Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

#PortraitDeStartuper #58 - Autorigin - Fabien Cohen-Solal

395 views

Published on

Découvrez le #PortraitDeStartuper de Fabien Cohen-Solal fondateur et CEO de la startup Autorigin.

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

#PortraitDeStartuper #58 - Autorigin - Fabien Cohen-Solal

  1. 1. Fondateur & CEO Fabien Cohen-Solal Portrait réalisé par Sébastien Bourguignon
  2. 2. 2 Qui est ce startuper ? À PROPOS Fondateur & CEO Fabien Cohen-Solal J’ai débuté mon expérience professionnelle dans le secteur de la finance avec toujours cette idée derrière la tête de créer quelque chose de concret. En 2015, j’ai quitté la finance pour me lancer à mon compte sur un projet qui n’a pas abouti mais qui m’a permis de développer mes compétences et de rencontrer une personne importante dans l’automobile en France, qui m’a présenté l’idée de créer avec lui, l’historique des véhicules sur le territoire français. Nous nous sommes donc associés et voici comment est né le projet Autorigin… Je me suis lancé en tant qu’entrepreneur en 2015, même s’il a fallu près de deux ans de négociations et de développements techniques pour que le service Autorigin voit le jour en janvier 2017 en bêta et un lancement officiel en juin 2017.
  3. 3. 3 Portrait de startuper INTERVIEW  Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur ? Je suis une personne synthétique. Je passe beaucoup de temps à analyser les situations pour remettre en question toutes les décisions. C’est cette caractéristique qui permet de bien connaître le secteur, les différents acteurs, les problématiques qui vont se poser… et donc dans un second temps pouvoir agir, prendre une décision. J’analyse également beaucoup les situations pour en déduire les meilleures décisions à prendre et ce à tout moment. J’aime challenger et argumenter pour en sortir de meilleures idées et surtout avec mon équipe car ça permet à tous de remettre en question ses idées. Après il faut agir, avancer et pour cela j’apprécie le « Test and Learn », c’est très utile dans des petites structures, on est plus flexible, agile donc il faut profiter de cet avantage. On avance rapidement, on voit si c’est intéressant, optimal ou s’il est préférable de trouver une alternative. Beaucoup d’entrepreneurs ont un sens naturel à vouloir tout faire. Ils veulent faire tout ce qu’ils peuvent, et le faire par eux-mêmes autant que possible mais il faut savoir connaître ses faiblesses. Pour ma part, à partir du moment où l’on choisit des personnes pour nous accompagner et travailler avec nous, il est souhaitable de leur faire confiance, donc je m’appuie sur les personnes avec lesquelles je travaille ou celles qui m’entourent. C’est pour cette raison qu’il faut bien choisir également ses associés. Je suis aussi présent au maximum avec eux pour communiquer, échanger car c’est important de rester informé et donc de faire des points très régulièrement pour suivre ce qui a été réalisé ainsi que ce qui va être fait.  Quelle est votre formation initiale ? J’ai une formation dans la gestion avec une spécialisation en finance à l’Université Panthéon Assas (Paris II). Durant mon expérience, je me suis spécialisé dans les nouvelles technologies ainsi que les biens de consommation et notamment sur les petites sociétés.  Qu’est-ce qui vous passionne ? A vrai dire je suis passionné par l’automobile depuis mon plus jeune âge, mais je ne pensais pas devenir un jour entrepreneur dans ce milieu. Aujourd’hui avec le service Autorigin, nous faisons en sorte d’aider au mieux les personnes qui souhaitent acquérir un véhicule d’occasion et c’est très gratifiant d’avoir des clients qui nous appellent pour nous remercier. Cela donne encore plus l’envie de continuer…
  4. 4. 4 Comment décririez-vous votre entreprise ? À PROPOS Autorigin « est un service en ligne spécialisé dans la traçabilité et l’historique des véhicules d’occasion » Le site Autorigin est un service en ligne spécialisé dans la traçabilité et l’historique des véhicules d’occasion. Autorigin met à la disposition de tous les acteurs des véhicules d’occasion, des rapports d’historique en temps réel et instantanément simplement en fournissant un numéro de plaque d'immatriculation. Les personnes qui utilisent notre service en ligne pourront connaître l’historique de leur propre véhicule, où de celui qu’ils ont vu chez un professionnel et simplement en tapant la plaque d’immatriculation sur notre site Internet.
