Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Valorisation des Lettres Langues Sciences Humaines et Sociales

263 views

Published on

"Docteurs : entrepreneurs, intrapreneurs ? De la recherche au marché et aux besoins sociétaux"
Atelier 6 Valorisation des SHS
14h30-16h30

Lundi 5 décembre 2016
Fondation des Etats-Unis et du Collège Franco-Britannique de la Cité internationale universitaire de Paris
Animation : Dr. Sabine Pasdelou (Hist'Art !, Union Conseil SAS) et Dr. Sebastien Poulain (Doctrix, Humanitudes)
Grands témoins : Elise Banjenec et Quentin Dumont (L'Escapatoire), Dr. Catherine Malaval (Néotopics), Dr. Hervé Zwirn (CVT Athéna)

Published in: Career
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Valorisation des Lettres Langues Sciences Humaines et Sociales

  1. 1. Atelier 6 Valorisation des SHS 14h30-16h30 Lundi 5 décembre 2016 Fondation des Etats-Unis et du Collège Franco- Britannique de la Cité internationale universitaire de Paris Animation : Dr. Sabine Pasdelou (Hist'Art !, Union Conseil SAS) et Dr. Sebastien Poulain (Doctrix, Humanitudes) Grands témoins : Elise Banjenec et Quentin Dumont (L'Escapatoire), Dr. Catherine Malaval (Néotopics), Dr. Hervé Zwirn (CVT Athéna) "Docteurs : entrepreneurs, intrapreneurs ? De la recherche au marché et aux besoins sociétaux"
  2. 2. Présentation de la journée : "Docteurs : entrepreneurs, intrapreneurs ? De la recherche au marché et aux besoins sociétaux"
  3. 3. L'objectif de la journée Il s’agit de mieux valoriser le doctorat, les docteur-e-s et les doctorant-e-s notamment dans le domaine de l'entrepreneuriat.
  4. 4. 8H15 - 09H00 ACCUEIL Nous vous recevrons dès 8h15 à la Fondation des Etats-Unis. Des cafés & viennoiseries seront offerts. Des plans sont à votre disposition aux différents points d'entrées de la Cité et des panneaux 'ISEFRE' seront également visibles. 09H00 - 09H10 OUVERTURE DE LA JOURNÉE Ouverture de la journée par Beverley MARGARIA, Directrice de l’accompagnement de la mobilité internationale pour les étudiants et jeunes chercheurs, à la Cité internationale universitaire de Paris. Présentation par Denis LAFEUILLE, Président de l’ISEFRE, et Mohammed CHARKI, médecin, ancien Directeur Open Innovation & Partenariats chez SANOFI, Consultant en montage de startups, qui sera l'Animateur de l'ensemble de la journée et en commentera le déroulé. 09H10 - 09H30 CONFÉRENCE INAUGURALE Conférence inaugurale par Eric BENHAMOU, ingénieur de l’Ecole Polytechnique, PhD en mathématiques de la London School of Economics. M. BENHAMOU estfondateur de Pricing Partners, rachetée par le groupe Thomson Reuters en 2013, et réalise actuellement son deuxième doctorat, en mathématiques appliquées, à l’UPEC. 09H30 - 09H45 RÉSULTATS DE L’ENQUÊTE RÉALISÉE PAR LA VILLE DE PARIS En exclusivité : Présentation des résultats de l'enquête sur l’entrepreneuriat vu par les jeunes docteurs (réalisée par Alexandre BEKHRADI, cadre CIFRE à la Ville de Paris, et présentée par Maud BERTHIER, chef de projet Recherche et Connexion étudiants- entrepreneurs, Ville de Paris)
  5. 5. 09H45 - 10H00 RÉSULTATS DE L’ENQUÊTE RÉALISÉE PAR ADOC TALENT MANAGEMENT Agnieszka MISKIEWICZ, PhD (Responsable pôle Formation @Adoc Talent Management) "Rejoindre ou créer une entreprise : quels poids dans la poursuite de carrière des Docteurs récemment diplômés en Île-de- France ? " 10H00 - 10H45 TABLE RONDE-DÉBAT N°1 : « POURQUOI J’AI OSÉ ? » 5 témoignages de docteurs / doctorants entrepreneurs ou intrapreneurs (3min chacun en format pitch puis discussions avec le panel et avec la salle). - Sébastien VOISEMBERT, PhD en mécanique, intrapreneur, directeur innovation chez Warein - Borna SCOGNAMIGLIO, doctorant en archéologie et cofondateur de Pixis, et Wissam SAMMOURI, PhD en informatique, également cofondateur de Pixis. - Mélissa PETIT, PhD en sociologie, entrepreneure, CEO de Mixing Générations. - Aloïs BRUNEL, PhD en informatique et cofondateur de Deepomatic. - Julien HERING, PhD en neurosciences, fondateur de Tree of Science. Animation de la table-ronde par Jean-Dominique POLACK, Professeur à l'UPMC, chercheur en acoustique appliquée, ancien Directeur de l’Institut de Formation Doctorale de l’UPMC. D’autres intrapreneurs et startupers seront présents dans la salle qui servira de panel élargi. 10H45 - 11H00 PAUSE Des machines à cafés et distributeurs sont à votre disposition.
