Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Keynote Trend Marketing Conference 2019 - Marrakech - Tendances sur la Blockchain 2019

1,367 views

Published on

Keynote Trend Marketing Conference 2019 - Marrakech - Tendances sur la Blockchain 2019

Published in: Technology
  • Be the first to comment

Keynote Trend Marketing Conference 2019 - Marrakech - Tendances sur la Blockchain 2019

  1. 1. Sébastien Bourguignon Sébastien Bourguignon est expert du numérique et de la blockchain, il est Principal et Lead Digital Influencer au sein du cabinet de conseil Margo où il accompagne ses clients dans leur transformation digitale. Il a aussi fondé la société Chain Guru qui accompagne les projets d'entreprises qui souhaitent lever des fonds en cryptomonnaies au travers d’une opération d’ICO (Initial Coin Offering). Passionné par le digital, l’innovation et les startups, il a créé un blog pour y partager l’actualité autour de ces thématiques et il a développé le projet #PortraitDeStartuper dans lequel il fait intervenir des startupers qui présentent leur retour d’expérience dans leur aventure entrepreneuriale. Auteur des livres blancs « #80PortraitDeStartuper » et « 100 #PortraitDeStartuper – Saison 2 », ainsi que du livre « Portraits de startupers - édition 2017 » publié aux éditions Maxima, il publie régulièrement de nombreux articles sur des sites comme Siècle Digital ou encore Les Echos Solutions. Par ailleurs, il intervient en tant que speaker dans différentes conférences sur les sujets qui l’enthousiasment. sebastien.bourguignon@margo-group.com +33 6 12 96 30 25
  2. 2. 1. Rapide retour sur la blockchain 2. Que vont faire les corporates en 2019 avec la blockchain ? 3. Quelles sont les blockchains qui vont prendre des parts de marché dans les mois qui viennent ? 4. Quel sera l'impact de l'arrivée sur le marché des dApps (Decentralized Applications) ? 5. Comment Ethereum pourrait se voir engorger assez rapidement ? 6. Rapide retour sur les ICOs 7. L'émergence des STO (Security Token Offering) risque-t-elle de remettre en cause les ICO (Initial Coin Offering) ?
  3. 3. RAPIDE RETOUR SUR LA BLOCKCHAIN
  4. 4. Petite histoire du Bitcoin  2008 est l’année de l’invention de Bitcoin par un individu, ou plus certainement un groupe d’individus, connu sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto  2009 est l’année de publication du code de Bitcoin, la technologie été mise en ligne au format Open Source et est accessible à n’importe qui
  5. 5. Petite histoire du Bitcoin Blockchain est la technologie sous-jacente à Bitcoin
  6. 6. Principes de fonctionnement de Bitcoin  Un registre de transactions distribué sur des milliers d’ordinateurs, sécurisé et transparent  Bref c’est une base de données  Tout le monde peut y lire et écrire des données mais personne ne peux les modifier  Sans organe central de contrôle  Sans régulation  La gouvernance est décentralisée  Un système qui fonctionne en autonomie grâce à l’ensemble de ses utilisateurs
  7. 7. Principes de fonctionnement de Bitcoin Alice Bob 12,5 BTC 1 BTC 1 BTC
  8. 8. Ethereum et les smart contracts  Le fondateur s’appelle Vitalik Buterin un russo-canadien né en 1994  Il a travaillé pendant un temps au développement de Bitcoin avant de se lancer dans la mise en œuvre d’Ethereum  Le White Paper a été publié en avril 2014  Une levée de fonds en bitcoins a été réalisée en septembre 2014 pour financer le développement de la technologie  La première version d’Ethereum (Frontier) a été publiée en juillet 2015
  9. 9. Quelles différences entre Bitcoin et Ethereum  Ethereum est plus rapide  La taille des blocs s’adapte automatiquement en fonction de la volumétrie des transactions sur le réseau  On peut stocker des données dans cette blockchain  Elle permet d’exécuter des smart contracts  La gouvernance est gérée par Ethereum Foundation dirigée par Vitalik Buterin
