Successfully reported this slideshow.

#PortraitDeStartuper #11 - Verteego - Rupert Schiessl

0

Share

Loading in …3
×
1 of 6
1 of 6

#PortraitDeStartuper #11 - Verteego - Rupert Schiessl

0

Share

Download to read offline

Description

Découvrez le #PortraitDeStartuper de Rupert Schiessl co-fondateur et CEO de la startup Verteego.

Transcript

  1. 1. Rupert Schiessl Co-fondateur & CEO Portrait réalisé par Sébastien Bourguignon #11 #PortraitDeStartuper
  2. 2. À propos Commentvous décririez-vousentantqu'entrepreneur? Pour commencer, je pense qu’un “bon entrepreneur” ne dépend pas de ses expériences passées, ou de son profil psychologique, mais il est essentiel qu’il y ait une adéquation entre un état d’esprit et un projet. Car le projet qu’on porte le mieux est celui auquel on croit profondément, qu’on pense créateur de sens pour ses clients et ses employés. Je pense que mon profil est celui d’un entrepreneur qui a une bonne capacité à analyser les besoins précis d’un client, et à répondre avec un produit adéquat, qui soit parfaitement adapté à la problématique. Ce qui n’est pas toujours tâche facile tant, dans la vente aux grands groupes, chaque situation est véritablement unique. Cela demande également beaucoup de créativité, et une capacité à se remettre en question constamment, tout en avançant. Quelleestvotreformationinitiale? J’ai obtenu mon baccalauréat en Autriche, d’où je suis originaire. J’ai poursuivi mes études en France, avec une licence en Sciences Économiques. J’ai par la suite intégré HEC, puis effectué ma dernière année à Télécom Paris. La programmation et la data science m’ont depuis toujours passionné, ce sont deux choses que j’ai appris à faire seul. J’ai eu la chance d’avoir mon premier ordinateur pour mes 7 ans en 1989, un lègue de mon père, early adopter de PC, qui a décidé d’en acheter un nouveau. Qu’est-cequi vous passionne ? Je suis avide à la fois de connaissances et de compétences, qu'elles soient techniques, de culture générale, créatives,... Une passion qui va de pair avec l’envie de lancer sans cesse des projets innovants, de pousser la technologie pour réinventer notre
  3. 3. #PortraitDeStartuper Interview. Quela étévotreparcoursd’entrepreneur? Mes premières ambitions entrepreneuriales sont nées lors de mes études, poussées par les rendus de projets d’équipe et personnels. J’ai cofondé Verteego à la sortie de mes études, en 2008. Nous avions décidé à l’époque de nous concentrer sur le développement d’une solution logicielle qui aidait les grandes entreprises à mieux maîtriser leurs émissions de CO2. Sans doute un peu trop tôt, car en 2017, nous avons entièrement repositionné l’entreprise sur un segment plus large, celui de l’IA prédictive. Nous sentions que de cette manière, nous pouvions aider nos clients à appréhender, grâce à des prédictions, l’ensemble de leurs flux stratégiques. Cela a demandé beaucoup d’investissement et de créativité, c’était unvéritablenouveaudépart. J’ai souvent eu tendance à m’investir dans plusieurs projets en même temps, ce qui s’est avéré être finalement une très mauvaise idée. J’avais l’impression de ne pas aller au bout des choses. Il n’y a malheureusement que 24 heures dans une journée. Depuis quandêtes-vous entrepreneur? En pratique, depuis 2008, lorsque j’ai monté Verteego. Mais je pense réellement