  6. 6. 11H00 - 11H45 TABLE RONDE-DÉBAT N°2 : « QUI AIDE À OSER ? » 5 témoignages en format pitch puis discussions avec le panel et avec la salle. - Stéphanie KUSS, Directrice générale du Réseau C.U.R.I.E. - Florian ANDRIANIAZY, PhD en physique, Directeur Général de PhD Talent - Tanguy CONFAVREUX, fondateur et CEO de Startsquare - Vincent GALAND, M.Eng, M.Sc, MBA, administrateur de l’ISEFRE - Agnieszka MISKIEWICZ, PhD, responsable pôle Formation chez Adoc Talent Management Animation de la table-ronde par Mathieu ROUAULT, journaliste scientifique transmédias, président fondateur de Docteo, le média des chercheurs. D’autres responsables d’initiatives d’appui à l’entrepreneuriat et à l’intrapreneuriat seront présents dans la salle qui servira de panel élargi. 11H45 - 12H55 LES STRUCTURES D’AIDE AUX TRANSFERTS DE TECHNOLOGIE ET AUX STARTUPERS Présentation de deux enquêtes sur les structures d’aide aux transferts de technologie et aux startupers : Présentation par Benjamin GENTILS (M.Sc Audencia & Sciences Po Lille, consultant innovation) du rapport de Suzanne BERGER (MIT), commandé par le Secrétariat d'Etat à l'Enseignement Supérieur et à la Recherche (20min). En exclusivité : Présentation par Arnaud DE LA TOUR, PhD en économie industrielle,co-fondateur de Hello Tomorrow, des résultats de l’enquête « Startups 'DeepTech' : accélérer le transfert du laboratoire au marché », réalisée par Hello Tomorrowconjointement avec le Boston Consulting Group (20min) ; Débat avec la salle sur les deux enquêtes présentées (30 min), animé par Olivier MONOD, directeur adjoint des contenus chez News Tank HER. 12H55 - 14H00 DÉJEUNER À LA FONDATION DES ETATS-UNIS. Déjeuner à la Fondation des Etats-Unis.
  7. 7. 14H00 - 16H00 6 ATELIERS THÉMATIQUES AU COLLÈGE FRANCO-BRITANNIQUE 6 Ateliers thématiques simultanés de réflexion et de propositions (avec 20 personnes maximum et 2 au moins animateurs par atelier). Thèmes proposés par nos partenaires : – ATELIER 1 - « Jeunes chercheurs & Economie de la connaissance » (perspectives internationales) - Animateurs de l’atelier en cours de confirmation – ATELIER 2 - « Doctorants / docteurs et entreprise : entrepreneuriat et intrapreneuriat, et au-delà » - Animateurs de l’atelier : Patrick FRIDENSON, PhD, Directeur d'études à l’EHESS avec Vincent DURAND, PhD, Consultant au Boston Consulting Groupe. – ATELIER 3 - « Associations de jeunes chercheurs et écoles doctorales : quelle collaboration ? » - Animateurs de l’atelier : Simon THIERRY (Ph.D.), Directeur associé Adoc Mètis et Florian ANDRIANIAZY, PhD en physique, Directeur Général de PhD Talent – ATELIER 4 - « Economie sociale et solidaire » - Animateurs de l’atelier :Rébecca SFEDJ, spécialiste de l’ESS à la Chaire Entrepreneuriat de l’ESCP Europe. Un second animateur de l’atelier en cours de confirmation. – ATELIER 5 - « Biologie et Biotechnologies » - Animateur : Mohammed CHARKI, Consultant en montage de startup ; un second animateur de l’atelier en cours de confirmation. – ATELIER 6 - « Valorisation en Sciences Humaines et Sociales » - Animateurs de l’atelier : Sébastien POULAIN, PhD en science de l'information et de la communication, Fondateur de Doctrix, et Sabine PASDELOU, PhD en Histoire de l’art contemporain, Fondatrice et Directrice Générale de l’association Hist’ Art !
