Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Lés médias sociaux dans la communication et l'évaluation scientifique : résultats de recherche et conseils pour les chercheurs

1,602 views

Published on

Les médias sociaux et leur introduction dans un contexte académique ont généré de nouvelles opportunités pour les chercheurs de diffuser leur recherche plus rapidement et à une audience plus grande. Twitter, Facebook, ainsi que les plateformes spécialisées comme ResearchGate et Academia.edu, offrent plusieurs possibilités aux chercheurs d’augmenter leur visibilité et celle de leur recherche. Ces plateformes constituent aussi certains défis pour les chercheurs : leur multiplication fait en sorte qu’ils peuvent s’y perdre et entraîner des pertes de temps. Dans certains cas extrêmes, des commentaires inappropriés émis par les chercheurs sur les médias sociaux ont même mené à des licenciements.
Dans un contexte où l’évaluation de la recherche prend une place de plus en plus importante, les activités associées aux contenus savants partagés sur les médias sociaux ont été proposées par certains comme étant des indicateurs de l’impact de ces contenus. Ces indicateurs, appelés «altmetrics» incluent, par exemple, le nombre de tweets, de liens Facebook, de lecteurs sur Mendeley, de mentions dans les blogs, d’évaluations d’experts sur F1000, de vues sur figshare ainsi que de nombreux autres événements en ligne qui se réfèrent aux documents ou acteurs scientifiques. L’idée derrière les altmetrics était de rendre l’évaluation de la recherche plus englobante, d’aller au-delà du nombre de publications et de citations, afin de capturer l’impact social sur le grand public. Ce lien entre médias sociaux et impact social demeure toutefois à prouver.
Cette formation fournira un aperçu des résultats de recherche récents sur les altmetrics et donnera quelques conseils sur l’utilisation professionnelle des médias sociaux dans un contexte académique.

Published in: Science
  • Be the first to comment

Lés médias sociaux dans la communication et l'évaluation scientifique : résultats de recherche et conseils pour les chercheurs

  1. 1. Les médias sociaux dans la communication et l’évaluation scientifique Stefanie Haustein stefanie.haustein@umontreal.ca @stefhaustein crc.ebsi.umontreal.ca
  2. 2. Plan Les médias sociaux dans l’évaluation de la recherche Les médias sociaux dans la communication savante Conclusion
  3. 3. Médias sociaux Définition • Contenu auto-créé par les utilisateurs • Basé sur le Web 2.0 • Groupe de plateformes hétérogènes “Social Media is a group of Internet-based applications that build on the ideological and technological foundations of Web 2.0, and that allow the creation and exchange of User Generated Content.” (Kaplan & Haenlein, 2010, p. 61) Kaplan, A. M., & Haenlein, M. (2010). Users of the world, unite! The challenges and opportunities of Social Media. Business Horizons, 53(1), 59–68. http://doi.org/10.1016/j.bushor.2009.09.003
  4. 4. Médias sociaux Solis, B. (2008). The conversation prism. Retrieved from: https://conversationprism.com/
  5. 5. Médias sociaux Types de plateformes dans le monde universitaire • Réseautage social networking • Gestion bibliographique sociale social bookmarking and reference management • Partage de données social data sharing • Blogage blogging • Microblogage microblogging • Wikis • Recommandation, classement et évaluation social recommending, rating and reviewing
  6. 6. Médias sociaux Utilisateurs généraux • Facebook, LinkedIn • Delicious, Digg • Flickr, SlideShare, Youtube • Wordpress • Tumblr, Twitter, Weibo • Wikipedia • Goodreads, Reddit Utilisateurs académiques • Academia.edu, ResearchGate • CiteULike, Mendeley, Zotero • Figshare • ResearchBlogging • Wikis thématiques • F1000Prime, Pubpeer
  7. 7. Utilisation par les chercheurs Van Noorden, R.. (2014). Online collaboration: Scientists and the social network. Nature, 512(7513), 126-129. doi: 10.1038/512126a Utilisation par les chercheurs des sciences naturelles et génie (n=3027)
