Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Activé: Dieu n'a pas fini de parler

34 views

Published on

Livres, livres électroniques, magazines et bandes dessinées gratuits sur divers sujets - www.spiritualibrary.com

Published in: Spiritual
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Activé: Dieu n'a pas fini de parler

  1. 1. CHANGEZ VOTRE VIE, CHANGEZ VOTRE MONDE. IL PEUT MÊME VOUS PARLER. OSEZ ÊTRE DIFFÉRENT LES GRANDS HOMMES DE LA BIBLE OSÈRENT S’ÉCARTER DE LA NORME. LE RETOUR DU ROI IL VIENDRA BIENTÔT CHANGER L’HISTOIRE. DIEU N’A PAS FINI DE PARLER activé
  2. 2. 2 activé numéro 11 Pour nourrir votre âme et élever votre esprit, pour fortifier votre famille et offrir à vos enfants l’opportunité d’apprendre en s’amusant, nous vous proposons une grande variété de livres et de productions audio et vidéo. Pour vous les procurer, veuillez contacter l’un de nos distributeurs ci- dessous ou visiter notre site Internet: www.getactivated.co.uk Activated Africa/Europe Bramingham Pk. Business Ctr. Enterprise Way Bramingham Park Luton, Beds. LU3 4BU England active@activated.org (07801) 442–317 Activated Ministries P.O. Box 462805 Escondido, CA 92046-2805 USA activatedUSA@activated.org (1–877) 862–3228 (toll-free) Activated India P.O. Box 5215 G.P.O. Bangalore – 560 001 India activatedIndia@activated.org VISITEZ NOTRE SITE : www.activated.org RÉDACTEUR EN CHEF : Keith Phillips CONCEPTION GRAPHIQUE : Giselle LeFavre ILLUSTRATION : Hugo Westphal, Ana Fields PRODUCTION : Francisco Lopez TRADUCTION : Bernard Le Chevalier Paul Benjamin Numéro 11 © 2003 Aurora Production, Ltd. Tous droits réservés À défaut de mention spéciale, les citations de la Bible sont extraites de la Bible du Semeur. © 1992, Société Biblique Internationale. Avec permission. devousàmoi Pourriez-vous imaginer aimer quelqu’un — que ce soit votre conjoint(e), votre meilleur(e) ami(e), votre enfant — et ne jamais lui parler ? Bien sûr que non. L’amour est bâti sur la communication, tout comme les relations que nous avons la chance d’entretenir dans notre vie. Par conséquent, s’il est vrai que Jésus veut être notre meilleur Ami, aussi bien que notre Époux selon la Bible (Ésaïe 54:5 et Romains 7:4), et que Dieu est notre Père céleste, alors n’est-il pas logique qu’Ils veuillent pouvoir nous parler ? Si le christianisme n’était qu’une philosophie ou un code moral, ou même une religion, les expressions “ époux, ami, père ” ne seraient que de simples analogies, aussi justes soient-elles, pour décrire, de façon plus ou moins philosophique, notre relation à Dieu et à Jésus. Mais, Dieu merci, le vrai christianisme est bien plus que cela ! Il est plus qu’un système de pensée ou de règles, plus qu’une rhétorique ou un rituel, plus qu’un code moral ou une éthique : c’est une relation d’amour personnelle — une relation qui n’a jamais fini de s’enrichir et de s’approfondir, de se fortifier à travers une communication ouverte et franche avec notre Créateur. Dieu a prévu un moyen de communication avec Lui, et c’est la prière. Prier ne veut pas seulement dire parler à Dieu, mais aussi L’écouter. Il désire que nous puissions Lui confier nos besoins et nos désirs, nos problèmes et nos craintes, nos pensées et nos rêves les plus intimes. Mais ce n’est pas à sens unique. Il veut aussi répondre à nos questions, nous aider à résoudre nos problèmes, nous encourager lorsque nous perdons le moral. Il veut aussi partager nos victoires et nos joies. Par-dessus tout, Il veut nous aider à comprendre Son amour et en faire l’expérience de façon absolument réelle et personnelle. Si vous n’avez pas encore appris à entendre Dieu directement — pour vous permettre de recevoir Ses messages personnalisés, messages d’amour, d’encouragement, de conseil et plus encore —, ce numéro d’Activé vous expliquera comment vous y prendre. Keith Phillips Pour vos amis d’Activé
  3. 3. activé numéro 11 3 Dieu n’est pas mort ! Il est même bien vivant, et toujours prêt, toujours désireux, toujours capable de parler à Ses enfants — et Il souhaite vous parler ! Vous vous demandez peut-être : “Comment chose pareille est-elle pos- sible ?” Comment le grand Dieu, le Créateur de l’univers pourrait-Il com- muniquer directement avec vous, ou même pourquoi le voudrait-Il ? Avant de pouvoir comprendre la réponse à cette question, il vous faut tout d’abord mesurer combien Il vous aime. Il vous aime tant qu’Il a envoyé Son Fils, Jésus, mourir pour vos péchés afin que vous puissiez être pardonné et obtenir le don de la vie éternelle, par le simple fait de croire en Lui et de L’accueillir comme votre Sauveur. Jésus est mort pour les péchés du monde entier, mais Il serait mort même si ce n’était que pour vous. C’est dire combien Lui et Son Père vous aiment ! Dans Son amour, Dieu vous a égale- ment légué la Bible, où Il vous explique comment vivre en harmonie avec Lui et les autres. Les Paroles de Dieu dans la Bible sont une source inépuisable de foi, de réconfort, d’encouragement, d’instruction, de sagesse et de force spirituelle. Mais Dieu ne s’est pas arrêté là. Il vous aime tellement qu’Il ne se con- tente pas de communiquer avec vous par le moyen de Sa Parole écrite : Il désire une communication directe ! Il vous porte un intérêt personnel et se sent concerné par votre vie. Il sait que vous avez des questions et des problèmes, et Il veut vous apporter les réponses, les solutions. Il désire aussi, par des paroles personnelles d’amour et d’encouragement, raviver votre foi et vous rassurer lorsque vous traversez une période difficile. Il veut surtout que vous sachiez combien Il vous aime personnellement. Et pour toutes ces