Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

#PortraitDeStartuper #75 - BeesApps - David Chevenement

490 views

Published on

Découvrez le #PortraitDeStartuper de David Chevenement fondateur et CEO de la startup BeesApps.

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

#PortraitDeStartuper #75 - BeesApps - David Chevenement

  1. 1. Fondateur & CEO David Chevenement Portrait réalisé par Sébastien Bourguignon En partenariat avec
  2. 2. 2 Qui est ce startuper ? À PROPOS Fondateur & CEO David Chevenement Mon parcours d’entrepreneur a été assez riche, je me suis rapidement tourné vers le Marketing et la stratégie. J’ai alors intégré en 2003 l’entreprise Cegetel, 1er opérateur alternatif français, en tant que Responsable Business Developpement. En tête de la stratégie, j’ai découvert l’importance de savoir choisir ses combats et ses priorités, compétence clé pour réussir ses projets. J’ai ensuite décidé de quitter Cegetel pour donner un nouvel élan à ma carrière professionnelle en devenant directeur Marketing et Communication chez Locatel, une grosse PME de 250 personnes qui vend des solutions de télévision interactive pour les hôtels. Au bout de 5 ans je suis devenu responsable des ventes internationales, des filiales, des grands comptes et du marketing. C’est à ce moment-là que je me suis décidé à quitter mon travail pour une nouvelle aventure : créer ma société. L’iPad existe alors depuis seulement 3 mois, je le testais depuis sa sortie et j’entrevois tout ce qu’il va bouleverser. J’ai rapidement sauté le pas afin de ne pas rater la vague. Ainsi est né BeesApps. Cela va déjà faire 7 ans que je suis entrepreneur car BeesApps est né en décembre 2011 et je dois avouer que je suis toujours autant passionné par l’entreprenariat.
  3. 3. 3 Portrait de startuper INTERVIEW  Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur ? Il est assez difficile d’avoir assez de recul pour pouvoir se décrire en tant qu’entrepreneur même si je dirai que je suis un bon leader. Nous sommes 4 associés, tous au même niveau hiérarchique, mais malgré tout, toute bonne équipe a besoin d’un leader et je pense (enfin j’espère) remplir le job. Au-delà de ça, je suis quelqu’un d’assez exigeant qui aime que les choses soient bien faites et je déteste perdre mon temps. Je pense que nous avons trouvé un bon équilibre au sein de notre équipe et que chacun va au bout de ses propres objectifs.  Quelle est votre formation initiale ? C’est avec un diplôme d’ingénieur de Telecom Paris en poche que j’ai démarré ma carrière au moment de la déréglementation des Telecom et avec l’arrivée d’Internet. J’ai eu beaucoup d’expérience en France et à l’étranger en tant que consultant pour mettre en place et commercialiser des services Internet pour des opérateurs. C’est grâce à ces diverses expériences que j’ai beaucoup appris sur le business et que je me suis véritablement formé.  Qu’est-ce qui vous passionne ? Ce qui m’a donné envie de me lancer dans l’entreprenariat c’est ma passion pour la technologie et surtout pour les nouveaux usages qui en découlent. Le choix que nous avons fait d’intégrer de l’IA dans Beesy a été un choix stratégique et aussi un choix de passion. Pour moi la passion est le plus puissant des moteurs pour agir. De plus, l’Intelligence Artificielle est aujourd’hui une clé de succès pour les performances des entreprises. Ce type de nouvelle technologie peut aujourd’hui venir en aide à de nombreuses entreprises pour améliorer leurs rendements et leur productivité, pour les aider à se développer et à fournir un meilleur service à leur clientèle à moindre coût. Je pense qu’il y a un réel besoin urgent en entreprise de gagner du temps et de se recentrer sur l’essentiel et l’IA peut aider à régler ces problèmes. Elle a un avenir plus que prometteur et il était primordial pour nous de surfer sur la vague.
  4. 4. 4 Comment décririez-vous votre entreprise ? À PROPOS BeesApps « est une entreprise ayant pour objectif d’aider les managers et leurs équipes à devenir plus efficaces au quotidien pour gagner du temps et pouvoir se reconcentrer sur l’essentiel » BeesApps est une entreprise ayant pour objectif d’aider les managers et leurs équipes à devenir plus efficaces au quotidien pour gagner du temps et pouvoir se reconcentrer sur l’essentiel. Nous souhaitons rendre les managers « augmentés », c’est-à-dire plus rapides et performants dans l’organisation et le suivi de leur travail au quotidien. C’est pourquoi nous avons créé Beesy un assistant virtuel intelligent complet pour améliorer la productivité quotidienne. L’idée est qu’avec cette Intelligence Artificielle, nous accompagnons les managers et leurs équipes dans la réalisation de leurs objectifs professionnels : ils vont pouvoir automatiser leurs tâches chronophages depuis les outils quotidiens (mail, messageries instantanées…), notre assistant intelligent collecte toutes leurs informations importantes. Simple d'usage, cette Intelligence Artificielle échange en langage naturel avec les équipes, analyse leurs données pour les trier et les stocker de manière structurée dans notre plateforme collaborative Beesy. Les équipes et le manager peuvent ainsi très facilement accéder à toutes leurs informations sur leurs projets et leurs collaborateurs, générer automatiquement des compte-rendu de réunion, leurs reporting d'activité, le suivi des objectifs, les pilotages de points individuels. Beesy, c’est un peu comme le « Dis Siri » du manager pour réaliser toutes les tâches chronophages.
