Géographie 11

509 views

Published on

Géographie 11

Published in: Education
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Géographie 11

  1. 1. Japon-Chine, concurrences régionales, ambitions mondiales Introduction: Les tensions entre la Chine et le Japon font la une de l’actualité autour du vieux contentieux des îles Senkaku. Ces tensions révèlent une profonde rivalité entre la Chine et le Japon qui veulent acquérir un pouvoir d’influence régionalement et à l’échelle mondiale. concurrence et ambitions: (voir cours) puissance : (voir cours) prendre en compte la multiplicité des échelles pour répondre au sujet. Pb: quelles sont les manifestations de la Chine et du Japon à l’échelle du monde et de l’Asie? I-Des ambitions mondiales A- Deux géants économiques - Chine+Japon = 20% PIB mondial, cependant la Chine a dépassé le Japon en 2010. - puissance Japon repose sur économie car poids industriel, financier, commercial mais croissance faible et dettes colossales - Chine première et deuxième puissance éco mondiale car poids industriel, commercial… cependant, croissance exceptionnelle dans les années 1990 qui a largement faible. B- une puissance géopolitique très inégale - Japon= nain politique, Chine= géant politique - depuis 60’s, puissance chinoise s’affirme puisque rapprochement avec E-U (dvpt armée, atout historique et contrepoids de la puissance étasunienne) - Japon dépendant des E-U, pas d’atout historique mais armée puissante. C- Un soft power très différent - Diffusion culturelle du Japon plutôt vers le « bas » alors que celle de la Chine plutôt vers le « haut » - Soft power japonais repose sur la diffusion de produits culturels de masse « J-Pop » sur une stratégie de communication du gouvernement japonais « cool japan ». - Soft power chinois repose sur une culture élitiste et exceptionnelle (organisation de grands événements internationaux, vaste diaspora)… cependant, des éléments alimentent une image négative (négation des droits de l’Homme et répression du Tibet)
  2. 2. II- une relation régionale complexe A- des relations concurrentielles voire conflictuelles A l’échelle régionale, deux puissances concurrentes, leadership éco japonais contesté par la Chine. Les deux pays veulent étendre leur influence en oubliant le traité de paix et d’amitié signé en 1978 - Domaine économique: Japon leader financier avancé en technologie et Chine désire devenir le leader économique dans la région puisqu’elle est le leader industriel et qu’elle rattrape son retard en matière de technologie. - Domaine géopolitique: Chine et Japon se dispute le leadership car antécédents historiques bien présents. Le Japon veut une normalisation de ses relations avec la région et exerce une diplomatie économique et la Chine veut une ascension de son poids géopolitique dans la région car elle développe ses positions militaires et revendique un territoire élargi. B- Des relations complémentaires La complémentarité entre Japon et Chine semble l’emporter dans le domaine des flux économiques et humains; l’interdépendance s’accroît. - Les flux économiques: Chine et Japon sont grands partenaires commerciaux et leurs échanges RPZ 3% du total des échanges mondiaux. Investissements croisés entre les 2 pays importants. - Les flux humains: l’interdépendance s’accroît. bcp d’hommes d’affaires et d’étudiants chinois vivent au Japon tandis que 130 000 japonais vivent en Chine. De +, la solidarité mutuelle lors de catastrophes se renforcent (2008 tremblement de terre à si chuan, 2011 tsunami et accident nucléaire au Japon). Conclusion 
 Construction des puissances japonaises et chinoises se fait grâce à une relation de rivalité et de complémentarité. Tous les domaines sont concernés. Actuellement, la Chine semble l’emporter mais leur forte interdépendance laisse penser qu’une dynamique globale de la zone pourrait tirer le Japon. Ouverture: Cependant, les 2 puissances sont confrontés à des défis d’avenir majeurs: vieillissement de la population, forte dépendance énergétique et vulnérabilité environnementale. La réponse qu’ils y apporteront sera sans doute déterminante pour l’évolution de leur relation.