raisons, Il a créé un mode de commu- nication dans les deux sens, un canal d’échange entre Lui et vous, pour vous permettre de Lui parler dans la prière et, en réponse, d’entendre les mots qu’Il a pour vous. Mais vous ne vous considérez peut- être pas suffisamment “spirituel”, ni assez proche de Dieu…Alors qu’en est-il ? Eh bien, vous serez heureux d’apprendre que Dieu parle à n’importe qui, du moment qu’il a la foi d’un petit enfant — et Il désire vous parler, à vous, pour vous donner la chance de con- naître Sa sagesse et Son amour infinis. Il désire vous guider pas à pas dans une relation plus intime avec Lui et vous faire mieux comprendre Sa volonté et Ses voies. Il peut vous parler de toutes sortes Comment se fait-il que lorsque vous parlez à Dieu, on dit que vous priez, et lorsque Dieu vous parle, on dit que vous êtes schizo- phrène ? — Lily Tomlin, actrice
  4. 4. 4 activé numéro 11 de manières. Lorsque vous lisez la Bible, par exemple, Il peut faire en sorte qu’un certain passage s’impose à vous comme étant la réponse à un certain problème. Dieu n’est pas toujours obligé d’employer des mots: Il se contente quelquefois de vous communiquer une impression, ou une sorte de conviction intérieure, d’intuition, par rapport à une situa- tion donnée. Il peut aussi vous parler par des rêves qui vous laissent une forte impression…ou par des visions. Ou encore à travers quelqu’un, qui pourra, du fait de son expérience et de sa sagesse, vous donner un conseil avisé qui soit dans la ligne de Dieu. Mais parmi toutes les formes de com- munications que Dieu peut utiliser, il n’en est sans doute pas de plus remarquable, de plus efficace, que le don de prophétie. Saviez-vous que, selon le dic- tionnaire, le mot“prophétie”, dans son sens premier, ne signifie pas“prédiction” mais message divine- ment inspiré. Autrement dit, prophé- tiser, c’est recevoir un message direct de Dieu. Chaque fois que vous enten- dez, dans votre esprit, des paroles qui, vous en avez l’assurance, viennent de Dieu, et que vous les exprimez à haute voix ou que vous les écrivez, vous êtes en train de prophétiser. Oui, vous pouvez entendre des choses qui viennent du Ciel ! Mettez Dieu au banc d’essai ! Voyez s’Il ne vous ouvrira pas les écluses des Cieux pour verser sur vous de telles béné- dictions — les trésors de Ses Paroles pour vous — que vous ne pourrez toutes les contenir ! 1Avoir une relation person- nelle avec Jésus-Christ. Si vous avez reçu Jésus comme votre Sauveur, vous remplissez déjà la première condition, et la plus impor- tante. Quand vous ouvrez votre cœur à Jésus, c’est le début d’une relation intime avec Lui, pas seulement en tant que Sauveur, mais aussi en tant qu’ami, maître et conseiller. 2Être rempli du Saint-Esprit Jésus, peu avant Sa crucifixion, annonça à Ses disciples qu’Il allait leur envoyer le Saint-Esprit, l’Esprit de vérité, pour leur enseigner toutes choses et les guider dans toute la vé- rité (Jean 16:7, 13-14). À vous aussi, Il a promis de vous Le donner, si vous Le Lui demandez (Luc 11:9-13). 3Prier pour recevoir ce don. La capacité de recevoir des mes- sages directs de Dieu — communé- ment appelée le don de prophétie — fait partie des dons du Saint-Esprit dont on trouve la description en 1 Corinthiens chapitre 12. Dieu ne de- mande pas mieux que de vous com- bler de ce don, au même titre que les autres dons que vous Lui demanderez (Matthieu 7 :7-8). (voir Les Dons de Dieu, dans la collection Activé, pour plus ample information sur le Saint- Esprit et les dons de l’Esprit). 4Parler à Jésus La prière n’est pas un rite religieux mais une relation vivante. Jésus désire vous parler de façon aussi simple, aussi libre, que votre meilleur ami ou votre épouse, mais ce n’est pas à sens unique. Au début, si vous n’êtes pas habitué à Lui parler personnellement, prier peut vous paraître quelque peu embarrassant, mais les choses devien- Comment fonctionne la prophétie ? Admettons que vous êtes ouvert à l’idée que Dieu peut vous parler… Que faire à présent ? Voici quelques principes fondamentaux :
  5. 5. activé numéro 11 5 détenez pas les réponses et que, par conséquent, vous avez besoin des réponses de Dieu.“Mais ce trésor, nous le portons dans les vases faits d’argile que nous sommes, pour que ce soit la puissance extraordinaire de Dieu qui se manifeste, et non notre propre capacité” (2Corinthiens 4:7). 9Demander à Dieu de passer outre nos propres pensées et de nous aider à soumettre notre volonté à la Sienne. Pour recevoir des messages de Dieu, vous devez être ouvert dans votre cœur et votre esprit. Quoi qu’Il vous donne, vous devez être prêt à l’accepter. Même si ce n’est pas ce que vous attendiez, même si tout n’est pas clair ni tout à fait à votre goût. Vos idées et vos désirs sont peut-être bons, mais vous verrez que les Siens sont meilleurs. 10Maintenant, vous voilà prêt.Commencez par vous trouver un endroit calme et prenez quelques minutes pour parler au Seigneur. Ouvrez-Lui votre cœur, dites-Lui tout. Remerciez-Le pour Ses bénédictions dans votre vie. Si vous avez quelque chose de spécial à demander à Jésus, c’est le moment. Puis demeurez tranquille en fixant votre attention sur le Sei- gneur. Le fait de fermer les yeux vous protégera des distractions qui vous entourent. Faites de votre mieux pour vous concentrer et, patiemment, écoutez... Puis absorbez ce qui vous vient, que ce soit dans votre cœur ou votre esprit, avec vos yeux et vos oreilles spirituelles, et acceptez-le comme le message que Dieu vous adresse. Si vous commencez à dire à haute voix, ou à écrire, ce que vous recevez, le Seigneur vous en donnera davan- tage ! Si, sincèrement, vous Lui demandez de vous parler, et si votre cœur et votre esprit sont ouverts, Il vous parlera !n nent plus faciles une fois que vous commencez à prier de façon régu- lière. Il vous comprend, Il vous aime comme nul autre ne le peut. Il désire que vous Lui confiiez vos pensées et vos aspirations les plus profondes, les plus intimes, vos rêves les plus secrets. 