Rénovation urbaine

15,298 views

Published on

0 Comments
9 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
15,298
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
8
Actions
Shares
0
Downloads
10,941
Comments
0
Likes
9
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Rénovation urbaine

  1. 1. ÉCOLE POLYTECHNIQUE D’ARCHITECTURE ET D’URBANISME Thème: La rénovation urbaine Préparé par: Dirigé par: -M.Brahimi -Mme.Medahi -M.alala -Bernou Semha -kaced Yasmine -Boutebila Samir 4 éme Année Groupe:01 Année universitaire:2007-2008
  2. 2. -Introduction Plan de travail: -Définition de la rénovation urbaine -Objectifs de la rénovation urbaine -Les étapes de rénovation urbaine -les problèmes de la rénovation -Les types de la rénovation urbaine -Les intervenants -Rénovation urbaine à Alger  Exemple d’el Hamma -Rénovation urbaine en Grande-Bretagne -Rénovation urbaine en France  Exemple des halles -conclusion
  3. 3. Introduction:     À l’aube du XXI siècle , la croissance anarchique des centres urbains , de saturation des tissus et des voies de communication se font sentir; dans le cas d’Alger , les différents plans d’urbanisme ont montré les tissus traditionnels se détériorent et de nouveaux tissus résidentiels « lotissements »prennent naissance en périphérie de la capitale. Les constructions illicites prolifèrent et les bidonvilles continuent: de ceinturer les quartiers de la ville Depuis les années 80 et 90 de nouvelles procédures visant à réorganiser et revitaliser l’espace urbain, des opération tel que : la restructuration, réhabilitation, rénovation. Alors une question se pose: Quelle attitude adopter face à la nécessité de rentabilisé le patrimoine urbain ,la maitrise et l’orientation du développement urbain des grandes villes: est-ce qu’on doit restructurer réhabiliter ou rénover? Comment peut – on intervenir dans l’évolution de la ville en rénovant tout en préservant son image?
  4. 4. Définition de la rénovation urbaine: La rénovation urbaine ,selon A.Zucchelli:  « C’est l’ensemble des dispositions et des actions administratives, juridiques, financières, techniques arrêtées en vue de réaliser la remise en état, la requalification et le réaménagement du cadre bâti spatial d’une zone ancienne ou d’une zone dégradée sans modifications majeurs du caractères de l’espace social et du tissu et de la qualité architecturale de l’environnement.
  5. 5. Selon M.Saidouni: « Elle adapte une entité donnée à de nouvelles conditions d’hygiène, de confort, de fonctionnement, de qualité architecturale et urbanistique. Cette intervention s’applique à des secteurs ou à des îlots dont les caractères facilitent et ou justifient une intervention forte et ou les contraintes entravant l’intervention sont peu importantes. » La rénovation urbaine peut introduire de profondes ruptures dans le tissu urbain Secteur du 12 e arrondissement à paris
  6. 6. Selon Henri coing: « la rénovation urbaine provoque l’éviction d’une population populaire et la transformation sociologique du quartier » Selon le dictionnaire petit Larousse:   Rénover : Changement en mieux, transformation, modernisation, donner une nouvelle forme une nouvelle existence Rénovation urbaine: aménagement d’un quartier destiné à remplacer des ilots urbains défectueux.
