Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

#PortraitDeStartuper #39 - Whoz - Jean-Philippe Couturier

579 views

Published on

Découvrez le #PortraitDeStartuper de Jean-Philippe Couturier CEO & co-fondateur de la startup Whoz.

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

#PortraitDeStartuper #39 - Whoz - Jean-Philippe Couturier

  1. 1. CEO & Co-fondateur Jean-Philippe Couturier Portrait réalisé par Sébastien Bourguignon En partenariat avec
  2. 2. 2 Qui est ce startuper ? À PROPOS CEO & Co-fondateur Jean-Philippe Couturier En 1996, j’ai monté mes premiers « business » à l’Ensimag. Beaucoup de dirigeants de PME ne comprenaient pas bien l’informatique. À la fin de mes études, j’ai décidé d’arrêter mes « affaires » grenobloises pour aller bosser dans un grand groupe. Je pensais (à raison je crois) qu’il était important d’apprendre des méthodes, des postures et un métier dans un grand groupe. J’ai choisi Capgemini. Puis, j’ai rejoint Orange au Pays-Bas en 2001. Grâce à la confiance de deux hommes incroyables, Jean-François Fallacher et Bruno Chomel, j’ai vécu un moment dingue d'intrapreneuriat dans un environnement multiculturel avec des défis nouveaux chaque jour et une équipe techniquement et humainement incroyable. En 2005, par envie et par inconscience, j’ai proposé à quelques amis et collègues, sans trop en mesurer les conséquences, de démarrer une « boite » de conseil dans la transformation digitale : Inoven. Ça a bien marché tout de suite. De nouveau une aventure hors du commun avec une équipe incroyable. Je rachète un autre cabinet, Altenor, pour en faire InovenAltenor en 2011. J’ai revendu cette entreprise en 2013 à Orange Business Service. En parallèle, ma passion pour le vin m’a amené à cofonder en 2011 avec Manuel Peyrondet (probablement le sommelier le plus brillant de sa génération) et quelques amis, un club d’amateurs de vin, Chais d’œuvre, qui est devenu aujourd’hui le plus gros acheteur de vin de la place de Paris. En 2016, fort de plusieurs aventures dans le logiciel, l’intelligence artificielle, le e-commerce et le conseil, je décide avec des associés de créer Whoz, avec pour mission de permettre aux entreprises de disposer «des bonnes compétences, au bon endroit, au bon moment". Je suis entrepreneur depuis toujours dans ma tête. Si on considère mes premières expériences à l’Ensimag alors 1996, sinon 2005 probablement avec InovenAltenor.
  3. 3. 3 Portrait de startuper INTERVIEW  Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur ? Par nature : • Passionné par les rencontres, les gens, la techno. • Optimiste, rêveur et plein d’énergie (probablement trop pour ceux qui m’entourent ;)) Par expérience : • Déterminé à déplacer des montagnes cailloux après cailloux. • Bosseur parce que monter une ou des entreprises, c’est un vrai boulot ! • Décideur les rares fois où il le faut car dans 99% des cas, je m’appuie sur mes associés qui sont tous bien plus compétents que moi dans leur domaine respectif.  Quelle est votre formation initiale ? J’ai fait une prépa puis une école d’ingénieur spécialisée en informatique et mathématique appliquée (l’Ensimag, école de l’INPG). J’ai eu la chance de faire l’école dont je rêvais, c’est une chance dans un système qui donne toujours l’avantage à la raison au détriment de l’intérêt que l’on a pour un domaine. Mes parents m’ont mis devant un ordinateur il y a 35 ans (un ZX81…) et c’est devenu une passion.  Qu’est-ce qui vous passionne ? Ce qui me passionne, c’est d’apprendre de nouvelles choses. Les sujets qui me passionnent tournent autour de 3 domaines qui ont guidé mon parcours d’entrepreneur. Le vin d’abord. J’ai la chance de coacher sur mon temps libre des sommeliers et des chefs cuisiniers pour les concours français et internationaux. C’est une chance parce que ces hommes et ces femmes d’un niveau incroyable me permettent de rentrer dans leur univers, dans leur passion et d’apprendre tout le temps. Et puis le vin, c’est le partage avec les autres, vignerons et copains. Ensuite, les nouvelles technologies, leur contribution et leurs conséquences sur notre vie aujourd’hui et demain. Enfin, peut être certains trouveront cette phrase comme la phrase de trop, pompeuse et exagérée, mais la vie me passionne. Je me lève tous les matins en me disant que j’ai de la chance, que la vie est belle. Je ne dis pas qu’elle est facile, qu’elle ne réserve pas de mauvaises surprises mais elle est incroyable et j’essaie de la croquer à pleines dents.