5Lire la Parole de Dieu Afin de comprendre comment un certain message que vous avez reçu de Jésus en prophétie s’applique à votre vie, il vous faut un minimum de compréhension de la Parole de Dieu dans la Bible. La connaissance de la Parole vous donne l’assurance que le message que vous entendez provient du Seigneur. La Bible est votre fonde- ment. Lisez-la, étudiez-la, mémori- sez-la, laissez-la devenir une partie de vous-même. 6Avoir la foi La Bible nous dit : avoir la foi, c’est être certain que ce nous espérons nous attend pour de bon, même si nous ne pouvons le voir à l’instant présent. Et comment trouve-t-on la foi ? Rien de plus simple. La foi vient en lisant la Parole de Dieu (Romains 10 :17). C’est en lisant la Parole et en apprenant par cœur certains passages appropriés que votre foi grandira. 7Demander ! Aussi évident que cela puisse vous paraître, pour recevoir quelque chose en prophétie, vous ne devez pas oublier de demander au Seigneur de vous parler.“Invoque-moi, et je te répondrai, je te révélerai de grandes choses et des choses secrètes que tu ne connais pas” (Jérémie 33:3). Com- posez le numéro et recevez Sa réponse ! 8Être humble. Selon votre état d’esprit, les dispo- sitions de votre cœur et vos intentions etc., les messages que vous recevrez du Ciel seront plus ou moins clairs. Vous devez réaliser que par vous- même vous êtes faible, que vous ne (Si vous voulez en savoir davantage sur le don de prophétie, com- ment l’utiliser et en tirer profit, lisez À l’écoute du Ciel !, un livret de la collection Activé, aux Éditions Aurora) activé numéro 11 5
  6. 6. 6 activé numéro 11 IL N’Y A PAS DE SECRET, MAIS PAR CONTRE, il existe une clé : l’amour — votre amour et l’amour de Dieu ! Il serait impossible, dans le cadre de cette brève rubrique, de couvrir de façon approfondie le sujet de l’amour parental, mais voici une petite liste, qui ne prétend pas être exhaus- tive, des principales avenues s’offrant aux parents pour manifester de l’amour à leurs enfants. Or, toutes ces avenues, comme vous allez le voir, vous sont facilement accessibles, avec l’aide du Seigneur. 1.Donnez-leur Jésus. Jésus veut guider vos enfants à travers la vie. Le recevoir est extrêmement simple, c’est à la portée d’un petit de deux ans. D’abord, apprenez-lui qui est Jésus, puis expliquez-lui: “Jésus veut venir vivre dans ton cœur. Il t’aime et Il aimerait devenir ton meilleur ami.” 2.Donnez-leur la Parole de Dieu. Apprenez à vos enfants à aimer la Parole de Dieu et à l’appliquer à leur vie. Alors ils sauront où trouver les répon ses, la foi et la conviction dont ils ont besoin pour, non seule- à vos ?uestions... Réponses Q: J’aime mes enfants et je veux être à la hauteur de mes responsabilités de parent, mais je m'en sens tout à fait incapable. Quel est le secret, s’il existe, pour avoir des enfants heureux et équilibrés ? ment réussir leur enfance, mais aussi pour devenir un jour des adultes heureux et productifs. 3.Donnez-leur de votre temps. Certes, vos enfants ap- précient que vous leur fournis- siez les biens matériels qui leur sont nécessaires, mais c’est vous qu’ils veulent avant tout. 4.Enseignez-les par votre exemple. N’essayez pas d’être parfait, mais montrez-vous digne de leur estime et de leur confiance. Efforcez-vous d’être ce que vous voulez que vos enfants deviennent. 5.Formez-les à une certaine discipline,avec une idée claire et précise du bien et du mal. C’est lorsqu’ils savent claire- ment ce qu’on attend d’eux que les enfants sont les plus heureux, et qu’ils développent la confiance en soi. Établis- sez des limites et des règles précises pour leur indiquer ce qu’ils ont le droit de faire, ainsi que des sanctions raisonnables lorsqu’ils transgressent ces li- mites ou enfreignent ces règles. 6.Encouragez une com- munication ouverte et franche. Accordez à vos enfants toute votre attention quand ils cherchent à communiquer. Apprenez à écouter. Manifestez un intérêt sincère. Faites un ef- fort pour voir les choses de leur point de vue. 7.Félicitez-les,encour- agez-les. Tous les enfants s’épa-nouissent lorsqu’on les com-plimente. Il est plus im- portant de féliciter un enfant pour sa bonne conduite que de le réprimander pour sa mau- vaise conduite. Efforcez-vous toujours de mettre en valeur le positif. 8.Ayez foi en eux,en ce qu’ils peuvent devenir. Demandez au Seigneur de vous aider à voir le potentiel qui est en eux, comme Lui le voit. 9.Exprimez votre amour. Les enfants ont constamment besoin d’être rassurés. Montrez-leur votre amour avec des paroles et des actions. (Vous trouverez une mine de conseils sur l’éducation des enfants, dans la collection L’art d’être parent, aux éditions Aurora.)n