  7. 7. 1- Cas de Amsterdam : • C’est en 1968 que les travaux commençaient. Après démolition de certaines constructions ,des terrains restent vides. L’objectif des travaux est d’améliorer le milieu ou vivaient les habitants et élever le niveau souhaitable de la qualité des installation de loisir en plein air. Plan de situation
  8. 8. Le site ou on a démoli une ancienne usine qui était insérée dans un quartier très dense Avant intervention Après intervention
  9. 9. Les objectifs de la rénovation: la rénovation urbaine a pour la procédure actuelle 5 objectifs  Améliorer les conditions d’habitat: -de s'assurer du bon état des logements et de leur environnement; -d'en faciliter l'accès aux personnes démunies; -de permettre la cohabitation harmonieuse entre les différents modes d'habitation et les autres activités; -d'assurer la disponibilité et la qualité des services de proximité; -de viser à la rentabilité des investissements publics  Restructurer ,  assainir ou réhabiliter les secteurs à rénover en évitant un déplacement massif de population  Respecter la structuration urbaine existante  Respecter le patrimoine culturel et architectural
  10. 10. Les étapes de la rénovation urbaine:    La 1er étape: est caractérisée par les opérations à grande échelle qui modifient profondément les conditions du développement urbain, elle se situe dans un contexte économique et la rénovation urbaine ou ensemble d’actions transformant le tissu urbain par la démolition et reconstruction en est l’outil préférentiel 2 éme étape: au cours de la deuxième étape , l’accent est mis sur la conservation du patrimoine bâti existant dont l’amélioration est considéré comme économiquement rentable 3 éme étape: la dernière étape privilégie, au moins dans les intentions, les actions souples et légères dont les objectifs intègrent les données sociales et traduisent la récession économique latente
  11. 11. Les problèmes de la rénovation: Dans la pratique , les opérations se sont révélées plus difficiles et plus longues à réaliser que n’auraient pu le laisser supposer les moyens mis en place. Les obstacles sont nombreux:     Réactions de l’opinion publique et sensibilisation des gens difficultés de la procédure d’expropriation ,d’acquisition du terrain et du relogement. mauvais échelonnement des financements. Influence de plusieurs facteurs externes tels que :le poids du marché , la conjoncture immobilière et la hausse du prix des terrains, la politique locale sur l’évolution globale de la ville
  12. 12. Problématiques:  Comment rénover le contenant sans changer systématiquement le contenu prenant en compte les facteurs externes (la politique , le marché économique , l’administration) tout en sensibilisant la population sur le patrimoine bâti?
  13. 13. Les types de la rénovation urbaine:  1) La Rénovation Imposée : C’est une rénovation ou plutôt une reconstruction qui suit des destructions involontaires causées par : -Incendie: comme à Chicago 1870. -Tremblement de terre : comme San Francisco 1906, Tokay 1923, Boumerdes 2003. -Une guerre : ce sont les deux dernières guerres mondiales, la seconde surtout qui ont détruit les villes à 80 et 90 % ou tout au moins leurs centres, par exemple en France : le havre.
  14. 14. Exemple  1-la guerre La ville de Hiroshima après reconstruction
  15. 15. Le Havre avant reconstruction Le Havre après reconstruction
  16. 16.  2-le tremblement de terre Boumerdes 2003
  17. 17. 2) Rénovation volontaire : C’est la démolition des immeubles ou habitation insalubres et les remplacer par de nouvelle construction a) Rénovation volontaire des centres des grandes agglomérations Cette rénovation est une des entreprises les plus difficiles, car le centre est la partie la plus dense, la plus active, la plus chère, et gérer son fonctionnement pendant une longue période pour le transformer soulève de nombreux problèmes.
  18. 18. Stockholm : le quartier central entre Hotorget et Sergelstorg à fait l’objet d’une rénovation totale avec: - parking souterrain -allée piétonnière -commerce sur deux niveaux -galeries et passerelles à piéton -tours de 18 étages
  19. 19. Démolition de la place Saint-Germain (Paris) La modernisation de Paris a nécessité des années de travaux (1853-1869) qui ont permis à Haussman d'aérer la capitale par le percement de grandes avenues et l'aménagement de quelque 1 800 hectares d'espaces verts (squares, jardins), dont les bois de Vincennes et de Boulogne, respectivement situés à l'est et à l'ouest de Paris. ARTEPHOT/A.D.P.C.
  20. 20.  b) Rénovation volontaire qui concerne les quartiers hors le centre Elle vise des ensembles d’habitations particulièrement insalubres et des bâtiments industriels le plus souvent, elle est due alors à l’initiative des pouvoirs publics Exemple: France: reconstruction des logements, des bureaux et hôtels…..
  21. 21.         c) Rénovation des installations portuaires et des docks des fronts de mer Baltimore : le waterfront rénové c’est l’une des plus anciennes ville industrielle du nord est atlantique des Etat -Unis . ·la photo nous montre à gauches les anciens gazomètre les manufactures ,les gazomètres et les usine sont remplacés par des « parcs de bureaux ». le quai à été aménagé en espace vert devant une marine avec drugstore géant en bas à droite ou se trouvant restaurants et magasins luxueux. La plupart des veilles fabrications ont disparues elles ont été convertie en écomusée technique . Baltimore était une ville industrielle elle est devenue touristique.