  5. 5. 5 Portrait de startuper INTERVIEW  Pourquoi ce choix de produit / service ? Le marché du véhicule d’occasion, c’est environ 6 millions de transactions en France chaque année dont près de 4 millions entre particuliers. Ces véhicules ont en moyenne presque 9 ans et il n’existait pas sur le territoire français de service qui proposait un historique de véhicules d’occasion. En général le vendeur veut vendre son véhicule au meilleur prix, et à l’inverse l’acheteur est incapable de connaître la traçabilité du véhicule qui lui est proposé donc il n’a pas le choix de croire sur parole ce que dit le vendeur. Nous pouvons constater qu’il y a clairement une asymétrie de l’information. De plus, une étude de la DGCCRF récente montre que dans près d’une transaction sur deux réalisée chez un professionnel il y a un vice. C’est également un facteur qui augmente le délai de vente pour le vendeur qu’il soit professionnel ou particulier. C’est un secteur où il y a beaucoup de fraudes et de nombreuses personnes achètent un véhicule qu’ils ne connaissent pas. Au vu de ce constat, nous avons décidé de nous lancer afin d’aider l’acheteur à trouver le véhicule qui lui convient en toute connaissance de cause et le vendeur à vendre sa voiture au meilleur prix, plus rapidement.  Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ? Notre souhait est de devenir le leader sur le marché de l’historique et de la traçabilité des véhicules d’occasion. Pour ce faire nous continuons jour après jour à enrichir nos rapports d’historique afin de proposer des informations encore plus complètes et de ce fait, limiter aux maximum les vices, même les arnaques lors de l'achat ou de la vente d'un véhicule d'occasion qui malheureusement touche encore de nombreuses personnes. Nous avons comme objectifs d’accélérer notre développement grâce à notre récente levée de fonds mais aussi de nous développer de plus en plus chez les professionnels de l’automobile pour les aider lors de la transaction avec les particuliers. Enfin le marché automobile étant de plus en plus européen, nous envisageons de nous étendre chez nos voisins dont certains n’ont pas encore ce type de service.
  6. 6. 6 Portrait de startuper INTERVIEW  Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ? Nous avons lancé la société sur fonds propres avec mes associés qui étaient, des anciens professionnels de l’automobile. Nos partenaires nous ont fait confiance et nous ont aidés à nous développer. Nous avons été rentables dès 2018. Après avoir prouvé notre concept, nous souhaitons accélérer et c’est la raison pour laquelle nous avons finalisé une augmentation de capital en mars 2019.  Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ? Tous les entrepreneurs vous le diront, créer sa propre société n’est pas toujours simple car il y a différents obstacles à franchir. Et Autorigin ne sait pas créer du jour au lendemain, j’ai dû également surmonter quelques problématiques pour lancer ma start-up et plusieurs réalisations ont été nécessaires comme exemple : • La première difficulté est la solitude. Il n’est pas facile d’être seul toute la journée surtout quand vous attendez des retours qui ne viennent pas. • Trouver et convaincre des partenaires fournisseurs de data qui croient en mon projet, me soutiennent et acceptent de mettre à ma disposition des données qui retracent l’historique des véhicules et de façon exclusive. • Développer la plateforme pour proposer la première offre d’un rapport d’historique d’un véhicule. Ce qui n’a pas été simple et a mis du temps puisqu’il a bien fallu deux années pour qu’elle voit le jour et le service en ligne soit lancé. • Faire connaître un service que les français n’ont pas l’habitude de rechercher et leur donner l’habitude de faire cette demande alors qu’ils n’en ont jamais entendu parler. Quand personne ne recherche un service, cela est difficile de le faire connaître pour une startup. Pour ce type de communication d’évangélisation et de création de marché, le budget nécessaire en communication en général est très important. Nous sommes fiers d’avoir développé ce marché avec les moyens dont nous disposions. Et malgré les difficultés qu’il y a pu avoir pour en arriver jusque-là et ce n’est pas terminé, nous sommes toujours là ! Être entrepreneur, c’est un challenge de tous les jours mais c’est aussi ce qui me motive pour avancer.