  3. 3. Japon-Chine Concurrence : compétition entre deux acteurs Ambition : volonté de réussir, soit à maintenir leur position de domination (Japon->puissance établie) ou renforcer leur poids dans tous les domaines (Chine->puissance ascendante) Puissance : (Joseph Nye) somme du hard power(capacité de coercition ; domaine militaire et économique) et du soft power(capacité d’influence et de séduction ; domaine culturel et politique) PBTQ : Quelles sont les manifestations de la puissance de la Chine et du Japon à l’échelle du monde et de l’Asie ? I- Des ambitions mondiales : ● Deux géants économiques : ils représentent 20% du PIB mondial ; Chine a déplacé le Japon en 2010 Ex : Japon-> poids industriel : puissantes FTN (Sony, Toyota, Mitsubishi) ; poids financier : bourse de Tokyo 2ème du monde ; poids commercial : 1ère place d’investisseur direct à l’étranger, Tokyo plus grande ville du monde ; Néanmoins croissance faible (1%)-> dette colossale ( 228% du PIB), main d’œuvre vieillissante, exposit° aux risques majeurs (tsunamis,…) Chine (1ère puissance économique mondiale)->poids industriel : « atelier du monde » plateforme d’assemblage car main d’œuvre peu chère et très précarisée ; poids commercial : IDE multipliés par 20 depuis 2000 ; Néanmoins croissance exceptionnelles en baisse 10% en 1970 à 7% + large partie occidentale sous- développée+technologie pas au niveau du Japon ● Une puissance géopolitique très inégale : longtemps considérés comme de « nains politiques » aujd seule Chine devient un géant politique Ex : Chine, revirement géopolitique de la Chine maoïste (Mao Zedong) années 70 (rapprochement EU après chute URSS) puissance chinoise s’affirme-> dvpmt de son armée (Armée populaire de Libération chinoise) plus nbreuse au monde (2,2 millions d’H)+2ème budget militaire au monde ; atouts historique :arme nucléaire 1964, siège de membre permanant au Conseil de sécurité de l’ONU 1971 ; conquête de l’espace avc les Taïkonautes, préparant voyage sur la Lune Japon, resté « nain politique » -> dépendant des EU bases militaires étasuniennes sur son territoire, remilitarisé que depuis 1980 ; pas d’atout historique : pas d’arme nucléaire et réclame en vain un siège de membre permanent au Conseil de sécurité de l’ONU ; armée puissante : 4ème budget militaire du monde ● Un soft power très différent : diffusion de la culturelle japonaise « par le bas » et chinoise « par le haut » Ex : Japon, diffusion du produit culturel de masse répondant de la J-Pop (Japanese Pop culture)-> manga, jeux vidéos, Cos-play (mode vestimentaire), cuisine, musique ; stratégie de communication du gouvernement « cool Japan » pour modifier l’image du Japon ; Néanmoins les arts martiaux ou la culture zen sont hérité des dynasties impériales Chine, diffusion grâce à une culture élitiste et de l’exceptionnel-> organisatrice de grand événements internationaux : JO de Pékin 2008 , exposition universelle de Shanghai 2010 ; films d’auteurs reconnus par le cinéma mondial ; Mais aussi par le bas avc sa vaste diaspora (quartiers « Chinatown ») ;Néanmoins image négative ; négation des droits de l’H, répression du Tibet II- Une relation régionale complexe : ● Des relations concurrentielles, voire conflictuelles : deux puissances concurrentes ; plan économique, le leadership japonais contesté par la Chine ; plan géopolitique Chine et Japon veulent étendre leur influence mm s’ils ont signé le Traite de la paix et de l’amitié en 1978 Ex : domaine économique : Japon, leader financier : siège de la banque asiatique est à Tokyo ; avance technologique (robotique, nanotechnologie, informatique) ; Chine, leader industriel de la région-> « atelier du monde mais aussi « atelier régional », 1ère exportatrice de produit industriel ds la région (télévision, automobile, textile), refuse le projet ASEAN+6 Ex : domaine géopolitique, ils se disputent le leadership, antécédents historiques encore bien présents (colonisation de la Chine par le Japon entre 1931 et 1945) ; Japon, veut normalisation de ses relations avc les pays de la région et devient un allié stratégique de l’Inde et du Vietnam contre la « menace chinoise » ; Chine dvp des positions militaires-> la stratégie du « collier de perle »-> présence de la marine chinoise en mer de Chine orientale ; revendique un territoire émlargie-> territoire taïwanais et des îles Senkaku/Diaoyu (enjeu énergétique) ● Des relations complémentaires : complémentarité l’emporte ds le domaine des flux économiques et des flux humains
  4. 4. Ex : flux économiques : deux grands partenaires commerciaux -> Chine est le premier partenaire commercial du Japon, Japon 2ème partenaire commercial de la Chine ; échange commerciaux Chine/Japon -> 3% du total des échanges mondiaux Flux humains : 500 000 chnois vivent au Japon (étudiants, hommes d’affaire) 130 000 japonaise vivent en Chine Solidarité mutuelle en cas de catastrophe : 2008-> tremblement de terre du Sichuan Japon propose renfort à la Chine ; 2011-> tsunami et accident nucléaire de Fukushima Chine propose aide Conclusion Construction de leur puissance se fait à la fois ds une relation de rivalité et de complémentarité ; tous les domaines sont concernés mm si le domaine économique reste le plus important à l’échelle mondiale mais aussi asiatique. La Chine semble emporter cette compétition : l’émergence de la Chine bouleverse la hiérarchie mondiale et régionale Néanmoins cette forte interdépendance pourrait tirer le Japon. MAIS ces deux puissances sont face à des défis d’avenir majeurs : le vieillissement de leur population, la forte dépendance énergétique et la vulnérabilité environnementale. La réponse qu’elles y apporteront sera déterminante pour l’évolution de leurs relations.
