Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Revue de presse Telecom Valley - Janvier 2017

589 views

Published on

Articles à propos de Telecom Valley parus dans la presse en Janvier 2017.

Published in: Internet
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Revue de presse Telecom Valley - Janvier 2017

  1. 1. Webtimemedias.com 2 Janvier 2017 15 ème Challenge Jeunes Pousses : Demi-Finale le 20 Janvier Publié le 2 January, 2017 - 15:57 par Jean-Pierre Largillet - Vu 207 fois Le coup d'envoi du 15ème Challenge Jeunes Pousses de Telecom Valley avait été donné le 15 octobre dernier avec plus d'une centaine de participants. Sur la photo de la promotion ci-dessus (photo Telecom Valley), on remarquera une forte participation féminine pour cette 15 édition. Seconde étape, les quarts de finales, fin novembre avaient permis de dégager dix équipes de demi- finalistes. Une troisième étape, celle des demi-finales se déroulera le vendredi 20 janvier de 9h30 à 15 heures à SKEMA Business School à Sophia Antipolis. Après une présentation orale devant un jury de professionnels, quatre équipes seront sélectionnées pour la Finale. Elle aura lieu le vendredi 24 mars, avec une seconde présentation orale devant des nouveaux jurés, experts dans leurs domaines qui auront à élire le vainqueur du concours. Nouveauté mise en place en partenariat avec le PEPITE PACA-EST qui soutient le concours depuis cinq ans : le Challenge a ouvert cette année ses portes à tous les étudiants et aux jeunes diplômés disposant du statut national Etudiant- Entrepreneur et justifiant d’un niveau Bac+4. Concours de projets de création d’entreprises innovantes créé en 2002 par l'association Telecom Valley, le CJP s'adresse aux étudiants à partir de Licence Professionnelle, Master et Doctorat. L’objectif est de développer en équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, commerciaux, juristes, etc) un projet d’innovation technologique, sociale ou touristique durant les 6 mois de concours. Tout au long de leur aventure, les équipes sont coachées par des professionnels bénévoles qui les conseillent dans divers domaines pour l’élaboration de leur projet : aspects techniques, économiques, juridiques, financiers et organisationnels de la création d’entreprise.
  2. 2. Pour ces demi-finales, l'association vous invite à soutenir les jeunes pousses. Inscription gratuite et obligatoire jusqu'au mercredi 18 janvier 2017 : cliquez ici http://www.webtimemedias.com/article/15eme-challenge-jeunes-pousses-demi-finales-le- 20-janvier-20170102-59211
  3. 3. La Tribune Bulletin Côte d’Azur 6 janvier 2017
  4. 4. La Tribune Bulletin Côte d’Azur 6 janvier 2017
  5. 5. Nice Matin 6 janvier 2017
  6. 6. La Tribune PACA 13 janvier 2017 Comment Thales Alenia Space veut conserver son leadership Par Laurence Bottero | 13/01/2017, 18:39 | 948 mots (Crédits : DR) Continuer à dérouler son expertise, travailler sur l'innovation, renforcer son empreinte européenne… Les axes de consolidation sont pluriels pour le site de Cannes qui va également poursuivre ses investissements in situ. "Les tendances sont bonnes". Pierre Lipsky reste prudent dès que l'on évoque le chiffre d'affaires de la co-entreprise franco-italienne. C'est que les résultats ne sont pas encore consolidés - c'est en cours - et puis "les neuf premiers mois étaient plutôt bien orientés". Surtout que 2016 aura été "une année exceptionnelle" en terme de lancements effectués. Sept au total, sur 7 lanceurs différents et à partir de 6 centres de lancement différents. "Une façon de montrer notre souplesse", dit le directeur du site cannois. Compétences reconnues Il y a ainsi eu Jason 3 pour les mesures océaniques, Sentinel 3A pour l'océanographie, l'environnement et l'étude du changement climatique, Sentinel 1B qui fait partie du programme Copernicus, Cygnus (en mars et en octobre) direction la station spatiale internationale, Exomars partie pour un voyage de 500 millions de kilomètres et Gokturk-1. Ce dernier présente une particularité, celle d'être le premier satellite export puisque construit pour le compte du sous-secrétariat de l'industrie de la défense de Turquie. L'année a également été satisfaisante pour ce qui concerne les contrats signés, ceux-ci l'ayant été "dans tous les domaines" de compétences de TAS, c'est-à-dire en télécommunication, en observation, en exploration, en navigation et en solutions. Quand l'innovation prend son envol Si les cieux sont cléments et les nuages ne pointent pas à l'horizon, Thales Alenia Space sait que l'avenir repose sur la capacité à laisser une large part à l'innovation. Ainsi que l'explique Pierre Lipsky, le marché