  8. 8. 16H00 - 16H30 RETOUR À LA FONDATION DES ETATS-UNIS & PAUSE Pause jus d’orange à la Fondation des Etats-Unis. 16H30 - 17H00 SYNTHÈSE DES ATELIERS Synthèse des ateliers et des tables rondes : propositions clés présentées par les animateurs des ateliers.. 17H00 - 17H30 REMISE DES PROPOSITIONS AU REPRÉSENTANT DU MINISTRE Remise des propositions à Monsieur Gérard HUOT, Représentant spécial du Ministre Thierry MANDON pour les relations avec les entreprises. 17H30 - 19H00 COCKTAIL DE NETWORKING Cocktail de networking et présentation des activités de nos partenaires. Il y aura 3 espaces à votre disposition : - l'espace cocktail - l'espace rencontre (avec tables, documentations et prises) - l'espace présentation des activités partenaires
  9. 9. L’atelier 6 « Valorisation en Sciences Humaines et Sociales »
  10. 10. Objectifs de l’atelier • Trouver des stratégies pour mieux valoriser les SHS, notamment à travers l’entreprenariat et l’intraprenariat. • Trouver quelques idées-forces pour faire des propositions concrètes qui devraient être mises en œuvre par les institutions publiques.
  11. 11. Vocabulaire Nous utilisons ici l’acronyme SHS pour sciences humaines et sociales, mais il s’agit bien de faire référence aussi aux lettres, langues, sciences de l’information et de la communication, arts plastiques…
  12. 12. Organisation de l’atelier Première partie de l’atelier (14h00-15h00) : • 14h00 : présentation contextuelle de l’atelier par Dr. Sebastien Poulain • 14h10 : interview des grands témoins à raison de 10 minutes et 3 questions chacun (donc 3 minutes par question). Dr. Sabine Pasdelou donne la parole aux invités dans l’ordre alphabétique. Dr. Sebastien Poulain prend note des idées.
  13. 13. Organisation de l’atelier Deuxième partie de l’atelier (15h00-16h00) : • 15h00 : réactions des personnes présentes aux idées des grands témoins. Recherche d'autres éventuelles idées force en vue de la synthèse. Dr. Sebastien Poulain distribue la parole. Dr. Sabine Pasdelou prend note des idées. • 16h00 : Dr. Sebastien Poulain et Dr. Sabine Pasdelou font une synthèse des idées issues de l’atelier. • 16h30 : Restitution par Dr. Sebastien Poulain de la synthèse de l’atelier 6 devant Gérard Huot, Représentant spécial de Thierry Mandon (secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur et la recherche) pour les relations avec les entreprises.
  14. 14. Présentation contextuelle politico- économique par Dr. Sebastien Poulain
  15. 15. Contexte économique Le marché du doctorat
  16. 16. Marché du doctorat • En 2015, la France comptait 15 % de diplômés d’un cycle court de l’enseignement tertiaire, 9 % d’une licence, 9 % d’un master et moins de 1 % d’un doctorat (0.7 %). Le reste des 25-64 ans avait soit le niveau baccalauréat (44 %), soit un niveau de formation inférieur (23 %). • En Allemagne, au Royaume-Uni et en Suisse, au moins 1 étudiant sur 25 devrait entamer un doctorat au cours de sa vie, alors qu’en Arabie saoudite, au Chili, en Chine, en Colombie, en Indonésie et au Mexique, moins de 1 sur 200 devrait en faire autant. Référence : OCDE, rapport "Regards sur l’éducation« , 15 septembre 2016 OCDE - Regards sur l'éducation 2016 | Regards sur l'éducation - OCDE 2016 Chiffres France
  17. 17. Marché du doctorat • 60 % des doctorants sont inscrits en humanités (lettres, langues, art, philosophie, histoire, etc.), en sciences sociales (sociologie, démographie, ethnologie, anthropologie, etc.) ou en sciences juridiques, économiques et politiques • Quand 92 % des doctorants en sciences exactes voient leurs thèses financées par un contrat de recherche (soit un minimum de 1 400 euros net par mois depuis la rentrée 2016), ce n’est le cas que pour 38 % de leurs camarades de SHS. • http://www.lemonde.fr/campus/article/2016/11/29/seulement-38-des-theses-en
  18. 18. Marché de l’emploi doctoral • En moyenne, dans les pays de l’OCDE, le taux d’emploi des diplômés de l’enseignement tertiaire s’établit à 80 % après une formation de cycle court et augmente pour passer à 82 % après une licence (ou formation équivalente), à 87 % après un master (ou formation équivalente) (mais 91% en France) et à 91 % après un doctorat (ou formation équivalente). Mais 87% en France. • Référence : OCDE, rapport "Regards sur l’éducation« , 15 septembre 2016 OCDE - Regards sur l'éducation 2016 | Regards sur l'éducation - OCDE 2016 Chiffres France
  19. 19. Marché de l’emploi doctoral Les enseignants non permanents représentent 24% des personnels enseignants à l’Université en France.
