ViV Magazine Volume 2 (Dec. - Jan 2014)

855 views

Published on

Christmas and New Year can bring out both the best and worst in us all – but this year, there’s plenty to feel optimistic about in Haiti... (L’époque de Noel et du Nouvel se prête pour faire affleurer le meilleur et le pire en nous. Mais cette année, il y a de quoi êtres très optimiste en ce qui a trait à Haïti…)

Published in: Lifestyle
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
855
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
4
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

ViV Magazine Volume 2 (Dec. - Jan 2014)

  1. 1. magazine + HAITI | USA | DR | WWW.VIVMAGAZINEHAITI.COM Dec. 2013 - Jan. 2014 Vol. 2 UNTYPICAL NEW YEAR’S RESOLUTIONS 12.01.2010 I REMEMBER... JEAN-CLAUDE LEGAGNEUR AN INTERVIEW WITH ONE OF HAITI’S GREATEST PAINTERS: J E M E S O U V I E N S . . . RÉSOLUTIONS ATYPIQUES POUR LE NOUVEL AN + UNE ENTREVUE AVEC UN DES PLUS GRANDS PEINTRES HAÏTIENS
  2. 2. magazine NASTASSIA ROY PUBLISHER IVAN IRIAS art direction INGRID ROY contributing editor FREDERICK ALEXIS editorial photographer CONTRIBUTING WRITERS FITNESS ANNAELLE CANEZ- DUOFIT XAVIER ELIE- DUOFIT  FASHION EMMA LAHAM (FASHION AYITI) DANAE BRANDT (FASHION AYITI) HEALTH MELISSA WOLFF CULTURE & ENTERTAINTMENT ALEXA MASUCCI CONTRIBUTING PHOTOGRAPHERS CLAUDE ST-ROME MARLON LINDOR MAKE-UP & STYLING KIA ELIE (GLAM) KATHERINE BEHRMANN (CHAMPAGNE) VOGG BEAUTY BAR MODELS NAUSICAA RAYMOND VERONIKA BABOUN ART & WEB DESIGN ID MEDIA GROUP GRAPHICS & ARTWORK HENRY CAPODIFERRO EMILIO IRIAS RANDOLPH ROY CONTACT US (509) 3774 1414 advertising editorial@vivmagazinehaiti.com editorial info@vivmagazinehaiti.com general CONTRIBUTORS 44 FIFA World Cup visits Haiti CocaCola Tour Volume 2 Dec. 2013 - Jan 2014
  3. 3. CONTENTS ON THE COVER 14 An Interview with one of Haiti’s greatest painters: Jean-Claude Legagneur Une entrevue avec un des plus grands peintres haïtiens : Jean-Claude Legagneur 26 Untypical New Year’s Resolutions Résolutions Atypiques pour le Nouvel An 46 12.01.2010 I remember...   Je me souviens... OUR FITNESS 50 Out with the Old & In with DuoFit Adieu au Vieux et bienvenue au Nouveau OUR GASTRONOMY 34 Alex’s Frozen Blackberry Mint Daiquiri 24 Lessons in Coffee : From our Mountains to our cups De nos montagnes à nos tasses OUR BEAUTY & STYLE 22 Reviv’- Let’s keep it natural Revenons au Naturel 28 Mystical brings you one of earth’s most versatile healing gifts… Mystical nous offre un des cadeaux terrestres des plus versatiles et guérissants que notre planète ait à offrir… 52 Champagne Boutique takes you from « Office-Pro » to « Out-on-the-townGlamour » La Boutique Champagne vous transforme de la « Pro de Bureau » à la « Star pleine de Glamour » 12 The « ThanksGive-Away » 14 magazine + HAITI | USA | DR | WWW.VIVMAGAZINEHAITI.COM Dec. 2013 - Jan. 2014 Vol. 2 UNTYPICAL NEW YEAR’S RESOLUTIONS 12.01.2010 I REMEMBER... JEAN-CLAUDE LEGAGNEUR AN INTERVIEW WITH ONE OF HAITI’S GREATEST PAINTERS: J E M E S O U V I E N S . . . RÉSOLUTIONS ATYPIQUES POUR LE NOUVEL AN + UNE ENTREVUE AVEC UN DES PLUS GRANDS PEINTRES HAÏTIENS Our Bilingual Magazine! Notre Revue Bilingue! Pg. 4 | ViVmagazinehaiti.com Jean-Claude Legagneur An interview with one of Haiti’s greatest painters gagneur Volume 2 Dec. 2013 - Jan 2014
  4. 4. Make the most of your color with the very best paint
  5. 5. 52 OUR ENTERTAINMENT 32 Gravity Shift : Michael brun takes over Haiti Déplacement du Centre de Gravité : Michael Brun s’empare d’Haïti. OUR PEOPLE 65 Save or Splurge with Solo Design: 5 Home décor Tips for the HolidaySeason.   Economisez ou faites la grosse dépense avec Solo Design : 5 Conseils pour décorer votre Foyer pour la Saison des Fêtes. 40 Dr. Valentin Abé talks about Caribbean Harvest, Aquaculture and fisheries in Haiti Le Dr.Valentin Abé nous parle de Caribbean Harvest, de l’Aquaculture et de lapêche en Haïti 36 A new generation of entrepreneurs   Une nouvelle génération d’entrepreneurs 48 Grand-parents, vital figures of a family’s history     Les grands-parents, personnages d’une importance vitale dans l’histoire d’une famille Our Bilingual Magazine! Notre Revue Bilingue! CONTENTS Pg. 6 | ViVmagazinehaiti.com She Wears Bronze black Jovani gown Martin Schettini necklace Volume 2 Dec. 2013 - Jan 2014
  6. 6. Pg. 8 | ViVmagazinehaiti.com 32 OUR HEALTH 20 Moringa- The Miracle Tree L’arbre miraculeux 18 New Year… New « You ». A simple guide to juicing Nouvel An… Nouvelle « Vous ». Un simple Guide pour la Préparation de vos jus OUR EVENTS 44 Coca Cola and FIFA bring the World Cup Trophy to Haiti for the first time!!’ La Coupe du Monde en Haïti pour la Première fois!!! (Oct. 25-27, 2013) OUR CULTURE 62 Culture-oriented Foreign Policy : the changing face of Haiti Changer l’image d’Haïti 30 Glasswalls : Daring to break social stereotypes Murs en verre : Oser rompre avec les stéréotypes sociaux Our Bilingual Magazine! Notre Revue Bilingue! CONTENTS Gravity Shift: Michael Brun Takes Over Haiti Volume 2 Dec. 2013 - Jan 2014
  7. 7. EDITORIAL The festive season is the perfect time for family gatherings, to cele- brate good times with friends, to support those in need and to revel in the sharing of gifts and good food. But it can sometimes also be a bit stressing: looking for the right gifts to please everyone; getting organized for the festivities and, of course, making resolutions. We traditionally make promises and set new goals for the year to come. Yet we often aim too high and thus make our targets almost inaccessible. Or we simply make a resolution because we feel we ought to, but not because we actually understand why it’s worth doing, nor because we just want to. With this issue of ViV we ap- proached these conventional practices from a totally different angle. To inspire you, I compiled a list of 5 alternative New Year’s resolu- tions, from tweaking your look, to going off grid for a day, along- side ideas for giving your kids a head start. And for your Christmas decorations, I asked Sandrine Alkhal from Solo Design to share 5 useful tips which will help you get your home set and ready in time for the Holiday Season. It is with great honor that ViV features the highly appraised work of one of Haiti’s greatest painters, Jean Claude Legagneur, in its art section. Furthermore, the introduction of new social topics such as “Glass Walls: daring to break social stereotypes” and “Changing the face of Haiti” aims to enrich further your magazine’s variety of contents. The importance of family ties is also underlined in the article dedicated to the relationship of grand-parents and their grand-children. Once again, I invite you to post your thoughts on our Facebook or Twitter pages, tag us in your pictures on Insta- gram or email us with suggestions for topics you’d like to see fea- tured in future issues of ViV Magazine. To conclude I must tell you that I used to be very concerned about getting older. But I have come to realize that it is actually some- thing to look forward to. With every year, you grow wiser and more loving. This Christmas, live and love harder than ever before. Let your warmth and affection be your Christmas gift – and let it spill La saison festive est l’époque par excellence pour les réunions de famille, pour partager de bons moments avec nos amis, pour aider les plus démunis et pour se délecter en partageant des ca- deaux et de la bonne bouffe. Mais elle peut être aussi accompa- gnée d’un peu de stress: trouver les cadeaux qui feront plaisir à chacun; s’organiser pour les festivités et, évidemment, prendre des résolutions. Traditionnellement, on fait des promesses et on se fixe de nou- veaux buts pour l’année à venir. Néanmoins, souvent on vise trop haut, ce qui rend les objectifs parfois presqu’inaccessibles. Ou alors on prend des résolutions simplement parce qu’on se sent obligés de le faire, mais pas vraiment parce qu’on comprend le besoin de le faire ni parce qu’on désire le faire. Dans cette édi- tion de ViV, nous abordons ces pratiques conventionnelles sous un angle tout à fait différent. Pour vous inspirer, j’ai compilé une liste de 5 résolutions alterna- tives de Nouvel An, allant d’un changement drastique de look, à s’évader pour un jour, tout en incluant quelques idées pour don- ner de l’avance à vos enfants. Et pour vos décorations de Noël, j’ai demandé à Sandrine Alkhal de Solo Design de partager 5 trucs utiles qui vous permettront d’équiper votre maison à temps pour l’époque des fêtes. ViV se sent honoré de présenter l’œuvre d’un des plus grands peintres d’Haïti, Jean Claude Legagneur, dans sa section d’art. En plus, l’introduction de nouveaux thèmes sociaux tels que « Les murs en Verre : oser rompre les stéréotypes sociaux » et « Changer le Visage d’Haïti », vise à enrichir encore plus la variété de sujets présentés dans votre magazine. L’importance des liens de famille est aussi soulignée dans l’article consacré aux relations des grands-parents avec leurs petits-enfants. Encore une fois, je vous invite à partager vos pensées sur nos pages de Facebook ou Twitter. Rajoutez-nous sur vos photos d’Instagram ou envoyez- nous un courriel avec vos suggestions de nouveaux thèmes que vous aimeriez voir présentés dans les prochaines éditions de ViV Magazine. Et pour conclure, je vous dirai qu’auparavant, je m’inquiétais de prendre de l’âge. Mais je suis parvenue à me rendre compte que ce n’est qu’une raison de plus pour se réjouir car, chaque année qui passe nous donne encore plus de sagesse et d’amour. A Noël, vivez et aimez plus fort que jamais! Que votre affection et votre chaleur soient vos cadeaux de Noël, et laissez ces sentiments se répandre tout au long du nouvel an. Et dans ce contexte, pour- quoi ne pas partager vos propres idées pour Noël ainsi que vos plans pour l’an 2014? N’hésitez pas à émettre vos points de vue sur le magazine (couverture tout comme contenu), et faites-moi signe à : nastas- sia@vivmagazinehaiti.com Je vous souhaite de passer le plus beau Noel de tous les temps & que l’An 2014 vous comble de Santé, de Paix, d’Amour, de Pros- périté et de Bonheur! L’époque de Noel et du Nouvel se prête pour faire affleurer le meilleur et le pire en nous. Mais cette année, il y a de quoi êtres très optimiste en ce qui a trait à Haïti… Christmas and New Year can bring out both the best and worst in us all – but this year, there’s plenty to feel optimistic about in Haiti… throughout the whole New Year! And in that context, why not share your own ideas for Christmas and your own plans for 2014? Do not hesitate to express your viewpoints on the magazine (both the cover and the contents) and please drop me a line at nastas- sia@vivmagazinehaiti.com Have the best Christmas ever & a Healthy, Peaceful, Loving, Pros- perous and Happy 2014! Nastassia Roy Volume 2 Dec. 2013 - Jan 2014
