Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
Essor de la technologie
cellulaire qui procure un
moyen de
communication facile
d’accès et efficace pour
les populations
T...
Au strict du terme
• Le , au sens strict du terme, désigne les
.
• Il s’agit principalement de services de consultation de...
• Plusieurs initiatives d’émission de monnaie électronique se sont développées
dans la zone UEMOA, visant notamment à tire...
En Afrique, les opérateurs
de télécommunication
contrôlent toute la chaîne
de valeur des solutions
orientées « mobile » : ...
• M-Pesa, Orange
Money, MTN
Mobile Money,
Flooz
• M-Pesa au Kenya
, Orange Money,
MTN Mobile
Money, Flooz de
MOOV en Côte
...
• A la place de l’enveloppe qu’ils
recevaient en fin de mois,
• Il leur suffira alors de se rendre dans
l’une de 15 banque...
• Marge de
progression
du Mobile
Money
• De mars 2015 à
juin 2015,
104,86% 15,60%
68%
XOF 8
MM /
JOUR
70%% 13,8 M
21,8 M
USD 50 M
/ JOUR
• Le réseau dispose de 26
948 agents
• 657 partenaires de
paiement de factures
Le nombr...
La part des utilisateurs de services financiers non émis par des
banques de dépôts a doublé chaque année entre 2008 et 201...
• 2002 et 2006 dans l’UEOMA : Le
Zimbabwe a plusieurs opérateurs
de services bancaires sur mobile
mais pas de règlementati...
• Pour 2016, Orange CIT prévoit
l’installation de près de 900 Automates
pour le service MOBILE MONNEY, en
plus de ses poin...
Adaptation aux besoins de
services financiers de la
clientèle
Acceptation et intégration
dans les usages de la
population
...
:
inclusion financière
Du mobile à l’ouverture
d’un compte bancaire :
• L’utilisation du mobile pour accéder aux services financiers continue
à se développer, y compris dans sa forme avec l’
p...
Inclusion financière : Mobile Banking
Inclusion financière : Mobile Banking
Inclusion financière : Mobile Banking
Inclusion financière : Mobile Banking
Inclusion financière : Mobile Banking
Inclusion financière : Mobile Banking
Inclusion financière : Mobile Banking
Inclusion financière : Mobile Banking
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Inclusion financière : Mobile Banking

564 views

Published on

Nous sommes au seuil de l'avènement du Mobile Banking qui pourrait modifier considérablement l'approche et le modèle actuel de la banque de détails en Côte d'Ivoire et dans la sous-région.