  4. 4. 4 Comment décririez-vous votre entreprise ? À PROPOS Whoz « est une solution de gestion des compétences capable automatiquement d’assurer la cartographie des compétences d’un individu ou d’une entreprise » Notre mission se résume en une phrase : « Les bonnes compétences, au bon endroit, au bon moment ». Whoz est une solution de gestion des compétences capable automatiquement (sans configuration préalable) d’assurer la cartographie des compétences d’un individu ou d’une entreprise. Cette cartographie permet ensuite de trouver le bon expert ou le bon projet pour un individu en fonction des besoins de l’entreprise et des souhaits d’un individu à faire évoluer son métier ou sa carrière. Notre solution adresse deux marchés clefs :  Les sociétés de services (ESN, cabinets de conseil, société d’ingénierie, intérim…) pour assurer une réponse optimale et la plus rapide possible aux besoins en compétences de leurs clients pour un projet ou une expertise donnée. La solution permet d’anticiper les besoins à venir des clients de la société de service pour recommander les bons recrutements ou les bonnes formations afin d’assurer un staffing optimum.  Une dédiée aux ressources humaines, toutes industries confondues, pour cartographier leurs compétences de façon automatique, gérer la carrière des salariés de l’entreprise et assurer les plans de « reskilling » ou de succession. La plateforme Whoz se différencie par une intelligence artificielle développée selon plusieurs techniques (deep learning, réseau de neurones artificiels, NLP…). Il faut voir cette dernière comme un dictionnaire géant des synonymes de compétences (100 000 compétences, 7 millions d’éléments de compétences disponibles) qui s’actualise automatiquement avec les nouvelles compétences qui se créent dans le monde, quels que soient les métiers, et qui vient enrichir le référentiel des entreprises clientes. Avoir un référentiel actualisé en temps réel est devenu une nécessité dans un monde où les métiers évoluent de plus en plus rapidement.
  5. 5. 5 Portrait de startuper INTERVIEW  Pourquoi ce choix de produit / service ? Whoz est né de l’idée que le rythme du progrès et de l’innovation est devenu si fort que nous tous, actifs salariés, freelance ou en recherche d’emploi, nous aurons de plus en plus de difficultés à comprendre l’évolution nécessaire à nos compétences et à nos métiers pour assurer notre employabilité. Il y a 3 ans, Randall Stephenson, le Président d'AT&T, le plus gros opérateur télécom au monde, déclarait : "Les gens qui ne passeront pas cinq heures par semaine en ligne pour se former se rendent obsolètes". La durée de vie des compétences se réduit à vue d’œil. L’enjeu de gérer les compétences de l’entreprise est devenu stratégique. L’intensité de la concurrence, la mutation ou la création des nouveaux métiers, de nouvelles compétences ou les transformations culturelles nécessaires sont autant de défis auxquelles les entreprises doivent répondre si elles veulent exister demain. Les actifs n’étant pas prêts à payer pour le service qu’on propose, nous avons décidé de nous adresser directement aux entreprises à travers les deux solutions B2B décrites plus haut.  Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ? Notre ambition est bien d’être présent à chaque fois qu’il faut mettre en relation un besoin et une offre de compétences. À plus court terme, notre objectif est de continuer sur les marchés décrits plus hauts et même d’accélérer. Pour cela, nous avons besoin de recruter 30 personnes cette année (scrum masters, product owners, développeurs, data scientists, commerciaux…) donc avis aux amateurs. Nous souhaitons en 2019 avoir plus de 1000 sociétés utilisatrices de la plateforme.  Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ? D’abord, tous les associés ont apporté des fonds. Puis les membres de notre conseil d’administration nous ont soutenus et enfin des business angels dans une belle levée de fond en 2017. Ensuite, nos ventes nous aident à financer les développements de Whoz. Pour accélérer, nous envisageons une levée de fond importante dans 12 à 18 mois.
  6. 6. 6 Portrait de startuper INTERVIEW  Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ? Dans l’aventure Whoz, j’ai décidé de monter une grosse équipe, tous associés au capital. Il fallait donc dès 2016 assurer le financement au lancement et trouver la bonne organisation pour livrer et vendre la solution. Très vite, il a été évident que la vente de SaaS était très différente de la vente de prestation de service. Et puis le marché n’a pas toujours voulu de nos idées ou des fonctionnalités que nous trouvions géniales. Nous avons donc appris à pivoter notre modèle d’affaire et à intégrer la voix de nos clients. Le « pricing » a aussi été un vrai défi. Mais le plus gros défi parmi tous et qui reste valable, c’est de rester simple. L’écrivain Wladimir Wolf-Gozi disait : « la simplicité est l’habit de la perfection ». C’est tellement vrai et c’est tellement difficile de faire simple !  