Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

#PortraitDeStartuper #80 - Thomas Reynaud - Garantme

288 views

Published on

#PortraitDeStartuper #80 - Thomas Reynaud - Garantme

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

#PortraitDeStartuper #80 - Thomas Reynaud - Garantme

  1. 1. Fondateur & CEO Thomas Reynaud Portrait réalisé par Sébastien Bourguignon
  2. 2. Garantme est ma première société, nous l’avons créée alors que nous étions encore étudiants. Je suis relativement jeune, je ne pense pas que j’ai encore un « parcours » d’entrepreneur, même si j’arrive maintenant à comprendre certains facteurs qui m’ont poussé à me lancer. Je pense que j’ai toujours eu cette foi en moi ; à cause de la famille, mon grand-père, mon père, mon oncle sont des entrepreneurs et cette énergie a été renforcée par HEC qui pousse à la création d’entreprise et vous donne les moyens de l’accomplir. Depuis le 10/10/2018, c’est la date de dépôt des statuts de notre société. Je le pose comme un jalon car avant cela nous étions en prospection, nous n’étions pas sûr que nous nous lancerions pleinement dans l’aventure. La rencontre de Mylène a tout fait basculer : avoir une professionnelle du secteur qui souhaite autant s’investir à nos côtés nous a donné confiance dans la force du projet que nous avions. 2 Qui est ce startuper ? À PROPOS Fondateur & CEO Thomas Reynaud
  3. 3. 3  Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur ? J’ai lancé mon entreprise parce que je suis quelqu’un d’impatient. Je ne me voyais pas attendre qu’on m’autorise à diriger un projet ou une équipe pour le faire. Et je suis confiant dans l’avenir, alors je n’ai pas hésité à le faire. Ce sont deux traits de personnalité importants parce qu’ils ont une influence sur la vie de la boîte : nous faisons tout très vite, quitte à rater, mais au moins nous tentons.  Quelle est votre formation initiale ? J’ai suivi un cursus classique d’étudiant de Grande École : je suis un ancien préparationnaire, diplômé d’HEC en 2017. J’ai fait ma majeure au sein du programme HEC Entrepreneurs qui a été décisif dans l’orientation que j’ai prise. En parallèle, j’étais membre de la Junior Entreprise de l’école, association professionnelle au sein de laquelle j’ai quasiment tout appris de ce qui me sert aujourd’hui : écouter, analyser et comprendre le besoin d’un client, structurer une offre adaptée, exécuter rapidement, fidéliser…  Qu’est-ce qui vous passionne ? Je suis passionné par la politique, le débat public, la vie en société. Et c’est aussi pour ça que j’adore ce que nous faisons chez Garantme. C’est extrêmement politique : j’ai le sentiment que nous comblons les failles laissées par le secteur public et beaucoup de nos interlocuteurs sont des acteurs publics : syndicats, EPIC, universités, collectivités territoriales, députés, ministères… Je suis aussi passionné par la cuisine et le sport, mais mon activité d’entrepreneur m’éloigne de ces deux passions… Portrait de startuper INTERVIEW
  4. 4. 4 Comment décririez-vous votre entreprise ? À PROPOS Garantme « est la caution des locataires sans garant » Garantme est la caution des locataires sans garant. Nous facilitons l’accès à la location des personnes qui n’entrent pas dans les cases habituelles des agents ou des assureurs ; tout en sécurisant les revenus locatifs des bailleurs, gratuitement pour eux. Nous distribuons notre produit de garantie de loyers aux locataires grâce à une technologie innovante de scoring du profil des locataires. L’expérience est 100% en ligne sur www.garantme.fr. Notre mission est donc de fluidifier le marché locatif en normalisant les profils originaux (étudiants internationaux, expatriés, freelances, jeune actif).
  5. 5. 5  Pourquoi ce choix de produit / service ? Le choix est lié à notre histoire personnelle ; nous sommes trois associés fondateurs et nous avons tous vécu cette situation de blocage locatif. Émile est un ancien étudiant international ; il a fait le parcours du combattant classique pour ces étudiants dont les parents vivent à l’étranger : la sous-location, le paiement par avance du loyer etc. Mylène est une ancienne professionnelle de l’immobilier ; elle a créé, développé puis cédé le cabinet Berard qui comptait 5 000 appartements sous gestion locative. Elle distribuait une garantie de loyers impayés à ses bailleurs et connaît donc très bien la problématique des critères à l’entrée. Au moment de lancer notre projet de création d’entreprise, je cherchais une location en étant tout juste diplômé. Les bailleurs ne comprenaient pas que je n’ai pas de revenus alors que je pouvais très bien payer mon loyer grâce à mon épargne.  Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ? Nous souhaitons faire sauter les verrous du marché locatif. Ils ont des conséquences sociales lourdes : abandons de projet d’étude, immobilité professionnelle… Si l’on veut parler chiffres, notre objectif est de garantir le loyer de 100 000 locataires par an auprès des bailleurs d’ici 5 ans.  Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ? Nous avons lancé la société sur fonds propres : Émile a pris un prêt, Mylène avait de l’argent à investir, j’avais de l’épargne. Nous avons aussi bénéficié d’une subvention de la BPI. Très rapidement nous nous rendons compte que, pour décoller, le capital-risque sera nécessaire. Nous étudions donc cette voie. Portrait de startuper INTERVIEW