  20. 20. Contexte politique Les mesures sur du doctorat
  21. 21. Contexte politique Dans le cadre d’un « Plan S.H.S. », le gouvernement (Thierry Mandon, secrétaire d’Etat à l’ESR), a annoncé 10 mesures le 4 juillet 2016 et 5 autres mesures le 29 novembre 2016. En fait, ce qui est appelé mesure est un objectif comprenant 1 à 4 mesures plus précises avec un état d’avancement qui est précisé sur le site internet du ministère (1) en cours de cadrage, 2) en expérimentation, 3) en déploiement, 4) effectif). 3 autres mesures ont été annoncées le 21 novembre pour tous les docteurs.
  22. 22. Des mesures : - symboliques (mettre le titre de dr. devant son nom) - Informationnelles / communicationnelles (un portail pour les appels d’offres SHS, un portail pour le financement et la mobilité internationale, l’Espace européen de l’enseignement supérieur (EEES)) - évaluatives / monitoring (évolution des disciplines, y compris rares et émergentes, évolution de l’emploi scientifique, évolution de l’interdisciplinarité, procédure de financement ANR, observatoire du doctorat, rapport sur les enjeux du numérique concernant les ressources documentaires en SHS, des Instituts d’Études Avancées, renforcement de l’Observatoire des SHS de l’Alliance Athena, un comité de suivi de l’édition scientifique, la transformations des universités, un groupe de travail sur les sciences participatives, le rôle et l'impact des SHS)
  23. 23. Des mesures : - socialisatrices (annuaire annuel et une adresse mail par docteur) - économiques (financements ANR, contrats doctoraux, postdoctoraux, appels à projets, création de 10 à 15 « postes d’ingénierie pédagogique qualifiés », appel à manifestation d'intérêt (AMI) en pédagogie numérique) - administratives (faciliter la contractualisation CIfre, accompagnement pour répondre à des appels d’offre ERC, adaptation pour les concours d’agrégation, de l’ENA, de l’ENSSIB)
  24. 24. Des mesures : - d’internationalisation (des contrats doctoraux avec 20 mois sur 36 à l’étranger, renforcement des dispositifs de soutien à la mobilité internationale (S.M.I.), cellule d’accompagnement pour écrire dans des revues scientifiques en anglais) - interdisciplinaires (financement, évaluation des formations, création de licences "Humanités numériques") - éthiques (formation aux enjeux de la traçabilité, le référencement et la conservation des données) - numériques (amélioration des bibliothèques numériques, formation à l’utilisation des logiciels de traitement de données, et des grandes enquêtes européennes ; modernisation du réseau des URFIST (Unité Régionale de Formation à l'Information Scientifique et Technique ) et création d'un GIS (groupement d'intérêt scientifique) en en I.S.T., portail" de près de 40 000 ressources pédagogiques numériques francophones, politique mutualisée d’achat responsable des revues de S.H.S.)
  25. 25. Une seule mesure concerne la relation avec le monde professionnel non académique et ce qui intéresse cette journée du 5 décembre. Il s’agit de la Mesure 10 intitulée « Mettre les S.H.S. au cœur de la société ». Cette mesure souhaite d’une part créer un groupe de travail sur les sciences participatives, et d’autre part « Valoriser l’image des docteurs SHS en entreprise ou ayant créé leur start-up, via une campagne de communication ». Mais cela ne passe que par le souhait de développer les Cifre SHS et le plan SHS, c’est-à-dire l’ensemble des mesures. Le ministère considère que cette mesure est « effective ». Bilan sur les mesures
  26. 26. Questions Quelles critiques peut-on faire sur ces mesures ? La mesure 10 peut-elle être considérée aussi rapidement comme effective ? Quelle doit être la temporalité du travail de valorisation et de communication en SHS ? N’y a-t-il pas d’autres mesures possibles pour valoriser les doctorats en SHS ? Le plan S.H.S. s’adresse-t-il aussi aux lettres, langues, sciences de l’information et de la communication, arts plastiques… ? Un plan doctorat pour toutes les disciplines sera-t-il mis en place?