  8. 8. Pg. 12 | ViVmagazinehaiti.com Vivacious, INC. est une organisation fondée par un groupe de femmes décidées à faire une différence dans le monde d’aujourd’hui. Leur but principal est d’aider d’autres femmes à se rendre compte qu’une attitude positive et une conscience de soi sont tout ce qu’il faut pour obtenir un meilleur développement personnel, et de les encourager à prendre leur vie et leur avenir en main, dans le but conjoint d’atteindre une société avec les femmes au pouvoir. En organisant des événements caritatifs et a travers le bénévolat, elles souhaitent avoir un impact positif sur le plus grand nombre de vies possible, afin d’établir des bases solides dans leurs communautés. Grâceànossponsors,50famillesontreçudespaniersalimentaires qui leur ont permis de préparer un bon repas chaud d’Action de Grâces. En cette occasion il y a aussi eu des rafles, des activités de peinture faciale ainsi que la distribution de petits cadeaux. Paola Urbano, le mannequin professionnel en flèche que nous présentons, a toujours été inspirée, depuis son jeune âge, par la conviction qu’il faut partager ce qu’on a avec les plus démunis. Sa participation aux activités de Vivacious l’ont portée à gagner Le “Prix des Femmes au Pouvoir” de Vivacious, ce qui lui donna l’opportunité de se présenter à travers cet éditorial publié par ViV magazine ainsi que la chance d’être l’hôtesse/ambassadrice de l’événement d’Action de Grâces 2013! Vivacious INC. is an organization founded by women who wish to make a difference in today’s world. Their main goal is to help other women realize that a positive attitude and self-awareness is all it takes for self-improvement and to encourage them to take their life and their future in their own hands, in a joint effort to achieve a woman-empowered society. Through charitable events and volunteer work, they hope to make a positive impact on as many lives as possible, with the objective of building strong foundations in their communities. ViV Magazine and Vivacious came together for their first annual Thanksgive-away event which took place on November 23, 2013 in Little Haiti, Miami. Thanks to our sponsors, 50 families were provided food baskets to prepare a fresh home cooked Thanksgiving meal. During the event, other small gifts were given away, and activities such as raffles and face painting also took place. Paola Urbano, the upcoming professional model featured, has been a firm believer, since a very young age, of giving back to the disadvantaged. Her active participation in Vivacious’ activities has led her to win the Vivacious “Woman Empower- ment Award” which granted her the opportunity to introduce herself in this editorial published by ViV magazine as well as thechancetobethehost/ambassadorofthe2013Thanksgive-away! THE THANKS-GIVEAWAY!
  9. 9. Model / Mannequin: Paola Urbano Photography / Photographie: “The Angle God” Darryl Omar Bikini: www.FierceSimplicity.com Dress /Robe: www.eminentb.com SunGlasses / Lunettes de soleil: www.livevivacious.com
  10. 10. Jean-Claude Legagneur Jean-Claude Legagneur
  11. 11. ViVmagazinehaiti.com | Pg. 15 | With a never-ending list of collective and individual shows around the world and a very impressive portfolio of international clients (actor Danny Glover being just one of the many); over and above the presence of his works in important places such as the Vatican, the casa de las bastidas museum in the Dominican republic, and the mupana museum in port au prince, having obtained several awards such as the «Haitian-American Universal Award», de New York, and the one granted to him by the Haitian Ministry of culture for 25 year of Accomplishments, Legagneur is considered to be one of the greatest painters of Haitian figurative art alive. This eclectic artist, whose predilection is human figures, depicts equally well the expression of an old man’s face, the immobility of a still-life landscape or the liveliness of an exuberant bouquet of flowers, just as the tragedy of an event such as the 2010 earthquake, whose atrocity is reflected in the eyes of the young girl illustrated on his piece called: «The look of January 12th ». He is even capable of faithfully reproducing the images of certain world known figures such as Frida Kahlo and Diego Rivera, and many more, which has been instrumental in garnering an international recognition of his fame as a portrait and landscape painter, placing him in the context of universal painters, while also being a part of Haiti’s cultural heritage. Isthereaparticularthemewhichinspiresyouthemost? The reflection of time’s wear and tears on human beings’ faces. What are your artistic projects for the near future? After my presentation at the Multitudes gallery of Miami Art Basel in 2013 where I exposed 50 of my paintings, with undeniable success, I definitely plan to organize several other exhibits in 2014. M. Legagneur: What motivated you to start painting and when did you realize you had that God-given gift? I have been drawing since I was 4 years old and, since then, I had always known that one day I would become a painter. Painting has always been my passion and I always dreamt of becoming one of the best. This has always been my motivation. Did you study the Fine Arts? When and where? Being a self-taught artist, I have always painted in a spontaneous manner, without ever really taking any courses too so. It was not until 1971 that I left Haiti and studied the Fine Arts at the Art Student League of New York, and also took some courses at the Brooklyn Museum. After which, I returned to Haiti in 1976 and lunched my first show at the French Institute. Which of your paintings do you consider to be your masterpiece? I cherish each one of my paintings. Nevertheless, I consider my mural at the JFK International Airport to be the expression of my true purpose in view of the importance of its impact on the international scene. This mural is a source of pride for all Haitians. Do you have a special muse? Not at all. The world which surrounds me is my true source of inspiration. And, for example, when I travel, I attentively observe everything around me, everything that shows up on my pathway, and my inspiration emerges from everywhere. In your capacity of a world known artist, what do you consider to be your contribution to Haiti’s cultural wealth? My art is the utmost gift I can offer the world. Doyouconsideryourselfasbeingapartofanyparticular line of artists or belonging to any precise school of arts? Absolutely not. I believe that my art is universal and I feel very proud to be a part of that heritage: «the world of the arts». Where, at what time and in which environment do you feel the most inspired? At my art studio, located at Fermathe, where I am lucky enough to be able to enjoy a privileged view which surrounds me with peace and serenity, allowing me to work with enthusiasm. An interview with one of Haiti’s greatest painters Jean-Claude Legagneur
  12. 12. Pg. 16 | ViVmagazinehaiti.com Jean-Claude Legagneur Jean-Claude Legagneur
  13. 13. Avec une liste interminable d’expositions conjointes et individuelles aux quatre coins du monde, et un portfolio impressionnant de clients internationaux, (pour ne mentionner que l’acteur Danny Glover comme l’un d’entre eux); sans compter la présence de ses œuvres dans des sites d’importance telsque le Vatican, le Musée de La Casa de Bastidas en République Dominicaine, et le Musée de Mupana a Port-au-Prince; et ayant obtenu des prix telsque le «Haitian-American Universal Award», de New York, et celui du Ministère de la Culture d’Haïti pour souligner ses 25 ans d’accomplissements, Legagneur est considéré comme un des plus grands peintres vivants de l’art figuratif haïtien. Cet artiste éclectique, dont la prédilection est les figures humaines, façonne tout aussi bien l’expression du visage d’un vieillard, l’immobilité d’une nature morte ou la vivacité d’un bouquet exubérant de fleurs, tout comme la tragédie d’un événement tel que le tremblement de terre de 2010, dont l’atrocité est reflétée dans les yeux de la petite fille illustrée sur sa toile intitulée «le regard du 12 janvier». Il est de même capable de reproduire fidèlement l’image de certains personnages reconnus mondialement comme Frida Kahlo et Diego Rivera, ce qui lui vaut aussi d’être qualifié de paysagiste, visagiste et le situe dans le contexte des peintres universels, tout en faisant partie du patrimoine culturel haïtien. Y-a-t-il un motif particulier qui vous inspire le plus? Le reflet de l’œuvre et de l’usure du temps sur le visage des êtres humains. Quels sont vos projets artistiques dans un avenir proche? Après mon vernissage à la Galerie Multitudes de Miami Art Basel en 2013 où j’ai participé avec 50 œuvres ayant un succès indéniable, je compte absolument planifier plusieurs autres expositions en 2014. M. legagneur: Qu’est ce qui vous a motivé à commencer à peindre et quand avez-vous réalisé que vous aviez ce talent inné? Je dessine depuis l’âge de 4 ans et depuis lors je savais qu’un jour je deviendrais peintre. La peinture m’a toujours passionné et j’ai toujours rêvé d’être un des meilleurs. C’est ce qui m’a toujours motivé. Avez-vous étudié les Beaux Arts? Quand et où? Etant autodidacte, j’avais toujours peint spontanément, sans avoir jamais vraiment suivi de cours pour ce faire. Et ce n’est qu’en 1971 que j’ai quitté Haïti pour étudier les Beaux Arts à la Ligue Estudiantine de New York, ayant aussi suivi des cours au Musée de Brooklyn, après quoi je suis revenu en Haïti en 1976 où j’ai exposé pour la première fois à l’Institut Français. Lequel de vos tableaux considérez-vous comme votre chef-d’œuvre? Je chéris chacune de mes pièces. Néanmoins, je considère que mon mural à l’aéroport John F. Kennedy de New York est l’illustration de mes vrais propos en vue de l’importance de son impact sur le scénario international. Ce mural est une source de fierté pour tous les haïtiens. Avez-vous une muse spéciale? Non. Le monde qui m’entoure est ma vraie source d’inspiration. Et, par exemple, quand je voyage, j’observe attentivement tout ce qu’il y a autour de moi, sur mon passage, et mon inspiration me vient d’un peu partout. En tant qu’artiste de renommée mondiale, comment considérez-vous avoir contribué à la richesse culturelle d’Haïti? Mon art est le plus beau cadeau que j’aie à offrir au monde. Considérez-vous que vous fassiez partie d’uneligneparticulièred’artistesoud’uneécoleprécise? Pas du tout. Je pense que mon art est universel et je me sens très fier de faire partie de cet héritage, le Monde de l’Art. A quel endroit, heure et dans quelle ambiance trou- vez-vous votre inspiration? A mon studio à Fermathe où j’ai la chance de jouir d’une vue privilégiée qui m’enveloppe de paix et de sérénité, me permettant de travailler avec enthousiasme. Une entrevue avec un des plus grands peintres haïtiens: Jean-Claude Legagneur
