Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

#PortraitDeStartuper #27 - Olivier Malafronte - PocketConfidant

411 views

Published on

#PortraitDeStartuper #27 - Olivier Malafronte - PocketConfidant

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

#PortraitDeStartuper #27 - Olivier Malafronte - PocketConfidant

  1. 1. Founder & CEO Olivier Malafronte Portrait réalisé par Sébastien Bourguignon
  2. 2. J’ai démarré sur Hong Kong, où j’ai gagné 2 startups weekends sur 3, et où j’ai tenté de démarrer deux startups en 2013-2014 alors que je travaillais déjà dans une startup passionnante dans laquelle j’ai beaucoup contribué. J’ai aussi été entrepreneur nomade, avec un sac à dos, pendant quelques semaines en Asie du Sud, puis j’ai trimbalé la startup qui me restait en France, avant de rencontrer de gros obstacles et de devoir passer à autre chose. Mes associés de l’époque, encore amis aujourd’hui, continuent à la développer pendant que je suis à temps-plein sur ma startup actuelle. Je pense que j’ai vraiment démarré en Master 2, sur Paris, lors de la rencontre d’un brillant professeur de finance de marché, lui-même entrepreneur, qui m’avait fait le cadeau de me présenter un livre de Steve Blank sur le Lean Startup. Je pense que c’est à partir de là que tout a pris forme dans mon esprit et que j’ai pu initier mon parcours d’entrepreneur, car j’avais une vision des dynamiques que l’on rencontre dans les startups. Je suis entrepreneur depuis toujours je pense. J’ai toujours été aventurier et avec un certain goût du risque, du moins de l’essai et d’essayer de créer. Déjà petit je voulais être inventeur et j’adorais les technologies et les sciences. 2 Qui est ce startuper ? À PROPOS Founder & CEO Olivier Malafronte
  3. 3. 3  Comment vous décririez-vous en tant qu'entrepreneur ? Passionné, connecté au désir d’une contribution et une influence positive dans la société. Comme un entrepreneur humaniste qui aime créer de la valeur sur un marché, mais qui souhaite toujours inclure de l’éthique humaine et relationnelle, avec un désir de créer de l’équilibre et moins de disparité. Un entrepreneur visionnaire, enthousiaste et très collectif, car le succès n’est jamais solitaire, mais collectif. Je crois que je suis né entrepreneur, grâce à de merveilleux modèles familiaux. J’ai toujours voulu créer. Mon père m’a transmis la passion de fédérer les hommes et les femmes autour de valeurs communes et autour de buts communs. Mon grand-père, et mon père, se sont construits de rien, seuls, de par leur propre volonté, et de prendre ce qu’il y a de meilleur dans la vie. Je pense être aussi un entrepreneur équilibré dans le sens où mon but n’est pas de construire le plus d’entreprises possibles, mais de développer et transmettre un savoir-faire et un savoir-être permettant de créer les contextes favorisant le développement de nouvelles idées, à partir de rien, à partir de d’une simple idée humaine.  Quelle est votre formation initiale ? Bac STI Electrotechnique, puis DUT Qualité et Logistique, puis Licence et Master dans les IAE (Nice puis Paris12) en Business International et Management Commercial. J’ai enfin fermé la boucle avec une certification professionnelle en coaching.  Qu’est-ce qui vous passionne ? Voir un groupe de personne œuvrer à l’unissons. L’Humain, dans sa capacité de créer une nouvelle réalité à chaque instant. Le potentiel positif de création que chacun de nous possède. Le langage aussi et les comportements humains, le côté relationnel, le simple fait de pouvoir entrer en relation avec n’importe qui, même quand on ne parle pas la même langue. Le sport et la cuisine sont aussi de grandes passions, ainsi que la montagne et la mer qui permettent de belles sensations et de belles activités. Portrait de startuper INTERVIEW
  4. 4. 4 Comment décririez-vous votre entreprise ? À PROPOS Pocket Confidant « Quelque part c’est une entreprise proche de la perfection et avec beaucoup d’énergie ! » Comme l’entreprise que j’ai souvent imaginé avoir depuis mes années de lycée et d’université, lorsque je me projetais déjà dans la création. Une entreprise multiculturelle, où la diversité des profils est un pilier central du fonctionnement. Une entreprise où chacun a une place et peut partager ses idées et être authentique. Une entreprise où le respect de l’autre et l’intégration de toutes les différences sont des valeurs centrales. Enfin je décrirais mon entreprise aujourd’hui comme une entreprise unique car très innovante où tous les membres sont engagés pour relever des défis professionnels et personnels et permettre à une vision commune de se réaliser. Quelque part c’est une entreprise proche de la perfection et avec beaucoup d’énergie !