  27. 27. Le programme de François Fillon pour le doctorat • Dans un des paragraphes intitulé « POUR LES ETUDIANTS : une formation de haut niveau préparant à l’insertion professionnelle », François Fillon écrit: • « Quant au doctorat, il doit devenir un marqueur de la très haute qualité scientifique et permettre l’accès aux plus éminentes responsabilités dans le secteur privé comme dans l’administration. • Les docteurs doivent être encouragés financièrement à créer des entreprises innovantes. • La haute fonction publique doit se diversifier en accueillant davantage de docteurs, comme c’est le cas chez nos principaux voisins. La France produit chaque année 14 000 docteurs reconnus dans le monde pour leur qualité exceptionnelle ; elle doit avoir pour ambition d’augmenter ce chiffre de façon significative. » • Source : http://blog.educpros.fr/doctrix/2016/11/25/primaire-de-la-droite-et-du-centre/#m
  28. 28. Questions Pourquoi ces idées ne sont-elles pas déjà mises en place ? Comment ces idées peuvent-elles être mises en place ? Une convention collective est-elle envisageable ? Le credit impôt recherche (CIR) sera-t-il amélioré? Quels seront les prochains concours qui faciliteront l’accès aux docteurs ? Quels moyens nouveaux pourraient être mis en place pour faciliter la création d’entreprises par les docteurs ?
  29. 29. Exemples de demandes des précaires de l’ESR ( http://precairesesr.fr/) et des docteurs sans postes (idf-docsansposte@precairesesr.fr) : 1) l’augmentation des financements de thèse et des postes dans l’ESR, 2) un contrat de travail signé avant le début des enseignements, le remboursement des frais de transport, 3) la mensualisation du traitement de tous les enseignants vacataires, 4) une prime de précarité dans les contrats de vacation, 5) la prise en charge des droits sociaux des vacataires,
  30. 30. Exemples de demandes des précaires de l’ESR ( http://precairesesr.fr/) et des docteurs sans postes (idf-docsansposte@precairesesr.fr) : 6) la rémunération des heures supplémentaires, de surveillance d’examen et des corrections de copie, 7) la fin des heures supplémentaires non payées, vacations et activités de recherche non rémunérées, et le recours abusif aux stages, 8) l’exonération des frais d’inscription pour les enseignants vacataires comme pour les doctorants ayant des contrats doctoraux, 9) la transparence dans tous les processus de recrutement (financements de thèse, des postes d’ATER et des contrats post-doctoraux, et dans les procédures de qualification et de recrutement des enseignant(e)s-chercheur(e)s) grâce à la publication des rapports des comités de sélection et motivation individualisée des refus, 10) la présence des doctorants dans les instances représentatives dans les différentes institutions scientifiques (l’arrêté du 27 mai 2016 entérine l’élection de représentant des doctorants dans les conseil des écoles doctorales) et dans les conseils scientifiques d’entreprises…
  31. 31. Questions Peut-on faciliter la vie des doctorant-e-s et docteur-e-s autrement que par des moyens économiques ? Peut-on réfléchir aux doctorant-e-s et docteur-e-s comme des personnes qui ne travaillerons pas forcément dans la recherche et l’enseignement et qui peuvent s’épanouir ailleurs ? Peut-on réfléchir aux questions de formation et de pédagogie ?
  32. 32. Valeur socio-économique : problématique Contexte : • Depuis relativement peu de temps, les politiques, administrations, entreprises mais aussi la société civile se posent de plus en plus la question de la valeur socio- économique des SHS donc sur leur utilité. • Il y a une idéologie économiste, quantitativiste et mercantiliste (classement de Shanghai) qui est liée à un contexte (augmentation du nombre de docteurs, diminution des postes dans l’ESR…) et qui a des effets sur les politiques de la recherche (« politique d’excellence ») et donc sur la recherche : les projets financés, les postes créés…
  33. 33. Valeur socio-économique : problématique Conséquences : • Par conséquent, un phénomène quantifié a plus de valeur et est plus objectif. Les résultats des recherches doivent être utiles d’un point de vue social, économique, sociétal. Il s’agit de chiffrer le phénomène et l’étude du phénomène. • Ce n’est pas vraiment nouveau. Emile Durkheim s’appuie sur les statistiques pour étudier les phénomènes sociaux. L’Etat a développé la recherche universitaire pour mieux se comprendre et comprendre la société, mais aussi agir sur elle. • Le critère quantitativiste ne peut être le seul critère de toute activité. Mais intéressons-nous aux différentes formes de valorisation socio-économique du doctorat
  34. 34. Pistes de valorisation socio-économique des SHS
  35. 35. Marché scientifique et éditorial : Les chercheurs et enseignants- chercheurs (doctorants et docteurs) SHS apportent des connaissances nouvelles sur l’humanité et le monde qu’elle habite via des articles et ouvrages spécialisés. (Certains peuvent écrire de la fiction.)