qu’être entrepreneur est un état d’esprit, qui naît pas forcément au moment où l’on monte son entreprise. On peut très bien être un entrepreneur né, et rester salariépourinnoverauseinde sonentreprise. Quelles difficultés avez-vousrencontrédans cetteaventure? Les deux difficultés majeures rencontrées dans mon parcours, sont tout d’abord le bon équilibre entre un service et un produit. C'est-à-dire créer le produit qui colle avec la demande du marché, qui n’est pas toujours facile à lire ou à devancer. Ensuite, celle de la complémentarité. Il aurait été impensable pourmoi d’entreprendre seul. Chez Verteego, nous sommes 3. Clément (Guillon), qui est également notre COO, a des compétences et soft skills qui sont très complémentaires aux miennes (esprit analytique, sens de l’humain, connaissances financières…). Pierre (Pouyfaucon), quant à lui, dispose d’une longue expérience dans la vente, dans laquelle il a pu développer un sens fin de la compréhension du besoin client et desélémentsà mettreenavantpourlesconvaincre.
  4. 4. Interview. D’aprèsvous quels sont les facteursclés desuccès pourréussir dans l'entreprenariat? Il y en a énormément. Mais en premier lieu, la résilience, le travail, la patience, des compétences commerciales, la créativité, la capacité à se réinventer, de l’empathie, de l’humilité, de l’audace, de la passion...Et aussi un peu de chance ! Le succès dépend pour beaucoup de l’équipe avec laquelle on s’entoure. Il faut des collaborateurs qui ont non seulement l’envie, mais aussi les capacités d’être autonomes et force de proposition. Quelmode definancement avez-vousretenupourlancervotresociété? Nous avons fait un premier tour de levée de fonds auprès de business angels peu après notre repositionnement, mais nous sommes en autofinancement depuis. Notre modèle SaaS nécessitait un financement externe pour se lancer et partir à la rencontre des clients, qui ne deviennent rentables qu’avec le temps. Le paiement des licences par nos clients est distribué sous forme d’abonnements sur plusieurs années, et lors de l’année de démarrage, les coûts d’acquisition et de déploiement peuvent être supérieurs aux recettes. S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ? Trouver UNE (!) VRAIE (!) SOLUTION (!) à UN (!) VRAI (!) BESOIN (!). Dans cette phrase, il y a 6 mots, que j’ai volontairement mis en majuscules, tant leur importance est immense. Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ? Lancez-vous ! En France et même en Europe, le terrain est extrêmement propice au développement de votre startup. Hormis les nombreuses aides, le tissu d’investisseurs potentiels s’est fortement développé. Et puis, sachez que l’aventure en vaut largement le coup. Surtout, ne vous accrochez pas trop aux
  5. 5. #PortraitDeStartuper Interview. Commentdécririez-vousvotreentreprise? Verteego est une plateforme d’IA prédictive, permettant d’optimiser en temps réel l’ensemble des flux stratégiques des entreprises (ventes, stocks, prix, ressources financières, matérielles, humaines…) : quelles seront mes ventes durant le Black Friday ? De combien de vendeurs aurais-je besoin en magasin pour Noël ? Quel pourcentage dois-je appliquer sur ce produit pour écouler mes stocks ? Nous générons des prédictions de haute précision à travers notre plateforme SaaS modulable, capable de répondre