D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ? Le facteur clef c’est votre propre envie de réussir je crois mais je reviens sur ce sujet dans quelques lignes. Une entreprise c’est déjà la rencontre d’un marché et d’un produit ou d’un service. De nombreuses startups ne réussissent pas faute de marché, faute de clients. Des idées, on en a tous pleins la tête, à tous les moments de la journée mais l’idée qui va rencontrer un vrai besoin puis des clients qui seront prêts à payer, c’est déjà plus rare. Pour trouver ce marché, il faut être capable de commencer, de faire puis de pivoter encore et encore pour trouver les clients qui apporteront à l’entreprise le carburant nécessaire à son existence. Ce carburant, il est utilisé par le moteur de toute entreprise : ses collaborateurs et ses partenaires. Aimer les gens n’est pas, je crois, une qualité nécessaire au développement commercial d’une entreprise mais c’est indispensable pour son succès. Dans un monde où l'entrepreneuriat est devenu une compétition, être entouré d’associés et de collaborateurs qui vous boostent, vous challengent et qui vous poussent dans vos retranchements, avoir des gens qui vous obligent à voir et penser différemment, c’est devenu indispensable. Abraham Lincoln disait « Gardez toujours à l’esprit que votre propre décision de réussir est plus importante que n’importe quoi d’autre ».
  7. 7. 7 Portrait de startuper INTERVIEW  S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ? Comme indiqué plus haut : avoir un marché.  Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ? On pêche souvent par excès d’optimisme. On se dit qu’en 12 à 18 mois, on trouvera un marché, des clients et tout cela avec un produit ou un service bourré de fonctionnalités géniales et tout ça pour pas cher… Alors mon conseil serait « vas-y à fond, lance le produit le plus simple possible au bout de 3 mois (6 mois max), montre ton produit ou ton service dès le 2ème mois à tes futurs clients, ouvre les oreilles, prend en compte leurs remarques, corrige, pivote et tu mets ainsi toutes les chances de ton côté».
  8. 8. 8 Portrait de startuper INTERVIEW Site internet https://www.whoz.com/ Linkedin https://www.linkedin.com/in/jpcouturier/ Twitter https://twitter.com/WhozApp CEO & Co-fondateur Jean-Philippe Couturier
  9. 9. ANNEXES
  10. 10. 10 Sébastien Bourguignon L’AUTEUR 🚀 Auteur | Influenceur | Speaker ► Expert Digital & Blockchain | ICO Advisor ► Pour une transformation digitale réussie ! Sébastien Bourguignon VP et Lead Digital Influencer au sein du cabinet de conseil Margo et CEO de la société Chain Guru, il est dans le domaine du Digital, du Management, de l’Innovation et de l’Agilité depuis 2000. Sa vision de demain est un monde numérique dans lequel les changements profonds de comportements des hommes, les interactions au sein des entreprises, la compétition internationale des grands groupes, le management et les organisations seront complètement remis en question. La société bouge vite, très vite, l’innovation et la nécessité de plus d’agilité dans les organisations doivent être une préoccupation majeure, il n'y a plus de doute là-dessus. Ses convictions sont que sans une prise de conscience de ces enjeux de société, les entreprises d’aujourd'hui prennent un risque important pour leur survie. Les individus, managers ou collaborateurs, devront s’adapter encore plus vite et plus fort que ce qu’il n’aura été nécessaire à leurs grands-parents lors de la première révolution industrielle. En effet, le quotidien de tout un chacun va évoluer avec l’explosion du digital. Ces modifications pourraient ressembler à de la science fiction encore aujourd’hui, mais elles sont inévitables et bien réelles car la transformation est en marche. Passionné par l’innovation, le numérique et le management, il s’intéresse particulièrement aux mécanismes liés à l’entreprenariat et en particulier aux startups. Cela l’a amené à réaliser une série de portraits de startupers pour les partager sur son blog. Son objectif est multiple, comprendre les parcours de ces créateurs de startups, les difficultés qu’ils ont rencontrées, et comment tout cela se matérialise concrètement, finalement un vrai feedback d’entrepreneur. Par ailleurs, il est auteur de nombreux articles sur Les Echos, La Tribune ou encore Siècle Digital. Il est aussi l’auteur des livres blancs de « #80PortraitDeStartuper » et « 100 #PortraitDeStartuper – Saison 2 », ainsi que du livre « Portraits de startupers – édition 2017 » aux éditions Maxima. http://sebastienbourguignon.com/ http://monmasteradauphine.wordpress.com https://twitter.com/sebbourguignon http://www.sebastien-bourguignon.fr https://fr.linkedin.com/in/sebastienbourguignon http://fr.slideshare.net/SbastienBourguignon https://plus.google.com/u/0/+SébastienBourguignon http://chainguru.io

×