  7. 7. du spatial est un marché conservateur, pour autant les clients de la co-entreprise ont bien conscience que pour bénéficier de satellites et de solutions les plus pointues, il faut aussi prendre le risque d'innover. D'où une dynamique d'investissement sur les nouveaux produits. Comme cette nouvelle gamme de satellite dédié au marché de la mobilité - né d'un contrat passé avec l'opérateur SES - qui s'appuie sur la plateforme tout électrique Spacebus Neo et dédié à la diffusion d'Internet, de la télévision en direct et de contenus en temps réel. "Nos clients achètent désormais des solutions même lorsqu'elles sont en développement car ils savent qu'ils disposent ainsi au final d'un produit novateur". Innover c'est aussi ne pas ignorer de tout ce qui est en émergence, comme le low-cost. "Nous ne nous en privons pas si cela apporte au client la même fiabilité", précise Pierre Lipsky. Exemple parfait de ce qui ce préfigure pour demain, le projet Stratobus qui a officiellement démarré en avril dernier "est passé du buzz à la réalité". Pour rappel ce dirigeable stratosphérique représente un élément complémentaire, amené à prendre davantage d'ampleur dans les années à venir. Mené par un consortium régional auquel participent la CNIM ou encore Solutions F, il va prendre forme, d'abord via des démonstrateurs de petite taille - 3 à 4 mètres puis 40 mètres puis 100 m - avant de prendre sa taille définitive. Il sera testé et fabriqué puis mis en orbite depuis la base d'Istres. Un prototype fonctionnel est attendu pour 2019 ou 2020. "'Sil était déjà prêt, nous l'aurions vendu plusieurs fois", souligne Pierre Lipsky, indiquant indirectement tout l'intérêt que cette solution nouvelle suscite. D'autant qu'en s'abstenant d'avoir recours à un lanceur, son coût est de dix fois moins cher que celui d'un satellite. Très terre à terre, la partage des données issues du spatial est une autre façon de participer à l'innovation, mais plutôt celle dont s'emparent les jeunes pousses. Sur le sujet TAS collabore avec Telecom Valley, le cluster des entreprises du numérique qui est basé à Sophia-Antipolis mais rayonne quasi-régionalement. Tout comme cela se fait à Toulouse avec Aerospace Valley. Pour atteindre cette excellence dans l'innovation, TAS s'appuie aussi sur une politique de recrutement axée sur la diversité, autant des origines géographiques que des formations. Deux personnes sont également dédiées à la recherche de profils internationaux. Version 4.0 Avec 200 embauches, 2016 aura été une année fructueuse également du point de vue RH. "2017 n'aura pas le même rythme", prévient Pierre Lipsky expliquant que néanmoins "il y aura toujours un minimum d'embauches pour assurer un filet de sang neuf". Car "nous sommes une entreprise qui se transforme". Et qui s'est déjà engagée dans ce que l'on appelle l'usine 4.0, notamment en intégrant un robot capable de remplacer l'humain pour des activités manuelles, laborieuses et longues. "Cela génère d'autres métiers et permet la réduction de planning très importante", note Pierre Lipsky. Qui compte bien faire aboutir le projet de construction d'un nouveau bâtiment, voulu pour remplacer des bâtiments provisoires. Le projet a obtenu l'accord de Thales Immobilier et pourrait générer un investissement de 10 M€. "Nous allons également mener des transformations dans les salles blanches". Néanmoins le directeur cannois rappelle qu'il existe un niveau d'investissements constants sur le site, de l'ordre de moins de 10 M€ par an. Vision européenne Et puis si TAS se résume souvent à être identifiée française et italienne de par ses origines, il n'en reste pas moins que la joint-venture travaille à amplifier son ancrage européen. Ainsi a-t-elle fait l'acquisition de la division optoélectronique du groupe RUAG en juillet dernier, basée à Zurich entraînant la création d'une filiale suisse. TAS est aussi présente en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne et en Belgique. 2017 "sera orientée télécom", indique le directeur du site cannois. Pour rappel TAS emploie à Cannes 2 200 personnes. L'entreprise a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 2,1 milliards d'euros. http://marseille.latribune.fr/entreprises-finance/2017-01-13/comment-thales-alenia-space-veut-conserver-son- leadership.html#xtor=EREC-1481423554-[Newsletter+Marseille]-20170113-[]-1007057@235-20170113203800