  7. 7. 7 Portrait de startuper INTERVIEW  D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ? Je pense que chacun entreprend à sa façon, en s’appuyant sur ses forces et en s’entourant pour palier à ses faiblesses. On le voit bien, il y a tous types d’entrepreneurs ! Mais je pense que la détermination est une caractéristique commune à tous les entrepreneurs. Une personne m’a aidé sur ce projet et m’a dit un jour « je préfère que tu avances, quitte à ce que les gens te retiennent que l’inverse ». Je pense que ce type de pensée est très importante dans l’entreprenariat. Il faut toujours regarder plus loin et ne pas se mettre de limites. On trouvera assez de freins dans l’avancement des projets pour que l’on s’en mette nous-même. L’autre aspect important est de beaucoup lire, apprendre tous les jours, s’inspirer et évoluer. Il faut savoir se remettre en question tout le temps et s’adapter. C’est dans le même esprit qu’il faut savoir prendre du recul pour remettre les situations en perspective et être rationnel à tout moment pour prendre les bonnes décisions mais également savoir s’adapter quand on a fait une erreur. Il faut aussi bien s’entourer, convaincre les bonnes personnes de nous suivre et d’adhérer à notre projet. Pour cela il est nécessaire d’y croire et d’être passionné par ce que l’on fait. Au final quand un produit ou service est sorti, le seul juge est le client donc il est primordial d’être à l’écoute de ce dernier et du marché pour encore une fois s’adapter.  S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ? Que ses propres moyens ne freinent pas le développement de la société.  Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ? Ne restez pas seul dans son coin, entourez-vous de personnes qui vous aideront à développer votre projet, à l’apporter sur le marché. Rencontrez d’autres entrepreneurs lors de conférences, d’événements pour partager votre expérience. Gardez à l’esprit que lancer sa propre startup demande beaucoup de travail notamment les premières années mais cela procure aussi une véritable satisfaction personnelle.
  8. 8. 8 Portrait de startuper INTERVIEW Site internet https://autorigin.com/ Linkedin https://www.linkedin.com/in/fabien-cohen-solal-9833b4106/ Twitter https://twitter.com/Fabiencs Fondateur & CEO Fabien Cohen-Solal
  9. 9. ANNEXES
  10. 10. 10 Sébastien Bourguignon L’AUTEUR 🚀 Auteur | Influenceur | Speaker ► Expert Digital & Blockchain | ICO Advisor ► Pour une transformation digitale réussie ! Sébastien Bourguignon VP et Lead Digital Influencer au sein du cabinet de conseil Margo et CEO de la société Chain Guru, il est dans le domaine du Digital, du Management, de l’Innovation et de l’Agilité depuis 2000. Sa vision de demain est un monde numérique dans lequel les changements profonds de comportements des hommes, les interactions au sein des entreprises, la compétition internationale des grands groupes, le management et les organisations seront complètement remis en question. La société bouge vite, très vite, l’innovation et la nécessité de plus d’agilité dans les organisations doivent être une préoccupation majeure, il n'y a plus de doute là-dessus. Ses convictions sont que sans une prise de conscience de ces enjeux de société, les entreprises d’aujourd'hui prennent un risque important pour leur survie. Les individus, managers ou collaborateurs, devront s’adapter encore plus vite et plus fort que ce qu’il n’aura été nécessaire à leurs grands-parents lors de la première révolution industrielle. En effet, le quotidien de tout un chacun va évoluer avec l’explosion du digital. Ces modifications pourraient ressembler à de la science fiction encore aujourd’hui, mais elles sont inévitables et bien réelles car la transformation est en marche. Passionné par l’innovation, le numérique et le management, il s’intéresse particulièrement aux mécanismes liés à l’entreprenariat et en particulier aux startups. Cela l’a amené à réaliser une série de portraits de startupers pour les partager sur son blog. Son objectif est multiple, comprendre les parcours de ces créateurs de startups, les difficultés qu’ils ont rencontrées, et comment tout cela se matérialise concrètement, finalement un vrai feedback d’entrepreneur. Par ailleurs, il est auteur de nombreux articles sur Les Echos, La Tribune ou encore Siècle Digital. Il est aussi l’auteur des livres blancs de « #80PortraitDeStartuper » et « 100 #PortraitDeStartuper – Saison 2 », ainsi que du livre « Portraits de startupers – édition 2017 » aux éditions Maxima. http://sebastienbourguignon.com/ http://monmasteradauphine.wordpress.com https://twitter.com/sebbourguignon http://www.sebastien-bourguignon.fr https://fr.linkedin.com/in/sebastienbourguignon http://fr.slideshare.net/SbastienBourguignon https://plus.google.com/u/0/+SébastienBourguignon http://chainguru.io

×