  36. 36. Les chercheurs et enseignants-chercheurs SHS synthétisent leurs recherches dans des manuels à destination des étudiants et des ouvrages à destination du grand public (études ou essais). Marché pédagogique et éditorial :
  37. 37. Les chercheurs et enseignants-chercheurs SHS forment les étudiants (formation initiale et continue) pour entrer ou revenir sur le marché du travail : Marché de l’emploi et de la formation : méthodologie, esprit critique, culture générale, spécialisation disciplinaire et thématique, analyse et synthèse, exposés en public…
  38. 38. Les chercheurs et enseignants- chercheurs SHS éclairent l’actualité. Ils fournissent des contenus gratuits aux médias commerciaux, publiques et associatifs. Ils créent des blogs, interviennent sur les réseaux sociaux… Marché médiatique et numérique :
  39. 39. « La géographie, proclamaient une célèbre formule des années 70, ça sert d’abord à faire la guerre. Ça sert surtout à comprendre l’actualité… Comme chaque année, Libération se projette dans l’espace pour montrer comment une coopération amicale avec des universitaires peut enrichir le traitement journalistique. Loin du regard vertical qu’on reproche parfois aux médias, nous cédons la place aux experts en horizontalité. En explorant ces nouveaux territoires du journalisme, Libération poursuit sa tâche de renouvellement de l’info. » (29/09/16, p6) Valeur socio- économique des SHS : réponse
  40. 40. « Vous tenez entre les mains un Libération écrit quasiment intégralement pas des historiens! A l’occasion de la 19e édition des Rendez-Vous de l’histoire de Blois qui se tient jusqu’à dimanche, notre quotidien a ouvert ses pages à une discipline dynamique et engagée, à l’image de l’historien Pap Ndiaye, spécialiste des Etats-Unis, à qui la rédaction en chef de ce numéro a été confiée. En le disant vite, historiens et journalistes sont un peu cousins : certes, les premiers s’investissent sur le temps long quand les derniers décryptent le temps présent, mais tous partagent le goût de l’actualité, le plaisir du débat, la passion du politique. Valeur socio- économique des SHS : réponse Chacun dans son domaine tente d’approcher une vérité des faits. Que des historiens travaillent avec des journalistes relève de l’évidence. Ce numéro, nous l’espérons, le prouve. » (Cécile Daumas, 6/10/16, p2)
  41. 41. Marché politique et publique : Les chercheurs et enseignants-chercheurs SHS sont audités, font des rapports (prospective ou évaluation), conseillent les politiques (pour les programmes, les stratégies…), conseillent les institutions (musées, collectivités territoriales, états…), font de la politique… individuellement ou à travers des think tanks. CST
  42. 42. Marché entrepreneurial et associatif : Les chercheurs et enseignants-chercheurs SHS peuvent créer des entreprises (dans le conseil par exemple) ou des associations, font partie de conseils scientifiques ou administratifs, se font recruter à différents postes (communication, RH, R&D…) dans des entreprises, administrations et associations…
  43. 43. Valeur socio-économique : questions • Que serait la ville sans les urbanistes, géographes, historiens, sociologues, archéologues, architectes, artistes…? • Que seraient la politique de défense, des affaires étrangères, d’immigration sans les politistes spécialisés des relations internationales (internationalistes) ? • Comment pouvons-nous organiser les institutions sans les spécialistes de gestion, de management, de sociologie, de psychologie ? • De quoi se ferait notre imaginaire sans les romans, poèmes, pièces de théâtre, séries, films auxquels travaillent les spécialistes de lettres et d’art ?