  8. 8. La Tribune Bulletin Côte d’Azur 13 janvier 2017
  9. 9. La Tribune Bulletin Côte d’Azur 13 janvier 2017
  10. 10. Nice Matin 16 janvier 2017
  11. 11. Nice Matin 16 janvier 2017
  12. 12. Nice Matin 16 janvier 2017
  13. 13. WebTimeMedias 16 janvier 2017 Cannes : le numérique azuréen présent à Voyage en Multimédia 8 Publié le 16 January, 2017 - 10:55 par Jean-Pierre Largillet - Vu 257 fois Avec l'association Telecom Valley, c'est le numérique azuréen qui sera présent pour la 3ème année consécutive, au salon e-tourisme Voyage en Multimédia, les 19 et 20 janvier au Palais des Festivals de Cannes. Dédié aux secteurs du tourisme et des nouvelles technologies, ce salon reconnu est le lieu incontournable des rencontres professionnelles IT et tourisme. L’association sera représentée pendant deux jours sur le stand de deux de ses adhérents, Data-Moove, éditeur de solution de gestion de données pour le tourisme, et CartelMatic, fournisseur de solutions e-tourisme. D’autres adhérents seront également présents : Fo Design, Hi-From et Orange Business Services. La participation se traduira aussi par l'organisation d'une table ronde de la commission m- Tourisme de Telecom Valley animée par Jean-Bernard Titz (Dev-Help), past président. Organisée avec Provence Côte d’Azur Events le jeudi 19 janvier de 10h45 à 12h, celle-ci porte sur les outils innovants au service des rencontres professionnelles. Après un préambule sur l’enjeu du digital pour le tourisme d’affaires et une présentation des deux co-organisateurs, trois startups du Numérique azuréen, dont deux adhérents de Telecom Valley présenteront leurs solutions avant d’échanger avec le public :  Présentation Beetic par Gilles Bourgeois  Présentation Beepeers par Alain Prette  Créer de l’engagement par l’innovation sur mobile par Yann Le Solleu, Cloud Connecte + d'infos http://www.webtimemedias.com/article/cannes-le-numerique-azureen-present-voyage-en-multimedia-8-20170116-59276
  14. 14. WebTimeMedias 17 janvier 2017 "Jenkins@Sophia" : le Tech Event de la rentrée numérique Publié le 17 January, 2017 - 17:38 par Jean-Pierre Largillet - Vu 249 fois Reporté à la rentrée 2017, le Tech Event "Jenkins@Sophia" qui devait se tenir mardi 29 novembre, aura lieu le 2 février de 14h30 à 20 heures à l'Université de Nice-Sophia, Campus des Lucioles, Ancien Polytech (1645 Route des Lucioles Amphithéâtre A2) à Sophia Antipolis. Animé par Vincent Latombe, développeur logiciel chez CloudBees, cette manifestation organisée par la commission Open Source de Telecom Valley recouvre deux événements : un Workshop en comité plus restreint sur le logiciel Open Source Jenkins de 14h30 à 17h30, suivi d'une conférence orientée "Jenkins" de 18 à 20 heures. Jenkins est une plateforme d'automatisation de tâches distribuées. Elle permet aussi bien d'effectuer de simple tâches type cron que des enchaînements de tâches complexes, déclenchés par un commit sur un gestionnaire de code source, effectuant l'ensemble des tâches de récupération du code, compilation, packaging, exécution des tests, déploiement. Sa flexibilité est sa force: elle dispose d'un large écosystème de plugins permettant de s'intégrer avec tous les outils du marché dans tous les domaines (gestionnaires de code source, rapports de tests, outils de notifications, de virtualisation).L'ensemble est écrit en Java et il dispose d'une interface web permettant d'effectuer toutes les opérations usuelles (administration, création de jobs, consultation des logs ou des rapports de tests). Pour la partie workshop (niveau débutant) de 14h30 à 17h30 venir avec son laptop (nombre de places limitées à 60). En revanche le nombre de places n'est pas limité pour la conférence Conf orientée "Jenkins" (18h-20h). Vincent Latombe y présentera le logiciel Jenkins (née Hudson). Créé en 2004 comme moteur d'intégration continue, il a évolué pour devenir un moteur d'automatisation, capable d'effectuer de la livraison en continue. L'interface graphique initiale a évolué petit à petit mais lorsqu'on la regarde en 2016, on se dit qu'elle a vieilli et qu'elle aurait besoin d'une refonte totale. Le projet "BlueOcean" est né de ce constat et vise à offrir une nouvelle expérience graphique tout en gardant le moteur qui a fait le succès du projet. Emeric Chardiny intervientra sur un retour d'expérience sur la mise en place de la plateforme du développeur (Jenkins, Gitlab, Docker, ...) au sein de la DSI d'un groupe de protection sociale. La conférence sera suivie d’un buffet networking de pizzas.  L’inscription est gratuite et obligatoire avant le mardi 31 janvier à 12h. Cliquez ici http://www.webtimemedias.com/article/jenkinssophia-le-tech-event-de-la-rentree-numerique-20170117-59280