  22. 22.      Rénovation des Docklands à Londres: -A l’emplacement des anciens docks du port de Londres, les promoteurs ont utilisés les quais et les bassins pour transformer cette zone industrielle à l’aval du pont de la tour en zone de résidences de luxe et en parcs de bureaux ( on aperçoit des tours en voie d’achèvement à l’horizon ) -Le métro est prolongé jusqu’à cette sorte de ville nouvelle qui va poursuivre vers l’est de la City et donner une image nouvelle de east end . -Un port de plaisancier à été aménage dans les bassins et un aéroport qui à été construit récemment pour des avions d’affaire à décollage court -Cette opération immobilière est comparable à celle de la défense.
  23. 23.  3) Rénovation Individuelle Ou privée spontanée Au sens de démolitions suivies de construction est la moins spectaculaire mais en terme de quantité, elle peut être très importante. Exemple: de Paris durant un quart de siècle. (1954,1978) estimer qu’en 1 m2 de plancher, elle a représenté 2/3 des transformations de Paris , un peu moins en démolition , davantage en construction .on démoli de ce fait prés de 7 million de 1m2 de plancher et on a construit prés de 20 ce qui présente 8 à 9 fois l’opération de la Défense.
  24. 24. Rénovation du secteur basilique saint-denis (France ). Vue aérienne du quartier de la basilique
  25. 25.  :La légende Moyenne surfaces Mairie Supermarché La basilique Station de métro Marché forain Axes de vue Boutique En 1978 un nouveau plan est réétudié suivant des conceptions nouvelles. La fonction circulation n’est plus considérée comme étant majeure. Elle est abandonnée au profit d’un système dans lequel les axe de vue et les pôles d’intérêt (les marchés parcs) et espaces verts jouent un rôle majeur. Cette nouvelle proposition est basée sur plusieurs principes. -Les espaces publics doivent se succéder
  26. 26. La légende : Jardins publics Espace public Passages piétons aux frontières des tissus anciens et nouveaux se situe l’extension de l’hôtel de ville. Se nouvel édifice est à la fois place couverte, passage marchand, hall de métro, salle d’exposition et lieu de musique.
  27. 27. La légende : Habitation Supermarché La basilique La mairie Extension projetée de Grand magasins éventuel Cafétéria Entrée du métro vers la mairie Esquisse du plan de masse Niveau inférieur de la maie
  28. 28. Les programmateurs arrivent au plan masse suivant La légende : Habitation Supermarché La basilique La mairie Extension de la mairie Jardins publics Marché Boutiques moyenne surface Implantation des bâtiments
  29. 29. Les intervenants techniques:
  30. 30. Étude sur l’exemple d’El Hamma: Situation Le HAMMA est situé au Nord Est du centre algérois. Il est délimite : -Est : jardin d’essai et Hussein dey. -ouest : l’arsenal et quartier 1ermai -sud : Rue M-Belouizded, L’akiba, les hauteurs de la madania.
  31. 31. Quartier de Al’ Hamma (Alger) Vue aérienne de Al’hamma Hamma-Heussein-dey : La zone privilégiée d’extension de l’hyper centre d’Alger : Sur l’ensemble de la zone, nous avons à faire à une restructuration et à une opération de rénovation urbaine au niveau du quartier du Hamma : •Aménagement de la zone des loisirs de Caroubier (19841987). •La rénovation des trois îlots prioritaires du Hamma (jardin d’essai, les haltes centrales, Bel haffaf), rénovation de l’îlot
  32. 32. HAMMA: 1985 Début de la rénovation du quartier d’EL HAMMA. une volonté d’améliorer le cadre de vie et de renforcer le caractère et l’identité de la capitale et attribuer au HAMMA. Le choix de la zone est motive par sa situation stratégique dans la baie d’Alger. Parmi ces projets on peut citer : -L’îlot prioritaire (Hôtel SOFITEL, la bibliothèque nationale) -L’îlot des Halles (logement standing, service) actuellement en attente -L’îlot Bel HAFFAF (projet d’habitation avec commerce) La ligne du métro Îlots démolis
  33. 33. HAMMA: état actuel Nouveaux tissus résidentiels : 5-Cité El DJAOUHARA 6-Ilots BELHAFFAF (EN cours de réalisation) 7-Hotel SOFITEL Bibliothèque National 75 5 55 6 5
  34. 34. Les quartiers Hamma-Heussein-dey qui ont constitué les quartiers périphériques de la ville d’Alger ont aujourd’hui une position stratégique par rapport au centre même de la ville. Est ce que on doit toujours rénover et restructurer pour mieux préserver l’image d’une ville et lui donner une impression de grandeur ?
