Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

#PortraitDeStartuper #62 - Mixity - Jérôme Fortineau & Dominique Crochu & Sandrine Charpentier

673 views

Published on

Découvrez le #PortraitDeStartuper de Jérôme Fortineau & Dominique Crochu & Sandrine Charpentier co-fondateurs de la startup Mixity.

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

#PortraitDeStartuper #62 - Mixity - Jérôme Fortineau & Dominique Crochu & Sandrine Charpentier

  1. 1. #PortraitDeStartuper par Sébastien Bourguignon Jérôme Fortineau Co-fondateur Portrait réalisé par Sébastien Bourguignon #62 Sandrine Charpentier CEO Dominique Crochu Co-fondatrice
  2. 2. #PortraitDeStartuper par Sébastien Bourguignon QUI EST-CE STARTUPER ?Sandrine Charpentier J’ai créé une première entreprise en 2004, dans les relations publiques et l’influence online. Elle s’appelait SC Conseil. Je l’ai développée pendant 10 ans avec une équipe exceptionnelle, à laquelle je pense souvent, aujourd’hui encore. J’ai eu beaucoup de chance dans cette première expérience entrepreneuriale. J’étais à Paris à cette période. j’ai cédé mon entreprise à un grand groupe de relations publiques indépendant. Ensuite, j’ai créé Digitaly en 2016 avec Dominique qui m’a rejoint en tant qu’associée. Depuis, nous avons accompagné les enjeux d’innovation technologiques et sociales d’entreprises et d’organisations dans différents secteurs : la santé, l’enseignement, les services, l’industrie, le sport… avec des missions passionnantes où l’humain a toujours été au cœur de nos accompagnements. Accompagner les nouvelles pratiques de management, les nouveaux modes de travail, c’est 95% d’humain et 5% d’outils ! J’ai découvert l’entrepreneuriat grâce à mon père. J’étais adolescente à cette époque. Je n’y suis pas venue tout de suite et j’en suis plutôt contente aujourd’hui car ce que j’ai appris avant m’a bien servi ensuite dans mon parcours d’entrepreneure. J’ai d’abord travaillé dans un grand groupe, Canon France, avec un parcours très formateur, avant de me lancer à 28 ans dans l’aventure entrepreneuriale. Depuis, cela fait un peu partie de mon ADN. J’aime partir d’une feuille blanche, créer des services, des emplois, de la valeur économique et sociale. J’ai toujours eu cette heureuse impression - ce n’est pas toujours cela en réalité... - qu’entreprendre donne une grande liberté d’action : Sky is the limit ! Dominique Crochu Devenue associée de Sandrine Charpentier en 2016 pour Digitaly (transformation numérique et mixité sociale) et cofondatrice de Mixity en 2019. J’ai fait le choix, pour chacune des sociétés d’être actrice de projets qui correspondaient à mes valeurs et qui prolongeaient mes engagements personnels. Il est nécessaire de garder à l’esprit que l’entrepreneuriat est aussi une forte aventure humaine. Jérôme Fortineau En 2001, j’ai créé une société d’ingénierie spécialisée dans le domaine de l’imagerie médicale ; baptisée Keosys. Cette société a été revendue en 2015. J’ai créé une nouvelle société dans le domaine de l’intelligence artificielle en 2017, puis je me suis associé au projet Mixity en 2019. Depuis toujours. J’ai toujours eu un tempérament d’entrepreneur. Même lorsque j’étais étudiant ou salarié au début de ma carrière, j’ai toujours entrepris quelque chose en parallèle. Je suis toujours en perpétuelle recherche de nouveau projets.