  5. 5. 5  Pourquoi ce choix de produit / service ? Ce choix de produit parce que la vision qui le soutient est celle d’une société humaine plus à l’écoute de ses individus. Ce produit est conçu sur un potentiel de développement des compétences humaines et humanistes, permettant au final de contribuer à une société plus consciente des relations entre chacun de nous, ainsi que plus consciente de la relation que chacun entretien avec soi-même.  Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ? Nos ambitions sont de devenir un leader mondial du développement personnel avec l’IA et de faire de l’IA un outil pour la réalisation du potentiel positif qui existe dans toute personne. Si l’IA peut faire peur, elle peut aussi réaliser le plus grand des bénéfices. Nos objectifs sont de développer une solution intelligente, avec beaucoup d’éthique, disponible en différentes langues et présente en tant qu’entreprise sur chaque continent pour travailler avec les différentes cultures que notre société offre. Nous avons aussi pour objectif de créer de nouvelles formes de travail car notre équipe est aujourd’hui principalement distribuée, car nous recrutons autour du monde et non de manière locale.  Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ? Nous avons finalement et naturellement pu construire une belle stratégie complexe avec un mélange de financement public et privé, entre bourses, prêts et investissements VC et Business Angels. Portrait de startuper INTERVIEW
  6. 6. 6  Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ? Réussir à tout aligner constamment est chose complexe. On a besoin de la bonne équipe, donc il faut chercher les personnes, puis il faut les aligner et s’aligner à eux, puis développer avec une vision long-terme. En parallèle il y a les challenges de capital et de financement qui génèrent stress et anxiété, mais on peut travailler émotionnellement là-dessus. En parallèle, il faut aussi et surtout travailler sur son marché pour bien se positionner et créer une offre qui réponde aux besoins des clients et qui crée de la valeur. Le grand challenge, et le grand fun, c’est qu’il faut faire tout cela en pensant un peu à soi pour ne pas se griller et garder un niveau de santé maximal pour tenir sur la longue durée. C’est un coaching de tous jours, c’est un jeu de stratégie. Être bien entouré est bien entendu clé pour franchir certains obstacles ou développer son réseau ainsi que ses compétences. Les difficultés ont vraiment été de trouver la manière la plus simple et la plus directe de communiquer sa proposition de valeur et de démontrer, voir convaincre, que vous avez la bonne offre. Même si on est convaincu et que tout est clair dans sa tête, il peut être extrêmement difficile d’exprimer clairement son positionnement sur un nouveau marché et de formuler une valeur de proposition claire pour tous les clients, lorsque que le produit est très innovant ou en rupture d’usage. Trouver les clients et former l’équipe peut être fun et facile quand on a la fibre commerciale et de la passion pour son projet. Un point très complexe était de trouver les bons investisseurs, les bons profils, les bonnes attitudes et les visions qui matchaient avec le produit et le marché. Beaucoup d’investisseurs disent chercher « la licorne » ou disent vouloir de la disruption et de l’innovation, mais quand vous leur présentez quelque chose de nouveau et qu’ils ne connaissent pas votre domaine, peu d’entre eux démontrent une volonté à aller de l’avant et peu s’informent sur votre sujet pour comprendre si vous mettez le doigt sur quelque chose d’important ou non. Le monde de l’investisseur est très intéressant, très complexe, parfois excitant et parfois décevant. Portrait de startuper INTERVIEW