  5. 5. Japon-Chine, concurrences régionales, ambitions mondiales Def concurrence : Compétition entre deux acteurs Def ambition : Volonté de réussir (à maintenir leur position de domination ou à renfocer leur poids dans tous les domaines) Def puissance : Définie par Joseph Nye comme la somme du hard power (capacité de coercition d'un pays surtout exercée dans les domaines militaire et économique) et du soft power (capacité d'influence et de séduction d'un pays exercé surtout dans les domaines politique et culturel Def analyse pluriscalaire : Multiplicité des échelles I / AMBITIONS MONDIALES A) Deux géants économiques 20% du PIB mondial mais la Chine a dépassé le Japon en 2010 et a mtn le 2ème PIB mondial -Economie du Japon : FTN, 1er investisseur à l'étranger MAIS! Croissance faible & dette colossale -Economie de la Chine au 1er/2ème rang mondial : « atelier du monde », IDE multiplié par 20 depuis 2000, énorme marché intérieur MAIS ! Plus de croissance à 2 chiffres ainsi que corruption/pbm environnementaux/manque de démocratie B) Une puissance géopolitique très inégale Longtemps considéré comme « nains politiques » seule la Chine est devenue un « géant politique ». -La puissance chinoise s'affirme de plus en plus avec le rapprochement avec les USA : dvpt armée, arme nucléaire en 1964, siège permanent au Conseil de sécurité de l'ONU -Le Japon reste lui dépendant des USA : ils sont encore démilitarisés, n'a pas l'arme nucléaire ni de siège permanent à l'ONU MAIS ! Armée assez puissante qui intervient dans des opérations extérieures sans combattre C) Un soft power très différent La diffusion de la culture japonaise se fait « par le bas » (la masse) et celle de la culture chinoise « par le haut » (l'élite). -Le soft power du Japon repose sur la diffusion de produits culturels de masse (J-pop, mangas, jeux vidéos etc..) tirée d'une stratégie de communication du « cool Japan ». Cette diffusion peut aussi passer par d'autre aspects comme les arts martiaux. -Le soft power chinois est lui bcp plus élitiste : organisation de grands événements mondiaux (JO 2008), exposition universelle (2010). Sa diaspora (50 millions de chinois) assure aussi une diffusion de la culture (quartiers « Chinatown ») MAIS ! Image négative par certains éléments (Tibet) II / UNE RELATION REGIONALE COMPLEXE A) Des relations concurrentielles, voire conflictuelles Sur le plan économique, le leadership japonnais est concurrencé par la Chine. Sur le plan géopolitique, malgré le Traité de paix et d'amitié (1978) pour « ne pas chercher l'hégémonie dans la région Asie Pacifique » ils cherchent quand même à étendre le influence. -Le domaine économique reste dominé par le Japon : leader financier en avance sur les technologies. Il voudrait aussi créer une ASEA+6, une zone de libre-échange plus étendue que
  6. 6. l'ASEAN+3 MAIS ! La Chine entend prendre le leadership : elle est le leader industriel de la région, rattrape son retard technologique et refuse le projet ASEAN+6 -le domaine géopolitique est contesté. Le Japon s'allie à des puissances autrefois méfiantes de son expansion et de ses massacres pour créer une Communication asiatique type UE. MAIS ! La Chine développe ses positions militaires (stratégie du « collier de perles ») et revendique un territoire élargi (Tibet, territoires taïwanais et indien, îles Senkaku/Diaoyu) B) Des relations complémentaires La complémentarité Japon/Chine l'emporte dans le domaine