  15. 15. La Tribune Bulletin Côte d’Azur 20 janvier 2017
  16. 16. Nice Matin 23 janvier 2017
  17. 17. Nice Matin 23 janvier 2017
  18. 18. WebTimeMedias 24 janvier 2017 Challenge Jeunes Pousses : les quatre finalistes 2017 Publié le 24 January, 2017 - 15:40 par Jean-Pierre Largillet - Vu 194 fois IN&A (dispositive pour enfants autistes), Parkmyboat (disponibilité de place dans les ports), Proxiloop (mise en relation étudiants avec start-up), et Tornajob (CVthèque) ont été sélectionnés lors des demi-finales vendredi à SKEMA Business School et participeront à la finale qui aura lieu le 24 mars au parc Phoenix à Nice. Ils étaient huit et il n'en reste plus que quatre pour la finale du Challenge Jeunes Pousses de Telecom Valley, la 15ème édition: IN&A, Parkmyboat, Proxiloop, et Tornajob. Les 8 équipes demi-finalistes avaient défendu leurs projets vendredi dernier dans l’amphithéâtre de SKEMA Business School et ces quatre projets ont été sélectionnés par le jury de la demi-finale présidé par Lyonel Sireuille (The Idea Starter Company). Au départ, 23 équipes s'étaient engagées pour cette 15ème édition et avaient subi une première épreuve de sélection sur dossier en novembre. Pour cette nouvelle étape, les équipes ont dû convaincre le jury en 15 minutes chacune. Après délibération et une analyse attentive de chaque groupe, celui-ci a désigné les 4 projets les plus avancés et innovants pour l’aventure :  IN&A, coaché par Cédric Ulmer (France Labs) : création d’un dispositif au profit des enfants atteints d’autisme. L’objectif est de permettre l’amélioration de leur prise en charge par le biais d’un concept interactif composé de 3 objets technologiques connectés.  Parkmyboat, coaché par Régis Decorme (CSTB) : service en temps réel de visualisation de disponibilité de places dans les ports à destination des capitaineries et usagers.  Proxiloop, coaché par Frédéric Eichelbrenner (Ellipso Facto): service de mise en relation des étudiants aux services des start up  Tornajob, coaché par Christophe Zagozda (Tydig) : interface permettant de mettre en contact direct l’employeur et les futurs employés par le biais d’une CVthèque avec les disponibilités de chacun. Les finalistes ont désormais accès à une enveloppe de 900 € leur permettant de développer leurs projets à commencer par le dépôt de marque. De nouvelles sessions de coaching et conférences sont également prévues pour poursuivre leur accompagnement :  session de coaching individuelle design : 2h d’accompagnement sur l’aspect design des 4 groupes, par Maurille Lariviere, Directeur de l’école de design The Sustainable School.  session de coaching individuelle industriel : 1 équipe = 1 entreprise coach avec 1 Session de coaching de 2h par équipe avec leur entreprise coach.  session de coaching individuelle juridique : nouveau coaching juridique pour approfondir les connaissances des étudiants et accompagner le dépôt de marque, par Maitre Samih Abid, Fondateur du cabinet Abid Avocats.
  19. 19.  session de coaching collective prise de parole à l’oral : entrainement sur la prise de parole en public avec Guy Sepahi (QES Club), pour exercer les étudiants sur l’improvisation, l’adaptation, la réactivité, l’écoute et le partage.  Répétitions de la finale : les 4 équipes finalistes recevront les derniers conseils du Comité de pilotage sur le projet, leur présentation orale et leur support PPT le 9 mars prochain. Rendez-vous est donné aussi le 24 mars de 16 à 20 heures au Parc Phoenix pour la grande Finale. Celle-ci se déroulera sous forme de présentation orale devant un nouveau jury de professionnels. L’équipe gagnante sera élue selon les critères suivants : le profil éclectique et complémentaire des membres de l’équipe, le degré d’innovation du projet, son niveau de maturité ainsi que sa faisabilité. Composition du Jury de la demi-finale  Président : Lyonel Sireuille (The Idea Starter Company)  Michel Callois (CEEI Nice Côte d’Azur)  Laurent Chivallier (AirTies Wireless Network)  Hilde Haneuse (Blue Wave Software)  Fabrice Lebas (Université Côte D’azur)  Aurélie Perez (CASA) http://www.webtimemedias.com/article/challenge-jeunes-pousses-les-quatre-finalistes-2017-20170124-59314
  20. 20. Tribune Bulletin Côte d’Azur 27 janvier 2017
  21. 21. Tribune Bulletin Côte d’Azur 27 janvier 2017
  22. 22. Nice Matin 30 janvier 2017
  23. 23. Nice Matin 30 janvier 2017

×