Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

#PortraitDeStartuper #56 - Profil Public - Sigrid Berger

263 views

Published on

Découvrez le #PortraitDeStartuper de Sigrid Berger fondatrice de la startup Profil Public.

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

#PortraitDeStartuper #56 - Profil Public - Sigrid Berger

  1. 1. #PortraitDeStartuper par Sébastien Bourguignon Fondatrice CEO Portrait réalisé par Sébastien Bourguignon #56
  2. 2. #PortraitDeStartuper par Sébastien Bourguignon QUI EST-CE STARTUPER ?J’ai d’abord souhaité porter le projet Profil Public via la voie de l’intrapreneuriat. En effet, il existe un incubateur de services publics numériques qui permet de créer des startups internes appelées “startups d’Etat”. Néanmoins, cela n’a pas été possible de développer Profil Public en intrapreneuriat au sein de l’administration car l’incubateur pose deux conditions qui n’étaient pas remplie : le co-portage du projet par une institution et un financement initial de 150 000 euros. Mon projet ayant été sélectionné par Willa (ex-Paris Pionnières), incubateur soutenu par la Ville de Paris, j’ai pu bénéficier d’un programme d’accompagnement de 6 mois avec des cours dédiés à la création d’entreprise aussi bien sur le volet juridique, digital que financier.  Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur ? On entend souvent “On ne naît pas entrepreneur, on le devient”. C’est très vrai me concernant car, en tant que “fonctionnaire”, rien ne me prédestinait à devenir “startuppeuse”. En fait, c’est avant tout le projet qui m’a motivée à me lancer en tant qu’entrepreneur - et non l’inverse. Aujourd’hui, je me sens assez proche des “entrepreneurs à impact” de l’économie sociale et solidaire (#TechForGood) car Profil Public est pour moi une startup d’intérêt général !  Quelle est votre formation initiale ? J’ai un parcours très marqué “service public”. Après avoir étudié à Sciences Po Paris, j’ai passé le concours d’administrateur territorial de l’Institut National des Etudes Territoriales (INET) pour contribuer au développement local au sein de collectivités territoriales. C’est après avoir travaillé pendant 5 ans à la Direction de la communication de la Région Hauts- de-France puis à la Direction générale de Pôle emploi que j’ai eu l’idée de Profil Public.  Qu’est-ce qui vous passionne ? Je suis passionnée par la transformation de l’action publique : comment améliorer nos services publics ? Comment faire en sorte de simplifier nos outils et procédures ? On a souvent l’impression que le service public n’innove pas mais c’est un secteur en pleine transformation et c’est ça qui fait tout son intérêt ! Je suis aussi fascinée par la puissance des réseaux sociaux sur lesquels le service public doit s’appuyer davantage pour diffuser ses innovations.
  3. 3. #PortraitDeStartuper par Sébastien Bourguignon COMMENT DÉCRIRIEZ -VOUS VOTRE ENTREPRISE ? Profil Public, c’est la première plateforme d’emploi public centrée autour de l’attractivité RH : profilpublic.fr. Au croisement d’un site d’emploi et d’un site média, notre startup aide les candidats à se projeter sur un poste qui leur correspond dans le secteur public et accompagne les institutions à développer leur marque employeur. Notre objectif ? Attirer les meilleurs talents au service de l'intérêt général. P r o f i l P u b l i c , c ’ e s t l a p r e m i è r e p l a t e f o r m e d ’ e m p l o i p u b l i c c e n t r é e a u t o u r d e l ’ a t t r a c t i v i t é R H
  4. 4. #PortraitDeStartuper par Sébastien Bourguignon  Pourquoi ce choix de produit / service ? Transformer le recrutement dans le secteur public me tenait à coeur car après avoir travaillé pendant 5 ans en tant qu’administratrice territoriale - à la Direction de la communication de la Région Hauts-de-France puis à la Direction générale de Pôle emploi - j’ai identifié un vrai besoin. Côté secteur privé, j’ai remarqué une évolution ces dernières années dans la manière d’appréhender le recrutement : il s’est digitalisé et emprunte désormais les codes du marketing et de la communication et de nouvelles plateformes d’emploi ont ainsi vu le jour autour de la marque employeur. Côté service public, cette transformation a commencé mais les outils à disposition n’ont pas forcément évolué : bourses de l’emploi ou plateformes d’emploi classiques, offres d’emploi très formatées sur lesquelles les candidats ont du mal à se projeter, communication employeur peu développée… En parallèle, de nouvelles attentes sociétales sont en train d’émerger (quête de sens au travail, réveil des consciences écologiques et sociales…) et la crise sanitaire liée au coronavirus nous pousse à réévaluer l’utilité de nos métiers. Dans ce contexte, le service public a une opportunité à saisir en valorisant davantage ses emplois. C’est donc tout naturellement, que j’ai eu envie de créer une nouvelle plateforme d’emploi qui permette au secteur public de transformer sa manière de recruter. INTERVIEW
