Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Projet M2i

348 views

Published on

Projet présenté le 4 septembre 2018 lors de l'Atelier de So Mobility d'Issy-les-Moulineaux par Jean Coldefy, Directeur du programme mobilité 3.0, ATEC ITS France, expert indépendant,
ancien adjoint du service mobilité urbaine de la Métropole de Lyon.

Published in: Technology
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Projet M2i

  1. 1. Vers une information mobilité d’excellence en Île-de-France
  2. 2. Un projet d’innovation Construire des services de très haut niveau d’information et de régulation pour les : > Initié, monté et piloté par Transdev / Cityway > 10 partenaires : AOM, entreprises privées, laboratoire public, startups > 13 M€ Cofinancement PIA-ADEME / Europe / partenaires > 3 ans - Lancement en septembre 2017. Livraisons échelonnées sur 2018/2019.
  3. 3. Contexte et enjeux (synthèse travaux Mobilité 3.0 dans le cadre des assises de la mobilité) L’information multimodale : impacts potentiels, situation en Ile de France, des systèmes complexes Les objectifs du projet Synthèse 3 Plan de la présentation 3
  4. 4. Contexte : enjeux de mobilité 4
  5. 5. 1. Les objectifs des acteurs en présence 5 Les points clés de la mobilité Objectifs de la politique de mobilité : Assurer l’accessibilité des territoires (emplois, équipements, commerces, …etc) avec 3 contraintes  Limiter l’espace public occupé par la voiture en zones denses (des usages excessifs de la voiture : 50% des déplacements de 3km se font en voiture, 1 personne/voiture en HP)  Rareté des fonds publics  Qualité de l’air
  6. 6. 6 La question de l’espace public reste clef
  7. 7. 7 2. En périphérie, l’offre alternative à la voiture solo est extraordinairement faible Les emplois se concentrent dans les agglomérations, les distances D/T s’allongent depuis 40 ans. Les services de mobilités sont concentrés sur les centres urbains L’offre de TC est sous capacitaire pour permettre aux populations des périphéries de laisser leur voiture  En France les ¾ des personnes utilisent leur voiture pour se rendre au travail, 11% les transports en communs. Les points clés de la mobilité
  8. 8. 8 Allongement des distances et créations/destructions d’emplois Les points clés de la mobilité
  9. 9. 9 Allongement des distances Les points clés de la mobilité
  10. 10. 10 Les déplacements D/T sont de très loin les plus structurants ! Les points clés de la mobilité
  11. 11. 11 3. Un financement public de la mobilité à bout de souffle, des incitatifs à contre emploi Nous sommes dans une pénurie durable des fonds publics. L’usager ne paie aujourd’hui en moyenne que 25% des couts d’exploitation des TC, ce chiffre était de 70% en 1975. Le cout d’usage de la voiture va être divisé par deux avec l’hybride rechargeable en urbain, et donc proche de celui des TC  augmentation de l’usage de la voiture sauf intervention publique Mn H Années Années La bataille perdue des TC sur le cout d’usage de la mobilité Les points clés de la mobilité
  12. 12. 12 Evolution du déficit d’exploitation par voyage en transports publics selon la taille des agglomérations Les points clés de la mobilité
  13. 13. 4. Des simplismes qui nous font dévier des vrais enjeux et menacent la cohésion sociale Des interdictions de circuler qui touchent les plus faibles, qui ne sont pas les plus gros pollueurs. Les VTC vont assurer les mobilités du quotidien L’illusion que la vitesse et la technologie vont nous sauver (hyperloop, taxis volants, …) 13 Les points clés de la mobilité
  14. 14. Enjeux environnementaux  Evolution de la qualité de l’air : des progrès très importants sur Paris : division par 2 en 10 ans  Mais encore des problèmes de dépassement de seuils pour les Nox et PMx  La voiture diésel sur l’Ile de France c’est 22% des Nox, 9% des particules, 14
  15. 15. Contexte de l’information voyageur 15
  16. 16. L’offre multimodale dans les agglomérations > Nombreuses alternatives à la voiture « solo » > Concept de bouquet de services
  17. 17.  Construire des alternatives crédibles à l’usage excessif de la voiture individuelle : le report modal doit être possible  Des services de transports : Transporte en commun, VLS, autopartage, covoiturage, …  Sortir d’une logique par silo à une logique intégrée :  Connecter les modes entre eux : Informer l’usager et pouvoir accéder aux services de manière unifiée Agir sur les comportements c’est • agir sur les représentations des temps de parcours de chaque mode, • et agir sur les prix 17 Les piliers d’une politique de mobilité urbaine 17
