Successfully reported this slideshow.

#PortraitDeStartuper #6 - Bilig Mobile - Gil de Bizemont

0

Share

1 of 6
1 of 6

More Related Content

More from Sébastien Bourguignon

Related Books

Free with a 30 day trial from Scribd

See all

Related Audiobooks

Free with a 30 day trial from Scribd

See all

#PortraitDeStartuper #6 - Bilig Mobile - Gil de Bizemont

  1. 1. Gil deBizemont Fondateur &CEO Portrait réalisé par Sébastien Bourguignon #6 #PortraitDeStartuper En partenariat avec
  2. 2. À propos Commentvous décririez-vousentantqu'entrepreneur? Déjà, depuis tout petit, je me définis comme un créateur. Et pour vendre mes créations, j'avais besoin d'entreprises. Je suis donc devenu, à force, un "sérial entrepreneur", vu que je n'ai pas trouvé mieux que d'être servi par soi-même. J'ai écrit des livres, j'ai été photographe, architecte, joaillier, décorateur et accessoiriste de cinéma, Meilleur WebDesigner du Monde en 2000… Finalement, j'ai peaufiné mes talents, mes savoirs pour devenir un inventeur de concepts toujours respectueux de l'utilisateur final, un designer polyvalent. Quelleestvotreformationinitiale? Beaux-Arts (4 ans à Paris et 2 ans à Rome), puis Architecture à Rome. Laureato in Architettura (Architecte, Diplômé en Architecture en français). Qu’est-cequi vous passionne ? La création. L'objet qui manque et qui reste à inventer. A l'inverse de ceux qui créent un besoin nouveau pour vendre un produit inutile, j'essaye de créer ce qui manque, ce dont on a toujours eu besoin sans jamais avoir pris le temps de le concevoir. je suis toujours fasciné par la créativité humaine, sa capacité à produire de nouveaux objets, de modifier définitivement le cours de l'histoire, d'apporter des conforts nouveaux.
  3. 3. #PortraitDeStartuper Interview. Quela étévotreparcoursd’entrepreneur? C'est venu "par évidence". D'abord auteur de livres pour les enfants (plus de 40 titres) dès l'âge de 9 ans, j'ai compris grâce à cela qu'on pouvait vire de ses idées, de sa créativité. J'ai créé ma première entreprise à 16 ans avec des partenaires plus âgés (création de tapis contemporains design, vendus principalement à New York). Ensuite les études citées au-dessus (pour rassurer les parents), et mes premières entreprises de design, d'objets, de mobilier à Rome. Puis desbijouxenFrance, puisuneentreprise deconceptionet deprototypage,et enfindudesigndevéhicules. Depuis quandêtes-vous entrepreneur? Toujours. J'ai tenté une ou deux fois, quelques mois, d'être salarié, sans succès. J'ai besoin de collaboration, de partage des décisions, de créativité, pas d'être un exécutant. Un travail efficace se fait dans la collaboration, avec enthousiasme. Imposer, contraindre l'employé sans passion ne donne rien que de médiocre. Mon investissement passionnéestlecarburantvital de ma créativité.Indispensable. Quelles difficultés avez-vousrencontrédans cetteaventure? Pour Bilig Mobile, le principal souci, ce sont les fournisseurs. La fabrication. Comme toujours, il est plus facile de faire quelque chose d'idiot, mais dont on a l'habitude, plutôt que de faire quelque chose d'innovant dont on n'a pas l'habitude… Trouver un fournisseur qui soit à la fois excellent exécutant, sachant suivre les plans, mais aussi capable de détecter les failles, les possibilités d'améliorations… et respectueux du planning. Dur. Et Rare. Et surtout, les fabricants sont majoritairement des fabricants de vélos, avec des codes, des techniques, de vélos. Et notre triporteur n'est pas un vélo. Doncil faut s'adapter,et c'est compliquépourcertains.