  6. 6. 6  Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ? On pourrait faire un livre entier à ce sujet ! La principale difficulté que nous avons rencontrée et que nous rencontrons encore aujourd’hui est de convaincre les personnes qui doutent : les employés, les partenaires, les clients, bref tout le monde. C’est d’autant plus difficile quand vous êtes jeunes et quand le CV ne vient pas appuyer vos propos. Pourtant, nous avons tellement travaillé sur le terrain en 14 mois que nous avons une vision plus complète et plus proche de la réalité que beaucoup d’acteurs du secteur présents depuis des années. C’est un sujet extrêmement frustrant car beaucoup vous disent non sur la base de la jeunesse de votre visage. Il faut avoir beaucoup d’audace pour leur donner tort. Et il faut du charme, ou du charisme, car c’est sur cette base que beaucoup finissent par suivre le projet, simplement parce qu’ils vous suivent vous ; plus que le produit ils achètent celui qui le vend.  D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ? Je pense qu’il faut trois choses principales : de la résilience, une vision et un bon entourage. La résilience est nécessaire à cause des échecs à répétition dont il faut se relever tous les jours. C’est un peu la pointe de la flèche, grâce à elle que l’on perce à terme. La vision ce sont les plumes de la flèche, celles qui vous donne la direction et le cap à garder malgré les critiques ou les doutes autours de vous. Et l’entourage c’est le bâton, celui sur quoi tout repose. Une famille et des amis qui vous soutiennent, un réseau qui vous aide à avancer… Portrait de startuper INTERVIEW
  7. 7. 7  S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ? Sa vie personnelle. On aurait pu dire la trésorerie, le MRR ou la satisfaction client, mais finalement toutes ces choses suivent si le reste va à côté On a besoin de prendre des décisions importantes tous les jours et de mesurer leur impact a priori. Pour le faire au mieux, il faut être clairvoyant donc être équilibré, en forme et heureux en dehors du bureau.  Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ? Faites-le vite. C’est ma conviction : il faut aller vite car une startup est fragile et la principale raison de l’échec est l’abandon. Pour ne pas abandonner, il faut toujours nourrir des raisons de continuer. La manière dont ça se traduit chez nous est que nous lançons énormément de sujets et de pistes en parallèle. Si l’un ou l’une tombe à l’eau, nous avons toujours une branche à laquelle nous raccrocher. Portrait de startuper INTERVIEW
  8. 8. 8 Portrait de startuper INTERVIEW Site internet https://www.garantme.fr/ Linkedin https://www.linkedin.com/in/thomas-reynaud-ab1a2976/ Twitter https://twitter.com/garantme Fondateur & CEO Thomas Reynaud
  9. 9. ANNEXES
  10. 10. 🚀 Auteur | Influenceur | Speaker ► Expert Digital & Blockchain | ICO Advisor ► Pour une transformation digitale réussie ! Sébastien Bourguignon 10 Sébastien Bourguignon L’AUTEUR Principal et Lead Digital Influencer au du cabinet de conseil Margo et CEO de la société Chain Guru, il est dans le domaine du Digital, du Management, de l’Innovation et de l’Agilité depuis 2000. Sa vision de demain est un monde numérique dans lequel les changements profonds de comportements des hommes, les interactions au sein des entreprises, la compétition internationale des grands groupes, le management et les organisations seront complètement remis en question. La société bouge vite, très vite, l’innovation et la nécessité de plus d’agilité dans les organisations doivent être une préoccupation majeure, il n'y a plus de doute là-dessus. Ses convictions sont que sans une prise de conscience de ces enjeux de société, les entreprises d’aujourd'hui prennent un risque important pour leur survie. Les individus, managers ou collaborateurs, devront s’adapter encore plus vite et plus fort que ce qu’il n’aura été nécessaire à leurs grands-parents lors de la première révolution industrielle. En effet, le quotidien de tout un chacun va évoluer avec l’explosion du digital. Ces modifications pourraient ressembler à de la science fiction encore aujourd’hui, mais elles sont inévitables et bien réelles car la transformation est en marche. Passionné par l’innovation, le numérique et le management, il s’intéresse particulièrement aux mécanismes liés à l’entreprenariat et en particulier aux startups. Cela l’a amené à réaliser une série de portraits de startupers pour les partager sur son blog. Son objectif est multiple, comprendre les parcours de ces créateurs de startups, les difficultés qu’ils ont rencontrées, et comment tout cela se matérialise concrètement, finalement un vrai feedback d’entrepreneur. Par ailleurs, il est auteur de nombreux articles sur Siècle Digital, Les Echos ou encore Le Journal Du Net. Il est aussi l’auteur des livres blancs de « #80PortraitDeStartuper » et « 100 #PortraitDeStartuper – Saison 2 », ainsi que du livre « Portraits de startupers – édition 2017 » aux éditions Maxima. http://sebastienbourguignon.com/ http://monmasteradauphine.wordpress.com https://twitter.com/sebbourguignon http://www.sebastien-bourguignon.fr https://fr.linkedin.com/in/sebastienbourguignon http://fr.slideshare.net/SbastienBourguignon https://plus.google.com/u/0/+SébastienBourguignon http://chainguru.io

×