  44. 44. Valeur socio-économique : questions • Comment pourrions-nous nous comprendre interculturellement sans les anthropologues, les spécialistes de linguistique et des lettres ? • Comment sortir des différentes crises auxquelles nous devons faire face sans de nouveaux modèles et de nouvelles propositions d’économistes et politistes ? • Que seraient les humains sans le sens (D’où venons-nous ? Que faisons-nous ? Où allons-nous ?) fourni par les philosophes, les sociologues, les psychologues, les historiens… ?
  45. 45. Interventions des « grands témoins »
  46. 46. Questions posées aux « grands témoins » de l’atelier • 1) Comment êtes-vous parvenu à valoriser votre expérience de doctorat sur le marché économique et comment vous vous positionnez par rapports à vos concurrents compte-tenu de votre profil "doctorat" ? (Question pour tout le monde sauf pour Dr. Hervé Zwirn.) • 2) Quels freins ou difficultés rencontrez-vous compte-tenu de votre profil "doctorat" ? (Question pour tout le monde sauf pour Dr. Hervé Zwirn.) • 3) Comment le CVT Athéna valorise les doctorants et docteurs ? (Question pour Dr. Hervé Zwirn.)
  47. 47. Questions posées aux « grands témoins » de l’atelier • 4) Quelles entreprises, associations, administrations se sont intéressées aux recherches en SHS grâce au CVT Athéna ? Quelle contractualisation ? (Question pour Dr. Hervé Zwirn.) • 5) Auriez-vous une idée concrète qui permettrait de mieux valoriser les SHS à travers l’entreprenariat et qui pourrait être prise en charge en partie par les institutions publiques ? (Question pour tout le monde.)
  48. 48. Synthèse des mesures proposées
  49. 49. Première proposition Il s’agirait de développer des actions, projets et événements interdisciplinaires, aussi bien entre les disciplines de sciences humaines et de sciences expérimentales qu'avec de jeunes professionnels issus d'autres types de formations. Plusieurs associations de doctorants présentent aujourd'hui des festivals de courts-métrages de médiation scientifique dont l'organisation et la réalisation sont assurées par de jeunes chercheurs de toutes les disciplines. Ces initiatives leur permettent de se rencontrer, d’échanger et de collaborer pendant plusieurs semaines sur un projet en mettant à profit leurs compétences et connaissances complémentaires. Ces collaborations amènent à une meilleure appréhension des compétences des uns et des autres et conduisent ainsi, dans un certain nombre de cas, à la création d'entreprises aux équipes pluridisciplinaires.
  50. 50. Deuxième proposition Il faudrait que les doctorants et les docteurs sortent de leur solitude qui existe malgré l’existence des laboratoires, des universités ou des associations qui sont de plus en plus actives. En effet, les doctorants et les docteurs sont trop souvent dispersés géographiquement et ne se connaissent pas. Ils ne peuvent donc pas collaborer et s’entraider. A l’image des stratégies d’influences très opérantes des grandes écoles, il faudrait, selon Dr. Catherine Malaval, que les écoles doctorales, les doctorants et docteurs défendent mieux, et de façon organisée, leur formation et leur expertise auprès des différentes institutions privées ou publiques - les syndicats, les parlementaires français et européens, les ministères, les entreprises, la Commission européenne – pour donner toute la place qu’ils méritent, sociale, économique et politique aux doctorants et docteurs. Cela passe par la constitution de réseaux et d’annuaires de type Alumni, par la présence plus forte dans des groupes d’experts qui ont d’une manière ou d’une autre des relations au sein des cercles de pouvoir, d’organisation d’événements… Pour organiser des formes de tutorats, de cooptation et de conseil, entre les doctorants et les docteurs…Les acteurs économiques et sociaux ont tout à gagner d’une meilleure pluralité de la représentation des diplômés de haut niveau.
  51. 51. Troisième proposition Selon le Dr. Hervé Zwirn, améliorer l'insertion professionnelle des jeunes diplômés nécessite de faire évoluer les cultures au niveau des laboratoires de recherche comme des entreprises, mais aussi des doctorants et docteurs car il existe de nombreuses réticences. Le Consortium de Valorisation Thématique Athéna a été créé pour faciliter la valorisation des SHS et à ce titre, il participe activement à cette évolution avec, entre autres choses, la mise en place d'actions de communication de différentes sortes, comme par exemple : - L'organisation de rencontres chercheurs / entreprises - L'organisation de salons de présentation de projets SHS. Le plus important est le Salon national Innovatives SHS qui a lieu tous les deux ans. Le premier a eu lieu dans le Sud-Est de Paris en 2013, le deuxième au musée des sciences de la Villette en 2015. Le troisième aura lieu en 2017 à Marseille. Il s’agit d’intéresser les entreprises, associations, administrations aux résultats et aux utilisations possibles des projets de recherche des laboratoires - La réalisation de vidéos montrant le parcours réussi en entreprise de certains jeunes docteurs Ce type d'actions va être amplifié pour donner de la visibilité aux docteurs afin de démontrer par l'exemple concret les compétences et l’utilité des docteurs SHS.