  7. 7. activé numéro 11 7 Olga Kristensen passa quarante ans de sa vie en Chine comme missionnaire.Une nuit,vers la fin de son séjour,elle et ses compagnons entendirent qu’un groupe de bandits se dirigeaient vers leur mission,incendiant,tuant et pillant tout sur leur passage. On ne tarda pas à entendre des coups de feu tirés à l’autre bout de la rue.C’est ainsi que,plus tard,Olga relatait les événements de cette nuit-là : « Je me retirai dans ma chambre pour demander à Dieu de me dire quelque chose qui me calmerait ainsi que mes amis.C’est alors qu’un passage,qui m’était familier,me vint à l’esprit :“Quand tu te coucheras,tu n’éprouveras aucune crainte,et ton sommeil sera paisible,tu n’auras pas à redouter un désastre imprévu,ni la ruine qui ne manquera pas de fondre sur les méchants,car l’Eternel sera ton assurance,il gardera ton pied de tout piège”(Proverbes 3:24- 26).» « Je partageai ce message avec mes amis en leur demandant d’aller se reposer.Puis,je me mis au lit et m’endormis profondément.» « Le lendemain matin,des corps jonchaient la rue en face de chez nous.Il y avait bien eu carnage et massacre mais on n’avait même pas frappé à notre porte.» Charles Spurgeon,célèbre évangéliste,et George Mueller,vo- leur converti,fondateur et directeur de cinq orphelinats,vivaient tous deux en Angleterre au dix-neu- vième siècle.Un jour,Spurgeon avait collecté,non sans peine,300 livres sterling en dons charitables — une belle petite somme pour l’époque — qui devaient subvenir aux be- soins pressants de l’orphelinat qu’il soutenait de ses finances.Lorsqu’il eut fini de rassembler les derniers sous,il alla se coucher,cette nuit-là, rempli d’une immense satisfaction. Mais avant qu’il ne pût s’endormir,le Seigneur lui dit : — Fais don de ces 300 livres à George Mueller,pour ses orphelinats à Bristol. — Mais,Seigneur,protesta Spur- geon,j’ai besoin de cet argent pour mes chers orphelins de Londres. — Donne ces 300 livres à George Mueller,entendit-il à nouveau ! Spurgeon finit par accepter l’idée,puis s’endormit. Le lendemain,se rendant chez George Mueller,il le trouva en prière : — George,fit-il,Dieu m’a dit de te remettre ces 300 livres. — J’étais juste en train de Lui demander cette somme exacte ! s’exclama Mueller. Lorsque Spurgeon regagna Londres,il découvrit une lettre sur son bureau.Celle-ci contenait 300 guinées (chaque guinée équivaut à une livre plus un shilling). — Le Seigneur m’a rendu mes 300 livres,s’écria-t-il au comble de la joie, avec 300 shillings d’intérêts ! Virginia Brandt Berg raconta un jour comment le Sei- gneur s’était servi du verset 11 du psaume 46 pour la tirer d’un mauvais pas et lui montrer qu’Il était capable de la diriger,de façon précise et immédiate,si toutefois elle L’écoutait en prière.Le pas- sage est le suivant :“Arrêtez ! dit-Il,reconnaissez-moi pour Dieu...” Elle devait,de façon urgente,trouver quelqu’un qui venait de démé- nager,mais dont elle n’avait pas la nouvelle adresse. « De toutes les fibres de mon être,je tremblais d’anxiété,expli- qua-t-elle plus tard,car cette personne devait être contactée au plus vite.Soudain,une paraphrase de l’Écriture me vint à l’esprit :“Arrête- toi,calme-toi,et sache que Je suis Dieu.”Je m’assis donc,et,tranquil- lement,je demandai au Seigneur de faire quelque chose pour éviter le pire.Voici ce qu’Il m’inspira :“Écris un petit mot et porte-le à leur ancien appartement.Il se pourrait que,pour une raison ou l’autre,ils doivent y retourner.”» « Je m’exécutai donc et je me rendis à leur ancien appartement pour y déposer mon message.Au moment même où j’y parvenais, le mot à la main,une voiture s’arrêta :c’était la personne que je n’avais pas réussi à contacter ! » activé numéro 11 7
  8. 8. 8 activé numéro 11 différent Un non-conformiste mondialement connu, nommé Jésus, exhortait Ses disciples à renoncer à leur ancienne vie pour Le suivre. Ce faisant, Il les avertit qu’ils seraient “comme des brebis au milieu des loups” (Matthieu 10 :16).“Si vous faisiez partie du système, leur disait- Il, le système vous aimerait parce que vous lui appartiendriez. Mais vous n’appartenez pas au système et c’est pourquoi il vous poursuit de sa haine” (d’après Jean 15 :19). Osez être différents, leur en- joignait-Il. Hasardez-vous à vous écarter de la norme que les fanas du système sectaire ont mise en place — pour que tout le monde se con- forme à leur ordre établi — et ils vous haïront pour oser défier l’autorité qu’ils se sont arrogée de décider de ce qui est bien ou mal. Ayez seulement l’audace de penser, agir, vivre ou enseigner autrement que la vaste majorité robotisée et apa- thique, la majorité conventionnelle et conformiste des zombies hébétés, la majorité prétentieuse et hypocrite, soi-disant silencieuse, du soi-disant commun des mortels… Ayez, dis-je, cette audace et vous ne tarderez pas à découvrir que la dite majorité n’est pas aussi silencieuse que ça. Et vous les entendrez, parce que ce sont les chiens battus qui se mettent à hurler ! Et si vous apprenez à courir être DAVID BRANDT BERG osezavec ces loups, vous apprendrez aussi à hurler avec eux. Pour peu, surtout, que quelqu’un ose affirmer et prouver qu’il existe d’autres modes de vie que la“normalité” ! Héros ou hérétique ? À maintes reprises, et à toutes les époques, l’Histoire a prouvé que la majorité avait généralement tort. Comme le disait Jésus : “Large est la porte et facile la route qui mènent à la perdition. Nombreux sont ceux qui s’y engagent. Mais étroite est la porte et difficile le sentier qui mènent à la vie ! Qu’ils sont peu nombreux ceux qui les trouvent !” (Matthieu 7:13-14). Pour peu qu’un courageux iconoclaste soit assez pré- somptueux pour briser les idoles de la conduite généralement reçue par la vaste majorité qui s’égare, ou pour peu que quelque brave pion- nier de la science ou de l’esprit, ait la témérité de, ne serait-ce que, suggérer que la société pourrait se tromper quelque part, ces braves se voient souvent vilipendés, accusés de fo- lie démentielle, persécutés comme déviationnistes, voire condamnés à mort comme criminels, brûlés comme hérétiques, ou crucifiés en tant que menaces pour la société ! Pourquoi ? Parce que les ténèbres ne peuvent supporter la lumière.