  14. 14. Inexpensive and easy to use, great way to start but hard to clean. 15 min shelf life. Bon marché et facile à utiliser, un bon départ mais difficile à nettoyer. 15 min de durée de conservation. Lemon ginger Zinger 2 medium Red Apples 1 medium Orange 2 medium Carrots Small chunk of ginger 1 Lemon (skin removed) Surprise au citron et au gingembre 2 pommes rouges moyennes 1 orange moyenne 2 carottes moyennes Un petit morceau de gingembre 1 citron (sans pelure) Kale / Chou frisé Lettuce / Laitue Baby Greens / Jeunes laitues Spinach / Epinards Cilantro / Coriandre Parsley / Persil Swiss Chard / Bette à carde Fresh ginger / Gingembre frais Lemon / Citron Lime Wheat Grass / Herbe de blé Beets / Betteraves Carrots / Carottes Oranges / Oranges Pinneaple / Ananas Grapes / Raisins Cucumber / Concombre Celery / Céleri Zuchini / Courgette Watermelon / Pastèque Rind / Ecorce Apple / Pomme Aka cold pressed juicer. Very Efficient, gives more juice and easy to clean. 72 hr shelf life Akapresseurdejusàfroid.TrèsEfficace, extrait plus de jus et facile à nettoyer. 72 hr de durée de conservation Next step up in terms of cost. Efficient but also hard to clean. 15 min shelf Niveau suivant en termes de coût. Efficacemais également difficile à nettoyer. 15 min de durée de conservation Economical / Economique FREE WEIGHTLOSS RECIPE FREE RECETTE GRATUITE POUR PERTE DE POIDS Leafy Greens OOMPHSweet Fruit/ Veg.Juice Base Macerating / MacérationCentrifugal / Centrifugeuse So now that we’ve provided you with all the reasons why you should be juicing, you’re probably wondering “well now what? How do I start juicing?” With 2014 right around the corner, this is the perfect time to start. Just follow these simple steps to a healthier and sexier new you... A présent que vous connaissez tous les arguments positifs associés à la consommation de jus frais, vous vous posez probablement la question suivante «et maintenant, quoi?... qu’est ce qui s’ensuit? Comment dois-je m’y prendre pour commencer à consommer ces jus??? Et bien c’est le moment idéal pour s’y mettre. L’an 2014 frappe déjà à nos portes et ces simples conseils vous aideront à améliorer votre santé tout en vous rendant plus attirante... **Great juicers leave behind dry pulp ** **Les centrifugeuses de bonne qualité laissent des rémanents de pulpe sèche** Combine ingredients from each category... Leafy Greens, Juice Base, Sweet fruit and vegetables and your optional OOMPH... and AWAY YOU GO! Combinez les ingrédients de chaque catégorie... Les Légumes à feuilles fraiches, le jus de base et vos OOMPH optionnels... ET C’EST PARTI! Leafy Greens / Feuilles verte +Juice Base / Base du Jus +Fruit or Sweet Veg. / Fruit ou Légumes sucrés +OOMPH **Process all ingredients in a juicer, shake or stir and serve** **Malaxez tous les ingrédients dans la centrifugeuse, agitez ou remuez et servez** Step 1: Choose a juicer... 1er Pas: Choisissez votre extracteur de jus... Step 2 Make a delicious juice... 2eme Pas: Préparez un jus délicieux... New Year... New “You” A simple guide to juicing
  15. 15. Nouvel An... Nouvelle «Vous» With love from our kitchen to yours, Avec amour, de notre cuisine à la vôtre, Melissa gkhaiti@gmail.com Source: April 2013 issue of O, The Oprah Magazine.
  16. 16. Pg. 20 | ViVmagazinehaiti.com MORINGA / Moringa Moringa Oleifera is a fast-growing, drought-resistant tree, believed to have been originally discovered in the southern foothills of the Himalayas, in Northwestern India and to also be native to certain parts of Eastern Africa and Asia. Yet, it is also widely cultivated in other tropical and sub-tropical areas and has long been known as a food plant with multiple medicinal uses in Latin America and the Caribbean. In addition to its compelling water purifying and diuretic powers, its high nutritional value as well as many other health benefits have more recently been discovered in the Northern Hemisphere where all type of moringa-based products such as pills, teabags, soap bars, deodorants, body and facial creams and oils are being manufactured and have become extremely popular on the market. The “Moringa” tree is also known as «malunggay» in the Philippines, and as “benzolivier” in Haiti and the Dominican Republic. Due to the appearance of its long, slender, triangular seed pods, it is also called the “Drumstick tree” as well as the “horseradish tree”, because of the taste of its roots which resembles that of horseradish, for which reason some prefer to consume them it in the form of tea, sweetening the harsh taste with a bit of sugar or honey. In certain developing countries, “moringa” leaves are used to improve the levels of nutrition, as a natural vitamin supplement. In others, they serve as a natural drug to expel or destroy parasitic intestinal worms as well as forage for livestock. But certain findings suggest that the extract from moringa leaves has anti-proliferation and in- duction of apoptosis effects on human cells, which indicates that this plant can also be useful in cancer chemoprevention and can be claimed as a therapeutic target for cancer. Furthermore, the moringa leaves act as cardiac and circulatory stimulants and also have the ability to reduce fevers; to help control epilepsy and diabetes; to prevent liver damage and to lower cholesterol. Moringa leaves are also known to have anti-inflammatory, antiulcer, antispasmodic and antihyper- tensive faculties, on top of being an antibacterial an antfungal. It is really the new “wonder plant”. So, with so many benefits involved, why not join the club of the Moringa addicts? Le Moringa Oléifère est un arbre résistant à la sécheresse, de croissance rapide, qui a été découvert, à l’origine, dans la partie sud des contreforts de l’Himalaya, au nord-ouest de l’Inde ainsi que dans certaines zones de l’Afrique Orientale et de l’Asie. Néanmoins, ces arbres sont aussi cultivés dans d’autres régions tropicales et sous-tropicales. Et, en Amérique latine tout comme dans les Caraïbes, ils sont considérés, depuis bien longtemps, comme une source alimentaire très riche, ayant de multiples utilisations médicinales. En plus de ses indiscutablesfacultésdiurétiquesetpurificatricesd’eauetdesa haute valeur nutritive, bien d’autres effets salutaires de cette plante ont été découverts récemment dans l’hémisphère nord, où toutes espèces de produits à base de moringa sont manufacturés et devenus extrêmement populaires sur le marché. La liste de ces produits comprend des pilules, des pochettes d’infusion, des savons, des déodorants, ainsi que des crèmes pour le corps et le visage. L’arbre de “Moringa”, est aussi connu sous le nom de «malunggay» aux Philippines, et de benzolivier en Haïti et en République Dominicaine. En vue de l’aspect de ses longues et minces cosses triangulaires il est aussi appelé “l’arbre à baguettes”. On le surnomme aussi “l’arbre à raifort”, grâce au goût de ses racines qui rappelle beaucoup celui du raifort, raison pour laquelle certains préfèrent les consommer sous forme de thé tout en y ajoutant un peu de sucre ou de miel pour réduire le petit goût âpre. Dans certains pays en voie de développement, les feuilles de “moringa” sont employées pour améliorer les niveaux de nutrition, comme un supplément vitaminé. Dans d’autres, elles servent de médicament naturel pour éliminer les parasites intestinaux et aussi comme fourrage pour le bétail. Mais certaines découvertes suggèrent que l’extrait des feuilles de moringa a des effets d’anti-prolifération et d’induction de l’apoptose sur les cellules humaines, ce qui in- dique que cette plante peut être utile dans la chimio prévention et peut être considérée comme une cible thérapeutique potentielle pour traiter le cancer. En plus, les feuilles de moringa ont des facultés de stimulation cardiaque et circulatoire ainsi que la capacité de faire baisser la fièvre, d’aider à contrôler l’épilepsie et le diabète, d’éviter les lésions hépatiques et de réduire les niveaux de cholestérol. Elles sont aussi connues pour leurs bienfaits anti-inflammatoires, antiulcéreux, antispasmodiques et anti hypertensifs, en plus d’être antibactériennes et antifongiques. C’est réellement la nouvelle «plante miraculeuse». Donc, avec tant de bénéfices lui étant attribués, pourquoi ne pas s’adhérer au club des mordus de la moringa? MORINGA, L’ARBRE MIRACULEUX!MORINGA, THE MIRACLE TREE! Pg. 20 | ViVmagazinehaiti.com
  17. 17. REVIV’ Let’s Keep it Natural! / Revenons au Naturel! For the first time in the history of hair salons in Pétion-Ville, comes Reviv’, a hair salon created to cater to women with natural hair of all textures and types. Reviv’ offers a free consultation to determine the type of hair of the client in order to make it easier to recommend products and guide them to take proper care of their hair. “Webelievewiththerighthaircare products and hair care routine ALL women can achieve healthy, strong, beautiful natural hair.” JPour la première fois dans l’histoire des salons de coiffure de Pétion-Ville, surgit Reviv’, un salon de coiffure créé pour répondre aux besoins des femmes ayant une chevelure naturelle de toutes textures et types. Reviv’ vous offre une consultation gratuite pour déterminer votre type de chevelure afin de pouvoir plus facilement vous suggérer des produits et de vous guider pour fournir les soins adéquats à votre chevelure. “Nous sommes convaincus que l’emploi de produits de soins cap- illaires adéquats accompagnés d’une routine de soins capillaires peuvent offrir à TOUTES les femmes la possibilité d’obtenir une chevelure naturelle saine, forte et belle.” ∞ Pg. 22 | ViVmagazinehaiti.com
