Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Des cartes pour comprendre le monde

24,051 views

Published on

Des cartes pour comprendre le monde

Published in: Education
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Des cartes pour comprendre le monde

  1. 1. Terminale S Des cartes pour comprendre le monde
  2. 2. Introduction Toutes les cartes du monde sont-elles fausses ? Sylvie BRUNEL Michel FOUCHER
  3. 3. Introduction Analyse du sujet : - Notre monde est complexe : * fragmentations, fractures, différenciations, divisions et conflits * intégrations, convergences, uniformisations, alliances et paix - Pour comprendre cette complexité, plusieurs grilles de lecture * géoconomique * géopolitique * géoculturelle * géoenvironnementale
  4. 4. Introduction - Les cartes, des outils au service de ces grilles de lecture : * définition * un produit de choix de représentations
  5. 5. Introduction Problématique : Pourquoi est-il nécessaire de croiser les grilles de lecture de ces cartes pour comprendre la complexité du monde actuel ?
  6. 6. Introduction Plan : I- Faire une carte, c'est faire des choix II- Croiser les grilles de lecture pour comprendre la complexité du monde
  7. 7. I- Faire des cartes, c'est faire des choix A- Choisir une échelle Analyse multiscalaire Emboîtement d'échelles
  8. 8. Phénomène géographique étudié : l'espérance de vie en Chine A l'échelle mondiale A l'échelle nationale
  9. 9. A l'échelle mondiale : la Chine, un pays émergent
  10. 10. A l'échelle mondiale : la Chine, un pays inégalitaire
  11. 11. Pour l'analyse critique d'une carte Limites : proposer une autre échelle « La carte est ici construite à l'échelle [...] En complétant avec une autre carte à l'échelle […], une analyse multiscalaire aurait pu être menée. Elle aurait permis de mettre en évidence un autre aspect du phénomène étudié du fait de l'emboîtement des échelles : [...] » Analyse : signaler l'échelle concernée « Cette carte représenter [le phénomène suivant] à l'échelle [...] »
  12. 12. B- Choisir une projection Source : wikipédia.fr
  13. 13. Source : manuel de géo Belin, R. Knafou, 2012 Déformations choisies
  14. 14. Source : manuel de géo Belin, R. Knafou, 2012 Il existe plus de 200 projections différentes. Wikipédia en recense une très grande partie : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_projections_cartograph Peters
  15. 15. Projection de « Mercator »
  16. 16. Projection de « Peters »
  17. 17. Projection de « Bertin 1953 » Projection proche : « Briesemeister » (conseillée au bac)
  18. 18. Projection de « Winkel-Tripel » (utilisée dans les manuels de géo) Projection proche : « Robinson » (conseillée au bac)
  19. 19. Projection de « Gall»
  20. 20. Projection de « Buckminster-Fuller » (conseillée au bac)
  21. 21. Projection polaire ou azimutale équidistante (utilisée pour les mondes arctiques)
  22. 22. Projection de Mercator Projection de Buckminster - Fuller Source : manuel géo Hachette 2nde
  23. 23. Pour l'analyse critique d'une carte Limites : montrer les inconvénients ou les biais de cette projection « Le choix de cette projection a des inconvénients : [éclatement des distances entre pays du Sud, routes maritimes traversant les terres, désorientation du lecteur, distances surestimées, etc;]. « Le choix de cette projection n'est pas anodin car il met en valeur [tels territoires] au détriment de [tels territoires]. Il induit une vision biaisée du monde qui marginalise [tels territoires]. Analyse : signaler la projection utilisée « Cette carte utilise la projection de [...] car c'est la plus adaptée pour montrer [tel phénomène géographique]»
  24. 24. http://www.creativeforce.com / C- Choisir un centrage Carte européo-centrée centralité VS marginalité implicites et mentales
  25. 25. http://www.creativeforce.com / Carte américano-centrée
  26. 26. http://www.creativeforce.com/ Carte sino-centrée (ou pacifico- centrée ou centrée sur le Japon)
  27. 27. Carte centrée sur le pôle NordCarte centrée sur le pôle Nord
  28. 28. Carte centrée sur le pôle Sud
  29. 29. Carte centrée sur l'Australie
  30. 30. Carte centrée sur Hawaï
  31. 31. Pour l'analyse critique d'une carte Limites : montrer les insuffisances ou les biais de ce centrage « Une carte centrée sur [tel territoire] aurait mieux mis évidence la centralité de ce territoire sur [tel phénomène] « Le choix de ce centrage répond aussi à une finalité politique : il évite la marginalisation implicite et mentale de [tel territoire]. Il le remet au centre du jeu [géopolitique / géoéconomique/ géoculturel/ géoenvironnemental/ etc] mondial. » Analyse : signaler le centrage utilisé « Cette carte est centrée sur [tel territoire]. Ce centrage permet de mettre en évidence […] »
  32. 32. http://www.mapondo.com D- Choisir une métrique centralité VS marginalités implicites et mentales Métrique euclidienne, métrique traditionnelle
  33. 33. http://mappemonde.mgm.fr Métrique d'une carte en anamorphose classique Fréquence du VIH. La superficie de chaque pays est proportionnelle au pourcentage de tous les adultes (15-49 ans) infectés par le virus du sida, en 2003. Données : Programme des Nations Unies pour le développement, 2004, Rapport mondial sur le développement humain.
  34. 34. http://www.journaldunet.com Métrique d'une carte en anamorphose classique Nombre de célibataires par région Données : Insee, 2007
  35. 35. http://www.journaldunet.com Métrique d'une carte en anamorphose classique Nombre total de porcs par région Données : Agreste, 2006