  9. 9. activé numéro 11 9 qu’il allait, à lui tout seul, libérer six millions d’esclaves hébreux des griffes de leurs oppresseurs égyptiens tout puissants, ses propres congénères se moquèrent de lui, Moïse… Mais ce fut à son tour de s’amuser quand il leur fit miraculeusement traverser la Mer Rouge à pied sec ! (Exode 3:1-10 ; 14: 8-30). Les habitants de Jéricho insultèrent Josué lorsque celui-ci fit faire à ses Juifs sept fois le tour de leurs mu- railles imprenables… Mais quel ne fut pas son triomphe quand ces murs s’écroulèrent ! (Josué 6:4-5, 15-16, 20). L’armée des Madianites, qui se chiffrait par milliers, dut mourir de rire en voyant la plupart des soldats de Gédéon déserter son armée, pour ne le laisser qu’avec 300 hommes… Mais ce fut au tour des Madianites de décamper quand la misérable petite bande de Gédéon se mit à les bom- barder de morceaux de poterie en pleine nuit ! (Juges 6:11-14 ; 7:1-23). Les puissants seigneurs philistins, les conquérants, se rirent de Sam- son, l’Israélite à la force légendaire, lorsqu’il se tint aveugle devant eux, comme leur captif… Mais quand celui-ci écarta les colonnes de leur temple, ce fut à son tour de rire car, en mourant, il tua plus d’ennemis que durant toute sa vie ! (Juges 16:23-30). Le géant Goliath ridiculisa le jeune garçon au lance-pierre… Mais lorsque David laissa échapper juste une simple petite pierre, ce vantard de Philistin tomba raide mort et les enfants de Dieu dansèrent de joie ! (1 Samuel 17 :1-10, 42-51). Les prophètes qui prédirent la chute des puissances dominantes de leur temps furent tournés en dérision, traités de débiles et de déments… Mais quand sonna l’heure du déclin de ces empires, on ne les trouva plus aussi fous ni fanatiques ! Parce que le faux ne peut tolérer le vrai et que le mensonge flagrant ne peut souffrir la vérité. Parce que ceux qui sont enchaînés acceptent mal la liberté de ceux qui sont libres. Parce que ces hommes ou ces femmes démasquent la majorité qui se four- voie en dénonçant ses péchés, son obscurantisme, ses mensonges, sa cu- pidité et son asservissement de ceux qu’elle exploite. Il faut donc qu’elle s’acharne à étouffer la lumière, qu’elle déclare que le faux est vrai, qu’elle s’efforce de bâillonner et de museler la voix de la vérité, qu’elle cherche à contrecarrer et à enchaîner ceux qui sont libres, qu’elle fasse tout pour exterminer ceux qui dénoncent l’hypocrisie de la société dans l’espoir d’y mettre fin. Rira bien qui rira le dernier ! Lorsque Noé construisit son gros bateau sur une terre sèche, en an- nonçant qu’un déluge universel allait venir (alors qu’on n’avait ja- mais vu de pluie), il fut la risée de la grande majorité non silencieuse de son temps, laquelle, pourtant, allait être engloutie dans les flots de ce même déluge, tandis que Noé et les siens riraient les derniers ! (Genèse, chapitres 6-8 ; Hébreux 11:7). Quand Abraham, à l’âge de 100 ans, déclara qu’il deviendrait le père de nombreuses nations et que ses descendants se compteraient comme les grains du sable de la mer, sa propre femme, Sara, qui était stérile, se mit à rire de lui… Cependant, ce fut bientôt au tour d’Abraham de rire, parce que Sara, elle-même âgée de 90 ans, lui enfanta Isaac, l’ancêtre des Juifs. En plus, Hagar, la servante de Sara, lui enfanta Ismaël, l’ancêtre des Arabes (Genèse, 17 :1-21 ; 18:1-19 ; 21:1-5). Lorsqu’un simple berger des régions solitaires du Sinaï fit savoir
  10. 10. 10 activé numéro 11 Lorsque Jésus annonça à Ses ennemis religieux, les Pharisiens, que leur temple, alors si imposant, serait renversé, ces derniers le ridicu- lisèrent… Toutefois, quarante ans plus tard, quand les Romains incendièrent le temple et en arrachèrent chaque pierre une à une, pour en retirer l’or qu’on avait fait fondre dans les fis- sures, la prophétie de Jésus ne s’avéra plus aussi drôle (Luc 19:37-44). Lorsque les premiers chrétiens prophétisèrent la chute de l’Empire romain, Néron les exila, les décapita, les crucifia, les brûla au bûcher ou les jeta aux lions… Mais Néron mourut comme un dément maniaque et perverti. Quant à Rome, elle brûla et son empire finit par s’écrouler — et les heureux héritiers de ses vestiges ne furent autres que les chrétiens ! Fous pour le Christ La quasi-totalité des prophètes et des leaders de Dieu tout au long de la Bible et de l’Histoire, ont été con- sidérés comme fous par le reste du monde — rêveurs et visionnaires hal- lucinés qui avaient entendu des voix, ou des dingues de la religion. Ils vécurent dans la gloire et moururent dans les flammes, mais rien ni personne ne put les arrêter, parce que nul ne savait comment les prendre : on ignorait où se rendaient ces pionniers, car personne n’y avait jamais été, ni n’avait tenté pareille aventure. Le reste du monde n’était pas préparé à les recevoir et il lui fallut du temps pour enfin les reconnaître. Bien entendu, la plupart du temps, la majorité parvint à étouffer la flamme, ne serait-ce qu’en l’écrasant sous le poids de ses cadavres. Mais jamais ils ne parvinrent à effacer de la mémoire de l’humanité, le fait qu’un jour il en fut certains pour se dégager de la masse, pour se distinguer par leurs accomplissements ! Ils osèrent être différents et ils firent ce que tout le monde leur disait de ne pas faire, ou ce qu’on disait impossible, pour la raison qu’ils pen- saient qu’il fallait le faire, en dépit du qu’en dira-t-on. Et ils réussirent, et le monde entier entendit parler d’eux ! Les sentiers battus sont pour les hommes battus ! Brûler la chandelle aux deux bouts semble être folie mais, incontestablement, cela donne une bien meilleure lumière ! Vous ne ferez peut-être pas long feu, vous serez peut-être vite usé, mais vous dégagerez une grande chaleur ! Et quand cette vie s’achèvera et que les anges vous feront signe, le monde se souvien- dra de vous. Si vous avez fait ce qu’il fallait faire, Dieu ne l’oubliera jamais ! Vous brillerez comme les étoiles à toujours, et vous L’entendrez vous dire : “Très bien, tu es un bon serviteur, …viens partager la joie de ton maître”, vous tous qui avez osé être les “fous du Christ” ! (Daniel 12:3 ; Matthieu 25:21 ; 1Corinthiens 4:10).n (L’article ci-dessus est extrait de Osez être différent, disponible aux éditions Aurora.)