  35. 35. Siège de métro Sofitel Centre affaire Mauvaise état Moyen état Bibliothèque nationale Bon état
  36. 36. Tours d’affaire Hôtel Sofitel Jardin d’essai Bibliothèque nationale Le siège de métro
  37. 37. L’Hôtel Sofitel, point de repère vue .sa modernité Les halles, contraste avec les éléments voisins vu leurs hauteur
  38. 38. La bibliothèque nationale:  Ce nouveau siège finalisé en 1994 est une réalisation de 13 niveau sur une superficie totale de 67 mille m2, la capacité d’accueil 2300 lecteurs et deux salles de conférences dont la capacité respective vont de 130a 240 places les 6 autres niveaux sont réservé au stockage de 10 millions de volumes sur une longueur de 170 kilomètres linéaire de rayonnage. La bibliothèque nationale
  39. 39. l’hôtel Sofitel:  L’hôtel Sofitel A 20 minutes de l’aéroport et 5 minutes du centre ville, il est situé à proximité du quartier de BELOUIZDAD « BELCOURT surplombé par le memorial il jouxte le magnifique jardin d’essai et la BN et le centre des affaires du hamma
  40. 40. Les halles (EL DJAOUHARA) : 2-les halles (EL DJAOUHARA) : Contient 500 logements se développant sur 4 tours de R+20 et d’une couronne de R+7 à R+10
  41. 41. ILOT DES 18 HECTARES AMENAGEMENT EQUIPEMENTS + COMPLEXE SPORTIF+ MUSEE DE LA SNTF AN G LE BEN BOUALI D RUE HASSIBA SIEGE DU METRO D ALGER HOTEL SOFITEL 4 habitat collectif services 1 EQUIPEMENTS D' HYPERCENTRALITE           WORLD TRADE CENTER 3 CENTRE COMMERCIAL PLACE RONDE ESPLANADE PROGRAMME: PARKING SOUTERRAIN TRAITE MENT D ANGLE PARTICULIER 1-W ord Trade Center 2 ASSEMBLEE POPULAIRE NATIONALE EQUIPEMENTS D'HYPERCENTRALITE 3 BIBLIOTHEQUE NATIONALE 4 HABITAT MIXTE ANIMATI ON URBAI NE A ASSURER RUE MOHAMED BELOUIZDAD HABITAT COLLECTIF MIXTE 2-Siège APN 3 Equipements d’Hyper centralité SP= 52500 m2  Aménagement Du Boulevard Rochai Bou alem  Aménagement de l’esplanade et de la place ronde  Emplois induits =2100 Emplois  Habitat mixte : 420 Logements  Parking au sous sol
  42. 42. La rénovation urbaine en Grande-Bretagne:    Le renouvellement urbain en Grande-Bretagne s’est effectuer a des opérations globales et complètes soit par le biais de la rénovation urbaine , soit par celui de la restructuration immobilière lourde , soit par les deux systèmes dans un même périmètre cette méthode de renouvellement urbain a été fortement critiquée, En 1974 ont été crées « HOUSING ACTION AREAS » « ZONE D’ACTION SUR L’HABITAT » dans lesquelles les intervention à prévoir tiennent compte très précisément des caractéristiques du patrimoine bâti et des données sociales , traiter les immeubles et les logements dans une perspective de leur donner une durées de vie de 15 ans au maximum Dans les « GENERAL IMPROVMENENT AREAS » « ZONE GENERALES D’AMELIORATION » ou les actions effectuées constituent à atteindre des niveaux élevés de normes , la durée de vie donnée est de 30ans
  43. 43. La Rénovation urbaine en France: On peut la définir en deux grandes périodes:   En 1958 l’intervention devait se limiter a traiter des ilots fermés exprimé par la notion de périmètre de plus les études préalable réduisait les problèmes au seul renouvellement des logements à l’intérieur d’un périmètre donnée. En 1962-1964 dans le cadre de la politique général d’aménagement la priorité est donnée aux grandes actions et à des programmes orientés vers des fins économique. Commence alors la période de la RENOVATION RESTRUCTURANTE ou les intervention portent non plus seulement sur les éléments physico-sociaux mais aussi sur les fonctions même.
  44. 44. Etude de l’exemple des halles:
  45. 45.  En 1830, les problèmes de circulation et d'hygiène ressurgirent, ce qui incita le préfet Rambuteau à créer la Commission des Halles qui avait pour mission d'étudier l'intérêt de garder les Halles à leur emplacement ou bien de les déplacer
  46. 46.  Le concours d'architecte lancé en 1848 fut remporté par Victor Baltard qui projeta d'édifier douze pavillons rectangle de 500 mètres de long et de 200 mètres couverts de vitrage avec des parois en verre et des colonnettes en fonte.
