Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

[Workshop en économie de développement:"Pertinence des politiques publiques de développement dans les pays d'Afrique subsaharienne" ]

18 views

Published on

La nouvelle politique de santé avec l’assurance maladie obligatoire au Mali est-elle soutenable ?

Published in: Economy & Finance
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

[Workshop en économie de développement:"Pertinence des politiques publiques de développement dans les pays d'Afrique subsaharienne" ]

  1. 1. Wokshop en économie du développement Université de Dschang- Cameroun, 29 et 30 Janvier 2018 «Pertinence des politiques publiques de développement dans les pays d’Afrique subsaharienne». Thème: La nouvelle politique de santé avec l’assurance maladie obligatoire au Mali est-elle soutenable ? Présenté par : Dr CAMARA Mamadou Université de Bamako Faculté des Sciences Économiques et Gestion (FSEG)
  2. 2. Plan Introduction La politique sanitaire au Mali et ses contraintes Les effets socio-économiques de l’adoption de l’assurance maladie obligatoire (AMO) Conclusion
  3. 3. Introduction Le Mali avec ses 18 millions d’habitants selon l’Instat (2017), dont 1,2 assurés (15%) considère l’accessibilité et la disponibilité des hôpitaux ou les centres de santé pour tous les citoyens. La loi n°09-015 du 26 juin 2009 marque l’institution du régime d’assurance maladie obligatoire (AMO). À travers une analyse diachronique, nous présentons les réussites et lacunes de cette nouvelle politique, pour s’assurer de sa soutenabilité constituant notre problématique!
  4. 4. I - La politique sanitaire au Mali et ses contraintes Le Mali, a adopté le 15 décembre 1990 sa politique sectorielle de santé et de population.  Basée sur l'approche programme , plus bénéfique que celle projet, car plus globale et plus intégrée . L’AMO constitue un axe majeur de la stratégie nationale de développement capable de rendre la croissance inclusive. La Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CANAM) gère les groupes cibles déjà couverts par l’INPS (3,50%) et la CMSS (4,48%). Les assujettis (3,06%).  Nous constatons des contraintes internes et externes
  5. 5. 1- La politique sanitaire actuelle les politiques doivent répondre à des normes de l’OMS ; le pays a adopté son 3è Plan Décennal de Développement Sanitaire et Social (PDDSS: 2014-2023); Les 3 domaines : la santé, le développement social et la promotion de la femme, de la famille et de l’enfant (2010).
  6. 6. 2 - Organisation du système et carte sanitaire la carte sanitaire: prévoir et susciter les évolutions de l'offre de soins.
  7. 7. II-Effets socio-économiques de l’adoption de l’AMO L’existence corrélation entre niveau de vie et santé (Lucas (1988), Mankiw et al, (1992), Weil (2014), Hanchane et Firano (2015), Cottin et Hanchane, (2016)); La santé, comme l’origine et impact du développement Deaton (2013) : Il peut y avoir la croissance dans un pays sans l’amélioration de la couverture sanitaire et inversement. Pour les macroéconomistes, les dépenses de santé à CT
  8. 8. 1- Les contraintes Pour les praticiens:  la gestion des flux de patient;  la fraude à travers la présentation des pièces erronées;  l’absence de l’internet et son coût prohibitif;  l’insuffisance de personnel qualifié et des matériaux.
  9. 9. Pour les bénéficiaires :  la non uniformisation des tarifs par types de soins (hôpital ou une clinique privée);  le temps d’attente long dans les services publics;  la non adhésion de toutes les pharmacies;  la non couverture de tout le territoire;  la non généralisation de l’AMO pour tous les citoyens.
  10. 10. Pour les pouvoirs publics:  la faiblesse des moyens financiers;  la mauvaise planification des besoins par localité;  l’augmentation rapide de la population;  la corruption généralisée;  l’insécurité.
  11. 11. Répartition du financement du secteur de la santé au Mali
  12. 12. 2- Avantages Praticiens : assurance de recettes, équipements correctes, prestation complète, qualité de soins; Bénéficiaires : diminution des dépenses de santé, examens complets, qualité de vie meilleurs; Pouvoirs publics : maîtrise des dépenses, équités entre les citoyens, amélioration des indicateurs sociaux, attractivité, système biométrique, etc.
  13. 13. Conclusion Les défis sont immenses au Mali dans le domaine sanitaire et de la protection sociale; L’AMO a été sans doute un facteur clé accompagnant les efforts consentis; Toutes les couches socioprofessionnelles du secteur formel avaient accepté les principes de sa création; Des efforts constants de la part de tous les acteurs sont indispensables pour assurer sa pérennité; Un placement judicieux des cotisations est indispensable pour éviter la faillite.

×