  11. 11. activé numéro 11 11 La connexion du Saint-Esprit Marc 13:11 Jean 16:7,13-14 1 Corinthiens 2:9-10,14 Le Seigneur sera notre guide Psaume 25:8-9,12 Psaume 32:8 Jérémie 33:3 Ésaïe 30:21 Ésaïe 42:16 Daniel 2:20,22 ÉCOUTER DIEU Exemples bibliques Nombres 9:8 1 Samuel 3:9-10 1 Rois 19:11-12 Jérémie 1:9 Ézéchiel 3:27 Luc 2:26 Actes 10:19-20 Actes 13:13 Arrêtons-nous et prenons le temps d’écouter Psaume 4:4 Psaume 143:8,10 Dieu n’a pas fini de parler Malachie 3:6 Amos 3:7 Actes 2:17 Hébreux 13:8 grande station émettrice se met à résonner avec une puissance et un volume prodigieux.Puis les messages passent on ne peut plus clairement ! Si vous vous concentrez,si vous attendez patiemment et avec foi,en essayant d’éliminer toute distraction,vous recevrez des messages étonnants qui vous enthousiasmeront,des mes- sages puissants qui vous stimuleront à agir ! Les messages que vous recevez de Lui sont porteurs de foi,de joie,d’espoir,d’amour et de louange.Les vibrations du Seigneur sont toutes positives.Elles vous renouvellent et vous appor- tent une vision et une inspiration fraîches,de nouvelles forces vives,le repos,la paix et la joie ! Vous danserez sur Sa musique,vous vous dirige- rez au gré de Ses signaux,de Ses instructions ; et vous aurez l’assurance d’accomplir Sa volonté,le dessein de votre Créateur pour votre vie. — D.B.B. O n peut comparer Dieu à une station émettrice qui émettrait en perma- nence.Au même titre que les ondes radio invisibles qui nous environnent,l’Esprit de Dieu est toujours présent,attendant que nous établissions le contact.Et tout comme un petit poste transistor,vous avez été conçu par votre Créateur pour recevoir ces signaux. La puissance de Dieu est toujours là.Le mes- sage est toujours là.Mais pour le recevoir,vous devez allumer votre poste et vous régler sur Sa fréquence ! Comparé à la grande puissance et aux opérations extrêmement complexes qui sont requises de la station émettrice,vous qui opérez le récepteur n’avez besoin que d’un minimum d’énergie et de doigté.La prière est la main de la foi qui appuie sur le bouton pour mettre en oeuvre le peu d’énergie que vous avez.Puis la main de l’espoir cherche — avec l’assurance qu’elle va trouver — la fréquence sur laquelle Dieu émet,et,tout à coup,Sa CHERCHEZ LA FRÉQUENCE
  12. 12. 12 activé numéro 11 Quand Il vint sur terre, il y a près de 2 000 ans, Il fut rejeté, ainsi que Son message d’amour et de salut, par les dirigeants de Son propre peuple. Ceux-ci voulaient bien d’un sauveur, d’un messie, d’un grand roi, mais pas d’un roi né dans une étable et élevé par un pauvre charpentier, un roi qui avait choisi comme disciples et amis d’humbles pêcheurs, des percepteurs d’impôts, des ivrognes et des prostituées. Très peu, parmi les riches et les puissants de Son époque, manifestaient le moindre intérêt pour la liberté d’esprit qu’Il offrait à tous ceux qui acceptaient Ses paroles de vérité. Tout ce qui les intéres- sait, c’était d’être libérés du joug et des taxes de Rome. Ils ne désiraient pas non plus les récompenses et les trésors éter- nels promis à ceux qui croiraient en Lui et se mettraient à Sa suite. Ils vou-laient un messie terrestre, un roi qui leur appor- terait, dès à présent, la prospérité d’un puissant royaume matériel. Cet homme, Jésus-Christ, le Fils du Créateur de l’univers, disait :“J’ai reçu tout pouvoir dans le ciel et sur la terre” (Matthieu 28:18). Il aurait très bien pu s’emparer du monde et, du jour au lendemain, se proclamer roi ! Il répon- dit au gouverneur romain devant lequel on L’avait fait comparaître :“Tu n’aurais aucun pouvoir sur Moi, s’il ne t’avait été donné d’en haut. Penses-tu donc que Je ne pourrais pas faire appel à Mon Père ? À l’instant même, Il enverrait des dizaines de milliers d’anges à Mon secours” (Jean 19:11 ; Matthieu 26:53). Lorsque, dépouillé de tout vêtement, Il agonisait sur la croix où on l’avait cruci- fié, Il fut la risée des chefs des Juifs qui Le provoquaient:“Il a sauvé les autres et Il est incapable de se sauver Lui-même !” (Marc 15: 22-32). Il aurait très bien pu, à ce moment-là, se sauver Lui-Même, mais Il choisit de mourir pour nous ! Après Sa résurrection d’entre les morts, Il aurait pu se montrer aux grands prêtres, au gouverneur, ou même à César, pour prouver au monde qu’Il était en vérité le Fils de Dieu, le Messie, et Il aurait pu tous les forcer à L’adorer. Mais Il pré- féra ne se montrer qu’à ceux qui croyaient déjà en Lui, à ceux qui L’aimaient, pour les réconforter et encourager leur foi. Depuis 2 000 ans, Son royaume de- meure caché aux yeux de ce monde, et ne se manifeste que dans la vie de ceux Retour DU Roi Le
  13. 13. activé numéro 11 13 qui L’aiment et Le reçoivent par la foi. Voilà le mystère qu’un grand nombre de Ses contemporains, parmi Son propre peuple, ne parvenaient pas à comprendre, et que bon nombre aujourd’hui ne semblent toujours pas saisir: Il donne à chacun le choix de L’accepter ou de Le rejeter. Nous vivons toujours en cet âge de grâce, où nous sommes libres de croire en Sa Parole et de Le recevoir par la foi. Mais cette ère de grâce est sur le point de s’achever et, bientôt, tous les hommes “verront le Fils de l’homme venir sur les nuées du ciel avec beaucoup de puissance et de gloire” (Matthieu 24:29-31). Car Il a promis qu’Il reviendrait. Or, d’après de très nombreuses prophéties accomplies, décrivant l’état du monde juste avant le retour de Jésus, ce retour est imminent. Nous vivons donc maintenant les tout derniers jours du règne cruel et destructeur de l’homme ! Toutes les indications