  18. 18. ViVmagazinehaiti.com | Pg. 23 • You have the time to learn about your particular hair type. • If you are not comfortable with short hair, then you can avoid that adjustment period, and avoid the wait of growing your hair back out. • During transitioning you have the time to perfect your hair styling skills. • Ça vous donne le temps de connaitre votre type particulier de chevelure. • Si vous n’êtes pas à l’aise avec les cheveux courts, alors il vaut mieux éviter cette période d’ajustement et d’attendre que vos cheveux repoussent. • Cette période de transition vous donnera le temps de per- fectionner votre coiffure. • You have a consistent hair texture as opposed to transition- ing where you have to deal with two. • There are no long waits to go natural; your hair is returned to its natural state as soon as your relaxed hair is chopped off. • With a big chop you have a fresh start no chemically pro- cessed hair and no split ends. • Vous aurez une texture consistante de cheveux tandis qu’avec la transition vous aurez à en gérer deux. • Vous n’avez pas à attendre longtemps pour jouir d’une chevelure naturelle; vos cheveux reviennent à leur état na- turel dès que les parties défrisées sont coupées. • La coupe drastique vous offre un nouveau départ sans cheveux traités chimiquement et sans pointes fourchues. • The texture of your hair will not be consistent: which means if you decide to wear your hair in a twist out or braid out style the root of your hair might be curly while your ends will be straight. • The process of transitioning takes longer than if you just did “the big chop”. • La texture de votre chevelure ne sera pas consistante, ce qui implique qu’au cas où vous décidiez de coiffer vos cheveux en forme de chignon ou en broussaille, leur racine pourrait être frisée alors que les pointes pourraient être droites. • Le processus de transition dure plus longtemps que si vous faisiez une “coupe drastique” • Waiting to grow your hair longer • Learning to deal with an entirely new texture on the spot • Coming up with new short natural hairstyles • Devoir attendre que vos cheveux repoussent. • Apprendre à gérer une nouvelle texture de cheveux tout de suite. • S’adapter à de nouvelles coiffures pour cheveux courts Having natural hair is a gift we give ourselves that just gets better and better over time. However, after using chemicals or severely damaging it, our beautiful curls can be a challenge to grow back out again but once we understand what they want and what they need, they are a joy to have! In order to go from relaxed to natural hair, you have two options: The Transition or The Big Chop. Which one you choose is entirely up to you. There is no right way or wrong way to start your journey. It doesn’t matter how you get there, it’s all about what makes you comfortable... This is the process of eliminating chemical treatments and allowing the hair to grow out while gradually trimming the chemically processed ends. The Big Chop is for those who want to be natural now. It entails cutting off all of the relaxed hair. Jouir d’une chevelure naturelle est un cadeau qu’on peut s’offrir et qui ne fait que s’améliorer avec le temps. Néanmoins, après avoir utilisé des produits chimiques et d’avoir sérieusement abimé vos cheveux, récupérer vos belles boucles n’est pas une tâche facile. Mais si on comprend de quoi nos cheveux ont besoin, ce qu’ils désirent, le défi est moindre et c’est une vraie joie de les ravoir! Vous avez deux options pour passer d’une chevelure défrisée aux cheveux naturels: la transition ou la coupe drastique. C’est une décision absolument personnelle. Il n’y a ni bon ni mauvais choix. Peu importe comment vous atteignez votre but, l’important est que vous vous sentiez bien dans votre peau... Ce processus exige l’élimination des traitements chimiques tout en permettant aux cheveux de repousser en coupant graduellement les pointes maltraitées. On recommande la coupe drastique à celles qui souhaitent passer au naturel dans l’immédiat. Cela implique de couper tous les cheveux défrisés. The two methods for going natural / Les deux méthodes pour revenir au naturel sont les suivantes 1) The Transition / La Transition 2) The Big Chop / La Coupe Drastique Pros / Cons / Les avantages: Les inconvénients: Pros / Cons / Les avantages: Les inconvénients: Angle Rue Rebecca et Rue Villate, Pétion-Ville Tel: (509) 22309520
  19. 19. Coffee drinkers exist in a sub-culture of their own. Most can’t commit to anything - myself included - but their daily dates with cups of espresso. Granted, this relationship is not monogamous. Other suitors like macchiatos, americanos and tall lattes will seduce the drinker and lead him away from the dullness of routine. Nevertheless, this escape remains a sacred ritual performed by everyone from business executives to mothers waiting for their children in the school’s parking lot.Caffeinemaycomeready-to-drinkincans,vendingmachines and other transportable gadgets, but the art of the drink it- self remains the ultimate justification to exit the daily chaos. The beverage has become a watering hole around which the sleep-deprived, weary and addicted congregate. The fruit of an evergreen shrub, coffee grows in tropical and subtropical regions around the world. It is one of the world’s only commodities requiring an enormous amount of human effort to produce. Unreliable rainfall and poor infrastructure have affected productivity in many regions, rearranging the patterns of global coffee trade and its main suppliers. Inability to meet demands in terms of volume keeps Haiti’s organic coffee as a specialty gourmet item available in high-end shops and selected blends. TheoldtreesofHaitistillproducesignificantly largebluishbeans, plump with humidity. Sometimes beautiful abnormalities occur, and instead of the standard two beans found inside typical coffee “cherries”, there is a single pearl-looking bean called: Caracol, or Perla. Stored in silos, the beans will be screened, graded according to their quality and bagged for distribution. Coffee trade still follows the old colonial routes, a fact attributed to taste preferences established during that time. Growing up in Cap-Haitian, the first aromas to float around the house every morning were of roasting beans. Faithful childhood companions, like cassava, peanut butter and milk, would join you on the terrace with the first rays of sun - and if you were lucky, a splash of dark brew stained the hot milk in your cup. It must be recognized that these beans have done much more than liven sleepy souls since their birthplace in Ethiopia. Moulding economies, creating channels of communication or concretizing commercial alliances, the bean symbolizes the livelihood of entire generations, for others, a daily luxury. Whether you enjoy an afternoon espresso in your grand- mother’s coffee tray, or order your morning triple non-fat latte with whipped cream and caramel sauce, this life-long relationship will never go out of style. Les buveurs de café font partie d’une sous-culture à part. La plupart d’entre eux est incapable de s’engager à quoique ce soit –moi incluse- excepté leur rendez-vous quotidien avec leur tasse d’expresso. Ceci dit, la relation n’est pas de nature monogame. D’autres amants du café apprécient les «macchiatos», les cafés américains, et les grands lattes séduiront le consommateur et l’éloigneront de l’insipidité de sa routine. Néanmoins, cette escapade demeure un rituel sacré pratiqué par tous les amateurs de café, allant des hommes d’affaires jusqu’aux mères attendant la sortie de leurs enfants dans le stationnement de l’école. On retrouve la caféine sous forme de cannettes prêtes à boire, dans les distributeurs automatiques de boissons et d’autres acces- soires transportables, mais l’art de consommer ce liquide en lui-même est la justification ultime pour fuir du chaos quotidien. Ce breuvage est devenu le point de congrégation de ceux qui manquent de sommeil, des épuisés et des mordus. Le café, un fruit provenant d’un arbuste à feuilles persistantes, pousse dans les régions tropicales et sous-tropicales à travers le monde entier. C’est un des seuls produits au monde dont la production exige un immense effort humain. Dans diverses régions, une affluence pluvieuse peu fiable et une infrastructure faible ont affecté la productivité, restructurant le système du commerce global de café et le comportement de ses principaux fournisseurs. L’incapacité de répondre aux exi- gences en termes de volume a fait du café organique haïtien un produit gourmet spécialisé qu’on peut trouver dans les magasins de haute gamme et sous forme de mélanges hautement sélectionnés. Les vieux arbres d’Haïti produisent encore des grains de café bleuâtres considérablement larges, rondelets d’humidité. Parfois, la nature provoque de belles anomalies et, au lieu des deux grains qu’on retrouve typiquement dans les cerises de café, il n’y en a qu’un, ayant l’apparence d’une perle, surnommé: Caracol (coquillage), ou Perla (perle). Emmagasinés dans des silos, les grains seront examinés et classés selon leur qualité et ensachés pour leur distribution. Le commerce de café suit les mêmes trajets du temps de la colonie, un fait attribué aux préférences de goût établies depuis lors. Ayant grandi au Cap Haïtien, l’un des premiers arômes qui envahissait la maison chaque matin était celui des grains de café torréfiés. Ces fidèles compagnons de mon enfance, tout comme les cassaves, le mamba et le lait, me rejoindraient sur la terrasse dès l’apparition des premiers rayonsdesoleil–etsij’étaisassezchanceuse,unéclaboussement de cet élixir brun tacherait le lait chaud de ma tasse. On doit admettre que ces grains ont fait bien plus qu’éveiller les âmes endormies depuis leur naissance en Ethiopie. Que ce soit en façonnant les économies, en créant des canaux de communication ou en concrétisant des alliances commerciales, le grain symbolise le moyen de subsistance de générations toutes entières et pour d‘autres, c’est le petit luxe quotidien. Et, que vous dégustiez un expresso les après-midis, servi sur le plateau à café de votre grand-mère ou que vous commandiez votre latte matinal au lait triplement écrémé, ou baigné de crème fouettée et de sauce au caramel, cette relation durable ne passera jamais de mode.. From our mountains to our cups... De nos montagnes à nos tasses...