  36. 36. Métrique d'une carte en anamorphose : cartogramme carroyé
  37. 37. Métrique d'une carte en anamorphose : cartogramme carroyé Source : Documentation photographique, n°8084, déc. 2011
  38. 38. Métrique d'une carte en anamorphose : cartogramme de Dorling https://aghg.wordpress.com
  39. 39. Pour l'analyse critique d'une carte Limites : montrer les limites d'une métrique non conventionnelle « La lisibilité peut être rendue difficile car cela suppose d'avoir parfaitement en tête la carte classique pour comparer. L'originalité de ce type de représentation peut dérouter » Analyse : signaler la métrique choisie s'il ne s'agit pas d'une métrique traditionnelle « Cette carte utilise une métrique non-conventionnelle. Il s'agit d'une représentation en anamorphose sous une forme [classique/ de cartogramme carroyé/ de cartogramme de Dorling]. La surface des pays est proportionnelle à l'intensité du phénomène dans ce pays »
  40. 40. E- Choisir des figurés et des couleurs
  41. 41. Pour l'analyse critique d'une carte Limites : montrer les limites des figurés et couleurs choisis - lisibilité des figurés ? - non-pertinence des figurés et des couleurs choisis ? - absence de figurés importants ? Analyse : analyser les figurés et les couleurs choisies - pertinence des figurés choisis - pertinence des couleurs choisies - complémentarité des différents figurés sur la carte
  42. 42. F- Choisir des données Pertinence ?
  43. 43. Fiabilité ?
  44. 44. Pour l'analyse critique d'une carte Limites : montrer les limites des données choisies « Les données choisies mettent en évidence [tel indicateur] pour mesurer [tel phénomène]. Or pour saisir un tableau complet de ce dernier, il faudrait compléter avec d'autres indicateurs comme [...] » « Les données datent de [2007], ce qui autorise à rester prudent sur une éventuelle évolution de la situation depuis » « L'auteur de ces données est connu pour son engagement. Si engagement ne signifie pas forcément que les données ne sont pas fiables, il convient de rester prudent » Analyse : analyser les données « Les données ont été produites par [nom de l'auteur, du magazine, etc] en [2014]. Leur fiabilité n'est donc pas contestable a priori ». « Les données choisies mettent en évidence [tel indicateur] pour mesurer [tel phénomène] ».
  45. 45. G- Choisir un seuil de discrétisation
  46. 46. Discrétisation en isoamplitude
  47. 47. Discrétisation en équipopulation
  48. 48. Discrétisation « manuelle » par seuils observés
  49. 49. Pour l'analyse critique d'une carte Limites : montrer les limites des seuils choisis « Tout choix de seuil oriente le résultat final de la carte. Une autre discrétisation aurait produit un résultat différent qui aurait montré que [...] »  Analyse : analyser les seuils de discrétisation « Les données ont été discrétisées, c'est-à-dire triées en classes. Il s'agit d'une discrétisation [en isoamplitude/en équipopulation/manuelle par seuils observés] ».
  50. 50. A- La carte pour la science B- La carte pour voyager C- La carte pour défendre des idées D- La carte pour faire la guerre E- La carte pour l'action publique G- Choisir un objectif
  51. 51. www.geoportail.gouv.fr
  52. 52. A- La carte pour la science B- La carte pour voyager C- La carte pour défendre des idées D- La carte pour faire la guerre E- La carte pour l'action publique
  53. 53. Nicolas Bouvier à 24 ans, Quelque part entre Genève et Ceylan
  54. 54. Philippe Rekacewicz Entre art, cartographie et politique
  55. 55. A- La carte pour la science B- La carte pour voyager C- La carte pour défendre des idées D- La carte pour faire la guerre E- La carte pour l'action publique
  56. 56. A- La carte pour la science B- La carte pour voyager C- La carte pour défendre des idées D- La carte pour faire la guerre E- La carte pour l'action publique
  57. 57. DEUX REPRESENTATIONS DES ALLIANCES MILITAIRES EN 1914 < Carte satirique par Walter Trier, Allemagne, 1914 Carte tirée de Wikipédia, 2006 >
  58. 58. A- La carte pour la science B- La carte pour voyager C- La carte pour défendre des idées D- La carte pour faire la guerre E- La carte pour l'action publique
  59. 59. Pour l'analyse critique d'une carte Limites : montrer les biais ou les insuffisances d'une carte trop orientée idéologiquement ou politiquement « Le prisme politique de l'auteur lui a fait oublier [in]volontairement des informations qui déforment la réalité » Analyse : trouver le ou les objectifs de la carte Cette carte n'est pas un simple support d'informations objectives. Elle vise également un autre objectif qui révèle les intentions profondes de son auteur. Cette carte cherche à [...] ».
  60. 60. Conclusion partielle : La carte n'est pas un document neutre. Elle reflète les REPRESENTATIONS de l'auteur, plus ou moins subjectives. Les INTENTIONS de l'auteur d'une carte oscillent entre de simples CHOIX scientifiques ou pédagogiques (projection, échelles, discrétisation, etc) jusqu'à des SELECTIONS politiques. L'élève comme le citoyen doit exercer son REGARD CRITIQUE sur les cartes. En maîtriser le décryptage et la technique de production facilite ce travail.
  61. 61. II- Croiser les grilles de lecture pour comprendre la complexité du monde actuel A- Une grille de lecture géopolitique : un monde dominé, fragmenté et conflictuel
  62. 62. B- Une grille de lecture géoéconomique : un monde inégalitaire, connecté et polycentrique
  63. 63. C- Une grille de lecture géoculturelle : un monde uniformisé et différencié
  64. 64. D- Une grille de lecture géoenvironnementale : un monde déséquilibré et encore mal régulé

×