  5. 5. #PortraitDeStartuper par Sébastien Bourguignon  Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ? J’ai retenu l’autofinancement car c’était la solution la plus simple pour une plateforme web qui ne demandait pas un gros investissement de départ et qui pouvait être lancée dès la réalisation d’un premier prototype pour moins de 2000 euros. Sur la base des premières réussites concrètes de la startup (preuve de concept, premiers clients institutionnels, premières mesures d’impact), j’ai obtenu la bourse French Tech de la Banque publique d’investissement (BPI). La CASDEN, banque coopérative de la fonction publique a également été l’un de nos premiers soutiens financiers.  Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ? Notre plateforme a déjà relevé un premier objectif : celui de l’acculturation du service public à l’enjeu de la marque employeur, devenu en moins d’un an un concept majeur inscrit dans la feuille de route interministérielle de la Direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP). Elle a aussi séduit de nombreuses organisations : des organisations d’Etat (Cour des comptes, Arcep, Agence de l’innovation de défense du Ministère des Armées...), des universités (Nantes, Aix Marseille Université, Paris Cergy Université…) , des collectivités territoriales (Ville de Roubaix, Métropole européenne de Lille, Département du Val d’Oise…) ou encore des cabinets de conseil secteur public. Il s’agit donc aujourd’hui d’aller plus loin et de devenir la plateforme de référence autour des enjeux de recrutement et d’attractivité RH. INTERVIEW
  6. 6. #PortraitDeStartuper par Sébastien Bourguignon INTERVIEW  D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ? Une des clefs du succès est de créer une startup sur un sujet ou dans un secteur auquel on croit et qui nous passionne. Dans les moments difficiles, ça permettra de toujours s’y raccrocher. Il faut également avoir toujours l’envie d’apprendre (souvent par soi-même) et de développer de nouveaux projets. Il faut sans cesse penser à l’étape d’après, se renouveler et avoir cette soif d’innover.  Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ? Au départ, je me suis lancée seule. C’était là la principale difficulté ! C’est toujours plus compliqué de créer une entreprise seule, même si ça n’est pas insurmontable. On est davantage confronté à la solitude de l’entrepreneur et il faut avoir un mental solide, vraiment croire en son projet et être bien entouré en dehors de son travail (conjoint, amis, famille…).
  7. 7. #PortraitDeStartuper par Sébastien Bourguignon INTERVIEW  S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ? Tester au maximum l’idée ! On a souvent envie de se lancer tête baissée dans le projet en faisant appel à un prestataire mais bien d’autres pistes peuvent être explorées afin de tester l’idée sans dépenser un euro au début (précommandes via du financement participatif/crowdfunding, newsletter pour tester l’idée auprès de sa communauté, sondage sur les réseaux sociaux…). Avec des outils aujourd’hui comme Wix ou Wordpress, des premiers prototypes de plateformes peuvent également être rapidement réalisés pour s’assurer que le futur produit trouvera des clients.  Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ? Il y a un vrai engouement vers les startups ces dernières années mais il faut faire attention entre le discours et la réalité. Il faut savoir commencer petit et ne pas forcément tout quitter sur un coup de tête pour lancer sa startup. Il vaut mieux y aller petit à petit et avoir en parallèle une autre activité car les premières années ne sont pas forcément rémunératrices. La création d’entreprise n’étant pas faite pour tout le monde, cela permet également de savoir si c’est vraiment la voie qui vous convient ! Bref, se lancer sans prendre trop de risques ;-)
  8. 8. #PortraitDeStartuper par Sébastien Bourguignon LIENS  Twitter https://twitter.com/_sigridberger https://twitter.com/_profilpublic  Linkedin https://www.linkedin.com/in/sigrid-berger/  Sites https://profilpublic.fr/
  9. 9. #PortraitDeStartuper par Sébastien Bourguignon Sébastien Bourguignon L ’ A U T E U R Directeur Conseil au sein de Sopra Steria Next et CEO de la société Chain Guru, il est dans le domaine du Digital, du Management, de l’Innovation et de l’Agilité depuis 2000. Sa vision de demain est un monde numérique dans lequel les changements profonds de comportements des hommes, les interactions au sein des entreprises, la compétition internationale des grands groupes, le management et les organisations seront complètement remis en question. La société bouge vite, très vite, l’innovation et la nécessité de plus d’agilité dans les organisations doivent être une préoccupation majeure, il n'y a plus de doute là-dessus. Passionné par l’innovation, le numérique et le management, il s’intéresse particulièrement aux mécanismes liés à l’entreprenariat et en particulier aux startups. Cela l’a amené à réaliser une série de portraits de startupers pour les partager sur son blog. Son objectif est multiple, comprendre les parcours de ces créateurs de startups, les difficultés qu’ils ont rencontrées, et comment tout cela se matérialise concrètement, finalement un vrai feedback d’entrepreneur. Par ailleurs, il est auteur de nombreux articles sur Les Echos, La Tribune ou encore Siècle Digital. Il est aussi l’auteur des livres blancs de « #80PortraitDeStartuper » et « 100 #PortraitDeStartuper – Saison 2 », ainsi que du livre « Portraits de startupers – édition 2017 » aux éditions Maxima. Il est enfin co-fondateur et animateur du podcast Tech Me To The Moon. http://sebastienbourguignon.com/ http://www.sebastien-bourguignon.fr https://twitter.com/sebbourguignon http://fr.slideshare.net/SbastienBourguignon https://fr.linkedin.com/in/sebastienbourguignon http://chainguru.io http://monmasteradauphine.wordpress.com 🚀 Auteur | Influenceur | Speaker ► Expert Digital & Blockchain ► Pour une transformation digitale réussie !

×