  3. 3. #PortraitDeStartuper par Sébastien Bourguignon INTERVIEW  Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur ? Jérôme Fortineau Je suis un entrepreneur raisonné. Je suis animé par les projets innovants et par l’être humain. Mixity est à la croisée des chemins entre ces deux sujets. Ma vision de l'entrepreneuriat est conservatrice et certainement décalée de l’approche de l’investissement dans les startups. Le résultat financier et la génération de cash à très court terme sont pour moi les guides et les indicateurs qui permettent de monter un bon et solide projet d’entreprise.  Quelle est votre formation initiale ? Sandrine Charpentier J’ai fait des études d’économie, de communication et de journalisme. Je suis issue d’un milieu ouvrier plutôt modeste, où la valeur du travail était très présente et valorisée. Depuis toute petite, j’ai compris que les études seraient une opportunité de faire mes propres choix professionnels. J’y ai mis beaucoup d’énergie pour y arriver, même si cela n’a pas été simple parce que je n’avais pas d’aide pour les devoirs, pas de réseau pour mes stages et pas de financements pour mes études supérieures. C’est la raison pour laquelle l’égalité des chances compte tant pour moi aujourd’hui encore. Dominique Crochu Tout d’abord une formation...d’autodidacte puis un long parcours de salariée, à la Fédération Française de Football, avec la fierté d’avoir été la première femme à accéder à une poste de Direction en charge du web et du digital en 2002 jusqu’à 2012. . Jérôme Fortineau Je suis ingénieur de formation.
  4. 4. #PortraitDeStartuper par Sébastien Bourguignon INTERVIEW  Qu’est-ce qui vous passionne ? Sandrine Charpentier Je suis passionnée par l’innovation, par le progrès, technologique et social. J’ai une très grande soif d’apprendre. J’aime la nouveauté. Je suis plutôt attirée par les sciences humaines, l’économie, les sciences “molles” parce que je n’ai jamais vraiment été très à l’aise avec les sciences dures. Mais j’essaye de m’y intéresser plus aujourd’hui, parce qu’il faut apprendre à concevoir des algorithmes pour développer nos projets avec Mixity ! Dominique Crochu Le sport occupe une grande place dans ma vie et notamment les sports collectifs. En tant que pratiquante à une époque (handball et haute-montagne) et encore, à date, de la randonnée. Engagement fort sur la place des femmes et de la diversité dans la gouvernance des instances sportives, dans la tech aussi. Passion du travail collectif et du plaisir partagé que procurent les victoires. Aime aussi des arts : tels que la littérature, la poésie, la musique au sens large, le théâtre, le cinéma... Jérôme Fortineau Je n’ai pas aucune passion. J’aime ma famille, mes amis et les gens en général. Je travaille sur moi pour m’améliorer, être meilleur et m’enrichir des autres. En travaillant sur moi et en m’améliorant tous les jours, j’espère pouvoir contribuer à un monde meilleur, juste, bienveillant et non malfaisant.
  5. 5. #PortraitDeStartuper par Sébastien Bourguignon COMMENT DÉCRIRIEZ -VOUS VOTRE ENTREPRISE ? Mixity est une startup #TechForGood qui prône l’innovation technologique comme facteur de progrès économique et social. Mixity est née du constat que les datas RSE dans les entreprises, notamment sur le volet "Social", se présentent encore beaucoup sous forme de fichiers Excel, sans outils de pilotage performant. A l'ère du digital et du besoin de mesurer l'impact de ses activités, il nous a semblé important de doter les entreprises d'un outil digital pour piloter leur démarche d'inclusion et de diversité, sur des sujets comme l'égalité professionnelle femmes-hommes, de handicap, d'âges, d'origines, d'orientation sexuelle... Mixity est un acteur neutre, qui avec son référentiel numérique, se situe comme un acteur de confiance auprès des organisations. Mixity donne ainsi aux différentes entités la possibilité de faire un état des lieux, de poser les axes d’amélioration, de promouvoir les points forts de sa stratégie et de se fixer de manière transparente des objectifs à trois ans. Enfin Mixity permet aussi de se comparer d’une organisation à l’autre. M i x i t y e s t u n e s t a r t u p # T e c h F o r G o o d q u i p r ô n e l ’ i n n o v a t i o n t e c h n o l o g i q u e c o m m e f a c t e u r d e p r o g r è s é c o n o m i q u e e t s o c i a l .