des flux économiques et humains. -Japon/Chine sont de grands partenaires commerciaux : Chine 1er partenaire commercial du Japon et le Japon 2ème de la Chine, IDE, les entreprises japonaises délocalisent en Chine (+ de 20 000 en 2014) -Les flux humains augmentent : 500 000 chinois au Japon et 130 000 japonais en Chine (employés, étudiants, hommes d'affaires) -Solidarité mutuelle lors de catastrophes : tremblement de terre de Sichuan (2008), Tsunami/Fukushima (2011) La construction des deux puissances se fait sur la base d'une relation de rivalité mais aussi de complémentarité (dans tous les domaines). La Chine semble l'emporter pour l'instant, même si une dynamique régionale pourrait entraîner le Japon. La Chine commence à se Retrait partiel des USA le PIB de la Chine rapprocher des USA du Japon dépasse celui du Japon 2WW Expansionnisme Arme nucléaire la Chine siège japonais chinoise à l'ONU JO de Pékin Tsunami 1945 1964 1970 1971 1980 2008 2010 2011
  7. 7. Japon-Chine, concurrences régionales, ambitions mondiales - accroche : tensions entre la Chine et le Japon à propos des noms des iles Senkaku/Diaoyu => Ces tensions montrent une profonde rivalité entre la Chine et le Japon qui veulent étendre leur influence tant à l’échelle mondiale que régionale - définitions à connaitre : concurrence, ambition et puissance + analyse pluriscalaire Quelles sont les manifestations de la puissance de la Chine et du Japon à l’échelle du monde et de l’Asie ? I. Des ambitions mondiales A. Deux géants économiques  La puissance du Japon repose essentiellement sur son économie. Il dispose d’un poids industriel, financier et commercial et d’un vaste marché intérieur Néanmoins : croissance faible et dette colossale  La Chine = 1ère ou 2e puissance éco. mondiale. Elle dispose d’un poids industriel et commercial Néanmoins : sa croissance s’affaiblit + partie orientale sous développée B. Une puissance géopolitique très inégale  Depuis le revirement géopolitique au début des années 1970, la puissance chinoise s’affirme de plus en plus.  Le Japon, étant un perdant de la Seconde Guerre Mondiale, est resté un « nain politique » C. Un soft power très différent  Le soft power du Japon repose sur la diffusion de produits culturels de masse  Le soft power de la Chine repose une culture élitiste et de l’exceptionnel
  8. 8. II. Une relation régionale complexe A. Des relations concurrentielles, voire conflictuelles  Au plan éco., le leadership japonais est contesté par la Chine  Au plan géopolitique, la Chine et le Japon veulent étendre leur influence même s’ils ont signé en 1978 le Traité de paix et d’amitié B. Des relations complémentaires Cependant, la complémentarité entre le Japon et la Chie semble l’emporter. L’interdépendance s’accroit :  Dans le domaine des flux éco.  Dans le domaine des flux humains + Solidarité mutuelle lors d’une catastrophe Conclusion : - Relation de rivalité et de complémentarité - Leur puissance repose essentiellement sur l’économie même si tous les domaines sont concernés - L’émergence de la Chine bouleverse la hiérarchie mondiale et régionale et semble emporter la compétition - Néanmoins, leur forte interdépendance laisse penser que cette dynamique pourra tirer le Japon Ouverture : Les deux puissances sont confrontées au vieillissement de leur pop, à leur forte dépendance énergétique et à leur vulnérabilité environnementale, ce qui pourrait faire évoluer leurs relations.
