Presentation eurosha tchad_restitution_20130314_debut

535 views

Published on

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Presentation eurosha tchad_restitution_20130314_debut

  1. 1. EUROSHA Volontaires Européens d’Aide Humanitaire Open-Source Événement de restitutionBibliothèque Nationale, NDjaména 14 mars 2013
  2. 2. EUROSHA Un projet pilote dECHO pour la constitution future dun corps de volontaires européens 18 4 paysCoordonné 9 ONG volontaires africains :par France européennes européens et Tchad, RCA,Volontaires partenaires 8 volontaires Kenya, africains Burundi
  3. 3. Objectifs des volontaires EUROSHA Améliorer la capacité des acteurs locaux et internationaux à utiliser ces outils en transférant des compétences à travers desContribuer à la production, formations la gestion et le partage de l’information Augmenter les humanitaire à connaissances mutuelles l’aide d’outils open-source et la collaboration entre OpenStreetMap les acteurs locaux et Sahana internationaux FAVORISER LE RENFORCEMENT DE LAIDE HUMANITAIRE
  4. 4. Activités des volontaires EUROSHACollecte de l’information humanitaire Information géographique (routes, bâtiments, points  dintérêt..) Information sur les acteurs (« qui fait quoi, où ? »)  Partage de l’information humanitaire Sur OpenStreetMap et Sahana, afin qu’elle soit  accessible à tousRenforcement des capacités locales et mise en liend’acteurs Exercices de sensibilisation, démonstrations et ateliers auxquels seront  conviés les acteurs locaux, nationaux et internationaux
  5. 5. l Projet EUROSHA au Tchad Référent opérationnel : Fondation ACRA (Coopération Rurale en Afrique et Amérique Latine)Projet d’appui à l’autogestion communautaire des camps de refugiés centrafricainsl et de renforcement de l’accès et de la qualité de l’éducation dans un processus d’intégration entre la population réfugiée et autochtone au Sud du Tchad. Objectifs du programme UNHCR en l charge par Acra •Bases de : Goré/Maro/Haraze Garantir l’accès à une éducation primaire de qualité à tous les enfants en âge scolaire des camps des refugiés et des villages environnants dans les Départements de la Nya Pendé, de la Grande Sido et de Haraze-Mangueigne Renforcer les mécanismes d’autogestion et de représentation équitable des refugiés des camps dAmboko, Gondjé, Dosseye, Bellom 1 et 2, Moyo. Promouvoir l’évaluation participative et la mobilisation communautaire des refugiés des camps dAmboko, Gondjé, Dosseye, Bellom 1 et 2, Moyo.
  6. 6. l Projet EUROSHA au TchadPhase 1 pilote : Goré et Sud du Tchad•Thématiques: carte de base (éducation, santé etc), baselinehumanitaire (camps de réfugiés), cartes 3W (qui quoi où)•Activités : collecte de données géographiques, formation etplaidoyer•Approche ouverte à dautres thématiques et besoins dacteurshumanitaires sur les aspects collecte et formationPhase 2 : approfondissement et redéploiement selonopportunités dans d’autres zones de projets ACRA
  7. 7. l Projet EUROSHA au Tchad Les volontaires EUROSHA sont intervenus à Goré, Moundou, Maro, Doba et NDjamena Cest dans ces villes quils ont utilisé, promu et formé à lusage des techniques de cartographie libre open source et open data
  8. 8. Mais quest-ce que lopen source, lopen data et la cartographie libre ?
  9. 9. Quest-ce que lopen source ? Lopen source désigne une approche dans laquelle les logiciels sont gratuits, mais aussi dont la source est ouverte pour pouvoir être modifiée par qui le souhaite. Les projets open source sont portés à la fois par des communautés de développeurs et dutilisateurs et certaines sociétés informatiques. Cette approche est source d’économie et dindépendance technologique pour les utilisateurs.