  6. 6. #PortraitDeStartuper par Sébastien Bourguignon  Pourquoi ce choix de produit / service ? Dominique Crochu Nous avons la conviction en ce qui concerne les entreprises, en particulier, que les enjeux de la marque employeur, du recrutement et de la fidélisation des talents passent par la diversité, la mixité plurielle et l’inclusion. De nombreuses études montrent l’augmentation des performances économiques lorsque des profils variés composent les équipes (Diversité +33% - Genre +21% Mc Kinsey - 2017). C’est aussi le fond de la démarche de Mixity d’évaluer - à travers les items de la diversité- la partie humaine de l’organisation pour progresser en termes d’inclusion. Le positionnement de Mixity s’inscrit pour donner un impact positif, une meilleure approche humaine par l’évaluation des données. De plus, à notre époque, que ce soit de la part des collaborateurs, des clients, les parties prenantes, il y a un désir profond “d’égalité des chances, de transparence et de variétés des profils”.  Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ? Sandrine Charpentier Nous avons lancé nos premiers développements sur nos fonds propres, avec le soutien de BPI France. Nous sommes lauréats de la Bourse French tech.  Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ? Sandrine Charpentier Mixity est une jeune startup nantaise, créée depuis une année. Le lancement officiel a eu lieu, en février, à Paris en présence et avec le soutien de Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat en charge de l’Egalité entre les femmes et les hommes, et de la Lutte contre les Discriminations. Les toutes premières sociétés engagées avec Mixity sont intervenues lors de cette conférence de presse telles que Axa, Allianz, BPCE, ING, Orange, Sthree. Nous voulons étendre Mixity à toutes les organisations quelle que soit leur taille. Actuellement, nous commençons par les entreprises y compris les PME pour lesquelles nous venons de mettre en ligne notre nouveau référentiel. Nous voulons développer Mixity pour toutes les organisations, les collectivités par exemple, les écoles, les événements y compris le volet sportif… Nous sommes dans l’action pour que Mixity devienne la référence numérique de l’évaluation, de la promotion de la diversité et de l’inclusion pour toutes les entités. Nous avons, bien sûr, la volonté de nous étendre à l’international. C’est d’ailleurs une des demandes de nos premiers clients-pilotes qui nous ont fait confiance pour lancer Mixity. INTERVIEW
  7. 7. #PortraitDeStartuper par Sébastien Bourguignon INTERVIEW  D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ? Sandrine Charpentier Ne jamais lâcher tout en se remettant toujours en question. 100% des entrepreneurs qui réussissent ont pivoté au moins une fois et font preuve d’une grande persévérance. Créer une entreprise, c’est une course de fond. J’aime bien dire aux startuppeurs/peuses que je rencontre qu’en moyenne, on met 10 ans à créer une entreprise qui performe, avec un catalogue de produits, des équipes, des process, un management qui font leurs preuves. Il y a certaines success stories qui peuvent remettre en question cette théorie, certes, mais ce n’est pas la majorité des cas. Alors, si vous voulez un jour vous réveiller à la tête d’une belle entreprise, tenez-vous prêt.e à en prendre au moins pour 10 ans ! La rigueur, le travail et un peu de chance.  Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ? Sandrine Charpentier La solitude du dirigeant - de la dirigeante dans mon cas. Pendant 10 ans, j’ai géré seule mon entreprise et même si j’associais beaucoup mes collaborateurs/rices aux réflexions sur les développements de l’entreprise, ce n’est pas pareil que d’avoir des associé.e.s avec qui partager les bons et les moins bons moments. C’est pour cela que j’ai voulu m’entourer davantage pour mes expériences entrepreneuriales suivantes. On apprend beaucoup et on y gagne beaucoup dans la prise de recul, dans la réflexion sur le développement de l’entreprise. Jérôme Fortineau