Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Moussa colloque atm universite de dschang workshop en économie du développement

56 views

Published on

Ningaye atm dschang 2018

Published in: Economy & Finance
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Moussa colloque atm universite de dschang workshop en économie du développement

  1. 1. POLITIQUES PUBLIQUES, EDUCATION INCLUSIVE ET INCLUSIVITE DE L’EDUCATION AU CAMEROUN Par NINGAYE Paul Et NGATSI FOSSO ERIC BRICE Janvier 2018
  2. 2. plan 1-contexte conceptuel 2-Problématique 3-objectifs 4-Contenues de politiques d’éducation au Cameroun 5-Revue de Littérature 6-Méthodologie 7-Résultats et recommandations
  3. 3. 1-Contexte conceptuel 11.Éducation Inclusive Origines: philosophie politique (Rawls, 1971; Sen, 1985 2005) Objet : rechercher les valeurs de justice dans une société Approche d’Opérationnalisation = théorie Capacités/Fonctionnement (Sen, 1985) taux de scolarisation = mesure de la justice sociale dans une société Définition: Edu Inclus= Edu qui brise les mécanismes d’exclusion sociale des groupes spécifiques à l’éducation(handicapés, minorités, bref tous les exclus du système éducatif) (Unesco, 2009)
  4. 4. 1-Contexte conceptuel 12.Inclusivité de l’éducation Origines: Économie de Développement; mesure de la qualité de la croissance (Ravallion et Datt, 2002; Ravallion et Chen, 2003; Kakwani et Pernia, 2000) La croissance inclusive: capacité d’une économie à créer des opportunités monétaires et les distribuer équitablement; L’inclusivité de l’Education = capacité d’une économie à créer des opportunités d’éducation et à les distribuer équitablement = en faveur des pauvres (Ali et Son, 2007)
  5. 5. 2-Problématique Les canaux de transmission de l’éducation vers le développement Taux rentabilité invest Educatifs > taux rent inv capital physique (Becker 1993) Renforcement du capital humain=outil de lutte contre les inégalités et la pauvreté Mingat et Tan (1996) : productivité au travail, santé, efficience des choix personnels, innovation technologique, cohésion sociale, préservation de l’environnement Modèles de croissance économique de Solow(1956) ou Lucas (1988)
  6. 6. 2-problématique Le Cameroun loin de bénéficier de ces canaux Faible valeur de la composante éducation sur l’IDH (PNUD, 2014) .sa durée moyenne effective de scolarisation=5,4 ans contre 7,7 ans en moyenne pour les 187 pays . Sa durée moyenne de scolarisation attendue = 10,4 ans contre 12,2 ans en moyenne pour les 187 pays. Résumé des 2 effets attendus d’éducation dans le cadre des OMD en 2000 Travaux antérieurs sur l’accessibilité à l’éducation de base au Cameroun Contribution = approche d’évaluation des politiques
  7. 7. 3-Objectifs (i) évaluer les effets des politiques des années 2000, sur l'éducation inclusive au Cameroun (ii) évaluer les effets des politiques des années 2000, sur l'inclusivité de l'éducation.
  8. 8. 4-Contenu des Politiques d’Education au Cameroun des années 2000 Le diagnostic du système éducatif camerounais à la signature des OMD = TAP de 67,9%; TBS (6-12 ans )= 78,8% qui traduisent sous scolarisation de enfants 6 facteurs explicatifs (religion, milieu de résidence, niveau de vie, absence d’EP par endroit, manque d’enseignant) 6 contenus de politique en 2000 (suppression frais d’écolage, campagne de sensibilisation, aide aux enfants vulnérables, construction des écoles, recrutement du personnel enseignant dans les ZEP)
  9. 9. 5-REVUE DE LITTERATURE Discussion des mesures de l’éducation Inclusive (2 alternatives) Les mesures d’impacts . Les méthodes expérimentales ou aléatoires => analyse des différences de moyennes entre groupes cibles et groupes témoins (Glewwe et al. 1998) . Les méthodes quasi-expérimentales => les scores de propension ou les doubles différences pour comparer les groupes (Angrist et Guido, 1995) . Les variables instrumentales pour prévoir la participation au programme Limites: un groupe expérimental et un groupe témoin