  20. 20. Réclamez votre carte Privilège GIANT au service à la clientèle. toujours frais! Une gamme variée de produits 68, Angle des Rues Ogé et Geffrard, Pétion-Ville, Haïti (509) 2947-4444 | info@gianthaiti.com | www.gianthaiti.com Doublez vos points giant avecvotrecartegiant + make points & miles aveclasogecarte pharmacie Notre pharmacie répond aux normes pharmaceutiques. Elle est bien achalandée avec des médicaments sans et sous ordonnance pour votre bonne santé, disponible durant les heures d'ouverture. Ouvert > Lundi - Samedi : 8AM - 9PM • Dimanche : 8AM - 4PM
  21. 21. 5New Years Resolutions Don’t just THINK that a friend’s new dress looks good or that your colleague wrote an excellent report – tell them! Voicing your admiration will brighten their day and, in turn, brighten your own. How: If compliments don’t come naturally, set yourself a target of five a day. Actively focus on finding nice things to say. Why it builds a better you: Being positive about others promotes your own sense of optimism. Plus other people are drawn to positive individuals. Pay a compliment... Kill your cell, ignore the Internet, turn off the TV – in short, tune out from the world’s constant info barrage for a day. How: Just turn it all off! Or escape the city for a place with no reception. Why it builds a better you: It helps you stay healthy and socially capable in the actual world. “The Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, the authority on mental illnesses, included ‘Internet Use Disorder’ in its appendix for the first time in 2013 Go off-grid for a day... There’s no need for plastic surgery or a wholenew,expensivewardrobe.Making a small but significant change can revamp your whole style and attitude. How: Experiment with a new haircut, change your spectacle frames, buy a bright lipstick, or even grow or shave off your facial hair. Why it builds a better you: Feeling good on the outside helps you feel good on the inside – stride out with added confidence. Tweak your look... Do you always go to the same province every long weekend, or vacation at the same beach? Try somewhere new in 2014! How: For more fun, be led by a challenge: to climb a mountain or visit every town beginning with ‘O’. Ozanana Beach for instance! Why it builds a better you: Learning more about your country increases not only your understanding but also your connectedness. Discover a new part of Haiti... Shared reading is fun for you, fun for your kids – and it sets them up for a bright future. How: Choose a range of books – not just inter- national classics but Haitian stories that will resonate with your child. Why it builds a better you: Reading with your kids cements your bond with them, and stimulates their development. Read aloud to your kids for 15 minutes a day... 2013 - 2014 1 2 3 4 5 Pg. 26 | ViVmagazinehaiti.com
  22. 22. Ne vous limitez pas seulement à PENSER que la nouvelle robe de votre copine lui va bien ou que le rapport que votre collègue a rédigé est excellent. Dites le leur!!! En leur exprimant votre admiration, vous ensoleillerez leur journée ainsi que la vôtre. Comment s’y prendre? S’il ne vous est pas donné de pouvoir faire des compliments spontanément, fixez-vous le but d’en faire cinq par jour. Concentrez-vous pour trouver des propos agréables à partager. De quelle façon ça vous rend-il une meilleure personne? Etre positif par rapport aux autres en- couragevotrepropresensd’optimisme. En plus, les gens optimistes attirent plus de monde dans leur entourage Faites un compliment... Fermez votre portable, ignorez l’Internet, éteignez la télé – en peu de mots, déconnectez-vous du bombarde- ment d’informations pour une journée. Comment s’y prendre? En débranchant absolument tout! Ou alors échappez-vous de la ville en vous dirigeant vers une destination sans réception. De quelle façon ça vous rend-il une meilleure personne? Ça vous aide à vous maintenir sain et socialement fonctionnel dans le monde actuel. En 2013, “Le Manuel de Diagnostic et de Statistiques des Troubles Mentaux” (l’Autorité dans le domaine des maladies mentales) a inclus “Les troublesreliés a l’usage de l’internet” pour la première fois dans son annexe. Soyez inaccessible pour un jour.. Pas besoin de chirurgie esthétique ni d’une nouvelle garde-robe entière et dispendieuse. Le moindre change- ment drastique peut améliorer con- sidérablement votre style et votre at- titude. Comment s’y prendre? Essayez une nouvelle coupe de cheveux, changez la monture de vos lunettes, achetez un rouge a lèvres plus vif, ou laissez pousser vos poils du visage ou alors rasez-les complètement. De quelle façon ça vous rend-il une meilleure personne? Le bien-être extérieur aide au bien-être intérieur– Foncez avec confiance et détermination!!! Optimisez votre look... Vous rendez-vous toujours à la même province à l’occasion de chaque long week-end ou passez-vous vos vacances toujours à la même plage? Essayez de nouveaux sites en 2014! Comment s’y prendre ? Pour plus de divertissement, soyez motivés par un défi; escalader une montagne ou visiter tous les villages dont le nom commence par la lettre “O’, comme par exemple La Plage Ozanana! De quelle façon ça vous rend-il une meilleure personne? Mieux connaitre votre pays ne vous permet pas seulement de mieux le comprendre mais aussi d’établir une meilleure connexion avec lui. Découvrez une nouvelle région d’Haïti... La lecture à haute voix est une activité amusante pour vous ainsi que pour vos enfants – ce qui les aide à la fois à se préparer pour un avenir prometteur. Comment s’y prendre? Choisissez une série de livres– pas seulement les classiques internationaux mais aussi des classiques haïtiens auxquels vos enfants s’identifieront. De quelle façon ça vous rend-il une meilleure personne ? Lire avec vos enfants renforce vos liens tout en stimulant leur développement. Faites 15 minutes de lecture à haute voix avec vos enfants quotidiennement... Forget the typical New Year’s resolution clichés – instead, try tackling these 5 little life-changers that will keep you fresh, curious and empowered... Oubliez les clichés typiques pour vos résolutions du Nouvel An et essayez plutôt de vous atteler à mettre en pratique ces 5 petits trucs qui peuvent changer votre vie, vous maintenir frais, curieux et en contrôle... 1 2 3 4 5
  23. 23. Pg. 28 | ViVmagazinehaiti.com
  24. 24. Mystical brings you one of Earth’s most versatile healing gifts… vous offre un des cadeaux terrestres des plus versatiles et guérissant que notre planète ait à offrir… The oil extracted from the seeds of Palma Christi, also known as Hand of Christ or Castor Oil Plant for its palm-shaped leaves and incredible healing powers, is one of the most over- looked and simple modern day remedies. This oil has a long and colorful history of thousands of years of curative stories behind it. It even goes back to ancient times in India, China, Persia, Egypt, Africa, Greece, Rome and 17th century Europe as well as the Americas... You may not be old enough, but some of you may remember your grandmother recommending some castor oil if you were feeling ill. This may have been anything from menstrual cramps to headaches, liver and gallbladder inflammation, constipation, appendicitis, arthritis, intestinal disorders, toxemia, tumors and more, including clearing skin disorders and warts. But as science and doubt have replaced natural ways of healing sickness along with the desire to protect drug & pharmaceutical profits, much of this valuable information has been forgotten... Thankfully, from the Salt mines of Hispaniola to the natural plants of the Caribbean island, Mystical brings you back the rich natural paradise of Haiti. With a whole line of natural products individually blended and fused to heal, smooth, soften and rejuvenate your whole body you can now make them a part of your lifestyle... Mystical Body Scrub / Gommage Exfoliant de Mystical Mystical Massage oil / L’huile pour Massage de Mystical Mystical Bath Salt / Les Sels de Bain de Mystical Mystical Green Facial Clay Mask / Le Masque Nettoyant à l’Argile Vert pour le Visage de Mystical Mystical Toner / Le Tonifiant Mystical Mystical Body Butter / Le Beurre Corporel Mystical L’huile extraite des graines de Palma Christi, bien connue aussi comme La main du Christ ou La Plante d’Huile de Castor, en vue de ses feuilles en forme de palme et de ses extraordi- naires pouvoirs curatifs, est un des remèdes les plus simples et plus négligés des temps modernes. Cette huile a une longue trajectoire de milliers d’années d’histoires de guérison. Elle remonte même aux temps de l’antiquité de l’Inde, de Chine, de l’Egypte, de l’Afrique de Grèce, de Rome, de l’Europe du 17ème siècle ainsi que des Amériques... Vous n’êtes peut être pas assez âgé pour vous en souvenir mais certains d’entre vous peuvent certainement se rappeler de votre grand-mère recommandant l’huile de castor quand vous étiez souffrants. Qu’il s’agisse de douleurs menstruelles ou de maux de tête, d‘inflammation du foie et de la vésicule, de constipation, d’appendicite, d’arthrite, de troubles intestinaux, de toxémie, de tumeurs et d’autres, (affections derma- tologiques et verrues incluses), cette huile bénéfique était toujours à l’ordre du jour. Néanmoins, étant donné que la science et les doutes ont remplacé les méthodes naturelles de guérir les maladies et en vue du désir de protéger les bénéfices obtenus des produits pharmaceutiques, une grande partie de cette information précieuse est passée à l’oubli... Fort heureusement, extraits des mines salines d’Hispaniola et des plantes naturelles de cette île caribéenne, les produits de Mystical vous remmènent au paradis terrestre d’Haïti. Avec une gamme complète de produits naturels mélangés in- dividuellement et fusionnés pour soulager, calmer, adoucir et rajeunir votre corps tout entier, vous pouvez à présent les inclure dans votre routine quotidienne... MYSTICAL vous offre un des cadeaux terrestres des plus versatiles et guérissant que notre planète ait à offrir... MYSTICAL brings you one of Earth’s most versatile healing gifts... For more information /Pour plus d’information: mystical.products@yahoo.com Tel: (509) 22309520
  25. 25. Glass Walls Daring to break social stereotypes Human interactions and dynamics seem to defy convention and logic in a modern, globalized world; as a culture stored underneath a tight lid, “typical” Haitian patterns of behavior have remained unchanged and distinguishable. Simply put, when someone is Haitian, you know. So why is it then that this seemingly united group has not yet managed to forge a spirit of harmonious reconciliation towards collective gains and a sustainable future? The counter intuitive hypothesis is conformity. Tight-knit social groups separated by varying levels of education, income and general location become insulated, so when attempting to rebuild a country from within and define priorities, the negotiation table is not round: some sit on the floor instead of chairs, others are barred from the room - economic inequality misleads perceptions into seeing dormant genius as ignorance. Inadequacy becomes associated with less privileged groups and overall growth po- tential stagnates from a lack of exchange between the parties. As humans it should be our logical duty to ensure that the people we share our nation with continue caring for the ecosystem, while innovating and investing time in causes that matter. But asymmetrical power relations prompted by biases solidify beliefs that humans of varying backgrounds are unequal, not unique but unequal. That is the danger with words: once proclaimed, our outlooks are wired to live within their confines. As for conformity, straying from these unspoken boundaries and treating individuals outside our social groups with genuine dignity seems often met with little enthusiasm. But this vast pool of unique talents waiting to be exploited can lead Haiti forward as it forges its place on the global marketplace. There is a need for the recognition and respect for opinions that have too long been ignored, overlooked or misinterpreted - a voiced acknowledgment for the unifying human element that connects us all. So here is a penned applause to those who dare. The ones who go against the crowd, beyond the invisible barriers created by men; the ones with patience to build strong and capable humans, before using them to build a country’s foundation. There is something to be said for those who understand that poor verbal expression due to limited opportunity does nothing more than conceal powerful thoughts capable of revolutionizing problem solving and implementing integrated strategies with the promise of collective gains. Education gives a voice, and as for empowerment, a chance to create strong allies. Remov- ing obstacles to important exchanges will free up solutions locked inside the minds of people still unable to structure their thoughts and credibly influence key decision-makers by offering new perspectives on issues. “No one is useless, it’s time to stop forgetting that.” Les interactions et la dynamique humaines semblent défier le conventionnel et la logique dans un monde moderne et globalisé; tout comme une culture préservée sous un couvercle hermétique, les traits haïtiens «typiques» de comportement sont restés les mêmes et sont tout à fait perceptibles. En peu de mots, quand on voit un haïtien, on le reconnait. Alors pourquoi un groupe qui semble être si uni n’a-t-il pas réussi à forger un esprit de réconciliation harmonieuse visant à obtenir des bénéficies collectifs et un avenir prospère et du- rable? L’hypothèse paradoxale est la conformité. Des groupes sociauxrestreints,séparéspardesniveauxvariésd’éducation, des revenus différents et des emplacements généraux divers, deviennent isolés, de sorte qu’en essayant de reconstruire un pays de l’intérieur et de définir les priorités, la table de négociation n’est pas ronde. Certains sont tenus de s’asseoir sur le sol au lieu de le faire sur une chaise et d’autres ont in- terdiction d’accès a la salle. L’inégalité économique déforme les perceptions, tendant à confondre un génie dormant avec l’ignorance. L’inégalité devient associée aux groupes moins privilégiés et le potentiel de développement global stagne, dû à un manque d’échanges entre les parties concernées. Haïti, une aire de jeu pour les sociologues. ∞ Haitiisasociologist’splayground.