  5. 5. 5 Portrait de startuper INTERVIEW  Pourquoi ce choix de produit / service ? Eh bien, c’est en partant du constat simple qu’aujourd’hui les managers ont du mal à trouver du temps pour se concentrer sur leur business, qu’ils sont de plus en plus noyés dans la masse d’informations et qu’ils passent énormément de temps sur des tâches répétitives, que nous avons décidé de créer Beesy. De plus, ayant moi-même travaillé en tant que manager dans plusieurs entreprises, j’ai pu bien prendre en compte l’urgence informationnelle dans laquelle nous vivons. Le but est donc d’aider quotidiennement les managers et leurs équipes dans la gestion quotidienne de toute leur activité. Un jour un client nous a dit, « Beesy me rend du temps de cerveau disponible », et c’est précisément pour ce genre de retour client que nous souhaitons nous améliorer au quotidien.  Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ? Au lancement de Beesy, le but majeur était d’arriver à construire une société viable en partant de 0 tout en s’amusant tous les jours. Un défi de taille que nous avons réussi à relever. 7 ans plus tard, nous sommes en plein développement commercial et nous avons intégré le programme de partenariat « Microsoft for Startup ». En lien avec ce partenariat, nous avons intégré notre application Beesy dans l’environnement de Microsoft Teams. La complémentarité de ces deux outils permet notamment de faire gagner encore plus de temps à nos utilisateurs pour aller plus loin dans le pilotage de leurs objectifs et le travail collaboratif. Les utilisateurs de Beesy n’auront même plus besoin de se connecter sur l’application car ils pourront avoir accès à toutes leurs informations directement dans Microsoft teams, ce qui permet de réduire le nombre d’outil utilisés au quotidien. Notre ambition est que Beesy devienne l’outil référent des managers, qu’il soit aux managers ce que le CRM est aux commerciaux.
  6. 6. 6 Portrait de startuper INTERVIEW  Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ? Notre société a été entièrement développé sur fonds propres. Au départ nous avions lancé notre application uniquement sur iPad et donc elle était disponible sur l’App Store. C’est grâce aux ventes de notre application que nous avons pu développer notre solution collaborative en mode SaaS et mettre en place une solution pour les entreprises.  Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ? Tout d’abord, le challenge a été de quitter le confort d’un CDI, un job bien payé avec la sécurité du salariat pour construire quelque chose qui n’offre finalement que de l’espoir en échange. Mais dans ces moments-là, je me disais aussi que rien n’avait plus d’importance que de construire son rêve. Par la suite, le premier obstacle a été le développement de l’application. Pour moi, il était hors de question de sous-traiter le développement et de courir le risque de ne pas maîtriser le code source et la conception. Je me suis donc mis au développement logiciel en suivant à distance les cours de Stanford sur plateforme Apple, un MUST. L’autre source d’inquiétude a été sur le lancement de ce projet en lui-même. C’est-à-dire gérer les incertitudes sur les ventes potentielles, sur ma capacité à répondre au problème que j’avais identifié, sur ma capacité à délivrer un produit dans le timing que je m’étais fixé. J’ai eu la chance d’être bien entouré et d’avoir des proches et des amis qui m’ont soutenu et qui ont compris ce que j’essayais de faire et qui m’ont permis de prendre du recul. Grâce à eux, j’ai pu garder ma motivation du début et avancer dans le lancement de BeesApps.
  7. 7. 7 Portrait de startuper INTERVIEW  D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ? Tout d’abord il faut se fixer des objectifs réalistes et réguliers à atteindre. A chaque palier atteint on reprend confiance en soi et ça nous reboost pour avancer. De même, il est important d’être bien entouré car une fois de plus c’est grâce à vos proches que vous allez pouvoir évoluer, car vos amis sont les mieux placés pour comprendre vos idées et pour vous dire quels sont les points à améliorer. Avoir une vision extérieure permet de prendre du recul et de relativiser les problèmes du moment. Autre facteur clé de succès : tout simplement de croire en son projet. Rester focus sur vos objectifs réalistes et prenez en compte les critiques constructives de vos premiers clients ; j’insiste sur le ‘constructives’. Ne vous laissez pas abattre par toutes ces personnes qui vous dirons que votre projet est voué à l‘échec et que le mieux est d’abandonner pour retourner à une situation plus stable. Vous ne pouvez pas convaincre tout le monde, le principal est de convaincre votre marché. Ensuite, il faut dès le départ d’un projet passer une bonne partie de son temps à la commercialisation de son produit et le commercialiser au plus vite même s’il n’est pas parfait. En faisant cela vous allez pouvoir mieux comprendre les attentes de vos clients et adapter votre produit à votre cible ; vous pourrez développer votre notoriété et identifier les canaux de ventes les plus prometteurs pour votre business.  