  4. 4. Interview. D’aprèsvous quels sont les facteursclés desuccès pourréussir dans l'entreprenariat? Être réellement innovant, en proposant une solution simple et évidente, de manière à toucher le public le plus largement possible. Savoir s'entourer d'associé(e)s complémentaires et donc de déléguer sur ses points faibles, tout en maintenant le cap sur ses points forts. Et convaincre grâce à la passion de ce que l'on fait. Vouloir juste gagner de l'argent n'est pas suffisant. Quelmode definancement avez-vousretenupourlancervotresociété? Pour ma part, l'autofinancement. Je sais par expérience que les premières années coûtent et rapportent peu, durant toute la période de R&D. C'est pourquoi j'ai pris à ma charge ces années. Ensuite, une fois le produit fini, vendu, testé, les investisseurs n'auront que la partie positive, rentable. A très court terme. S’il n’y en avait qu’un, quelserait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventurestartup? D'avoir une "vraie" idée de concept. Ne pas copier, et ne pas compliquer. Produit simple, évident, facile à vendre. Le monde est rempli de "fausse bonnes idées" qui ne marchent pas. Quels conseils donneriez-vousàquelqu’unqui voudraitlancersa proprestartup? Innover. Rien de plus indispensable que ce principe. Google, Tesla, Microsoft, Apple, tous ont réussi en "vendant" des produits, des concepts innovants, simples, qui ont convaincu le public. Être le premier est toujours une chance, quel que soit le produit.
  5. 5. #PortraitDeStartuper Interview. Commentdécririez-vousvotreentreprise? Conceptionet réalisationdevéhiculesélectriquesaudesigncontemporain,et urbains! Pourquoi cechoix de produit /service ? Parce qu'il manque cruellement de ce genre de véhicules, polyvalents, dans nos rues polluées. C'est un marché pourtant en pleine expansion, au début de sa croissance, les chiffres explosent, les courbes s'envolent, tous les grands groupes se mettent sur ce marché. Un produit intelligent, complet, et français, est attendu par tous les professionnels, débutantsouconfirmés. Quels sontvos ambitions, vos objectifs pourvotreentreprise? Devenir à terme un nom commun ! Qu'une "Bilig Mobile" soit synonyme de triporteur de qualité, de fiabilité, d'inventivité, et une référence emblématique de ce type de véhicule. Devenir "la Rolls" des triporteurs électriques urbains.(Ce quenoussommesdéjà,resteà le fairesavoir).
  6. 6. L’auteur. Sébastien Bourguignon 🚀 Auteur | Influenceur | Speaker ► Expert Digital & Blockchain ► Pour une transformation digitale réussie ! Directeur Conseil au sein de Sopra Steria Next et CEO de la société Chain Guru, il est dans le domaine du Digital, du Management, de l’Innovation et de l’Agilité depuis 2000. Sa vision de demain est un monde numérique dans lequel les changements profonds de comportements des hommes, les interactions au sein des entreprises, la compétition internationale des grands groupes, le management et les organisations seront complètement remis en question. La société bouge vite, très vite, l’innovation et la nécessité de plus d’agilité dans les organisations doivent être une préoccupation majeure, il n'y a plus de doute là-dessus. Passionné par l’innovation, le numérique et le management, il s’intéresse particulièrement aux mécanismes liés à l’entreprenariat et en particulier aux startups. Cela l’a amené à réaliser une série de portraits de startupers pour les partager sur son blog. Son objectif est multiple, comprendre les parcours de ces créateurs de startups, les difficultés qu’ils ont rencontrées, et comment tout cela se matérialise concrètement, finalement un vrai feedback d’entrepreneur. Par ailleurs, il est auteur de nombreux articles sur Les Echos, La Tribune ou encore Siècle Digital. Il est aussi l’auteur des livres blancs de « #80PortraitDeStartuper » et « 100 #PortraitDeStartuper – Saison 2 », ainsi que du livre « Portraits de startupers – édition 2017 » aux éditions Maxima. Il est enfin co-fondateur et animateur du podcast Tech Me To The Moon. http://sebastienbourguignon.com/ http://www.sebastien-bourguignon.fr

×