  18. 18.  Si on veut des usagers multimodaux, il faut de l’information multimodale  Les services d’information multimodaux sont aujourd’hui partiels sur les plans géographiques, modaux, temporels.  La cible de l’information multimodale ce sont aussi les automobilistes !  Culpabiliser l’usager est contreproductif : nous sommes tous des utilisateurs de tous les modes suivant les motifs de déplacements, et des situations  Des principes d’information  Objectivité de l’information  Fiabilité de l’information sur les coûts et les temps de parcours : recaler les référentiels cognitifs erronés (sur la VP, les TC, …)  Offrir un véritable choix : fournir différentes solutions pour aller de A à B  L’information contribue au report modal à un coût dérisoire / infrastructures 18 L’information multimodale : points clés
  19. 19. Panorama de l’information voyageur en Ile de France  L’information sur les solutions de mobilité est riche sur le territoire, mais fragmentée, non coordonnée et incomplète. Cela oblige l’usager à jongler entre de multiples applications et sites web, avec des problèmes de complétudes, de fiabilité et n’a aucun impact sur les habitudes de mobilité.  La voiture est absente des applications de transports publics, alors que c’est la cible du report modal  Les applications de l’écosystème Google sont riches et performantes, avec une optique de captation de données personnelles pour un rachat par les géants de l’internet. Google ne gère pas l’intermodalité SYTADIN RATP Modes du calculateur Information sur les modes Complétude : -Géographique -Temporelle (historique, théorique, temps réel, prédictif) Confort Tracking Part modale couverte VIANAVIGO Waze, Vtrafic, Viamichelin Citymapper, 40% 20% 20% 40% 60% 19 Google 60%
  20. 20. Le plan d’actions pour les services numériques aux voyageurs
  21. 21. Objectifs et actions du projet 21
  22. 22. Construire des services d’information voyageur de très haut niveau De nouvelles données Une fiabilité inégalée Toutes les données du territoire, placées sous pilotage public Des services développés par les partenaires privés
  23. 23.  Faciliter la vie de l’usager avec une information sur tous les modes, temps réel et prédictive, disponible tout le temps, partout  Toute l’information sur tous les modes yc modes partagés (covoiturage, taxis, ...etc)  Un calculateur d’itinéraire temps réel, prédictif sur tous les modes et en combinaison  Des informations qui rassurent : position de mon bus, taux de remplissage, horaires de passage fiabilisés, temps de parcours fiables, tracking/GPS multimodal, alerte avant le départ, ...  Une intégration dans la voiture de l’information multimodale et du covoiturage dynamique  Contribuer à l’enrichissement de la plateforme du STIF (données et services)  Compléter les données de mobilités  Permettre la valorisation des services via une marque régionale : Vianavigo  Contribuer à la constitution de la plateforme régionale qui réunira partenaires publics et privés pour alimenter l’écosystème numérique. Objectifs du projet (1/2) 23
  24. 24.  Gagner en part modale par une information voyageur de très haut niveau intégrant toutes les offres de mobilité, y compris la voiture individuelle et partagée, améliorer l’accessibilité par de nouveaux services  Générer une dynamique d’innovation en mobilisant les acteurs français les plus en pointe  Remettre les acteurs privés français dans la course dans le domaine des ITS  Faire de l’Ile de France une vitrine mondiale de l’excellence française en matière de mobilité numérique (JO 2024) Objectifs du projet (2/2) 24
  25. 25. Synthèse > Des fonctionnalités attendues par tous : utilisateurs, autorités publiques, entreprises. > Une intégration avec la feuille de route information voyageur d’Ile-de-France Mobilités, permettant de valider des technologies avec des tests solides, avant leurs déploiements. > Une coopération exemplaire public/privé, qui décloisonne les modes (voiture, TC, doux, partagés). > Une vitrine de l’excellence pour les acteurs du territoire. > Un mode de faire garantissant vitesse, innovation et économie des budgets publics.

×