Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

#PortraitDeStartuper #32 - Cuvée Privée - Aurélie Berthon

590 views

Published on

Découvrez le #PortraitDeStartuper de Aurélie Berthon co-fondatrice de la startup Cuvée Privée.

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

#PortraitDeStartuper #32 - Cuvée Privée - Aurélie Berthon

  1. 1. Co-fondatrice Aurélie Berthon Portrait réalisé par Sébastien Bourguignon
  2. 2. 2 Qui est ce startuper ? À PROPOS Co-fondatrice Aurélie Berthon Ayant lancé ma première entreprise il y a seulement huit mois, mon parcours d’entrepreneur reste encore à écrire. J’espère pouvoir rédiger un pavé en 3 parties pour répondre à cette question d’ici quelques années… ! Comme évoqué précédemment, j’ai co-fondé Cuvée Privée en juin 2018, juste après avoir obtenu mon diplôme. Mes projets professionnels ont beaucoup évolué au cours de ma scolarité. En intégrant HEC, je ne m’étais au départ pas destinée à l’entrepreneuriat. Mes stages de césure en témoignent d’ailleurs : banque d’affaires, conseil en stratégie et fonds de private equity ! Une césure placée sous le signe des nocturnes et des plateaux de sushis. J’ai finalement souhaité suivre la Majeure Entrepreneurs, car l’idée de créer un produit de A à Z et de développer ma propre entreprise avait fait son chemin.
  3. 3. 3 Portrait de startuper INTERVIEW  Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur ? Je pense être quelqu’un de dynamique et enthousiaste. D’un naturel plutôt optimiste, j’essaye toujours de voir le bon côté de ce qu’il passe quotidiennement avec la boîte. Dans un autre registre, j’ai aussi ce sentiment d’urgence – presque d’impatience – qui pousse à vouloir aller vite pour éviter de se faire rattraper par la concurrence.  Quelle est votre formation initiale ? Après avoir effectué ma scolarité à HEC Paris, j’ai co-fondé Cuvée Privée en juin 2018, en sortant de la Majeure Entrepreneurs. Cette dernière année m’a permis d’entrer dans le vif du sujet et de m’imprégner des témoignages d’entrepreneurs issus de ce Master tout au long de l’année. Le programme, riche et varié, intégrait de nombreuses missions « terrain » permettant d’appréhender le quotidien de l’entrepreneur. C’est durant cette année que mon désir de créer une entreprise s’est vraiment confirmé. Le deuxième semestre était consacré aux projets personnels des élèves et nous nous sommes lancées sur Cuvée Privée avec Marie et Morgane.  Qu’est-ce qui vous passionne ? En créant Cuvée Privée avec mes associées, je me suis rendue compte que choisir l’entrepreneuriat, c’était un peu se créer le métier idéal. Les journées ne se ressemblent jamais, on a une vision transversale de son entreprise, on sait là où on veut aller et pourquoi on le fait. C’est un rythme très prenant, mais largement compensé par le sens qu’on y trouve. Avoir entrepris dans le domaine du vin n’est en plus pas un hasard. Je m’y intéressais depuis plusieurs années et lancer une start-up valorisant le patrimoine français était un critère très important à mes yeux.
  4. 4. 4 Comment décririez-vous votre entreprise ? À PROPOS Cuvée Privée « permet d’adopter des vignes dans un domaine d’exception pour recevoir son propre vin » Cuvée Privée permet d’adopter des vignes dans un domaine d’exception pour recevoir son propre vin. Concrètement, l’adopteur choisit ses vignes parmi nos domaines et reçoit un coffret de bienvenue contenant des bouteilles du millésime actuel issues de la parcelle, un certificat d’adoption et une invitation à venir rencontrer le vigneron. Un médaillon à son nom est posé dans les vignes qu’il va suivre tout au long de l’année au fil des newsletters. À la fin de l’année, il reçoit 6 bouteilles du millésime suivant, personnalisées à son nom. Cuvée Privée, c’est une manière de vivre une année avec un domaine et de retrouver la valeur symbolique du vin.
  5. 5. 5 Portrait de startuper INTERVIEW  Pourquoi ce choix de produit / service ? J’ai rencontré mes associées Marie Forget et Morgane Suquet sur les bancs de Grand Cru, l’asso d’œnologie d’HEC. C’est lors d’une de ces dégustations que nous avons réalisé qu’en mettant un vigneron et une histoire derrière la bouteille, le vin prenait tout son sens. Nous avons donc eu l’idée de nous associer avec pour ambition de rendre au vin son âme et son histoire.  Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ? Notre ambition est de permettre aux amateurs de vin du monde entier de découvrir l’envers de la bouteille au fil d’une expérience personnelle en direct d’un vignoble français. Aujourd’hui, ce sont près de 5000 ceps de vigne adoptés par des clients français et étrangers entre juillet 2018 et février 2019. Nous lançons le Royaume-Uni d’ici Noël 2019 et avons des projets de développement auprès de la clientèle asiatique en 2021.  Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ? Nous avons commencé sur fonds propres (€3k de capital social et €12k de compte-courant d’associées), puis avons obtenu un prêt d’honneur de €120k de l’accélérateur Wilco. Nous avons également eu la chance de gagner le 1er Prix du Concours « Coup de Pouce » de la Fondation le Roch-les Mousquetaires, d’une valeur de €20k. Nous comptons lever €600k en equity d’ici le début du mois de juin 2019.