aux besoins de chaque entreprise, quel que soit son secteur d’activité et ses contraintesmétiers.Notreéquipesecomposed’unetrentainedepersonnes,dont25% dePhD, entreNanteset Paris. Pourquoi cechoix de produit /service ? L’intelligence artificielle se déploie rapidement partout dans le monde, au sein de tous les secteurs d’activité : assurance, retail, industrie…Si le terme peut faire peur, l’IA n’est au final ni bonne, ni mauvaise, elle est ce qu’on fait d’elle. Dans notre cas, nous avons choisi d’utiliser la puissance de calcul de l’IA pour anticiper l’environnement des entreprises et ainsi dynamiser leur croissance, tout en réduisant les pertes (temps, coûts, gaspillage…). La prédiction est l’un des aboutissements ultimes de l’IA. Le potentiel de ce marché est immense mais il peut surtout – s’il est bien utilisé – devenir un atout stratégique clé. Nos prédictions sont basées sur des données historiques internes à l’entreprise, ainsi que sur des données externes (météo, situation sanitaire, jour de la semaine, etc). Dès sa mise en place, nosclientsobserventuneaugmentationduCA de +/- 5% et uneréductiondesstocks de8 à 10%. Quels sontvos ambitions, vos objectifs pourvotreentreprise? Sur le long terme, notre volonté est de devenir l’un des leaders du prédictif, d’abord en Europe. Nous visons les 10 millions de chiffre d’affaires à 3 ans. En 2021, nous souhaiterions voir l’aboutissement du travail amorcé en 2020, qui a été marqué par le début de la commercialisation de Verteego. Nous sommes en phase d’acquisition clients et ambitionnonsdetriplerle nombrede clients.Cetteannée,nousparticiperonségalementauNRF Tech2021.
  6. 6. L’auteur. Sébastien Bourguignon 🚀 Auteur | Influenceur | Speaker ► Expert Digital & Blockchain ► Pour une transformation digitale réussie ! Directeur Conseil au sein de Sopra Steria Next et CEO de la société Chain Guru, il est dans le domaine du Digital, du Management, de l’Innovation et de l’Agilité depuis 2000. Sa vision de demain est un monde numérique dans lequel les changements profonds de comportements des hommes, les interactions au sein des entreprises, la compétition internationale des grands groupes, le management et les organisations seront complètement remis en question. La société bouge vite, très vite, l’innovation et la nécessité de plus d’agilité dans les organisations doivent être une préoccupation majeure, il n'y a plus de doute là-dessus. Passionné par l’innovation, le numérique et le management, il s’intéresse particulièrement aux mécanismes liés à l’entreprenariat et en particulier aux startups. Cela l’a amené à réaliser une série de portraits de startupers pour les partager sur son blog. Son objectif est multiple, comprendre les parcours de ces créateurs de startups, les difficultés qu’ils ont rencontrées, et comment tout cela se matérialise concrètement, finalement un vrai feedback d’entrepreneur. Par ailleurs, il est auteur de nombreux articles sur Les Echos, La Tribune ou encore Siècle Digital. Il est aussi l’auteur des livres blancs de « #80PortraitDeStartuper » et « 100 #PortraitDeStartuper – Saison 2 », ainsi que du livre « Portraits de startupers – édition 2017 » aux éditions Maxima. Il est enfin co-fondateur et animateur du podcast Tech Me To The Moon. http://sebastienbourguignon.com/ http://www.sebastien-bourguignon.fr