que nous possédons nous portent à croire que les sept dernières années de ce règne de l’homme pourraient commencer dans les années qui viennent. Cette période de sept ans débutera par l’ins- tauration d’un gouvernement mondial dirigé par un dictateur possédé du démon, l’Antéchrist. Cet imposteur, qui se fera passer pour le Messie, amè- nera, dans un premier temps, la paix sur terre. Mais il y aura un prix à payer : il exigera de se faire adorer durant la seconde partie de son règne. La Bible, pour désigner ces dernières trois années et demie, utilise générale- ment l’expression la “grande détresse” (Daniel 8:23-25; 9:27; 11:21-45; Mat- thieu 24:15,21; 2 Thessaloniciens 2: 1-12; Apocalypse chapitre 13). Jésus nous avertit “qu’immédiatement après ces jours de détresse… le signe du Fils de l’homme apparaîtra dans le ciel. Alors tous [les méchants] se lamente- ront, et ils verront le Fils de l’homme venir sur les nuées du ciel avec beau- coup de puissance et de gloire”(cf. Matthieu 24:29-30). Mais cette fois-ci, Il ne reviendra pas sous la forme d’un petit bébé, doux comme un agneau, couché dans une mangeoire — Dieu à la merci de l’homme — mais comme le puissant Roi des rois. Ce sera l’homme à la merci de Dieu ! Les trompettes de Dieu retentiront et la voix de Jésus résonnera comme le tonnerre dans les cieux : “Venez à Moi !” Et tous Ses enfants sauvés ressusciteront et s’élèveront dans les nuées à Sa rencontre, marquant ainsi leur victoire éternelle sur les forces de l’Antéchrist. Tel sera le miracle qui aura lieu au retour de Jésus : la résurrection de tous les sauvés ! Les corps de tous ceux qui ont reçu Jésus comme leur Sauveur, et qui depuis sont morts, seront ressu-scités en un clin d’œil et surgiront de leur tombe, revêtus d’une nouvelle gloire céleste. Quant à nous tous, les croyants qui seront encore en vie, nous serons instantanément transformés et nous nous élèverons dans les airs avec eux pour y rejoindre Jésus (Matthieu 24: 31; 1 Corinthiens 15:51-57; Philip- piens 3:21; 1 Thessaloniciens 4:16-17; Apocalypse 11:12). Puis nous nous envolerons tous avec le Seigneur pour nous rendre au Banquet des Noces de l’Agneau en la Cité céleste (Apocalypse 19:6-9). Ce sera la fête la plus grandiose jamais organisée, une fête qui réunira le Seigneur et tous ceux que nous aimons, pour célébrer la victoire. Pendant ce temps, ici-bas, sur l’Antéchrist et ses adeptes se déver- sera la colère de Dieu, un véritable enfer sur terre. Jusqu’au jour où nous reviendrons avec le Seigneur pour enfin nous emparer du monde, à la bataille d’Armaguédon, et instaurer Son royaume d’amour sur terre — en vue d’un heureux nouveau commencement.n Les trompettes de Dieu retentiront et la voix de Jésus résonnera comme le tonnerre dans les cieux : “Venez à Moi !”
  14. 14. 14 activé numéro 11 Vijay, 31 ans, s’était drogué pendant plus de la moitié de sa courte exis- tence. Qui plus est, à l’héroïne, les dix dernières années ! Il se trouvait dans un centre de réhabilitation à Bombay lorsqu’il rencontra Marie. Celle-ci, en tant que missionnaire chrétienne de la Famille, consacrait une partie de son temps à conseiller, bénévolement, les uns et les autres. Tous deux se lièrent d’amitié et, après que Vijay ait quitté le centre, ils gardèrent le contact par courrier et par téléphone. Environ un an plus tard, Marie reçut une lettre de Vijay, dans laquelle il lui confiait que Jésus avait fait pour lui ce que les docteurs et les thérapeutes n’avaient pu faire : Il l’avait libéré de la drogue. Chère Marie, chers tous, Salut ! Un grand merci pour ta dernière lettre, qui m’est parvenue à un moment où j’allais abandonner la lutte. Elle m’a donné le courage de tenir bon. Maintenant, je la relis chaque fois que je me sens découragé. Comme je te l’ai écrit récemment, à ma sortie du centre, je n’ai pas touché à la drogue pendant un cer- tain temps, mais plus tard, j’ai recommencé. Je n’avais simplement pas la motivation nécessaire pour m’abstenir. Et, à nouveau, la vie m’a semblé vide . C’est à cette époque-là que j’ai reçu un coup de téléphone de James et Rajesh [des col- lègues de Marie]. Ils m’ont expliqué qu’ils viendraient ici visiter certaines écoles, et je les ai invités à demeurer chez moi et mes parents. Pendant quatre jours, je les ai conduits dans un grand nombre d’écoles. Ils y rencon- trèrent les directeurs pour leur offrir la collection de vidéos éducatives du Grenier En- Enfin délivré ! chanté (destinées aux enfants et adolescents, visant à la formation de leur caractère). Nous avons également rendu visite à certaines personnes avec lesquelles Rajesh et James avaient fait connaissance au cours d’une tournée précé- dente. Mon père et ma mère ont beaucoup apprécié leur compagnie. En effet, on aurait dit qu’ils faisaient partie de notre famille. À l’insu de James et Rajesh, je me droguais encore à cette époque. Les deux premiers jours, j’ai eu beaucoup de peine à me lever le matin, pour m’habiller et les conduire un peu partout. Le soir venu, je suis rentré et je me suis écroulé. Vers le troisième jour, j’ai eu très envie d’arrêter la drogue, mais j’avais peur de faire des crises de manque. Le quatrième jour, avant leur départ à la gare pour le train du soir, nous prenions le thé avec ma mère. Rajesh proposa de prier pour elle, puis se tourna vers moi pour me demander si je désirais qu’ils prient aussi pour moi. J’avouai que je voulais, à nouveau, me défaire des drogues. Rajesh pria pour maman, et James pria pour moi. Mes yeux se mouillèrent de larmes, et bientôt je ne pus les rete- nir. James pleurait, lui aussi. J’aurais souhaité, à ce mo- ment-là, que le temps s’arrête. J’étais transporté dans un autre monde. Je me sentais soulagé d’un énorme poids et je pris la décision que, plus jamais, je ne toucherais à la drogue. Les trois jours qui ont suivi, j’ai gardé le lit. Ta lettre m’est parvenue le premier jour : imagine l’effet qu’elle a eu sur moi au milieu de tout ça. Je me suis mis à lire les dif- férentes publications que tu m’avais envoyées, et à écouter les cassettes. Je n’ai rien mangé pendant ces trois jours, mais je n'aurais pas pu me sentir mieux, et je n’ai aucunement souffert du manque. Tout au long, Jésus était avec moi. J’ai versé beaucoup de larmes, mais des larmes de soulage- ment et de gratitude. Tout sem- blait s’arranger ! Je ressentais, tout autour de moi, la présence —
