale de la situation de l’emprunteur
  7. 7. Conséquence du risque crédit En effet, la distribution du crédit implique une prise de risque, principalement risque de défaillance de l’emprunteur. Sa gestion nécessite une prise suffisante de garanties, avant qu’elle se matérialise par des impayés pour le provisionner. Par ailleurs on ne cessera de remettre en relief l’importance du suivi des créances. L’exposition au risque de crédit est mesurée par les montants susceptibles d’etre perdus en cas de défaut .
  8. 8. Synthèse • En réalité, le suivi et la gestion du risque de crédit se prévaut comme étant un impératif trivial, assurant la survie de tout établissement de crédit. • Cette nécessité est l’essence même du présent projet, L’opacité et le non disponibilité de l’information, toute l’information utile et surtout en temps opportun pourraient faire chavirer le navire où même le faire couler.
  9. 9. Comment font les banques pour gérer ce risque? • le risque est pratiquement inséparable du crédit. • Il n’est donc pas question dans l’absolu d’éliminer le risque mais de tenter de le réduire. • le processus de gestion du risque crédit est décliné selon deux volets qui reflètent la réalité du métier de crédit et le déroulement d’une opération de crédit, a savoir :  Le volet commercial  Le volet gestion de risque
  10. 10. Le volet commercial • C’est le commercial (chargé de clientèle) qui initie l’affaire et effectue une analyse préliminaire du risque sur la base de laquelle il peut donner au client, selon les compétences dont il jouit, un accord de principe pour le financement désiré.
  11. 11. Le volet gestion de risque a. Les analyste du risque crédit: • Il s sont séparés du département commercial , en vue de leur permettre de fonctionner selon les principes de bonne gouvernance , et de leur permettre de traiter les demandes de financements on toute objectivité • avant d’accorder un crédit il faut procéder a une analyse financière , faire un diagnostic financier sur la santé actuelle de l’entreprise, s’agissant de la banque ce qui l’intéresse c’est la capacité de l’entreprise à remboursé les dettes à l’échéances prévue dans le contrat de prêt . • Les garanties doivent également être évaluées.
  12. 12. b) Le comité de crédit: • Le comité de crédit est la seule instance habilitée à se prononcer sur la suite à donner à une demande de financement. • Il se base, pour ce faire, sur l’avis rendu par le commercial et par le comité d’analyse du risque et sa décision est collégiale • Il procède à sa propre lecture et évaluation de l'affaire et rend sa décision qui est aussitôt communiquée au client : - acceptation du financement, - refus de la demande, - ajournement de la décision pour complément d’information
  13. 13. Synthèse • La gestion du risque de crédit se limite à la méthode de l’analyse financière. • Il s’agit d’une gestion en amont, qui se borne à une sélection lors de l’entrée en relation avec les demandeurs de crédits. • Il n’existe pas un système de notation, fiable. Le seul système de scoring est basé sur les indicateurs financiers, ce qui ne permet point d’apprécier l’organisation de l’entreprise ni les compétences qui y sont mises en œuvres, et de ce fait le système d’information devient incomplet si l’on y rajoute le fait que les états de synthèse remis par les entreprises ne sont pas fiables.
  14. 14. Recommandations pour l’amélioration de la gestion du risque crédit. • Etant entendu qu’il n’existe point de risque zéro, on se doit de se préparer aux éventuelles casses. Dans cette partie on traitera successivement des procédures et de la mise en place d’outils relatifs au suivi du risque de crédit.
  15. 15. Concrètement ce qui peut être réalisé afin de suivre les débiteurs :  Suivre le secteur d’activité des entreprises clientes et leur Positionnement dans leurs secteurs d’activités respectifs.  Organiser des visites périodiques afin de constater sur le terrain l’évolution des affaires financées et être à leur écoute.  Proposition d’outils et de produits nécessaires à l’accomplissement de l’objet social des entreprises clientes et par voie de conséquence au recouvrement des créances de la banque.

×