  10. 10. Ethereum et les smart contracts  « Les smart contracts sont des programmes autonomes qui, une fois démarrés, exécutent automatiquement des conditions définies au préalable. Ils fonctionnement comme toute instruction conditionnelle de type « if – then » (si telle condition est vérifiée, alors telle conséquence s’exécute). » *  Probablement un des points les plus prometteurs de la technologie blockchain  Ils n’ont aucune valeur juridique actuellement  Spécifique à la blockchain Ethereum au départ et de plus en plus de technologies les proposent (NEO, Hyperledger, Corda…)
  11. 11. Quelles différences entre Bitcoin et Ethereum ? Ethereum est un ordinateur infalsifiable toujours disponible accessible de partout … … et par tout le monde ! décentralisé où tout(e action) se paie ! aussi rapide … qu’un PC du début des années 2000
  12. 12. Pour quels cas d’usage Certification Certifie les diplômes des ingénieurs qui sortent de l’école directement sur la blockchain. Même après plusieurs années, et peut-être même après que l’école ait disparu, les diplômes seront toujours vérifiables sur la blockchain. Peer-to-peer Permettrait d’uberiser Uber. Projet communautaire qui propose la mise en relation des chauffeurs et des clients sans organe central. Cette application est basée sur la blockchain Ethereum. Automatisation Solution d’assurance voyage paramétrique. En pilote sur les vols entre Paris Charles de Gaulle et les Etats-Unis, ou l’inverse. Remboursement automatique d’un retard de vol. Internet des objets IOTA est open-source et fournit un moyen de paiement sécurisé entre les appareils dits de l'Internet des objets. Technologie utilisant le concept de graphe dirigé acyclique, différente de la blockchain, les transactions sont gratuites. Produit financier Hedge fund français dont le véhicule d’investissement est un token. Les investisseurs sont rémunérés sur les base des performances du fond et au pro rata du nombre de tokens dont ils sont propriétaires.
  13. 13. QUE VONT FAIRE LES CORPORATES EN 2019 AVEC LA BLOCKCHAIN ?
  14. 14. Blockchain où en sommes- nous en 2018 ?  La blockchain est maintenant positionnée par Gartner dans la zone du creux de désillusion  Une technologie entre dans cette zone quand elle ne parvient pas à répondre aux attentes et devient vite démodée. La presse se détourne généralement de ce sujet et de cette technologie.  C’est la période de la traversée du désert, les entreprises ont besoin de se l’approprier et d’en comprendre l’intérêt et les usages.
  15. 15. 2017 l’année des POCs dans les services financiers
  16. 16. 2018 l’année de production dans les services financiers
  17. 17. 2019 des expérimentations dans les autres secteurs  Tous les secteurs (assurance, supply chain, éducation, santé, publicité, économie sociale et solidaire…) vont passer le cap de l’expérimentation avec une accélération liée aux apprentissages réalisés par les services financiers ces deux dernières années.  Les usages vont continuer à évoluer avec des vrais use case orientés blockchain et non pas des cas d’usage « prétextes ».
  18. 18. QUELLES SONT LES BLOCKCHAINS QUI VONT PRENDRE DES PARTS DE MARCHÉ DANS LES MOIS QUI VIENNENT ?
  19. 19. Eos devient un concurrent sérieux à ethereum  EOS a terminé une levée de fonds record en 2018 avec presque 4 milliards de dollars levés en 346 jours (l’ICO la plus longue de tous les temps)  Cette solution se positionne comme un système d’exploitation décentralisé tout comme Ethereum avec des smart contracts mais avec plusieurs différences puisque EOS promet  Plusieurs millions de transactions par seconde contre 7 pour Bitcoin et 15 pour Ethereum  L’exécution de transactions sans avoir à payer de frais  L’utilisation d’un algorithme de consensus basé sur le DPoS (Delegated Proof-of-Stake) contre le PoW (Proof- of-Work) de Bitcoin et Ethereum gourmand en énergie  Les premières applications devraient voir le jour en 2019 et des premiers records ont été annoncés en 2018 avec plus de 2000 transactions par seconde