  10. 10. 5-REVUE DE LITTERATURE Discussion des mesures de l’éducation Inclusive (2 alternatives) Objectif de rattrapage des zones et groupes à taux de scoalrisation faibles =>Théorie de la convergence (Solow, 1956, Mankiw et al. 1992) => Cadre théorique de l’étude d’impact des politiques d’intégration régionales => La dynamique du différentiel des indicateurs non monétaires du développement tels que la santé, l’éducation (Erdal et al. 2006, Laha, 2015)
  11. 11. 5-REVUE DE LITTERATURE Discussion des mesures de l’Inclusivité de l’éducation Ranieri et Ramos recense une quinzaine de mesure de l’inclusivité de la croissance . Par exemple, Kakwani et pernia (2000) privilégient l’inégalité et la création d’empois . Klasen l’inégalité des revenus et la création des opportunités monétaires .Ali et Son (2007) La création des opportunités (quelles soient monétaires ou non) et l’équité dans leur distribution (cette dernière mesure se prête bcp à notre étude où l’indicateur de bien-être est non monétaire)
  12. 12. 6-Méthodologie Méthodologie de l’éducation Inclusive (α et β- convergence) 4 tests de convergence: en séries chronologique, en distribution, de panel, les tests de convergence en coupes transversales 𝑦𝑗𝑡 − 𝑦𝑗0 = 𝑎𝑦𝑗0 + 𝜀𝑗𝑡 … … … … … … … … … … … … … … … … … … … … [1] ( 𝑦𝑗𝑡 − 𝑦𝑗0) 𝑡 = 𝛼 + 𝛽𝑦𝑗0 + 𝜀𝑗𝑡 … … … … … … … … … … [2] ( 𝑦𝑗𝑡 − 𝑦𝑗0) 𝑡 = 𝛽𝑦𝑗0 + 𝑘 𝑝 𝜋 𝑘 𝑋𝑗0 + 𝜇𝑖 + 𝜀 𝑗𝑡 … . . … … … [3]
  13. 13. 6-Méthodologie Méthodologie de l’Inclusivité de l’éducation(Ali et Son) y = 1 n i=1 n 𝑦𝑖 [7] Moyenne des opportunités sur une période 𝑦 ∗= 0 1 𝑦 𝑑𝑝 [8] L’Indice d’Opportunité (IO) qui rend compte de la création des opportunités 𝑜 = 𝑦∗ 𝑦 [9] L’indice d’équité d’opportunités (IEO) qui rend compte de l’Inclusivité ou équité dans la distribution d’opportunités 𝑑 𝑦 ∗= 𝑜𝑑 𝑦 + 𝑦𝑑 𝑜 (7) Variation de la création d’opportunités entre deux périodes= variation de création d’Opp, la distribution est fixe plus Variation de la distribution, quand les la création est fixe
  14. 14. 7-Résultats-statistiques descriptives n° Variables Groupes TAEB2001% TAEB2007% psnp% msnp% ΔTAEB% 1 Sexe Masculin 87,1 88,3 47 60,2 0,012 2 Feminin 86,8 91,2 45 59,1 0,044 3 Régions Douala 96,7 99,1 20,8 33,3 0,024 4 Yaounde 94,4 96,6 19,9 29,3 0,022 5 Adamaoua 80,7 71,8 58,2 68,7 -0,089 6 Centre 80,5 99,7 28,5 43,8 0,192 7 est 92,7 89 45,4 65,5 -0,037 8 Extrême-Nord 76,9 74,2 73,5 83,12 -0,027 9 Littoral 91,4 97,5 31,8 50,7 0,061 10 nord 70,3 62,3 73,2 76,5 -0,08 11 Nord-Ouest 90,8 93 44,6 66,6 0,022 12 Ouest 88,9 97,7 38,1 56,1 0,088 13 Sud 87,1 95 15,7 30,7 0,079 14 Sud-Ouest 84,3 95,3 45,7 57,4 0,11 15 Zones Urbain 94,5 95,4 29,5 41,4 0,009 16 semi-urbain 86,3 92,2 31,9 49,9 0,059 17 Rural 82,5 85,7 56,17 70 0,032 18 Handicap Handicape 69,3 89,7 42 56,7 0,204 19 non handicap 93,4 99 46,1 59,7 0,056 20 niveau de vie Pauvres 82,9 83,3 58,3 72 0,004 21 non pauvre 90,1 94,4 35,2 48 0,043
  15. 15. 7-Résultats-α et β-convergence α-convergence : β= 0,36 ; erreur standard =0,208 (0,099) β-convergence inconditionnelle ( 𝑦𝑗𝑡 − 𝑦𝑗0) 𝑡 β Erreur standard t de student Significativit é TAEB2001 0,0701064 0,0359946 1.95 0.066 Constante -5.645406 3.22119 -1.75 0.095
  16. 16. 7-Résultats-α et β-convergence β-Convergence Conditionnelle ( 𝑦𝑗𝑡 − 𝑦𝑗0) 𝑡 β Erreur standard t de student significativité TAEB2001 -0,1683232 0,0251143 -6,70 0,000 Msnp -0,043689 0,0186585 -2,34 0,030 Constante 18,07735 2,931123 6,17 0,000
  17. 17. 7-Résultats Inclusivité de l’éducation Analyse graphique 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Moyennescumuléd'accessibilité Pourcentage cumulé des effectifs Courbes d'Opportunité de l'éducation de base 2007 2001
  18. 18. 7-Résultats Inclusivité de l’éducation(algébrique) Déciles M.C.O.2001 M.C.O.2007 Variations TAEBD2001 TAEBD2007 1 84,98 65,99 84,98 65,99 2 79,34 75,08 73,96 81,17 3 81,81 79,03 87,25 85,74 4 83,03 83,36 87,97 94,80 5 84,61 85,15 90,94 91,00 6 84,74 86,44 85,40 93,11 7 85,25 87,62 88,90 95,59 8 85,99 88,59 94,11 96,01 9 86,3 89,35 91,01 96,10 10= 𝑦 87,03 89,82 𝑑 𝑦 =0,032 97,70 97,35 IO ( 𝑦 ∗) 84,31 83,04 𝑑 𝑦 ∗ =-0,015 IEO ( 𝑂) 0,97 0,92 𝑑 𝑂 =-0,046
  19. 19. 8-Conclusion et recommandations Dysfonctionnements temporels sur le paquet minimum Institution des cotisations à travers les APE (association des parents d’élèves et ) dont le montant est > au taux de scolarité jadis pratiqué  efficacité des politiques de gratuité de l’enseignement de base et du paquet

×