  26. 26. “Nul n’est inutile Il est grand temps de cesser de l’oublier.” En tant qu’êtres humains, notre devoir logique devrait être celui de garantir que la population avec laquelle nous partageons notre nation continue à prendre soin de notre écosystème, tout en innovant et en investissant du temps pour résoudre les affaires de poids. Néanmoins, les rela- tions asymétriques de pouvoir, motivées par les préjugés, ne font que renforcer les croyances que les individus venant de milieux différents ne sont pas égaux, pas uniques mais surtout pas égaux. C’est bien là où réside le danger dans les mots: une fois proclamés, nos points de vue sont contraints de vivre dans leurs limites. En ce qui a trait à la conformité, l’idée de s’écarter de ces limites et de traiter les individus qui ne font pas partie de nos groupes sociaux avec une dignité authentique semble souvent ne pas être acceptée avec beaucoup d’enthousiasme. Et pourtant, cette vaste étendue de talents uniques attendant d’être exploités peut mener Haïti vers l’avant en la situant sur le marché global. Il est nécessaire d’accepter et de respecter les opinions qui ont été ignorées, négligées ou mal interprétées depuis bien trop longtemps- de reconnaitre de vive voix l’élément humain unifiant qui nous connecte tous. Donc, je profite de ma plume pour applaudir chaudement ceux qui osent le faire. Ceux qui vont contre la marée, franchissant les barrières invisibles créées par les hommes; ceux qui prennent la peine de construire des êtres humains forts et capables, avant de les utiliser pour construire les fondements de la nation. Il y a bien des choses à dire en faveur de tous ceux qui comprennent qu’une expression verbale limitée grâce au manque d’opportunités ne fait que cacher des pensées pro- fondes, capables de révolutionner la solution des problèmes et de mettre en œuvre des stratégies intégrées promettant des bénéfices collectifs. L’éducation donne une voix, et en ce qui concerne la responsabilisation, elle offre une chance de créer des alliés puissants. L’élimination d’obstacles pour effectuer des échanges importants libèrera les solutions co- incées dans la tête de ceux qui sont jusqu’à présent incapables de structurer leurs pensées et d’influencer crédulement les principaux preneurs de décision, en leur offrant de nouvelles perspectives sur les problèmes a être résolus.
  27. 27. Pg. 32 | ViVmagazinehaiti.com
  28. 28. “Wake up, work on music, eat, more music, FIFA, music, eat again, sleep.” Lyrics to a new song? Not quite. But it does represent daily familiar sounds to EDM’s newest face. 21-years-old Prodigy Michael Brun is riding shotgun on the high-speed train to stardom. With interviews by Rolling Stone and Fuse under his belt; the release of a new EP ‘Gravity’ and a growing crowd of followers, Dirty South’s protégé is making a dent of his own in the musical scene. “My biggest focus right now is to continue to put out quality music that I love,” he tells ViV. His first headline show will occur in Haiti, where an excited Brun will release new material and includes several surprises in the line-up. With the promise of a spectacular night, BPMs are rising in anticipation matching the beats set to drop in his hometown. When he isn’t playing FIFA or unwinding at the beach, the old Pre-Med student seems to like playing with the molecular composition of notes, taking loose disjointed chords and healing them back to goose-bump-worthy beats. “When you come up with an idea that gives you goose-bumps, you know you’re headed in the right direction... And you need to follow that.” More than just fraught with catchy hooks and easy verses, he signs every track or remix with a melodious style while preserving the integrity of the original. “I see remixes as a way for me to infuse my signature and sound into something that has already been created. Original work on the other hand is much more freeform and ultimate- ly more creatively satisfying.” Never has a Haitian DJ been likened to the titans of industry at such a young age. With an easy smile and a sweet disposition, Brun does not seem like he would have trouble getting a crowd of people to its feet. But when first impressions fail, all it takes for him is a few moments behind the DJ booth to cement your belief that he is the next-big-thing. But, none of that has detracted him from the essentials. “Even with all of the traveling coming up next year, I hope that I am able to visit my family a few times throughout the year, as a reminder to what’s really important in life.” “Se réveiller; travailler sur la musique; manger; encore de la musique; la FIFA; musique; manger à nouveau; dormir.” Les paroles d’une nouvelle chanson???? Pas tout à fait. Quoique cette rengaine semble bien faire partie du quotidien de la nouvelle découverte d’EDM. Michael Brun, un jeune prodige de 21 ans, est bien le passager qui dirige le train rapide vers la célébrité. Comptant avec des interviews avec les Rolling Stones et Fuse parmi ses acquis, ainsi que le lancement d’un nouveau EP ‘Gravity’ et une foule grandissante de fans, le protégé de Dirty South fait fureur dans l’actualité musicale. “Ma priorité en ce moment est de continuer à produire la musique de qualité que j’aime”, dit-il à ViV. Son premier spectacle en titre aura lieu en Haïti, où un Brun, tout à fait motivé, lancera son nouveau matériel et inclura plusieurs surprises dans la programmation. En prévision de cet événement qui promet d’être une soirée spectaculaire, les BPMs se réjouissent à l’ avance tout en affinant les rythmes qu’il se prépare à présenter dans sa ville natale. Quand il ne joue pas à la FIFA ou il n’est pas à se détendre sur la plage, cet ancien aspirant à la faculté de médicine semble aimer jouer avec la composition moléculaire desnotes, en prenant les corde lâches et décousues et les raccommodant pour émettre des sons à vous en faire frémir. “ Quand vous avez une idée qui vous donne la chair de poule, alors vous savez que êtes sur la bonne voie... et vous devez la poursuivre.” Sans un bourrage de riffs accrocheurs et de couplets faciles à mémoriser, il exécute chaque morceau ou remix avec un style mélodieux tout en préservant l’intégrité de la version originale. “Pour moi, les remix son une façon d’imprégner ma signa- ture et ma musique sur un morceau déjà créé. Par contre, la composition originale permet beaucoup plus d’improvisation libre et est finalement plus satisfaisante en ce qui a trait à la créativité...” Jamais un DJ haïtien n’a autant plu aux titans de l’industrie à un si jeune âge. Avec un sourire aux lèvres et ayant toujours une bonne disposition, Brun ne semblerait pas avoir à faire de gros efforts pour rassembler une foule de gens à ses pieds. Et, au cas où les premières impressions seraient trompeuses, il lui suffit de passer quelques minutes derrière la cabine de DJ pour confirmer votre conviction qu’il s’agit, sans nul doute, de la prochaine révélation. Mais rien de tout ça ne le détourne de ses points essentiels. “Et malgré tous les voyages que je dois effectuer l’année prochaine, je souhaite pouvoir rendre visite à ma famille de temps à autre, pour me rappeler de ce qui compte vraiment dans la vie.” Gravity Shift: Michael Brun Takes Over Haiti Déplacement du centre de gravité: Michael Brun S’empare d’Haïti ViVmagazinehaiti.com | Pg. 33
  29. 29. Ingredients: Blackberries Fresh Mint Leaves White Rum Sour Mix Ice Directions: In a blender, combine all ingredients. Blend until smooth. Pour into glass, garnish and serve! Ingrédients: Mûres Feuilles de menthe fraîches Rhum blanc Sour Mix Glace Préparation: Dans un mixeur électrique, combinez tous les ingrédients. Mélangez jusqu’à consistance lisse. Versez dans un verre, décorez et servez! Alex’s Open Tuesday- Saturday from 12:00 - 10PM MAGDOOS Mediterranean Cuisine Blackberry Mint Daiquiri Recipe! Recipe! HE WEARS… Loko Designs t-shirt
  30. 30. (509) 38 21 2121 #30 rue Ogé, Pétion-Ville oMagd os
  31. 31. A NEW GENERATION OF ENTREPRENEURS Married, with two small children, Chase (20 months) and Chayden (5 months), Caroline Schwitzky and Christian Hollant are the perfect example of the modern day’s hard-working couples. They both successfully handle their respective business and are always on the go. Let’s find out how they manage to combine their professional, family, social and personal activities and still find the time to enjoy each other’s company. Caroline: Some of your many titles include: Actress, Model, Pub- lic Figure, Motivational Speaker, Brand Ambassador for Hot Miami Styles, and CEO of CS Talent agency. You have a husband, two young children and you take care of your household. How do you do it? Do you ever find time for yourself? I ask myself the same question! I mainly focus on my husband, my kids and my business, so you can imagine that I generally have very little time left to myself. So I try not to forget about my priorities, to make sure that I stay aligned with my emotions and to do exactly what makes me happy. I remind myself daily that my struggles are just the smallest of my battles, and that my greatest challenge is to be successful. I enjoy every day to the fullest since life is full of surprises. The entertainment industry can be a very consuming line of work. You must deal with many engagements related to maintaining a high level of public relations, which must affect your relationship as a couple? What is your secret to keeping both worlds separate? Of course it affects our marriage. I always have an event to attend, I am surrounded by celebrities and successful CEO’s and it’s a lifestyle that is meant for the rich and famous. So I constantly remind Christian that this is part of my business and that he met me under these circumstances. Luckily for me, I married a man who is confident, ambitious, good looking, and who also has big dreams and goals of his own, just as I do! So we both always strive to make it work and to put a healthy balance in our life. Something that has helped me tremendously is time management. I live by that rule and will continue to do so to the best of my capacity. One useful piece of advice for working moms like you: TAKE A DEEP BREATH! I know at times we want to lock ourselves up in a room and ask WHY ME?!! But if we just take a second to analyze the situation from the other side of the barrier, we quickly realize that we are doing just fine. Yes, others may have more help or privileges, but as long as our kids are happy, our husbands are helping and making time for us, and we wake up every morning with a smile, then we can say we are Blessed beyond words! As I always mention to my friends and family “Success is a journey not a destination”, so keep working hard on being the better person you can be and you will see how far you can get! Christian: You’ve created Xpress-HT, a company that allows one to send a prepaid shopping code that can be used at all known affiliated stores, you are a husband, and a father, all of those which require time and patience. Do you ever feel you neglect one of those areas of your life? What do you do to compensate for it? Being a family man and an entrepreneur demands a high level of discipline, good morals and ethics, to which I was introduced at quite an early stage of my life by my father, Pierrot Hollant, who also taught me to never look at a glass as half empty but rather as half full, and to always face all my responsibilities. I stay optimistic and focus on what is most important to me, which are my family and the success of Xpress-HT. I am also very grateful to my partner, Freddy Russo, for his great support. Without his valuable collaboration in Xpress-HT, I could be facing chaos! Managing a new business entails a heavy load of re- sponsibilities which must put a lot of pressure on you. How does this affect your personal and family rela- tionships? Do your everyday worries go home with you, and if not, how do you manage to leave them be- hind your home door? I usually try to set the right examples although, at times, pres- sure and stress can tend to make me act coldly and be less communicative than I usually am. And, believe it or not, it does affect my kids and my wife. So that’s why I try to leave all my problems at work and avoid thinking about them at home. And whenever the load gets too heavy, nothing better than a glass of scotch on the rocks next to my beautiful wife to relieve me of the tension! One hint of how to maintain successful business: My best advice to anyone who wishes to succeed in business is to do all your due diligence, to have faith, to put all negativity aside and to never throw in the towel. With that said THE SKY IS THE LIMIT! THANK YOU. ∞Christian & Caroline