Published in: Economy & Finance
  • Be the first to comment

Inclusion financière : Mobile Banking

  1. 1. Essor de la technologie cellulaire qui procure un moyen de communication facile d’accès et efficace pour les populations Taux moyen de pénétration de la téléphonie mobile est estimé à 138 % dans l’Union en une année Couverture du territoire de l’UEMOA des réseaux de téléphonie mobile de plus de 80%, et Création du service Mobile Money Secteur de la téléphonie mobile Secteur de la banque de détails
  2. 2. Au strict du terme • Le , au sens strict du terme, désigne les . • Il s’agit principalement de services de consultation de soldes, de paiement de factures et de transfert d’argent. Au sens large • Le concept s’étend à l’ensemble des par .
  3. 3. • Plusieurs initiatives d’émission de monnaie électronique se sont développées dans la zone UEMOA, visant notamment à tirer profit des opportunités offertes par les nouvelles technologies, notamment la téléphonie mobile, pour offrir des services financiers compétitifs aux populations • L’activité de mobile banking est dominée, pour l’heure, par des partenariats entre les banques et les opérateurs de télécommunication • Ces partenariats ont été noués par les groupes Ecobank, BNP, Société générale, Bank of Africa avec les sociétés de téléphonie mobile MTN, ORANGE, AIRTEL À fin 2011, la Banque centrale a agréé trois sociétés commerciales en qualité d’établissements de monnaie électronique, à savoir FERLO au Sénégal, CELPAID en Côte d’Ivoire et INOVA au Burkina En mai 2016, sous instruction de la Banque centrale, les entreprises de télécommunication proposant l’offre mobile money , scinder cette activité aux autres produits et services, et devront créer une structure à part entière qu’ils capitaliseraient
  4. 4. En Afrique, les opérateurs de télécommunication contrôlent toute la chaîne de valeur des solutions orientées « mobile » : de la création et la gestion du compte au paiement
  5. 5. • M-Pesa, Orange Money, MTN Mobile Money, Flooz • M-Pesa au Kenya , Orange Money, MTN Mobile Money, Flooz de MOOV en Côte d’Ivoire • Airtel Money + La Poste et Microcred à Madagascar • Pour les clients de la banque : • Solution propriétaire multi- opérateur (Yoban’tel de la Société Général (SG) au Sénégal et au Cameroun) • MTN CI + SG, Orange CIT + BNP, Flooz de MOOV CI + NSIA Banque • Pour les clients de la banque et pour l’opérateur • Airtel + Ecobank en Afrique de l’Ouest • Orange + BNP en Afrique de l’Ouest • MTN CI + SG en Afrique de l’Ouest • Tagattitude & Tagpay
  6. 6. • A la place de l’enveloppe qu’ils recevaient en fin de mois, • Il leur suffira alors de se rendre dans l’une de 15 banques partenaires de l’opération pour retirer des espèces, représentant un dans les institutions partenaires • Plateformes d’information des producteurs (AgriLife en Afrique de l'Est, ou encore M-Farm au Kenya) .
  7. 7. • Marge de progression du Mobile Money • De mars 2015 à juin 2015, 104,86% 15,60% 68% XOF 8 MM / JOUR
  8. 8. 70%% 13,8 M 21,8 M USD 50 M / JOUR • Le réseau dispose de 26 948 agents • 657 partenaires de paiement de factures Le nombre total de clients de solutions de paiement sur mobile et le nombre total d’agents dans le pays (88 400) ont triplé en six ans
  9. 9. La part des utilisateurs de services financiers non émis par des banques de dépôts a doublé chaque année entre 2008 et 2010, passant de 3 à 6%, tandis que les exclus de toutes solution financières est passé sur la même période de 53 à 46%. Celpay, une des premières solutions (RD Congo, Zambie), c’est 25 millions de dollars de transactions mensuelles et 500 millions de dollars de transactions en cumulé sur 2005-2010. Selon la Banque centrale de Tanzanie, les transactions via mobile (paiements et transferts confondus) ont atteint 510 millions d’euros pour les deux années 2011 et 2012. Chiffres du développement impressionnante du Mobile Money
  10. 10. • 2002 et 2006 dans l’UEOMA : Le Zimbabwe a plusieurs opérateurs de services bancaires sur mobile mais pas de règlementation. • On s'accorde à dire que M-Pesa a marché au Kenya parce que les lois anti-concurrence étaient peu développées et que Safaricom était un quasi-monopole
  11. 11. • Pour 2016, Orange CIT prévoit l’installation de près de 900 Automates pour le service MOBILE MONNEY, en plus de ses points de ventes • M-Pesa a 60 000 agents pour 16 millions d’utilisateurs les frais de dépôt, de transfert et de retrait.
  12. 12. Adaptation aux besoins de services financiers de la clientèle Acceptation et intégration dans les usages de la population Couverture importante du territoire : présence dans les zones rurales Dématérialisation de certains activités bancaires
  13. 13. : inclusion financière Du mobile à l’ouverture d’un compte bancaire :
  14. 14. • L’utilisation du mobile pour accéder aux services financiers continue à se développer, y compris dans sa forme avec l’ par exemple. • Le paiement par mobile a aussi du sens dans la et le . • Les modèles dépendent de l’environnement réglementaire et concurrentiel. Le challenge pour les banques et les opérateurs télécoms réside dans la : un savant équilibre à trouver entre : • les offres commerciales, • la simplicité d’usage, • le besoin client, et • le réseau de partenaires (y compris fabricants de terminaux mobiles et commerçants).

×