  15. 15. activé numéro 11 15 “ ” de Jésus. Jamais de toute ma vie, je n’oublierai ces jours-là. Seul, l’amour de Dieu pouvait faire une chose pareille. J’aurais voulu que cette expérience dure toujours, mais il faut bien que la vie continue. J’ai donc repris les choses où je les avais laissées, mais désor- mais avec une foi renouvelée et de nouvelles forces. Je savais que Dieu m’aimait et qu’Il veillerait sur moi et me guide- rait, si seulement je suivais Ses instructions. J’ai fini par comprendre qu’Il m’avait créé et qu’Il avait pour ma vie un plan bien précis. Je te remercie du fond du cœur pour ton aide. Tout ceci n’aurait pas été possible si je ne t’avais pas rencontrée. Je com- prends maintenant ce qu’est le vrai amour.“Dieu opère Ses miracles de façon mysté- rieuse.” Il m’a amené au centre de réhabilitation pour que je puisse te rencontrer. Tout cela faisait partie de Son mer- veilleux Plan. Amicalement, et en union de prières. Vijay Note de Marie : La lettre ci- dessus a été écrite il y a près de quatre ans, et, depuis lors, avec l’aide du Seigneur, Vijay n’a plus jamais retouché à la drogue.“Si donc c’est le Fils qui vous donne la liberté, alors vous serez vraiment des hommes libres” (Jean 8 :36).n Réflexions Prière du jour Jésus, Merci pour le don que Tu nous fais de pouvoir T’entendredirectement.C’estcommeuneportemagique s’ouvrant sur un univers aux possibilités illimitées, un monde d’images magnifiques qui décrivent toutes chosesavecuneincroyablejustesse,unmondedeparoles d’amour qui me viennent de Toi. Il me suffit de passer par cette porte pour découvrir toutes sortes de réalités nouvelles : qu’il s’agisse des joies du Ciel ou des profon- deurs de Ton réconfort; d’une touche de Ton amour ou de l’explication des mystères de la vie ; ou qu’il s’agisse d’encouragement après un échec ou une déception, ou d’instructions claires et infaillibles quand je suis dans l’incertitude. Il n’y a rien de plus facile que de recevoir des messages du Seigneur : il suffit de croire. Quand tu demandes au Seigneur de te parler, attends-toi à ce qu’Il te réponde et prends la première chose qui te vient. Si tu as vraiment la foi et que tu demandes quelque chose au Seigneur, si tu veux vraiment voir et entendre, tu ne seras pas déçu. Ce que tu verras ou entendras avec les yeux et les oreilles de ton esprit, ce sera le Seigneur qui te le dira ou te le mon- trera. Il te suffit d’ouvrir ton cœur et d’y laisser entrer la lumière ! — D.B.B. La plupart des chrétiens, au lieu de prier la prière de Samuel : “Parle, Seigneur, car Ton serviteur écoute” (1 Samuel3:2-10), prient ainsi : “Écoute, Seigneur, car Ton serviteur parle !” Ils s’attendent à ce que le Seigneur les écoute, mais ils ne s’attendent pas vraiment à entendre la moindre chose de Dieu. Quel dommage ! Une grande partie de notre temps passé à prier devrait être du temps passé à écouter. — D.B.B. Le Seigneur veut être notre Berger, qui s’occupe de nous personnellement (Psaume 23). Quand vous vous sentez seul, quand vous avez besoin d’une épaule où reposer votre tête pour pleurer, de quelqu’un qui vous comprenne, d’un mot de sympathie et d’encouragement, Il est toujours là, pour vous ! — Maria David
  16. 16. 16 activé numéro 11 Mon amour pour toi Dans le secret de ta chambre Si,dans le calme,tu prends le temps d’être avec Moi,Je te parlerai.Pour commencer,ce ne sera même pas sous forme de paroles.Ce sera en te donnant la paix dont tu as besoin. Mais,plus tu seras fidèle à prendre ce temps avec Moi — en venant à Moi avec foi,avec la conviction que Je suis là,à t’attendre,que je pénètre avec toi dans le secret de ton cœur — plus tu seras fidèle à prendre ce temps,plus tu apprendras à M’entendre clairement.C’est une habitude à prendre et il faut s’y exercer.Tu dois ajuster ton oreille spirituelle au son de Ma voix.N’en est-il pas ainsi de tout appren- tissage ? Au début,il faut bien se concentrer,il faut fournir un effort. Lorsque l’on apprend à accorder une guitare par exemple :au début,c’est très difficile.Les musiciens doivent bien se concentrer pour déceler les fausses notes,décider quelles cordes il faut tendre ou,au contraire,détendre.Mais au bout d’un moment, cet exercice leur est devenu parfaitement naturel, presque instinctif. Il en est de même lorsque tu apprends à M’entendre,à M’écouter.Prends l’habitude d’entrer dans le secret de ton cœur et mets-toi à Mon écoute.Tu M’entendras de plus en plus clairement, jusqu’au jour où tu n’auras presque plus d’efforts à fournir.Tu pourras M’entendre“cinq sur cinq”. Tu ne te demanderas même plus si c’est Moi qui te parle. Tu n’auras plus à tendre l’oreille,car Ma petite voix tranquille sera là,parfaitement claire,pour t’instruire en ton for intérieur.

×