  32. 32. UNE NOUVELLE GENERATION D’ENTREPRENEURS Mariés, ayant deux enfants en bas âge, Chase (20 mois) et Chayden (5 mois), Caroline Schwitzky et Christian Hollant sont un exemple parfait des couples de rudes travailleurs de nos temps. Chacun d’eux administre leur entreprise respective avec succès et ils sont toujours sur la balle. Voyons comment ils s’arrangent pour combiner leurs activités sociales, familiales, professionnelles et personnelles et trouvent, malgré tout, le temps de partager des moments ensemble. Caroline: Votre longue liste d’activités comprend: être actrice, mannequin, une figure publique, conférencière de mo- tivation, ambassadrice de la marque Hot Miami Styles, et PDG de l’Agence de Talents CS. Vous avez un mari, deux jeunes enfants et vous êtes en charge de votre foyer. Comment y parvenez-vous? Avez-vous jamais du temps pour vous-même? Je me pose la même question! Je suis consacrée à mon mari, à mes enfants et à mon entreprise, donc vous pensez bien qu’il ne me reste en général pas beaucoup de temps pour moi-même. Alors je m’efforce de ne pas oublier mes priorités, d’être conforme à mes émotions et de faire exactement ce qui me rend heureuse. Je me répète chaque jour que mes luttes ne sont que les plus petits de mes combats et que mon plus grand défi est de triompher. Je croque dans chaque jour à pleines dents car la vie nous réserve parfois bien des surprises... L’industrie du spectacle est un domaine très exi- geant. Vous devez certainement avoir beaucoup d’engagements reliés au maintien d’un niveau as- sez élevé de relations publiques, ce qui doit affecter votre relation de couple? Quel est votre secret pour conserver l’équilibre entre ces deux mondes? Ça affecte évidemment notre mariage. Je dois toujours assister à des événements, je suis entourée de célébrités et de PDG prospères, un mode de vie destiné aux riches et célèbres. Donc je me vois bien obligée à rappeler constamment à Christian que ça fait partie de mon métier et que c’est bien dans ces mêmes circonstances qu’il m’a rencontrée. Fort heureusement pour moi, j’ai épousé un bel homme, sûr de lui, ambitieux, qui lui aussi a ses propres rêves et ses buts à atteindre, tout comme moi! Alors on s’efforce tous les deux de faire marcher la relation tout en établissant un équilibre sain dans notre vie. Un truc qui m’a énormément aidée c’est la gestion du temps. C’est mon «modus operandi » et le sera toujours dans la mesure du possible. Un petit conseil utile pour les mères qui, comme vous, travaillent: RESPIREZ PROFONDEMENT! Je sais que parfois nous aimerions nous enfermer dans une chambre en nous demandant POURQUOI MOI??? Mais si nous prenons la peine d’analyser la situation pour une seconde, sous un autre angle, nous réalisons très vite que tout marche bien pour nous. Certes, d’autres peuvent avoir plus d’aide ou jouir de certains privilèges, mais, tant que nos enfants sont heureux, que nos maris nous appuient et s’arrangent de sorte à nous consacrer du temps, et qu’on se réveille chaque matin avec un sourire aux lèvres, on peut se considérer extrêmement bénies! Comme je dis toujours à mes amis et parents, «la voie du succès est un parcours tortueux et non une ligne droite”, donc il s’agit de faire de notre mieux pour s’améliorer un peu plus chaque jour et on arrivera loin. Christian: Vous avez créé Xpress-HT, une compagnie qui nous permet d’envoyer un code prépayé qui peut être utilisé pour faire des achats dans tous les magas- ins associés. Vous êtes un époux, un père, ce qui exige du temps et de la patience. Avez-vous parfois l’impression que vous négligez ces aspects de votre vie? Et que faites-vous pour le compenser? Etre un homme de famille et un entrepreneur exige beaucoup de discipline, et un niveau élevé d’éthique et de principes moraux, qui me furent inculqués depuis mon jeune âge par mon père, Pierrot Hollant, qui m’a aussi appris à ne jamais voir un verre à demi vide mais plutôt un verre à demi plein, et à toujours faire face à mes responsabilités. Je maintiens mon optimisme et je me concentre sur ce qui est le plus important pour moi, soit, ma famille et le succès d’EXpress-HT. Et je suis très reconnaissant à mon associé, Freddy Russo, pour tout l’appui qu’il me donne. Sans son énorme collaboration dans la gestion d’Xpress-HT, ce serait peut être un vrai chaos! La gestion d’une nouvelle entreprise implique de lourdes re- sponsabilités ce qui doit vous infliger beaucoup de pression. Comment vos relations personnelles et de famille en sont-elles affectées? Remmenez-vous vos problèmes quotidiens chez vous, et, dans le cas contraire, comment parvenez-vous à les maintenir en dehors de votre foyer? En général je fais de mon mieux pour tracer le bon exemple, quoique, parfois, la pression et le stress peuvent me pousser à agir froidement et être moins communicatif que d’habitude. Et, croyez-moi, mes enfants et ma femme en pâtissent. C’est bien pourquoi je fais de mon mieux pour laisser tous les problèmes au bureau et d’éviter d’y penser à la maison. Et quand ils prennent le dessus, rien de mieux qu’un verre de scotch sur glace, en compagnie de ma belle femme pour réduire la tension! Un truc pour maintenir le succès d’une entreprise: Le meilleur conseil que je pourrais donner pour bien réussir dans une entreprise, serait de bien exercer vos fonctions, de garder la foi, d’éliminer la négativité et de ne jamais jeter l’éponge. Ceci dit, RIEN NE POURRA VOUS RETENIR! MERCI. Christian & Caroline ∞
  33. 33. Complexe Louverture | 49, rue Chavannes | Pétionville, Haïti | Jimagine@edfsa.ht | 2911-5252 | 2999-9819 À l’occasion des fêtes, J’imagine a reçu tout un choix de jeux éducatifs et de livres, ainsi qu’un bel assortiment d’articles cadeaux pour les grands. Passez vite à J’imagine pour y préparer votre liste au Père Noël ! Rejoignez-nous sur
  34. 34. Pg. 36 | ViVmagazinehaiti.com 13, Rue Villate, Pétion Ville (509) 2816 6122 - 2943 1123 attitudebylory@gmail.com Attitudeby Lory
  35. 35. “Give a man a fish and you feed him for a day. Teach a man to fish and you feed him for a lifetime.” Pg. 42 | ViVmagazinehaiti.com
  36. 36. Caribbean Harvest is a non-profit Haitian charitable institution founded by Valentin Abe, a doctor in Aquaculture, native to the Ivory Coast. He has spent more than 17 years developing a process for large scale production of tilapia and the establishment of commercial fish farms in Haiti. Not only does this institution seek to create thousands of jobs, but one of its main goals is to also improve the level of life of the coastal population by providing basic necessities such as adequate housing, food, water, and education to their destitute communities. Dr. Abe has developed a world class fish hatchery in Croix des Bouquets where tilapia fingerlings are produced. Once the fish reach marketable size, they are distributed to supermarkets, hotels, restaurants and street markets. Each farmer is paid for every pound of fish produced which results in an increase of their earnings from a mere $300 a year to over $2,000. Dr. Abe has also started a new housing program with Food for the Poor, planning to construct 130 homes for its farmers. He also has a health program with the School of Medicine and Pharmacy from the University of Florida. On behalf of all those whose life levels have been significantly improved thanks to Dr. Abe’s altruistic efforts, and of Haiti as a whole, ViV wishes to express its gratitude to this man of great humane values, while wishing that his example be a source of inspiration for many others. Dr. Abe, you may not be aware of it, but you are truly considered as a hero in many fishermen villages in Haiti as well as in the hearts of all the Haitians who wish to see their beloved island recover after the devastating 2010 earthquake. How does it feel to know you have contributed so much to this country’s recovery? It feels really good but I still think we have a long way to go. The main objective is to pave the road to attract private investments in the aquaculture and fisheries sector in Haiti. So far, the level of investment has been less than expected but we hope for more in the years to come. In a sense, I am glad that we were able to demonstrate that aquaculture is viable in Haiti. Do you see any real possibilities in the field of fisheries for Haiti, apart from Tilapia farms? I see real possibilities in both freshwater aquaculture, mainly tilapia, and offshore cage farming (marine aquaculture). I think there are possibilities, especially in the South and the Nippes areas for marine cage farming for both domestic and export markets. Having one the largest markets in North America, that is the United States so close, should be a good incentive to attract foreign investments for that sector. What do you consider as indispensable measures to be adopted to facilitate the promotion of fisheries in Haiti and at what levels? The most important measure to attract investments in the fisheries and aquaculture sector aside from providing security is the reduction of import taxes on aquaculture equipments and fish food. Fish food encompasses for 40 to 60 percent of operating costs in Haiti because of high customs duty. This measure makes it too expensive to produce fish in Haiti and the finish product is not competitive. How long do you plan to stay in the country to continue with your praiseworthy collaboration? I plan to stay in Haiti as long as it is required to finish the job. For me, finishing the job means putting Haiti on the map as one of the biggest producers of fish in the Caribbean. And last but not least, as you yourself expressed, regarding the kids in the fishermen villages who deserve a better chance, to whom your company has granted scholarships and who deal with so many hardships to get through their school days, what would you suggest as an immediate solution to make it easier for them? For me the ideal solution for those kids will be to build schools in the villages where they reside. A kid should not walk two or three miles to go to school. Furthermore, we should do our best to provide economic opportunities to their parents so that they can take better care of their children. During periods of hardship, parents usually take their frustrations upon their children and, as a result, it handicaps their ability to learn. We also have to educate the parents so that they have fewer children. Interview with Dr. Valentin Abe ∞
  37. 37. “Donnez un poisson à un homme et vous le nourrirez pour un jour. Enseignez à un homme à pêcher et vous le nourrirez pour la vie” Pg. 44 | ViVmagazinehaiti.com