  9. 9. JAPON-CHINE, CONCURRENCES REGIONALES, AMBITIONS MONDIALES – Introduction : - Accroche : tensions Chine/Jap souvent à la une autour du vieux contentieux des îles Senkaku - tensions signe d'une profonde rivalité entre Ch/Jap qui veulent étendre leur influence à l'échelle régionale et mondiale - Japon veut maintenir sa position de domination et Chine veut renforcer son poids ds tous les domaines ; mais relation de complémentarité entre les deux pays → existence d'une interdépendance en particulier dans le domaine économique qui les relient - définition puissance + analyse plurisclaire - Quelles sont les manifestations de la puissance de la Chine et du Japon à l'échelle du monde et de l'Asie ? I. Des ambitions mondiales A. Deux géants économiques - représentent 20% du PIB mondial ; Chine a dépassé le Japon en 2010 au niveau du PIB - puiss du Japon repose avant tout sur son économie, il dispose d'un poids : industriel (FTN), financier (bourse de Tokyo 2eme du monde), commercial (1er émetteur d'IDE) + Tokyo + grde ville du monde accueille le plus de sièges des 500 plus grandes FTN, vaste marché intérieur de consommation (120M de personnes) MAIS croissance faible, dette colossale (228% du PIB), main d'oeuvre vieillissante, dépendance aux ress extérieures le fragilisent - Chine considérée comme la 1ere ou 2eme puiss économique mondiale dispose d'un poids : industriel en étant l'atelier du monde (permis par une main d'oeuvre pas chère et précarisée), commercial (IDE xplié par 20 depuis 2000 → diplomatie du cadeau en Afrique ou AmduSud) MAIS croissance a largement faibli et stagne aux alentours de 7% + technologie pas au niveau du Japon + corruption/manque de démocratie/dégradation environnementale pèsent sur l'économie chinoise B. Une puissance géopolitique très inégale - puiss géopolitiques très inégales ; lgtps considérés comme des « nains politiques », seule la Chine devient un géant géopolitique - puiss chinoise s'affirme de + en + depuis revirement géopolitique de la Chine maoïste de Zedong au début des années 70 : développe son armée (la + nbeuse au monde ; 2eme budget militaire du monde et modernise sa flotte) ; dispose d'atouts historiques (arme nucléaire + siège au conseil de sécurité ONU) ; assume son rôle de contrepoids de la puiss des USA (se veut le leader des BRICS) et fait partie du G20 + part à la conquête de l'espace - vaincu de la 2de GM, Japon est resté un nain politique, dépendant des USA (bases militaires sur leur territoire + remilitarisation récente) ; ne dispose pas d'atouts historiques des autres gdes puissances → pas d'arme nucléaire ni de siège de membre permanent au conseil de sécu ONU ; MAIS armée puissante → 4e budget militaire ; intervient à l'étranger uniquement pr assurer a logistique ou la protection de l'aide humanitaire C. Un soft-power très différent - puiss de l'influence culturelle jap et chinoise est très différente, la diffusion de la 1ere se fait « par le bas » et celle de l'autre « par le haut » - Japon : repose sur diffusion de prod culturels de masses répondant de la J-Pop (mangas, jeux vidéos, mode vestimentaire, cuisine, musique), stratégie de communication du « cool Japan » visant à renforcer son rayonnement culturel et à modifier l'image du Japon dans le monde - Chine : repose sur une culture élitiste et de l'exceptionnel ; organisation de grds évènements (JO, expo universelle), promeut une culture chinoise élitiste mais vaste diaspora (50M dans 150 pays) assure une diffusion de la culture chinoise par le bas mais éléments alimentent une image négative : négation des droits de l'Ho, répression du Tibet - Transition : ambitions mondiales d'une puissance ascendante et d'une puissance établie se fait sur le mode de la rivalité, situation différente à l'échelle régionale. Relation + complexe à cette échelle
  10. 10. II. Une relation régionale complexe A. Des relations concurrentielles, voire conflictuelles - A l'échelle régionale, 2 puiss concurrentes ; sur le plan économique, leadership japonais dans la région contesté par la Chine ; sur le plan géopolitique, Chine et Japon veulent étendre leur influence même s'ils ont signé en 1978 le Traité de paix et d'amitié qui les invitent à ne pas chercher l'hégémonie dans la région Asie Pacifique - Domaine économique : Japon → leader, leader financier : premier créancier d'Asie Sud/Est ; avance technologique grâce à sa R&D permanente et puissante → économie de la connaissance et cherche à mettre en place l'ASEAN +6 mais Chine refuse ; Chine entend devenir le leader économique de la région : leader industriel de la région → 1ere exportatrice de prod industriels ds la région ; rattrape son retard en matière technologique (a développé un TGV chinois) - Domaine géopolitique : se disputent le leadership + antécédents historiques encore présents (colonisation de la Chine par le Japon entre 31 et 45, massacre de Nankin) ; Japon : veut une normalisation de ses relations avec les pays de la région, Japon mtn vu comme un allié stratégique face à la menace chinoise ; exerce une diplomatie économique : aide publique au dév de la région importante ; défend création d'une communauté asiatique sur le modèle de l'UE ; Chine : veut une ascension de son poids géopolitique ds la région ; développe ses positions militaires « collier de perles » ; revendique un territoire élargi(Taïwan, Tibet, Senkaku) B. Des relations complémentaires - en dépit des rivalités, leur complémentarité semble l'emporter dans le domaine des flux économiques et humains → l'interdépendance s'accroît - Flux économiques : deux grands partenaires commerciaux : Chine 1er partenaire commercial du Japon et Japon 2eme partenaire commercial de la Chine ; leurs échanges comptent pr 3% des échanges mondiaux ; investissements croisés importants : Japon 3eme investisseur étranger en Chine, la Chine est le 1er au Japon, entreprises japonaises délocalisent en Chine - Flux humains : interdépendance s'accroît aussi, 500 000 chinois vivent au Japon et 130 000 japonais vivent en Chine - Solidarité mutuelle lors de catastrophe se renforce, 2008 → tremblement de terre du Sichuan Japon a proposé des renforts ; 2011 → tsunami + accident nucléaire de Fukushima → Chine a proposé son aide - Conclusion : construction des puissances japonaise et chinoise se fait donc à la fois dans une relation de rivalité et de complémentarité ; tous les domaines sont concernés même si poids économique prépondérant à toutes les échelles ; actuellement, la Chine semble l'emporter Les deux puissances st confrontées à des défis d'avenir majeur : vieillissement de la pop, forte dépendance énergétique et vulnérabilité environnementale → leurs réponses à ces problèmes seront déterminantes pr l'évolution de leurs relations
  11. 11. Fiche de révision Chine Japon, concurrences régionales, ambitions mondiales Introduction Accroche : Tensions entre Chine et Japon font l’actualité autour des îles Senkaku/Dioyu. Tensions rivalité entre Chine et Japon qui cherchent à étendre leur influence mondialement et régionalement. Concurrence et ambitions : compétition entre 2 acteur, qui possèdent une volonté de réussir pour maintenir leur position de domination (Japon puissance établie) ou renforcer leurs poids dans touts les domaines (Chine puissance ascendante). Mais il existe des relations de complémentarité entre les 2 pays. Puissance : hard power (capacité de coercition d’un pays dans domaines militaires et économique) et soft power (capacité d’influence d’un pays dans domaine culturelle et politique) sera nécessaire pour étudier touts les aspects du sujet. Problématique : Quelles sont les manifestations de la puissance de la Chine et du Japon à l’échelle du monde et de l’Asie ? Plan : I. Ambitions mondiales II. Relations régionales complexes I. Ambitions mondiales A) Deux géants économiques Ch. et Jap. Sont 2 géants économiques. 20 % PIB mondial. Néanmoins la Ch. a dépassé le Jap en 2010 avec un PIB 2ème rang mondial pour la Ch. Exemple 1 : Puissance japonaise repose sur l’économie et dispose un poids :  Industriels avec FTN (Sony, Toyota…)  Financier bourse de Tokyo 2ème du monde  Commercial avec 1ère place d’IDE, Tokyo plus grandes villes du monde accueille sièges sociales de plus de 500 FTN  Cependant croissance faible et dette colossale, mains d’œuvre vielles… Exemple 2 : Ch. considérée comme 1ère ou 2ème puissance économique mondiale et dispose un poids :  Industriel étant « atelier du monde » (plateforme d’assemblage pour les FTN occidentales) permis grâce à une main d’œuvre peu chère et très précieuse  Commercial : IDE multipliés par 20 depuis 2000 (achat de terres agricoles en Afrique, rachat d’entreprise dans les pays développés)  Néanmoins croissance à 2 chiffres depuis 1970 mais faibli. Corruption, manque de démocratie et dégradation environnementale sont des maux qui pèse sur l’éco ch. B) Une puissance géopolitique très inégale Longtemps considérés tous les 2 comme des « nains politiques », seul la Ch. devient aujourd’hui un géant politique.