  6. 6. 6 Portrait de startuper INTERVIEW  Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ? Les premières difficultés rencontrées ont été d’ordre logistique. Lancer une start-up dans le e-commerce, c’est aussi découvrir les aléas des services postaux et des bouteilles cassées. Entre dédommagement de clients à coups de bouteilles de Champagne, changement de fournisseurs de cartons et courses contre la montre pour livrer des colis le soir-même à l’autre bout de la France, nous avons appris sur le sujet et ce n’est aujourd’hui plus un problème ! La personnalisation des coffrets et des bouteilles est également un défi logistique, mais c’est ce qui contribue à la valeur de notre offre.  D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ? Je pense que l’optimisme, la persévérance et l’ambition sont essentiels pour réussir dans l’entrepreneuriat. Il faut voir grand, ne pas se mettre de limites et garder son enthousiasme, même les jours où le courage et la motivation manquent.  S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ? S’il n’y avait qu’un point à surveiller en priorité, ce serait la cohésion et la cohérence de l’équipe pour le projet. L’association est le nerf de la guerre. Être aligné avec ses associés sur la vision de long-terme de l’entreprise et sur son fonctionnement interne, instaurer une très bonne entente dans l’équipe, être capable d’exprimer ses potentiels désaccords ou frustrations lorsque c’est nécessaire, c’est déjà une immense sécurité.
  7. 7. 7 Portrait de startuper INTERVIEW  Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ? Je conseillerais à tous les futurs entrepreneurs de voir grand et de ne pas se restreindre. Il ne faut pas hésiter à tout oser, même quand cela vous paraît inatteignable ou trop audacieux. Par exemple, quand nous avons cherché un sommelier pour appuyer la sélection de nos cuvées, nous avions peur de contacter des pointures de la sommellerie. En tentant le tout pour le tout, nous avons eu la chance de convaincre Bernard Neveu – le Chef Sommelier du Bristol à Paris – de nous faire confiance et de prendre part à l’aventure. Séduit par le projet, il nous accompagne depuis dans la sélection des domaines partenaires. Un autre point important est de se faire conseiller par d’autres entrepreneurs qui sont passés par les mêmes phases. La plupart des entrepreneurs ont à cœur de partager leur expérience et d’aider à leur tour de nouvelles start-ups. Il y a une réelle solidarité dans ce milieu. Il ne faut pas hésiter à solliciter les personnes que vous rencontrez, car cela vous permettra de gagner du temps sur de nombreux sujets. Un dernier conseil qui me semble essentiel : le fait de rester à l’écoute du marché et de sa cible de clientèle. La seule preuve qui montre que l’on apporte de la valeur au client, c’est le fait qu’il soit prêt à payer pour ce produit. Si le produit ne se vend pas, se vend mal ou commence à moins bien se vendre, c’est qu’il y a un problème. Le client a toujours raison et ses retours sont la seule vérité qui existe sur le marché.
  8. 8. 8 Portrait de startuper INTERVIEW Site internet https://www.cuvee-privee.com/ Linkedin https://www.linkedin.com/in/aur%C3%A9lie-berthon- 73b918104/ Twitter https://twitter.com/CuveePrivee Co-fondatrice Aurélie Berthon
  9. 9. ANNEXES
  10. 10. 10 Sébastien Bourguignon L’AUTEUR 🚀 Auteur | Influenceur | Speaker ► Expert Digital & Blockchain | ICO Advisor ► Pour une transformation digitale réussie ! Sébastien Bourguignon VP et Lead Digital Influencer au sein du cabinet de conseil Margo et CEO de la société Chain Guru, il est dans le domaine du Digital, du Management, de l’Innovation et de l’Agilité depuis 2000. Sa vision de demain est un monde numérique dans lequel les changements profonds de comportements des hommes, les interactions au sein des entreprises, la compétition internationale des grands groupes, le management et les organisations seront complètement remis en question. La société bouge vite, très vite, l’innovation et la nécessité de plus d’agilité dans les organisations doivent être une préoccupation majeure, il n'y a plus de doute là-dessus. Ses convictions sont que sans une prise de conscience de ces enjeux de société, les entreprises d’aujourd'hui prennent un risque important pour leur survie. Les individus, managers ou collaborateurs, devront s’adapter encore plus vite et plus fort que ce qu’il n’aura été nécessaire à leurs grands-parents lors de la première révolution industrielle. En effet, le quotidien de tout un chacun va évoluer avec l’explosion du digital. Ces modifications pourraient ressembler à de la science fiction encore aujourd’hui, mais elles sont inévitables et bien réelles car la transformation est en marche. Passionné par l’innovation, le numérique et le management, il s’intéresse particulièrement aux mécanismes liés à l’entreprenariat et en particulier aux startups. Cela l’a amené à réaliser une série de portraits de startupers pour les partager sur son blog. Son objectif est multiple, comprendre les parcours de ces créateurs de startups, les difficultés qu’ils ont rencontrées, et comment tout cela se matérialise concrètement, finalement un vrai feedback d’entrepreneur. Par ailleurs, il est auteur de nombreux articles sur Les Echos, La Tribune ou encore Siècle Digital. Il est aussi l’auteur des livres blancs de « #80PortraitDeStartuper » et « 100 #PortraitDeStartuper – Saison 2 », ainsi que du livre « Portraits de startupers – édition 2017 » aux éditions Maxima. http://sebastienbourguignon.com/ http://monmasteradauphine.wordpress.com https://twitter.com/sebbourguignon http://www.sebastien-bourguignon.fr https://fr.linkedin.com/in/sebastienbourguignon http://fr.slideshare.net/SbastienBourguignon https://plus.google.com/u/0/+SébastienBourguignon http://chainguru.io

×