  8. 8. Utilisation par les chercheurs Van Noorden, R.. (2014). Online collaboration: Scientists and the social network. Nature, 512(7513), 126-129. doi: 10.1038/512126a Utilisation par les chercheurs des sciences sociales et humaines (n=482)
  9. 9. Utilisation par les chercheurs Universités allemandes Pscheida, D., Albrecht, S., Herbst, S., Minet, C., & Köhler, T. (2013). Nutzung von Social Media und onlinebasierten Anwendungen in der Wissenschaft. Erste Ergebnisse des Science 2.0-Survey 2013 des Leibniz-Forschungsverbunds „Science 2.0“. usage usage professionnel
  10. 10. Utilisation par les chercheurs Bowman, T.D. (2015, July). Investigating the use of affordances and framing techniques by scholars to manage personal and professional impressions on Twitter (Dissertation). Indiana University, Bloomington, IN, USA. Utilisation par les professeurs americains Utilisation de Twitter et autres médias sociaux par les professeurs de l’AAU Twitter n=553 n=1910 Autresmédiassociaux n=1639
  11. 11. Utilisation par les chercheurs Van Noorden, R.. (2014). Online collaboration: Scientists and the social network. Nature, 512(7513), 126-129. doi: 10.1038/512126a
  12. 12. Utilisation par les chercheurs Van Noorden, R.. (2014). Online collaboration: Scientists and the social network. Nature, 512(7513), 126-129. doi: 10.1038/512126a
  13. 13. Utilisation par les chercheurs Raisons d’utiliser les médias sociaux • socialisation • information Comment choisir? • Trouver sa communauté / audience • Choisir le type de plateforme approprié • Temps disponible
  14. 14. Sélection d’une plateforme Bik, H. M., & Goldstein, M. C. (2013). An introduction to social media for scientists. PLoS Biology, 11(4), e1001535–e1001535.
  15. 15. Sélection d’une plateforme Bik, H. M., & Goldstein, M. C. (2013). An introduction to social media for scientists. PLoS Biology, 11(4), e1001535–e1001535. Filled bars indicate traditional methodologies and unfilled bars indicate online methodologies. Data sources are as follows: 1. estimate; 2. estimate; 3. Scientific American (http://bit.ly/Z0dkaF); 4. San Diego Union-Tribune (http://bit.ly/WusyhV); 5. New York Times (http://bit.ly/14aktDi); 6. Twitter (http://tcrn.ch/146wWsy); 7. Wordpress (http://bit.ly/WVBwDa); 8. Facebook (http://bit.ly/10xUemL). Numbers reflect the potential monthly audience for each medium, and not necessarily the number of users who access a particular content item on that medium. All data accessed on January 22, 2013 and normalized to monthly views.
  16. 16. Utilisation par les chercheurs Défis et risques • Rôle des différents médias sociaux dans le monde universitaire n’est pas encore claire • Absence de guides et politiques au sein des universités • Frontières floues entre activités personnelles et professionnelles • Activité en ligne peut avoir une influence négative sur la carrière Professeur en psychologie Professeur en anglais
  17. 17. Utilisation par les chercheurs Défis et risques • Rôle des différents médias sociaux dans le monde universitaire n’est pas encore claire • Absence de guides et politiques au sein des universités • Frontières floues entre activités personnelles et professionnelles • Activité en ligne peut avoir une influence négative sur la carrière Professeur en psychologie Professeur en anglais
  18. 18. Résautage ResearchGate • 4,5 million d’utilisateurs • « Facebook pour les chercheurs » • 88% de chercheurs sondés par Nature connaissent RG • 40% visitent régulièrement • Compagnie à but lucratif, 120 employés • Investissements de US$ 35 million • Marketing agressif par courriel • Profils automatiques
  19. 19. ResearchGate
  20. 20. ResearchGate
  21. 21. ResearchGate Questions et réponses
  22. 22. Résautage Academia.edu • 11 million d’utilisateurs • 34% de chercheurs sondés par Nature connaissent Academia • 8% visitent régulièrement • Compagnie à but lucratif: US$ 17.7 million fonds de capital de risque • Scandale sur la monétisation de recommandation: #DeleteAcademiaEdu • Promotion d’une étude douteuse sur l’effet de la plateforme sur les citations “Would you be open to paying a small fee [...] to be considered for recommendation?” “[...] you’ll see the natural boost in viewership and downloads [...].”