  52. 52. Quatrième proposition Dr. Sebastien Poulain propose de mettre en place une maison ouverte aux doctorants, docteurs et à ceux qui s’y intéressent. L’origine de Doc’Door vient du postulat que le manque de valorisation du doctorat est en partie structurel, ce qui doit amener une solution structurelle. Doc’Door devra suivre une stratégie élitiste, en instituant un lieu se distinguant des institutions préexistantes tout en collaborant avec elles. Dans l’idéal, Doc’Door serait un mélange de laboratoire, école doctorale, incubateur, tiers lieu, centre de formation et documentation, maison des associations, centre de conférences, et cité universitaire. Doc’Door fournirait différents services : accès aux revues scientifiques, bureaux, formation professionnelle, création d’entreprise, recrutement, restauration, logement ,vie associative doctorale, rencontres alumni (afterwork, petit-déjeuner), colloques, innovation, collaborations… Ces services permettraient une activité permanente et régulière, mais aussi ponctuelle et événementielle. Plus d’info : • « Pour une maison des docteurs » http://www.letudiant.fr/educpros/opinions/pour-une-maison-des-docteurs.html • « Doc’Door, la maison du doctorat devrait bientôt ouvrir ses portes »
  53. 53. Grands témoins Elise Banjenec Co-fondatrice de L'Escapatoire, trésorière d'Histart, ex présidente de Doc'up https://www.linkedin.com/in/elise-banjenec-49411045 https://twitter.com/EliseBanjenec Dr. Quentin Dumont Co-fondateur de L'Escapatoire https://fr.linkedin.com/in/quentin-dumont-62b53a5b Dr. Catherine Malaval Fondatrice de Néotopics (http://www.neotopics.com/) https://www.linkedin.com/in/catherine-malaval-53675323 https://twitter.com/cathmalaval Dr. Hervé Zwirn Directeur exécutif CVT Athéna (http://www.cvt-athena.fr/) https://www.linkedin.com/in/herv%C3%A9-zwirn-932b6
  54. 54. Dr. Hervé Swirn Dr. Quentin Dumont Elise Banjenec Dr. Sabine Pasdelou Dr. Catherine Malaval
  55. 55. 14 personnes présentes pour assister à l’atelier (telles qu’elles se présentent lorsque nous leur demandons leur institution d’appartenance) : 2 de Paris 8, 1 de l’EHESS, 1 de Paris Sorbonne, 1 de Sorbonne Nouvelle, 1 de Paris Descartes, 1 de Paris IV, 1 de Paris 7/ENSTB, 1 de UTCompiègne, 1 du CEPED, 1 de l’UPEC, 1 de Sofia- Antipolis, 1 de l’INALCO, 1 de l’EPHE
  56. 56. Animateurs/trices : Dr. Sabine Pasdelou Présidente fondatrice de Hist'Art ! Communauté d'Histoire de l'Art, Directrice générale d'Union Conseil SAS http://www.sabine-pasdelou.com/ https://twitter.com/spasdelou Dr. Sebastien Poulain Cofondateur de Doctrix et Humanitudes https://www.linkedin.com/in/sebastien-poulain-37457813 https://twitter.com/seb_poulain
  57. 57. Une soirée de Gala a conclu la journée dans le Salon Honnorat de la Maison Internationale à la Cité internationale universitaire de Paris organisée par le réseau acc&ss Paris Île-de-France
  58. 58. Dr. Sebastien Poulain et Dr. Mohammed Charki
  59. 59. La CIUP accueille de nombreux musiciens, autant en profiter !
  60. 60. Merci ! Dr. Sebastien Poulain https://twitter.com/seb_poulain Sebastien.Poulain@gmail.com 06 43 93 11 83
  61. 61. Post - Scriptum : Extrait d’un document signé le 12 février 2017 par Denis Lafeuille, Président de l’Isefre, et envoyé au secrétaire à l’enseignement supérieur et la recherche Thierry Mandon
  62. 62. Propositions des 6 ateliers thématiques
  63. 63. Affaires à suivre…

×