  10. 10. Quest-ce que la donnée libre ? Une donnée ouverte (en anglais open data) est une information publique brute, qui a vocation à être librement accessible et réutilisable. Pas de licence payante ou de restriction daccès. Cette philosophie est source déconomies publiques et permet une concurrence équitable entre toutes les entreprises, ce qui renforce léconomie
  11. 11. La cartographie libre avec OpenStreetMap
  12. 12. Quest-ce quOpenStreetMap ? www.osm.org OpenStreetMap est un projet web de création dune carte libre etouverte du monde entier, accessible et téléchargeable sur internet. Il a débuté en 2006.Il repose sur laction collective de milliers de contributeurs travaillant volontairement. Tout le monde peut participer ! Comme pour Wikipédia, OpenStreetMap est géré par une fondation. = +
  13. 13. Cartographier tousles objets visibles •OSM se focalise sur tous les types dobjets physiques comme : les routes, les bâtiments, loccupation du sol, les services d’intérêt public (écoles, hôpitaux...), les magasins, industries, points deaux et assainissement, environnements naturels... •OSM ne répertorie pas dinformation sur les populations.
  14. 14. Les avantages de lapproche libre pour la cartographie Un très grand nombre de personnes qui travaillent ensemble pour créer de linformation est en mesure de produire une connaissance de qualité La cartographie Collaborative
  15. 15. La qualité de la donnée OpenStreetMap Des chercheurs comme Muki Aklay (UCL) ont comparé la qualité de la donnée OSM avec celle de données non libres réalisées par des organismes officiels (Ordnance Survey au Royaume-Uni, MINUSTAH à Haïti). Les données sont de qualité comparable. Parfois, OSM est la source la plus détaillée.
  16. 16. Contribuer à OpenStreetMap :Dessiner sur une image satellite
  17. 17. Contribuer à OpenStreetMap :les cartoparties et le relevé de terrain
  18. 18. Les outils utilisés : le système GPSQu’est-ce qu’un GPS?Un GPS ressemble à un téléphone portable, sauf quil necommunique pas sur les réseaux des opérateurs téléphoniques,mais reçoit des signaux de satellites en orbite autour de la Terre.Grâce à ces signaux, le GPS détermine votre position. Certainssmartphones en sont maintenant équipés
  19. 19. Les outils utilisés :les cartes de terrain à annoter
  20. 20. Les outils utilisés :les cartes de terrain à annoter
  21. 21. Les outils utilisés :les questionnaires
  22. 22. Les outils utilisés :des logiciels open source pour éditer
  23. 23. De nombreux services :création automatique de plans de ville
  24. 24. De nombreux services :création ditinéraires entre deux lieux
  25. 25. De nombreux services :cartes pour les terminaux GPS
  26. 26. De nombreux services : cartes pour les smartphonesOsmANDpour sedéplacer,trouver etnaviguerOsmTrackerpour créerde la donnée
  27. 27. La cartographie libre OpenStreetMap et lhumanitaireLes avantages de cette donnée libre facilement accessible etcréée rapidement par une nombreuse communauté decontributeurs pour la réponse aux crises humanitaires sontapparus réellement au grand jour avec le tremblement deterre qui a affecté Haïti le 12 janvier 2010.Ce désastre a affecté la capitale, Port-au-Prince, et les villesplus à lOuest, faisant entre 200 000 et 300 000 victimes.
  28. 28. Limplication humanitaire de la communauté OSM à partir du séisme de janvier 2010 en HaïtiPort-au-Prince sur OSM, Port-au-Prince sur OSM, le 12 janvier 2010 28 jours plus tard
  29. 29. Un intérêt des organisationsCoordination humanitaires de travailler avec les communautés volontaires
  30. 30. La cartographie libre, un nouveauCoordination champ de lhumanitaire Une ONG a été créée en 2010 pour faire le lien entre la communauté des contributeurs OSM et les acteurs de l’humanitaire et du développement. Humanitaire/ Développement En 2012, la cartographie libre a donc fait lobjet dun projet pilote de DG ECHO avec EUROSHA. Au Tchad (comme dans les trois autres pays africains, les résultats sont significatifs.

×