  23. 23. Academia.edu
  24. 24. Résautage Facebook • 1,5 milliard d’utilisateurs • 92% des chercheurs sondés par Nature connaissent Facebook • 40% visitent régulièrement • Pages et groupes thématiques • 5% des articles WoS avec un DOI 2012 (Haustein, Costas, & Larivière, 2015)
  25. 25. Gestion bibliographique sociale Mendeley • 3,1 million utilisateurs • augmentation de 32% d’utilisateurs entre 2012 et 2013 • 521 million bookmarks en 2014 • « Last.fm for research » • <10% des chercheurs • Majorité des utilisateurs sont étudiants Mendeley statistics based on monthly user counts from 10/2010 to 01/2014 on the Mendeley website accessed through the Internet Archive • Acquis par Elsevier pour US$ 76 million
  26. 26. Mendeley
  27. 27. Mendeley
  28. 28. Mendeley Articles scientifiques sur Mendeley 93% des articles de Science en 2007 (Li, Thelwall & Giustini, 2012) 94% des articles de Nature en 2007 (Li, Thelwall & Giustini, 2012) 88% des articles WoS avec un DOI 2012 (Zahedi & Haustein, en préparation) 80% des articles de PLOS en 2003-2010 (Priem, Piwowar & Hemminger, 2012) 72% des articles de médecine clinique (WoS) en 2008 (Mohammadi et al., 2014) 66% des articles PubMed/WoS 2010-2012 (Haustein et al., 2014a) 63% des articles WoS avec un DOI 2005-2011 (Zahedi, Costas & Wouters, 2014) 47% des articles en sciences sociales (WoS) en 2008 (Mohammadi et al., 2014) 35% des articles de génie (WoS) en 2008 (Mohammadi et al., 2014) 34% des articles de chimie (WoS) en 2008 (Mohammadi et al., 2014) 31% des articles en physique (WoS) en 2008 (Mohammadi et al., 2014) 13% des articles en humanités (WoS) en 2008 (Mohammadi & Thelwall, 2014) Mendeley statistics based on monthly user counts from 10/2010 to 01/2014 on the Mendeley website accessed through the Internet Archive
  29. 29. Gestion bibliographique sociale Autres plateformes • BibSonomy • CiteULike • Zotero
  30. 30. Partage de données • Jeu de données p.ex. Figshare, Dryad • Diapositives de présentation p.ex. SlideShare, Figshare • Figures p.ex. Figshare • Codes logiciels p.ex. Github • Vidéos p.ex. Youtube • Baladodiffusion
  31. 31. SlideShare
  32. 32. Recommandation, classement et évaluation PubPeer • Évaluation post- publication • Compagnie sans but lucratif « help improve the quality of scientific research by enabling innovative approaches for community interactions »
  33. 33. Microblogage Twitter • 320 millions d’utilisateurs actifs • 21% de Canadiens sur Twitter • 500 million de tweets par jour https://about.twitter.com/company Number of monthly active Twitter users worldwide from 1st quarter 2010 to 3rd quarter 2015 (in millions). Retrieved from: http://www.statista.com/statistics/282087/number-of-monthly-active-twitter-users/
  34. 34. Twitter Chercheurs sur Twitter 1 sur 40 professeur aux É.U. et R.U. a un compte (Priem & Costello, 2010) 9% des chercheurs utilisent Twitter pour le travail (Rowlands et al., 2011) 15% des chercheurs dans les universités allemandes, desquels 70% l’utilisent professionnellement (Pscheida et al., 2013) 15% des chercheurs sondés par Nature (van Noorden, 2014) 32% des professeurs de l’AAU (Bowman, 2015) 31% des doctorants financés par le CRSH (Work, Haustein, Bowman, & Larvière, 2015) Articles scientifiques sur Twitter 2% des articles WoS avec un DOIs 2005-2011 (Zahedi, Costas & Wouters, 2014) 9% des articles PubMed/WoS 2010-2012 (Haustein et al., 2014) 13% des articles WoS avec un DOI 07-12/2011 (Costas, Zahedi & Wouters, 2014) 22% des articles WoS avec un DOI 2012 (Haustein, Costas, & Larivière, 2015)
  35. 35. Twitter Work, S., Haustein, S., Bowman, T. D., & Larivière, V. (2015). Social Media in Scholarly Communication. A Review of the Literature and Empirical Analysis of Twitter Use by SSHRC Doctoral Award Recipients (Study commissioned by SSHRC).
