Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

#PortraitDeStartuper #65 - Deepomatic - Aloïs Brunel

1,085 views

Published on

Découvrez le #PortraitDeStartuper de Aloïs Brunel co-fondateur et CPO de la startup Deepomatic.

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

#PortraitDeStartuper #65 - Deepomatic - Aloïs Brunel

  1. 1. Co-fondateur & CPO Aloïs Brunel Portrait réalisé par Sébastien Bourguignon
  2. 2. 2 Qui est ce startuper ? À PROPOS Co-fondateur & CPO Aloïs Brunel Depuis la fin de ma thèse, en 2014 et les débuts de Deepomatic. Mais mes envies d'entrepreneuriat sont plus anciennes et prennent racine dans les différents projets que j'ai pu développer en tant que programmeur depuis mes années lycée et pendant ma vie étudiante.  Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur ? Méthodique, extrêmement optimiste, parfois obstiné. J'espère être à l’écoute : de nos clients, de mes collaborateurs, de mes intuitions.  Quelle est votre formation initiale ? J'ai initialement un background de développeur : j'ai commencé la programmation par hasard aux alentours de 9 ans et je ne me suis jamais arrêté ! Plus tard, une fois entré à l'ENS Lyon, je me suis passionné pour les mathématiques et j'ai obtenu un doctorat en informatique fondamentale.  Qu’est-ce qui vous passionne ? Les challenges apparemment impossibles, apprendre de nouvelles choses chaque jour et partager les succès avec mon équipe.
  3. 3. 3 Comment décririez-vous votre entreprise ? À PROPOS Deepomatic « est un logiciel permettant à toute entreprise d'automatiser simplement ses processus visuels » Deepomatic est un logiciel permettant à toute entreprise d'automatiser simplement ses processus visuels. Cette technologie basée sur la reconnaissance vidéo leur permet d'améliorer la productivité et créer de nouveaux produits. C'est ce qu'a fait le Groupe Compass dans le domaine de la restauration d'entreprise, avec une première mondiale : la Borne Express.
  4. 4. 4 Portrait de startuper INTERVIEW  Pourquoi ce choix de produit / service ? Nous avons remarqué, en parlant à de nombreuses entreprises, qu'un grand potentiel de productivité et de différenciation pouvait être exploité grâce l'automatisation de processus visuels : que ce soit les péages sans barrière à base de caméras sur les autoroutes, l'encaissement automatique dans les cantines d'entreprise, le tri automatique des déchets ou encore l'assistance au technicien lors de la pose de fibre optique. Mais si ces opportunités étaient bien identifiées, les entreprises peinaient à mettre en œuvre les compétences nécessaires à la réalisation de ces projets. Nous avons donc décidé de leur dédier un produit simple d'utilisation, basé sur les technologies les plus avancées de deep learning, permettant de concevoir et déployer ces projets à échelle industrielle, en des temps très courts.  Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ? Avec Deepomatic, nous cherchons à faire émerger un leader mondial de l'automatisation visuelle. Les analystes estiment que ce marché en croissance va représenter plus de 50 milliards € d'ici 2025, notamment à travers ses applications industrielles. Pour le moment, Deepomatic (avec ses clients) fait partie des seules entreprises à sortir des projets de très grande envergure dans ce domaine, et nous sommes bien décidés à continuer à faire la course en tête.  Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ? Deepomatic a été financé de deux manières : par les meilleurs fonds d'investissement français (Alven, Hi-Inov) et par des subventions et prêts de la BPI notamment.
  5. 5. 5 Portrait de startuper INTERVIEW  Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ? Comprendre comment vendre aux très grandes entreprises et parler le même langage qu'elles. Nous avons mis du temps à nous adapter à leurs hautes exigences et leurs processus d'achat. Recruter une équipe diverse : nous avons beaucoup bataillé pour arriver à une équipe paritaire, avec autant de femmes que d'hommes y compris dans les postes techniques.  D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ? - La persévérance : la vie d'une entreprise est ponctuée de réussites, de défaites, et en tout cas de nombreux obstacles. Il est important de pouvoir les surmonter, et voir au-delà des problèmes immédiats. Une startup finit souvent par trouver sa voie après de nombreux essais et erreurs : seules une persévérance acharnée et une bonne réserve d'énergie permettent d'y arriver. - La méthode : les idées, l'énergie c'est bien. Mais pour trouver son marché, développer un produit qui répond à un besoin réel, il faut de la méthode. La rigueur et un travail méthodique augmentent drastiquement les chances de réussite ! - La volonté de partager : vivre l'épopée startup seul, ce n'est pas possible. Je pense que la volonté de réussir est démultipliée quand on peut partager les hauts (et les bas) avec des cofondateurs, une équipe qu'on apprécie. On est porté par l'envie d'emporter tout le monde dans une belle aventure.