  38. 38. Caribbean Harvest est une institution haïtienne bénévole et caritative fondée par Valentin Abe, un docteur en Aquaculture, originaire de la Cote d’Ivoire. Il a passé plus de 17 ans à développer un processus pour la production à grande échelle de tilapia et la création de fermes commerciales d’élevage aquacole en Haïti. Cette institution ne cherche pas seulement à créer des milliers d’emplois, mais un de ses objectifs principaux est d’améliorer le niveau de vie de la population côtière, en fournissant les produits de base, tels que l’eau, la nourriture, le logementadéquatetl’éducationàleurscommunautésdémunies. Dr. Abe a développé une écloserie de classe mondiale à la Croix des Bouquets pour la production d’alevins. Une fois que les poissons ont atteint une taille commercialisable, ils sont distribués aux épiceries, aux hôtels, aux restaurants et aux marchés populaires. Les paysans sont payés pour chaque livre de poisson produite ce qui représente une augmentation de leurs revenus passant de seulement $300 par an à plus de $2,000. Dr. Abe a aussi lancé un nouveau programme de logement avec Food for the Poor, qui vise de construire 130 foyers pour les agriculteurs. Il collaboreaussi dans un programme de santé avec l’école de médicine et de pharmacie de l’Université de la Floride. Au nom de tous ceux dont le niveau de vie s’est vu consi- dérablement amélioré grâce aux efforts altruistes de Dr. Abe, et d’Haïti toute entière, ViV souhaite exprimer sa gratitude à cet homme aux grandes valeurs humaines, tout en souhaitant que son exemple soit une source d’inspiration pour bien d’autres. Dr. Abe, vous ne le réalisez peut être pas, mais vous êtes vraiment considéré comme un héro dans plusieurs villages de pêcheurs ainsi dans le cœur de tous les haïtiens qui souhaitent voir le rétablissement de leur île bien aimée à la suite du séisme dévastateur de 2010. Que ressentez- vous de savoir que vous avez autant contribué à la reprise de ce pays? C’est une sensation très agréable, mais je pense que nous avons encore un long chemin à parcourir. L’objectif principal est d’ouvrir la voie pour attirer les investissements privés dans les secteurs de l’aquaculture et de la pêche en Haïti. Jusqu’à présent, le niveau d’investissement a été inferieur aux attentes mais nous souhaitons en obtenir d’autres dans les années à venir. Dans un sens, je suis satisfait d’avoir pu démontrer que l’aquaculture est viable en Haïti. A part les fermes de Tilapia, v oyez-vous des possibilités réelles dans le domaine de la pêche pour Haïti? Je vois des possibilités réelles tant dans le domaine de l’aquaculture d’eau douce, notamment de tilapia, que dans celui de l’élevage en haute mer (aquaculture marine). En ce qui a trait à ce dernier, je pense qu’il y a des possibilités, particulièrement au Sud et dans les régions de Nippes pour la consommation locale ainsi que pour l’exportation. La proximité des Etats unis, un des plus grands marchés de l’Amérique du Nord, devrait être une bonne motivation pour attirer les investissements étrangers dans ce secteur. A votre avis, quelles mesures indispensables devraient être adoptées pour faciliter la promotion de la pêche en Haïti, et à quels niveaux? En plus d’offrir un climat de sécurité, la mesure la plus importante à être adoptée pour attirer les investissements dans les secteurs d’aquaculture et de pêche, est la réduction des taxes d’importation imposées aux équipements d’aquaculture et aux aliments piscicoles. Ces derniers représentent un 40-60% des coûts de fonctionnement en Haïti, en vue des taux élevés de droits de douanes, ce qui rend la production halieutique ex- cessivement chère tout en rendant le produit final non compétitif. Combien de temps comptez-vous rester au pays pour continuer votre collaboration louable? Je pense rester en Haïti tant que ce soit nécessaire pour finir le travail. Et pour moi, terminer le travail implique d’avoir placé Haïti sur la carte mondialecomme un des plus grands producteurs de poisson de la Caraïbe. Enfin, dernière question mais non la moindre, comme vous l’avez exprimé vous-même, en ce qui concerne les enfants des villages de pêcheurs qui méritent de meilleures opportunités, auxquels votre compagnie a donné des bourses et qui confrontent d’énormesdifficultéspourserendreàl’école,quesuggéreriez-vous comme solution immédiate pour leur rendre la tâche plus facile? La solution idéale pour ces enfants serait de construire des écoles dans leurs villages de résidence. Un enfant ne devrait pas avoir à parcourir trois miles à pieds pour aller à l’école. En plus, on devrait faire de notre mieux pour offrir de meilleures opportunitéséconomiquesauxparentsleurpermettant de mieux prendre soin de leurs enfants. Dans les périodes difficiles, les parents défoulent généralement leurs frustrations sur les enfants, ce qui handicape leur capacité d’apprentissage. On devrait aussi éduquer les parents afin qu’ils évitent d’avoir autant d’enfants. Entrevue avec le Dr. Valentin Abe.
  39. 39. Pg. 12 | ViVmagazinehaiti.com ViV Events FIFA CUP SOCCER WORLD Passion Trophee Coca Cola TOUR Pg. 46 | ViVmagazinehaiti.com
  40. 40. World Cup Trophee Tour
  41. 41. Pg. 48 | ViVmagazinehaiti.com I REMEMBER... JE ME SOUVIENS... There were lots more than a thousand, all buried by nature’s command. When horror struck so suddenly, And the earth shook so violently. The time was four and fifty three, when all hell seemed to be set free. But in spite of our huge dismay, We all began to hope and pray. Throughout that first month of the year, We all together shed a tear. That Tuesday in two thousand ten, Our land had lost so many men... Nevertheless we all stood tall, To answer to our nation’s call And proud, united and fearless, We set to overcome this mess. So that our poor territory, Could stop feeling sad and dreary. And one day that won’t come too soon, under the stars and a full moon, My cherished country, Haiti, Shall once again be strong and free.
  42. 42. On dit que des milliers sont morts, Et certes, ce fut leur triste sort... Quand soudainement et violemment, La terre se mis en tremblement. Il était quatre heures cinquante trois, Quand nous fûmes bien pris aux abois. Mais malgré tout notre désarroi, Nous avons tous gardé la foi. Si je ne me trompe, un douze janvier, Oui, bien sûr, comment oublier??? Ce mardi de l’an deux mille dix, Ou nous succombions au supplice... Mais malgré pluies, vents et marées, On ne se laissa pas accabler. Car avant tout et contre tout, On sait bien se tenir debout. Et fiers, sans craintes et sans remords, On sera chaque jour un peu plus fort. Et notre perle des Antilles Sera toujours une étoile qui brille, Car malgré ses blessures profondes, Haïti fera la gloire du monde. Photographyby:ClaudeSt-Rome
  43. 43. Pg. 50 | ViVmagazinehaiti.com GRAND-PARENTS,VITALFIGURESOFAFAMILY’SHISTORY Several researches suggest that children find unique ac- ceptance in their relationships with grandparents, which benefits them emotionally and mentally. Grandparents play an important role in the lives of their grandchildren, as their playmates, role models, historians, teachers of principles and values, instillers of ethnic heritage and transmitters of family traditions. Sometimes their participation is indirect and consists of giving help and support to parents. Grandparents are often considered as stress buffers, family watchdogs, roots, arbitrators and supporters. They can be a major support during family disruptions. On occasions, they care for their grandchildren during the day while the parents work and, in some cases, they even have full custody of their grandchildren, making them surrogate parents and having a particularly strong influence on their lives and upbringing. Wise parents foster strong relationships between grand- parents and grandchildren. When they are physically apart, through letters, phone calls, videos, audiocassettes, sharing of school work, and when possible, nothing better than personal contact which builds bonds of love and friendship between the generations. Grandparents provide their youngsters with some of their fondest and earliest memories. Who does not remember the sweet songs, lullabies and stories interpreted by our loving grandparents, patiently putting us to bed, which most of us cherish an memorize to pass on to future generations??? It benefits all generations to be cradled in the arms of one another’s love and those who missed out on these benefits were deprived of delightful moments of bliss and affection. These relationships are of an utmost importance in the lives of both grandchildren and grandparents. They help the latter to survive more happily, to deal more easily with the burdens of old age, to feel needed and useful, reducing the risks of feeling abandoned and worthless. And for the kids, apart from being a fountain of tenderness and care they are also the font of the best taught knowledge, life teachings and lessons as well of wisdom. Nowadays, the cruel trend is to place grandparents in nursing homes to avoid the hassle of dealing with the obvious limitations of their age. Yet, as we all know, no one escapes from growing old and the long pathway of life reverses roles. And those grandparents, who once cradled their newborn grandchildren in their loving arms, while whispering their eternal and un- conditional love to their ears, also deserve to have their aged and frail selves cradled by these grown babies’ arms, listening to tender words of appreciation. What better way to culminate a life of devotion and affection??? So, even though we are sometimes dull of hearing the voices of older adults, we should always keep in our minds and in our hearts that they are a vital part of our family and of our life. LESGRANDS-PARENTS,PERSONNAGESD’UNEIMPORTANCE VITALEDANSL’HISTOIRED‘UNEFAMILLE Plusieursrecherchessuggèrentquelesrelationsprivilégiéesque les enfants partagent avec leurs grands-parents représente une source unique de jouissance, qui les bénéficie tant émotionnellement que mentalement. Les grands-parents jouent un rôle important dans la vie de leurs petits-enfants, comme compagnons de jeux, exemples à suivre, historiens, enseignants de principes et de valeurs. En plus, ils leur inculquent leur heritage ethnique et leur transmettent les traditions de famille. Leur participation est parfois indirecte et consiste à aider et a offrir leur support aux parents. Ils sont souvent con- sidérés comme les tampons antistress, les gardiens de la famille, les racines, les arbitres et les supporteurs. Ils sont d’un appui considérable lors de crises de famille. A certaines occasions, ils s’occupent de leurs petits-enfants pendant la journée pour permettre aux parents de travailler et, dans d’autres cas, ils ont même leur garde complète, ce qui les transforme en parents substituts, ayant une forte influence sur leur vie et leur éducation. Les parents sages encouragent les relations étroites entre les grands-parents et leurs petits-enfants. Au cas où ils sont physiquement éloignés, ils le font par moyen de lettres, d’appels téléphoniques, de vidéos, d’audiocassettes, en partageant leurs travaux scolaires, et, dans la mesure du possible, rien de mieux que le contact personnel qui renforce les liens d’amour et d’amitié entre les générations. Lestouspremiersetmeilleurssouvenirsdesenfantssontassociés àleurvécuavecleursgrands-parents.Quinesesouvientpasdes douceschansons,desberceusesetdeshistoires interprétées par nos tendres grands-parents en nous mettant patiemment au lit les soirs, les mêmes que nous chérissons et que nous gardons précieusement dans notre mémoire pour les trans- mettre aux générations à venir ??? Se faire bercer dans les bras d’êtres chers en partageant des moments d’amour bénéficie toutes les générations, et ceux qui n’ont pas joui de tels avantages ont été dépourvus de moments délicieux de bonheur et d’affection. Ces relations sont fondamentales dans la vie des grands-parents ainsi que des petits-enfants. Elles aident les premiers à vivre plus heureux, à mieux supporter le poids du vieil âge, à se sentir utiles et nécessaires, ce qui réduit les risques de se sentir abandonnés et bons à rien. Et pour les enfants, en plus de représenter une source de tendresse et d’attention, les grands-parents sont aussi un puits de connaissances, une mine de leçons de vie (les mieux enseignées) et de sagesse. Aujourd’hui, la cruelle tendance est de placer les grands- parents dans les maisons de soins pour s’épargner les ennuis d’avoir à gérer les limitations propres de leur âge. Néanmoins, comme nous le savons tous, nul n’échappe à la vieillesse et le long parcours de la vie renverse les rôles. Et ces grands-parents qui jadis berçaient leurs petits-enfants dans leurs bras avec tendresse, tout en leur murmurant leur amour éternel et inconditionnel au creux de l’oreille, méritent aussi que leurs corps fanés et fragiles soient bercés à leur tour dans les bras de ses enfants, à présent devenus des adultes, tout en écoutant des mots tendres d’appréciation. Quelle meilleure façon de culminer une vie de dévotion et d’affection ??? Alors, quoique parfois ça nous ennuie d’écouter la voix de nos vieillards, on doit toujours se souvenir dans nos têtes et surtout dans nos cœurs qu’ils sont d’une importance vitale dans nos familles et dans nos vies. Grand-Parents LES GRANDS-PARENTS,

×