  12. 12. Exemple 1 : Depuis revirement politique de la Ch. maoïste en 1970, puissance ch. s’affirme :  Développe son armée : l’Armée populaire de libération ch. la plus nombreuses au monde, dispose du 2ème budget militaire mondial. Modernise sa flotte  Dispose d’atout historique : arme nucléaire depuis 1964, siège au conseil de l’ONU depuis 1971  Assume son rôle de contrepoids de la puissance étatsunienne. Leader des BRICS en concurrence avec la Russie. Elle fait partie du G20 mais pas du G8. Exemple 2 : vaincu de la 2de GM, Jap est resté un « nain politique »  Dépendant des Etats-Unis : bases militaires étatsunienne présentent sur son territoire  Ne dispose pas des atouts historiques des autres puissances : pas arme nucléaire et réclame un siège au conseil de l’ONU  Son armée reste puissante : Jap dispose du 4ème budget militaire du monde en 2014. Ils interviennent régulièrement dans des opérations extérieures depuis 1990. C) Un soft power très différent La diffusion de la puissance de l’influence culturelle du Jap. se fait « par le bas », celle de la Ch. « par le haut » Exemple 1 : Soft power jap. repose sur diffusion de produits culturels de masse s’appelant la J-Pop  Mangas, jeux vidéos, cuisine, musique, mode vestimentaire  Influence culturelle repose sur stratégie de communication du gouvernement et de marques jap. « cool Japan » visant à renforcer son rayonnement culturelle.  Néanmoins culture arts martiaux ou zen hérité des dynasties impériales font partie du soft power jap. Exemple 2 : soft power ch. différent car il ne repose pas sur culture de masse et du quotidien mais culture élitiste et exceptionnel :  Ch. organise évènement internationaux : JO de Pékin en 2008, exposition universelle à Shanghai en 2010  Elle promeut une culture ch. élitiste à travers d’instituts ou films d’auteur reconnus  Néanmoins sa vaste diaspora assure une diffusion de la culture ch. par le bas. Elle est présente dans les grandes villes d’Asie du SE mais aussi en Occident  En revanche, des éléments alimentent toujours une image négative : négation des droits de l’Homme, répression au Tibet II. Relations régionales complexes A) Relations concurrentielles, voire conflictuelles Sur le plan économique, leadership jap. est contesté par la Ch. Sur le plan géopolitique, Ch. et Jap. veulent étendre influence même si ils ont signés en 78 un Traité de la paix et d’amitié qui les engagent à ne pas chercher « l’hégémonie » dans l’Asie Pacifique. Exemple : Dans le domaine économique,
  13. 13.  Le Jap. reste leader :  Leader financier : siège de la Banque asiatique de développement à Tokyo. 1er créancier des pays Asie du Sud et de l’Est  Avance technologique du à ses investissement en R&D puissants. Economie de la connaissance  Jap. veut une zone de libre-échange, ASEAN+6 (ASEAN+3 + Australie + Nouvelle Zélande, Inde)  Mais Ch. étend à devenir leader économique dans la région :  Leader industriel de la région : son rôle « d’atelier monde » est aussi celui « d’atelier régionale ». 1er exportateur de produits industriel dans la région  Rattrape son retard en matière technologique : a développé son TGV ch. grâce à technologie étrangère  La Ch. refuse le projet ASEAN+6 du Jap. de peur de voir positions affaiblies B) Relations complémentaires Malgré rivalités régionales, complémentarité entre Jap. et Ch. semble l’emporter dans le domaine des flux économiques et humains. Interdépendance s’accroit : Exemple : dans le domaine des flux économiques,  La Ch. et le Jap. sont 2 grands partenaires commerciaux :  La Ch. est le 1er partenaire commercial du Jap. Le Jap. est le 2ème partenaire commercial de la chine  Echange commerciaux Ch-Jap. représentent 3% du total des échanges mondiaux  Investissement croisés entre les 2 pays sont importants :  Le Jap. est le 3ème investisseur en Ch. La Ch. est le 1er du Jap.  Les entreprises jap délocalisent en Ch. Conclusion Construction des puissances jap et ch. se fait donc à la fois dans une relation de rivalité et de complémentarité. Tous les domaines sont concernés même si puissance repose sur poids économique des 2 pays. La Ch. semble l’emporter, son émergence bouleverse la hiérarchie mondiale et régionale. Néanmoins leur forte interdépendance laisse penser qu’une dynamique globale de la zone pourra tirer le Jap. Les 2 puissances sont confrontées à des défis majeurs (vieillissement de la population, vulnérabilité environnementale). La réponse qu’elles y apporteront sera déterminante pour l’évolution de leurs relations. Chine Japon Corée du Sud ASEAN Inde Australie Nouvelle Zélande Vision de la coopération selon la Chine Vision de la coopération selon le Japon Des visions différentes de la coopération

×