  36. 36. Twitter Haustein, S. & Costas, R. (2015). Identifying Twitter audiences: who is tweeting about scientifique papers? topics and collectives academic personal Node size number of accounts associated with term Node color cluster affiliation Termes plus fréquents des « Twitter bios » des utilisateurs qui twittent les articles scientifiques
  37. 37. Twitter Work, S., Haustein, S., Bowman, T. D., & Larivière, V. (2015). Social Media in Scholarly Communication. A Review of the Literature and Empirical Analysis of Twitter Use by SSHRC Doctoral Award Recipients (Study commissioned by SSHRC).
  38. 38. Altmetrics Origines des « altmetrics » • Terme inventé par Jason Priem • Développés comme une alternative aux citations et à l’évaluation par les pairs • “…altmetrics is a good idea, but a bad name” Rousseau & Ye (2013) • Plutôt complémentaire et non pas alternatif
  39. 39. Altmetrics Critiques de l’évaluation de la recherche • Les articles révisés par les pairs comme seule mesure de productivité • Les citations comme seule mesure d’impact  Formes alternatives de « produits » scientifiques  Sources et usages alternatifs de ces produits • Rôle déterminant des technologies … …
  40. 40. Altmetrics Objectifs des « altmetrics » • Mesurer l’impact plus rapidement que les citations  Prédiction de l’impact scientifique • Mesurer un “impact” plus large que ce que les citations permettent  Capturer l’impact social? • Impact de tous les « produits » de la recherche “Value all research products” (Piwowar, 2013)
  41. 41. Altmetrics Qu’est-ce que les « altmetrics »? • Absence d’un définition claire “study and use of scholarly impact measures based on activity in online tools and environments” (Priem, 2014) • Ensemble hétérogène d’anciens et récents indicateurs sur: • les médias sociaux (post, commentaire, « like ») • les téléchargements, clicks, bookmarks • les mentions dans les nouvelles • les citations dans les documents de politiques • Confusion avec « Article Level Metrics » (ALM)
  42. 42. Altmetrics informetrics scientometrics cybermetrics webometrics altmetrics bibliometrics Björneborn, L. & Ingwersen, P. (2004), Toward a basic framework for webometrics. Journal of the American Society for Information Science and Technology, 55(14), 1216–1227. adaptéde:Björneborn&Ingwersen(2004,p.1217)
  43. 43. informetrics scientometrics bibliometrics cybermetrics webometrics altmetrics scholarly metrics Métriques scientifiques Les métriques scientifiques sont des indicateurs basés sur les d’actes enregistrés enligne (p.ex., voir, lire, sauvegarder, diffuser, mentionner, citer, réutiliser, modifier) relatifs à des documents scientifiques (p.ex., articles, billets de blogue, données, codes, notes) ou des agents scientifiques (p.ex., chercheurs, universités, revues). Haustein, S. (in press). Grand challenges in altmetrics: heterogeneity, data quality and dependencies. Scientometrics.
  44. 44. Métriques scientifiques RESEARCH OBJECT Haustein, S., Bowman, T. D., & Costas, R. (2016). Interpreting “altmetrics”: viewing acts on social media through the lens of citation and social theories. In C. R. Sugimoto (Ed.), Theories of Informetrics and Scholarly Communication. A Festschrift in Honor of Blaise Cronin (pp. 372– 405). Berlin: De Gruyter.