Description

Découvrez le #PortraitDeStartuper de Rupert Schiessl co-fondateur et CEO de la startup Verteego.

Transcript

  1. 1. Rupert Schiessl Co-fondateur & CEO Portrait réalisé par Sébastien Bourguignon #11 #PortraitDeStartuper
  2. 2. À propos Commentvous décririez-vousentantqu'entrepreneur? Pour commencer, je pense qu’un “bon entrepreneur” ne dépend pas de ses expériences passées, ou de son profil psychologique, mais il est essentiel qu’il y ait une adéquation entre un état d’esprit et un projet. Car le projet qu’on porte le mieux est celui auquel on croit profondément, qu’on pense créateur de sens pour ses clients et ses employés. Je pense que mon profil est celui d’un entrepreneur qui a une bonne capacité à analyser les besoins précis d’un client, et à répondre avec un produit adéquat, qui soit parfaitement adapté à la problématique. Ce qui n’est pas toujours tâche facile tant, dans la vente aux grands groupes, chaque situation est véritablement unique. Cela demande également beaucoup de créativité, et une capacité à se remettre en question constamment, tout en avançant. Quelleestvotreformationinitiale? J’ai obtenu mon baccalauréat en Autriche, d’où je suis originaire. J’ai poursuivi mes études en France, avec une licence en Sciences Économiques. J’ai par la suite intégré HEC, puis effectué ma dernière année à Télécom Paris. La programmation et la data science m’ont depuis toujours passionné, ce sont deux choses que j’ai appris à faire seul. J’ai eu la chance d’avoir mon premier ordinateur pour mes 7 ans en 1989, un lègue de mon père, early adopter de PC, qui a décidé d’en acheter un nouveau. Qu’est-cequi vous passionne ? Je suis avide à la fois de connaissances et de compétences, qu'elles soient techniques, de culture générale, créatives,... Une passion qui va de pair avec l’envie de lancer sans cesse des projets innovants, de pousser la technologie pour réinventer notre
  3. 3. #PortraitDeStartuper Interview. Quela étévotreparcoursd’entrepreneur? Mes premières ambitions entrepreneuriales sont nées lors de mes études, poussées par les rendus de projets d’équipe et personnels. J’ai cofondé Verteego à la sortie de mes études, en 2008. Nous avions décidé à l’époque de nous concentrer sur le développement d’une solution logicielle qui aidait les grandes entreprises à mieux maîtriser leurs émissions de CO2. Sans doute un peu trop tôt, car en 2017, nous avons entièrement repositionné l’entreprise sur un segment plus large, celui de l’IA prédictive. Nous sentions que de cette manière, nous pouvions aider nos clients à appréhender, grâce à des prédictions, l’ensemble de leurs flux stratégiques. Cela a demandé beaucoup d’investissement et de créativité, c’était unvéritablenouveaudépart. J’ai souvent eu tendance à m’investir dans plusieurs projets en même temps, ce qui s’est avéré être finalement une très mauvaise idée. J’avais l’impression de ne pas aller au bout des choses. Il n’y a malheureusement que 24 heures dans une journée. Depuis quandêtes-vous entrepreneur? En pratique, depuis 2008, lorsque j’ai monté Verteego. Mais je pense réellement qu’être entrepreneur est un état d’esprit, qui naît pas forcément au moment où l’on monte son entreprise. On peut très bien être un entrepreneur né, et rester salariépourinnoverauseinde sonentreprise. Quelles difficultés avez-vousrencontrédans cetteaventure? Les deux difficultés majeures rencontrées dans mon parcours, sont tout d’abord le bon équilibre entre un service et un produit. C'est-à-dire créer le produit qui colle avec la demande du marché, qui n’est pas toujours facile à lire ou à devancer. Ensuite, celle de la complémentarité. Il aurait été impensable pourmoi d’entreprendre seul. Chez Verteego, nous sommes 3. Clément (Guillon), qui est également notre COO, a des compétences et soft skills qui sont très complémentaires aux miennes (esprit analytique, sens de l’humain, connaissances financières…). Pierre (Pouyfaucon), quant à lui, dispose d’une longue expérience dans la vente, dans laquelle il a pu développer un sens fin de la compréhension du besoin client et desélémentsà mettreenavantpourlesconvaincre.
  4. 4. Interview. D’aprèsvous quels sont les facteursclés desuccès pourréussir dans l'entreprenariat? Il y en a énormément. Mais en premier lieu, la résilience, le travail, la patience, des compétences commerciales, la créativité, la capacité à se réinventer, de l’empathie, de l’humilité, de l’audace, de la passion...Et aussi un peu de chance ! Le succès dépend pour beaucoup de l’équipe avec laquelle on s’entoure. Il faut des collaborateurs qui ont non seulement l’envie, mais aussi les capacités d’être autonomes et force de proposition. Quelmode definancement avez-vousretenupourlancervotresociété? Nous avons fait un premier tour de levée de fonds auprès de business angels peu après notre repositionnement, mais nous sommes en autofinancement depuis. Notre modèle SaaS nécessitait un financement externe pour se lancer et partir à la rencontre des clients, qui ne deviennent rentables qu’avec le temps. Le paiement des licences par nos clients est distribué sous forme d’abonnements sur plusieurs années, et lors de l’année de démarrage, les coûts d’acquisition et de déploiement peuvent être supérieurs aux recettes. S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ? Trouver UNE (!) VRAIE (!) SOLUTION (!) à UN (!) VRAI (!) BESOIN (!). Dans cette phrase, il y a 6 mots, que j’ai volontairement mis en majuscules, tant leur importance est immense. Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ? Lancez-vous ! En France et même en Europe, le terrain est extrêmement propice au développement de votre startup. Hormis les nombreuses aides, le tissu d’investisseurs potentiels s’est fortement développé. Et puis, sachez que l’aventure en vaut largement le coup. Surtout, ne vous accrochez pas trop aux
  5. 5. #PortraitDeStartuper Interview. Commentdécririez-vousvotreentreprise? Verteego est une plateforme d’IA prédictive, permettant d’optimiser en temps réel l’ensemble des flux stratégiques des entreprises (ventes, stocks, prix, ressources financières, matérielles, humaines…) : quelles seront mes ventes durant le Black Friday ? De combien de vendeurs aurais-je besoin en magasin pour Noël ? Quel pourcentage dois-je appliquer sur ce produit pour écouler mes stocks ? Nous générons des prédictions de haute précision à travers notre plateforme SaaS modulable, capable de répondre aux besoins de chaque entreprise, quel que soit son secteur d’activité et ses contraintesmétiers.Notreéquipesecomposed’unetrentainedepersonnes,dont25% dePhD, entreNanteset Paris. Pourquoi cechoix de produit /service ? L’intelligence artificielle se déploie rapidement partout dans le monde, au sein de tous les secteurs d’activité : assurance, retail, industrie…Si le terme peut faire peur, l’IA n’est au final ni bonne, ni mauvaise, elle est ce qu’on fait d’elle. Dans notre cas, nous avons choisi d’utiliser la puissance de calcul de l’IA pour anticiper l’environnement des entreprises et ainsi dynamiser leur croissance, tout en réduisant les pertes (temps, coûts, gaspillage…). La prédiction est l’un des aboutissements ultimes de l’IA. Le potentiel de ce marché est immense mais il peut surtout – s’il est bien utilisé – devenir un atout stratégique clé. Nos prédictions sont basées sur des données historiques internes à l’entreprise, ainsi que sur des données externes (météo, situation sanitaire, jour de la semaine, etc). Dès sa mise en place, nosclientsobserventuneaugmentationduCA de +/- 5% et uneréductiondesstocks de8 à 10%. Quels sontvos ambitions, vos objectifs pourvotreentreprise? Sur le long terme, notre volonté est de devenir l’un des leaders du prédictif, d’abord en Europe. Nous visons les 10 millions de chiffre d’affaires à 3 ans. En 2021, nous souhaiterions voir l’aboutissement du travail amorcé en 2020, qui a été marqué par le début de la commercialisation de Verteego. Nous sommes en phase d’acquisition clients et ambitionnonsdetriplerle nombrede clients.Cetteannée,nousparticiperonségalementauNRF Tech2021.
  6. 6. L’auteur. Sébastien Bourguignon 🚀 Auteur | Influenceur | Speaker ► Expert Digital & Blockchain ► Pour une transformation digitale réussie ! Directeur Conseil au sein de Sopra Steria Next et CEO de la société Chain Guru, il est dans le domaine du Digital, du Management, de l’Innovation et de l’Agilité depuis 2000. Sa vision de demain est un monde numérique dans lequel les changements profonds de comportements des hommes, les interactions au sein des entreprises, la compétition internationale des grands groupes, le management et les organisations seront complètement remis en question. La société bouge vite, très vite, l’innovation et la nécessité de plus d’agilité dans les organisations doivent être une préoccupation majeure, il n'y a plus de doute là-dessus. Passionné par l’innovation, le numérique et le management, il s’intéresse particulièrement aux mécanismes liés à l’entreprenariat et en particulier aux startups. Cela l’a amené à réaliser une série de portraits de startupers pour les partager sur son blog. Son objectif est multiple, comprendre les parcours de ces créateurs de startups, les difficultés qu’ils ont rencontrées, et comment tout cela se matérialise concrètement, finalement un vrai feedback d’entrepreneur. Par ailleurs, il est auteur de nombreux articles sur Les Echos, La Tribune ou encore Siècle Digital. Il est aussi l’auteur des livres blancs de « #80PortraitDeStartuper » et « 100 #PortraitDeStartuper – Saison 2 », ainsi que du livre « Portraits de startupers – édition 2017 » aux éditions Maxima. Il est enfin co-fondateur et animateur du podcast Tech Me To The Moon. http://sebastienbourguignon.com/ http://www.sebastien-bourguignon.fr

More Related Content

Related Books

Free with a 30 day trial from Scribd

See all

Related Audiobooks

Free with a 30 day trial from Scribd

See all

×