S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ? Selon moi, le point d’attention à surveiller en priorité est la valeur perçue du produit par le consommateur. C’est-à-dire, non pas la valeur réelle du produit mais bien la valeur qu’a un produit dans l’esprit des futurs acheteurs, ce qui est très différent. Il ne suffit pas d’avoir un marché et un besoin, il faut aussi que le produit est une valeur perçue qui soit pertinente pour mettre en place un processus de vente rentable. Il faut penser à pouvoir montrer un véritable ROI pour les utilisateurs.
  8. 8. 8 Portrait de startuper INTERVIEW  Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ? Mon premier conseil serait de croire en son projet et d’être bien entouré par ses amis et sa famille. Savoir que vous pouvez compter sur eux moralement ou même financièrement en cas de coup dur est très rassurant lorsqu’on se lance sans filet de sécurité dans une aventure de ce type. Comme je l’ai déjà dit, gardez la tête sur les épaules en vous fixant des objectifs SMART : Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes et Temporels. Enfin, ne perdez pas de temps, si vous avez envie de vous lancer dans l’entreprenariat, sautez le pas ! N’attendez pas de passer à côté de quelque chose. Si j’avais un message à faire passer, croyez en vous avant tout et réalisez vos rêves car il est beaucoup plus intéressant de donner un sens à son action professionnelle plutôt que de ressasser sans cesse ses espoirs ou ses doutes au quotidien.
  9. 9. 9 Portrait de startuper INTERVIEW Site internet https://www.beesapps.com/fr/beesapps/ Linkedin https://www.linkedin.com/in/dchevenement/ Twitter https://twitter.com/BeesApps Fondateur & CEO David Chevenement
  10. 10. ANNEXES
  11. 11. 11 Sébastien Bourguignon L’AUTEUR 🚀 Auteur | Influenceur | Speaker ► Expert Digital & Blockchain | ICO Advisor ► Pour une transformation digitale réussie ! Sébastien Bourguignon VP et Lead Digital Influencer au sein du cabinet de conseil Margo et CEO de la société Chain Guru, il est dans le domaine du Digital, du Management, de l’Innovation et de l’Agilité depuis 2000. Sa vision de demain est un monde numérique dans lequel les changements profonds de comportements des hommes, les interactions au sein des entreprises, la compétition internationale des grands groupes, le management et les organisations seront complètement remis en question. La société bouge vite, très vite, l’innovation et la nécessité de plus d’agilité dans les organisations doivent être une préoccupation majeure, il n'y a plus de doute là-dessus. Ses convictions sont que sans une prise de conscience de ces enjeux de société, les entreprises d’aujourd'hui prennent un risque important pour leur survie. Les individus, managers ou collaborateurs, devront s’adapter encore plus vite et plus fort que ce qu’il n’aura été nécessaire à leurs grands-parents lors de la première révolution industrielle. En effet, le quotidien de tout un chacun va évoluer avec l’explosion du digital. Ces modifications pourraient ressembler à de la science fiction encore aujourd’hui, mais elles sont inévitables et bien réelles car la transformation est en marche. Passionné par l’innovation, le numérique et le management, il s’intéresse particulièrement aux mécanismes liés à l’entreprenariat et en particulier aux startups. Cela l’a amené à réaliser une série de portraits de startupers pour les partager sur son blog. Son objectif est multiple, comprendre les parcours de ces créateurs de startups, les difficultés qu’ils ont rencontrées, et comment tout cela se matérialise concrètement, finalement un vrai feedback d’entrepreneur. Par ailleurs, il est auteur de nombreux articles sur Les Echos, La Tribune ou encore Siècle Digital. Il est aussi l’auteur des livres blancs de « #80PortraitDeStartuper » et « 100 #PortraitDeStartuper – Saison 2 », ainsi que du livre « Portraits de startupers – édition 2017 » aux éditions Maxima. http://sebastienbourguignon.com/ http://monmasteradauphine.wordpress.com https://twitter.com/sebbourguignon http://www.sebastien-bourguignon.fr https://fr.linkedin.com/in/sebastienbourguignon http://fr.slideshare.net/SbastienBourguignon https://plus.google.com/u/0/+SébastienBourguignon http://chainguru.io

×