  45. 45. Altmetrics Que savons-nous? % Haustein, S., Larivière, V., Thelwall, M., Amyot, D., & Peters, I. (2014). Tweets vs. Mendeley readers: How do these two social media metrics differ? It - Information Technology, 56(5), 207–215. Haustein, S., Costas, R. & Larivière, V. (2015) Characterizing social media metrics of scholarly papers: The effect of document properties and collaboration patterns. PLoS ONE, 10(5), e0127830.
  46. 46. Altmetrics Que savons-nous? % Haustein, S., Larivière, V., Thelwall, M., Amyot, D., & Peters, I. (2014). Tweets vs. Mendeley readers: How do these two social media metrics differ? It - Information Technology, 56(5), 207–215. Haustein, S., Costas, R. & Larivière, V. (2015) Characterizing social media metrics of scholarly papers: The effect of document properties and collaboration patterns. PLoS ONE, 10(5), e0127830.
  47. 47. Altmetrics Que savons-nous? % Haustein, S., Larivière, V., Thelwall, M., Amyot, D., & Peters, I. (2014). Tweets vs. Mendeley readers: How do these two social media metrics differ? It - Information Technology, 56(5), 207–215. Haustein, S., Costas, R. & Larivière, V. (2015) Characterizing social media metrics of scholarly papers: The effect of document properties and collaboration patterns. PLoS ONE, 10(5), e0127830.
  48. 48. Altmetrics Que savons-nous? • Couverture limitée aux articles avec DOI
  49. 49. Altmetrics Que savons-nous? • Biais en faveur des documents récents
  50. 50. Altmetrics Que savons-nous? • Hétérogénéité des actes • Sauvegarde sur Mendeley • Mention dans les nouvelles • Recommandation par les experts sur F1000Prime • Mention sur Twitter • …
  51. 51. Altmetrics Que savons-nous? • Hétérogénéité des actes sur Twitter Engagement faible Engagement élevé Les pourcentages représentent la similarité entre le titre de l’article et le contenu du tweet Haustein, S., Bowman, T. D., Holmberg, K., Tsou, A., Sugimoto, C. R., & Larivière, V. (2016). Tweets as impact indicators: Examining the implications of automated “bot” accounts on Twitter. Journal of the Association for Information Science and Technology, 67(1), 232–238.
  52. 52. Altmetrics Que savons-nous? • Communautés et utilisations diverses • Chercheurs • Étudiants • Communicateurs scientifiques • Grand public • Robots!  Avantage: mesurer divers usages  Défi: Caractériser les utilisateurs et déterminer leur niveau d’engagement
  53. 53. Altmetrics Les articles les plus tweetés
  54. 54. Altmetrics Les articles les plus tweetés
  55. 55. Altmetrics Les articles les plus tweetés
  56. 56. Altmetrics Malgré tout, les altmetrics prolifèrent…
  57. 57. Les altmetrics en action
  58. 58. Les altmetrics en action
  59. 59. Les altmetrics en action
  60. 60. Les altmetrics en action
  61. 61. Les altmetrics en action
  62. 62. Conclusion Les médias sociaux dans la communication savante • Offrent des possibilités d’augmenter la diffusion et la visibilité de la recherche • Facilitent plusieurs aspect de communication savante • Prévalence croissante dans le monde universitaires • Frontières floues entre activités personnelles et professionnelles • Activité peut avoir une influence négative sur la carrière des chercheurs
  63. 63. Conclusion Les médias sociaux dans l’évaluation de la recherche • Signification des médias sociaux dans le processus de communication savante inconnue • Peuvent être facilement influencés, modifiés et manipulés • Les indicateurs sont utilisés bien que leur signification soit incertaine • Qu’est-ce que ça mesure? • L’impact social • L’impact scientifique • Le « buzz » • Précaution contre les effets pervers!
  64. 64. Stefanie Haustein Thank you for your attention! Questions? stefanie.haustein@umontreal.ca @stefhaustein crc.ebsi.umontreal.ca Merci beaucoup! slideshare.net/StefanieHaustein/presentations

×