  6. 6. 6 Portrait de startuper INTERVIEW  S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ? L'équipe, l'équipe, l'équipe. Une startup n'est pas une aventure de tout repos. À chaque étape, il faut savoir et pouvoir se reposer sur une équipe talentueuse. Dans les premiers jours d'une startup, ce sont les associés, qui doivent se compléter au maximum et donner toute leur énergie pour insuffler la vie à un projet naissant. Quand l'entreprise grandit, les recrutements doivent être effectués avec sagesse, pour choisir les personnes sur lesquelles on pourra se reposer avec confiance pour grandir et passer d'exécutant à dirigeant, de petite startup à grande entreprise, à une vitesse qui laisse souvent peu place aux erreurs de casting. Au-delà de la simple compétence, il est important de constituer une équipe partageant les mêmes valeurs. Dans notre cas nous avons fait une priorité de l'instauration d'une culture de bienveillance, de diversité, de compétence.  Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ? Les classiques : bien choisir ses cofondateur·rice·s, car l'aventure promet d'être longue en cas de succès. Il faut en particulier être capable de tout se dire pour pouvoir rebondir lors des moments plus difficiles. Et ne pas trop s'attacher à ses idées, dans la vie d'une startup les fameux "pivots" sont nombreux, et il faut s'attendre à faire des ajustements très conséquents dans la stratégie et les produits de l'entreprise. Il est important de savoir reconnaître quand on fait fausse route et corriger le tir, de façon parfois drastique.
  7. 7. 7 Portrait de startuper INTERVIEW Site internet https://deepomatic.com/fr/ Linkedin https://www.linkedin.com/in/aloisbrunel/ Twitter https://twitter.com/aloisbrunel Co-fondateur & CPO Aloïs Brunel
  8. 8. ANNEXES
  9. 9. 9 Sébastien Bourguignon L’AUTEUR 🚀 Auteur | Influenceur | Speaker ► Expert Digital & Blockchain | ICO Advisor ► Pour une transformation digitale réussie ! Sébastien Bourguignon VP et Lead Digital Influencer au sein du cabinet de conseil Margo et CEO de la société Chain Guru, il est dans le domaine du Digital, du Management, de l’Innovation et de l’Agilité depuis 2000. Sa vision de demain est un monde numérique dans lequel les changements profonds de comportements des hommes, les interactions au sein des entreprises, la compétition internationale des grands groupes, le management et les organisations seront complètement remis en question. La société bouge vite, très vite, l’innovation et la nécessité de plus d’agilité dans les organisations doivent être une préoccupation majeure, il n'y a plus de doute là-dessus. Ses convictions sont que sans une prise de conscience de ces enjeux de société, les entreprises d’aujourd'hui prennent un risque important pour leur survie. Les individus, managers ou collaborateurs, devront s’adapter encore plus vite et plus fort que ce qu’il n’aura été nécessaire à leurs grands-parents lors de la première révolution industrielle. En effet, le quotidien de tout un chacun va évoluer avec l’explosion du digital. Ces modifications pourraient ressembler à de la science fiction encore aujourd’hui, mais elles sont inévitables et bien réelles car la transformation est en marche. Passionné par l’innovation, le numérique et le management, il s’intéresse particulièrement aux mécanismes liés à l’entreprenariat et en particulier aux startups. Cela l’a amené à réaliser une série de portraits de startupers pour les partager sur son blog. Son objectif est multiple, comprendre les parcours de ces créateurs de startups, les difficultés qu’ils ont rencontrées, et comment tout cela se matérialise concrètement, finalement un vrai feedback d’entrepreneur. Par ailleurs, il est auteur de nombreux articles sur Les Echos, La Tribune ou encore Siècle Digital. Il est aussi l’auteur des livres blancs de « #80PortraitDeStartuper » et « 100 #PortraitDeStartuper – Saison 2 », ainsi que du livre « Portraits de startupers – édition 2017 » aux éditions Maxima. http://sebastienbourguignon.com/ http://monmasteradauphine.wordpress.com https://twitter.com/sebbourguignon http://www.sebastien-bourguignon.fr https://fr.linkedin.com/in/sebastienbourguignon http://fr.slideshare.net/SbastienBourguignon https://plus.google.com/u/0/+SébastienBourguignon http://chainguru.io

×