  7. 7. 7  D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ? La persévérance en premier. Puis la conviction et la confiance personnelle. Ensuite, trouver les bonnes personnes et bien s’entourer est une vraie clef. Au final c’est l’humain qui crée la valeur, donc c’est le groupe ainsi que les personnes en support autour de vous (conseillers, amis, famille etc.). Enfin, il faut de la compétence, de l’expertise (ou alors une grande capacité à apprendre vite et bien). Je dirais qu’une haute capacité à communiquer et gérer ses émotions est aussi un grand facteur de réussite car au final il n’y a que la communication et le savoir-être qui priment lorsqu’on doit convaincre, motiver et montrer une voie que personne ne connait. Savoir s’observer, se remettre en question et régénérer enthousiasme, patience et créativité à tout moment est la plus grande force de l’entrepreneur, comme un moteur en constante régénération.  S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ? Avez-vous les reins solides pour le faire maintenant ? Est-ce que vous avez les ressources pour vous lancer et tenir un bon moment ? Je pense qu’il faut prendre conscience que se lancer, c’est ce lancer sur une durée de temps qu’on ne connait pas, et sur un niveau d’intensité qu’on n’expérimente qu’au fur et à mesure, car c’est crescendo et dynamique ! Si on se lance, il est bon de savoir à l’avance qu’on pourra tenir car on a les ressources nécessaires, du moins un minimum viable (un toit, un minimum d’argent pour « survivre », et une grande conviction de pouvoir réussir seul comme accompagné).  Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ? N’attendez pas ! Vérifiez que vous pouvez tenir 1 an au moins, et lancez-vous, lancez votre idée, osez, du moins essayez… Vous verrez c’est génial, c’est le plus beau parcours personnel. Simplement faites-le pour vous-même, ne le faites pas pour vouloir la gloire ou l’argent mais faites-le parce que vo tripes vous disent que vous avez une idée qui sera de grande contribution et parce que tout votre corps et votre esprit vous poussent vers l’avant ! Portrait de startuper INTERVIEW
  8. 8. 8 Portrait de startuper INTERVIEW Site internet https://pocketconfidant.com/ Linkedin https://www.linkedin.com/in/oliviermalafronte/ Twitter https://twitter.com/OliM06 Founder & CEO Olivier Malafronte
  9. 9. ANNEXES
  10. 10. 🚀 Auteur | Influenceur | Speaker ► Expert Digital & Blockchain | ICO Advisor ► Pour une transformation digitale réussie ! Sébastien Bourguignon 10 Sébastien Bourguignon L’AUTEUR Principal et Lead Digital Influencer au du cabinet de conseil Margo et CEO de la société Chain Guru, il est dans le domaine du Digital, du Management, de l’Innovation et de l’Agilité depuis 2000. Sa vision de demain est un monde numérique dans lequel les changements profonds de comportements des hommes, les interactions au sein des entreprises, la compétition internationale des grands groupes, le management et les organisations seront complètement remis en question. La société bouge vite, très vite, l’innovation et la nécessité de plus d’agilité dans les organisations doivent être une préoccupation majeure, il n'y a plus de doute là-dessus. Ses convictions sont que sans une prise de conscience de ces enjeux de société, les entreprises d’aujourd'hui prennent un risque important pour leur survie. Les individus, managers ou collaborateurs, devront s’adapter encore plus vite et plus fort que ce qu’il n’aura été nécessaire à leurs grands-parents lors de la première révolution industrielle. En effet, le quotidien de tout un chacun va évoluer avec l’explosion du digital. Ces modifications pourraient ressembler à de la science fiction encore aujourd’hui, mais elles sont inévitables et bien réelles car la transformation est en marche. Passionné par l’innovation, le numérique et le management, il s’intéresse particulièrement aux mécanismes liés à l’entreprenariat et en particulier aux startups. Cela l’a amené à réaliser une série de portraits de startupers pour les partager sur son blog. Son objectif est multiple, comprendre les parcours de ces créateurs de startups, les difficultés qu’ils ont rencontrées, et comment tout cela se matérialise concrètement, finalement un vrai feedback d’entrepreneur. Par ailleurs, il est auteur de nombreux articles sur Siècle Digital, Les Echos ou encore Le Journal Du Net. Il est aussi l’auteur des livres blancs de « #80PortraitDeStartuper » et « 100 #PortraitDeStartuper – Saison 2 », ainsi que du livre « Portraits de startupers – édition 2017 » aux éditions Maxima. http://sebastienbourguignon.com/ http://monmasteradauphine.wordpress.com https://twitter.com/sebbourguignon http://www.sebastien-bourguignon.fr https://fr.linkedin.com/in/sebastienbourguignon http://fr.slideshare.net/SbastienBourguignon https://plus.google.com/u/0/+SébastienBourguignon http://chainguru.io

×