  47. 47.  Les causes de rénovation: La saturation de la circulation, les problèmes d'hygiène et de fonctionnement du marché, face à la croissance de la population de Paris et de sa région et de ses besoins conduisirent à décider, en 1963, du transfert de toutes les activités du marché de gros des Halles vers Rungis et vers La Villette. 
  48. 48.  Les Halles constituent une porte d’entrée dans Paris de dimension régionale grâce au pôle de transport. Le projet vise à améliorer la qualité de vie et la sécurité pour l’ensemble de ses usagers. La stratégie urbaine retenue réintègre les Halles dans l’enchaînement des grands lieux parisiens : Tuileries, Palais Royal, Beaubourg…
  49. 49.  Le RER fut inauguré en 1977 mais pendant des années, un immense trou occupa la surface. Enfin, après des concours contestés et sans suite, le Forum fut achevé en 1986. C’est la plus grande réalisation d’urbanisme souterrain jamais entreprise en France : un aménagement de plusieurs hectares sur cinq niveaux, restituant la vocation originelle de rencontres et d’échanges du quartier des Halles.
  50. 50.  Le parti pris de construire ces vastes volumes en sous-sol a permis de libérer au cœur même de la Ville une surface de quatre hectares jusqu’alors saturée, pour l’aménager en jardin et valoriser les monuments de l’église Saint-Eustache et de la Bouse de Commerce, métamorphosant du même coup l’image de ce quartier jugé insalubre.
  51. 51.  Ce projet permettra de libérer la surface de certains accès aux voies souterraines (rues Berger, Coquillière, Pont Neuf et rue des Halles) pour faciliter les cheminements piétons et étendre le jardin public.
  52. 52. Un nouveau cœur pour le forum L'objectif du projet est d'améliorer les accès au forum et au pôle de transport pour le confort et la sécurité de tous les usagers du site Ainsi, le projet propose notamment de mettre en place un nouveau dispositif d'escalators et d'escaliers qui permettra depuis la rue Pierre Lescot  et depuis le jardin, d'accéder dans une lumière naturelle vers le niveau -3, puis vers la salle d'échanges.
  53. 53.  Autre objectif : le respect de la continuité de l'espace public. En respectant visuellement les monuments historiques proches (Bourse du Commerce et église Saint-Eustache), la structure assurera une transition douce entre le jardins et le "carreau", le centre de la "Canopée". Face à la Fontaine des Innocents, un pôle culturel verra le jour, doté notamment d'un conservatoire et d'une bibliothèque. Lancement du chantier : courant 2008 pour le jardin et en 2009 pour le forum. La "Canopée" devrait être achevée à l'horizon 2012.
  54. 54. Conclusion: •En réponse a notre problématique: • Il faut corriger la politique de bulldozer et d'associer les habitants aux réaménagement de leur quartier car la ville peut se renouveler à partir d'elle-même autant qu'organisme vivant et en mobilisant ses habitants quartier par quartier, d'où l'importance de l'urbanisme participatif.
  55. 55. La bibliographie ouvrages Alberto Zucchelli « Introduction à l’urbanisme opérationnel et à la composition urbaine » recueil des cahiers d’urbanisme - O.P.U -Alger-1983 - vol.2;p.59  M.Saidouni « Eléments d’introduction à l’urbanisme –histoire ,méthodologie , réglementation » édition Casbah-Alger- 2001 – p128  Le moniteur « grande galerie du muséum national d’histoire naturelle, conserver c’est transformer » Chapitre III  Nabila Oulebsir et Yousef Kanoun « Alger paysage urbain et architecture 1800-2000 » les éditions de l’imprimeur -2003 – p 274  S’organiser pour aménager l’espace public Lavoisier édition , collection de Certu 
  56. 56. Revues:  « Rénovation , réhabilitation et restructuration » architecture d’aujourd’hui  « Chronique de la rénovation urbaine » urbanisme  « Rénovation II » architecture d’aujourd’hui Mémoire de fin d’étude:  « Siège de banque à El Hamma » présenté par: Mr NADER Hocine Mr OUHRANI Otman Promotion 1998-1999
  57. 57. Merci pour votre attention

×