  20. 20. Tezos un autre acteur concurrent d’ethereum  Tezos est un autre projet de blockchain alternative à Etehreum co-fondé par un français et ayant levé 223 millions de dollars en 2017 pour financer le développement de sa technologie  Comme pour Ethereum, Tezos a créé un fondation en Suisse qui est à la manœuvre pour définir la roadmap et démarrer les développements avec sa propre équipe  Tezos pour sa part promet  La possibilité d’exécuter des smart contracts  Le même algorithme de consensus que EOS, un DPoS (Delegated Proof-of-Stake)  Un système de gouvernance décentralisé totalement automatisé et on-chain via des mécanismes de votes de la communauté  De construire son protocole en Ocaml, un langage axé sur la sécurité en facilitant les opérations de vérifications formelles pour prouver mathématiquement l’exactitude des programmes informatiques
  21. 21. QUEL SERA L'IMPACT DE L'ARRIVÉE SUR LE MARCHÉ DES DAPPS (DECENTRALIZED APPLICATIONS) ?
  22. 22. Les dApps sont possibles grâce aux smart contracts  Les applications décentralisées sont rendues possibles grâce aux smart contracts implémentés pour la première fois sur Ethereum, la seconde blockchain en capitalisation derrière Bitcoin.  Il s’agit de programmes qui une fois installés sur la blockchain ne sont plus modifiables ainsi que les résultats qu’ils, produisent.
  23. 23. Une UX à revoir en profondeur  L’UX actuel de ces smart contracts reste tout à fait perfectible, elle est incompréhensible pour les non initiés.  Utiliser une application décentralisée n’est pour le moment accessible qu’à certaines catégories de personnes au profil technique.
  24. 24. Coinbase et Binance ont racheté Toshi et Trust Wallet  Coinbase et Binance ont racheté en 2018 respectivement Toshi et Trust Wallet qui sont ce qu’on appelle des dApp browser.  Ces rachats préparent un déploiement plus important des dApp et une prise en compte accrue de l’expérience utilisateur pour en faciliter l’adoption, au-delà des applications déjà existantes (DEX, market place, …)
  25. 25. COMMENT ETHEREUM POURRAIT SE VOIR ENGORGER ASSEZ RAPIDEMENT ?
  26. 26. La réussite d’Ethereum génère de l’engorgement  Ethereum rencontre le même problème que Bitcoin avec une réelle difficulté à pouvoir s’adapter à une augmentation du volume de transactions  Un exemple récent est celui du jeu des cryptokitties développé grâce au standard ERC721 qui permet de créer des tokens non fongibles  À son pic le plus haut d’utilisation, le jeu a généré jusqu’à 140 000 transactions par jour sur Ethereum produisant ainsi un embouteillage au sein de la blockchain
  27. 27. Les dApps engorgent le réseau  La bonne nouvelle c’est que les applications décentralisées se déploient et rencontrent leur marché  La moins bonne nouvelle c’est qu’aujourd’hui encore les applications décentralisées ne sont utilisées quotidiennement que par environ 10 000 utilisateurs  Nombreuses sont les alertes ces derniers mois concernant les capacités d’Ethereum à pouvoir prendre plus d’activité  En septembre dernier Afri Schoedon un développeur du client Parity pour Ethereum a demandé d’arrêter de déployer des dApps sur Ethereum qui à ce moment-là fonctionnait à pleine capacité
  28. 28. De nouvelles features en 2019 sur Ethereum 2019 L’ANNÉE DE LA SCALABILITÉ Casper  Il s’agit de la mise à jour de l’algorithme de consensus d’Ethereum pour passer au Proof-of- Stake Sharding  Cette fonctionnalité permettra de ne pas avoir à posséder toute la blockchain (elle a dépassé 1 téraoctet au premier semestre 2018) pour valider les transactions Plasma  Grâce à Plasma, on peut créer des « side chains » entre pairs en dehors de la chaîne principale et ne l’informer que périodiquement de son état Raiden  Équivalent au Lightning Network de Bitcoin, il doit permettre des échanges de cryptomonnaie de pair à pair sans systématiquement passer par la blockchain
  29. 29. RAPIDE RETOUR SUR LA ICOs
  30. 30. Définition des ICOs L’ICO (Initial Coin Offering) est au monde de la blockchain ce que l’IPO (Initial Public Offering), est au monde de la bourse, un moyen pour une entreprise de lever des fonds «  »
  31. 31. Quels avantages et inconvénients ? AVANTAGES Pas besoin de demander l’autorisation pour faire une ICO Le processus de réalisation est assez simple Pas de dilution de capital INCONVÉNIENTS En France, le montant levé est considéré comme du chiffre d’affaire, donc soumis à l’IS et TVA Le ticket d’entrée est élevé (de 200 à 500 k€ en moyenne) Le cadre règlementaire est encore très incertain