Le plus compliqué a été pour moi les soucis de trésorerie. “Le cash”, c’est le nerf de la guerre. Lorsque vous avez vécu de devoir demander à votre secrétaire, à votre comptable et à vos associés, s’ils sont d’accord pour décaler le paiement de leur salaire de plusieurs semaines parce que vous n’avez pas les moyens de les payer ou lorsque vous ne dormez plus parce que vos simulations vous amènent à une trésorerie négative à quelques semaines sans trop de solution, je peux vous dire que tout le reste est simple. C’est pour cela qu’aujourd’hui, mon conseil et mon attitude est d’avoir en permanence autour de 12 mois de cash d’avance pour dormir tranquille et prendre les bonnes décisions.
  8. 8. #PortraitDeStartuper par Sébastien Bourguignon INTERVIEW  S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ? La bonne compréhension de son marché et des besoins de ses clients et bénéficiaires. Et l’impact de son business sur l’environnement et sur la société. C’est désormais un enjeu aussi stratégique que la performance économique d’un projet. Pour cela, il faut déjà comprendre quel va être l’impact de ses activités sur la planète et sur les humains.  Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ? Sandrine Charpentier Bien choisir ses associés. Quand on débute et qu’on n’a rien qu’une idée, ce qui va faire la différence, c’est la capacité d'exécution. Avoir des associés.ées complémentaires, qui sont mobilisés sur le projet et qui apportent des compétences essentielles au projet, c’est un premier facteur clé de succès pour la suite.
  9. 9. #PortraitDeStartuper par Sébastien Bourguignon LIENS  Twitter https://twitter.com/mysmartjarvis https://twitter.com/DominiqueCrochu https://twitter.com/SandrineSCC https://twitter.com/FortineauJ  Linkedin https://www.linkedin.com/in/dominique-crochu-21929517/ https://www.linkedin.com/in/charpentiersandrine/ https://www.linkedin.com/in/j%C3%A9r%C3%B4me-fortineau-a2607316/  Sites https://www.mixity.co/
  10. 10. #PortraitDeStartuper par Sébastien Bourguignon Sébastien Bourguignon L ’ A U T E U R Directeur Conseil au sein de Sopra Steria Next et CEO de la société Chain Guru, il est dans le domaine du Digital, du Management, de l’Innovation et de l’Agilité depuis 2000. Sa vision de demain est un monde numérique dans lequel les changements profonds de comportements des hommes, les interactions au sein des entreprises, la compétition internationale des grands groupes, le management et les organisations seront complètement remis en question. La société bouge vite, très vite, l’innovation et la nécessité de plus d’agilité dans les organisations doivent être une préoccupation majeure, il n'y a plus de doute là-dessus. Passionné par l’innovation, le numérique et le management, il s’intéresse particulièrement aux mécanismes liés à l’entreprenariat et en particulier aux startups. Cela l’a amené à réaliser une série de portraits de startupers pour les partager sur son blog. Son objectif est multiple, comprendre les parcours de ces créateurs de startups, les difficultés qu’ils ont rencontrées, et comment tout cela se matérialise concrètement, finalement un vrai feedback d’entrepreneur. Par ailleurs, il est auteur de nombreux articles sur Les Echos, La Tribune ou encore Siècle Digital. Il est aussi l’auteur des livres blancs de « #80PortraitDeStartuper » et « 100 #PortraitDeStartuper – Saison 2 », ainsi que du livre « Portraits de startupers – édition 2017 » aux éditions Maxima. Il est enfin co-fondateur et animateur du podcast Tech Me To The Moon. http://sebastienbourguignon.com/ http://www.sebastien-bourguignon.fr https://twitter.com/sebbourguignon http://fr.slideshare.net/SbastienBourguignon https://fr.linkedin.com/in/sebastienbourguignon http://chainguru.io http://monmasteradauphine.wordpress.com 🚀 Auteur | Influenceur | Speaker ► Expert Digital & Blockchain ► Pour une transformation digitale réussie !

×