  32. 32. 3 types de tokens possibles Comme Bitcoin ou Litecoin, ils permettent d’effectuer des transactions monétaires. Token Cryptocurrency Il servira à termes comme une monnaie à l’intérieur d’une plateforme pour acheter des produits ou services de l’entreprise émettrice. Token Utility Il s’agit d’un titre financier qui peut donner droit à des dividendes voir à un droit de vote. Token Security
  33. 33. Qui sont les investisseurs ? Early adopters du Bitcoin, fervents défenseurs et croyant dans le pouvoir de disruption de la blockchain. Crypto Millionaires En février 2018, on dénombrait 226 fonds spécialisés en cryptomonnaies un chiffre qui a plus que doublé dans les derniers mois. Fonds Crypto & Pools De plus en plus d’investisseurs privés se sont lancés dans les cryptomonnaies et ont tenté l’expérience d’une ICO. Individus
  34. 34. Les fonds levés en ICO sont supérieurs à ceux levés en VC 341 457 709 9 256 5 482 14 295
  35. 35. Les fonds levés en ICO sont supérieurs à ceux levés en VC 341 457 709 9 256 5 482 14 295
  36. 36. En 2018 le nombre d’opérations à augmenté 343 460
  37. 37. En 2018 le montant moyen levé a doublé
  38. 38. Top catégories des projets qui lèvent le plus de fonds 2017 2018
  39. 39. L'ÉMERGENCE DE NOUVELLES FORMES DE LEVÉES DE FONDS EN CRYPTOMONNAIES
  40. 40. Les STOs (security token offering)  Jusqu’à présent les levées de fonds en cryptomonnaies se faisaient sous la forme d’une ICO (Initial Coin Offering) au travers d’un smart contract le plus souvent sur Ethereum  Pour quels avantages ?  Permet de tokeniser n’importe actif de la vie réelle (œuvre d’art, actif financier, …), de le découper en plus petites portions et de le rendre tradable  Et justement, à la différence d’un appel public à l’épargne, les tokens peuvent être tradés directement après la vente initiale, les rendant beaucoup plus liquides  Le token repose sur un actif tangible, ce qui le protège beaucoup plus des attaques spéculatives  Le second marché est beaucoup mieux maitrisé avec une communauté de traders qui sont cette fois identifiés au travers d’un KYC  Moins d’arnaques (scams) pour les investisseurs
  41. 41. Les IEOs (initial exchange offering)  Une autre tendance qui propose une alternative aux ICOs est celle des Initial Exchange Offering  Les tokens au lieu d’être vendus au travers d’une private et public sale uniquement par les moyens de communication et marketing du porteur de projet, peuvent être vendus directement par un exchange  Pour quels avantages ?  L’exchange fournit les moyens marketing, technique et règlementaires pour la vente des tokens  L’achat des tokens est nativement ergonomique, en tout cas il est réalisé au travers d’un site qui a été pensé pour cela et non par via l’envoie d’ethers vers un smart contract  De fait le projet est directement listé sur un exchange après la vente  Les investisseurs sont plus faciles à trouver puisque ce sont les utilisateurs de l’exchange  Moins d’arnaques (scams) pour les investisseurs
  42. 42. Les RATE (Real Agreement for Token and Equity)  Les investisseurs sont de plus en plus frileux à acheter uniquement des tokens, en particulier ceux qui ont l’habitude de prendre de l’equity qui sécurise leur investissement  Pour quels avantages ?  Permet à l’investisseur de disposer d’equity dans l’entreprise qui seront un moyen d’être partie prenante dans le cas d’une revente de l’entreprise  Moins d’arnaques (scams) pour les investisseurs
  43. 43. Les ICOs pour les grands groupes  En juillet dernier, des cabinets de conseils annonçaient dans la presse les travaux qu’ils menaient actuellement avec des sociétés du CAC 40 en France pour lancer une ICO à la rentrée  Au-delà du coup de publicité que cela peut représenter pour ces grands groupes et du positionnement innovant qu’ils pourraient en retirer, ces réflexions sont symptomatiques d’un nouveau paradigme  Les cryptomonnaies aussi décriées soient- elles sont en train de pointer le bout de leur nez dans la finance de sociétés du monde 1.0  En 2019, nous verrons sûrement quelques grands acteurs corporates tenter l’expérience

×