Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

La conservation des espèces dans la Réserve de Faune de Ferlo Nord

204 views

Published on

Conférence présentée dans le cadre de la 17ème Rencontre Annuelle du Groupe d'Intérêt Sahélo-Saharien, organisé par l'ONG Sahara Conservation Fund au Sénégal du 4 au 6 mai 2017.

Published in: Environment
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

La conservation des espèces dans la Réserve de Faune de Ferlo Nord

  1. 1. 17ème Rencontre Annuelle du Groupe d’Intérêt Sahélo-Saharien 2 jours de conférences sur la conservation de la biodiversité au Sahara et au Sahel Conservation dans la Réserve de Faune de Ferlo Nord S. FALL, Conservateur– RFFN, Sénégal 4 – 6 mai 2017
  2. 2. Nous ne pouvons pas afficher cette image pour l’instant. S M M FALL Conservateur RFFN mmodou@me.com REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple – Un But – Une Foi MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE CONSERVATION DE LA FAUNE DANS LA RFFN Direction des Parcs Nationaux
  3. 3. HISTORIQUE DE LA RFFN • Créée en 1972 et rattachée à la DPN en 1996 • Superficie de 487.000 ha, • Entre Podor, Matam et Ranérou Ferlo. • Afrique de l’Ouest, bande sahélo-saharienne jadis riche en faunes et en flores. • Les sécheresses des années 70-80, la pression anthropique, le braconnage, les feux de brousse ont également entrainé une dégradation des écosystèmes de ce milieu. • Repeuplement en espèces disparu, la DPN avec l’aide des partenaires a procédé à la réintroduction des Antilopes Sahélo-Sahariennes • RFFN et RFFS érigées en 2012 en Réserve de Biosphère avec quatre noyaux de conservation dont un dans la RFFN avec 84734,41 ha.
  4. 4. ENCLOS DE KATANE • 2002: Un enclos de 500 ha érigé • 2003: Réintroduction de l’oryx algazelle et la gazelle dama mhorr • 2009: réintroduction de la gazelle dorcas • 2006 et 2011, réintroduction de la tortue sulcata en seuil de l’extinction • 2009: 1ère extension enclos à 700 ha • 2012: 2ème Extension enclos à 1200 ha • 12 bassins d’abreuvement y sont aménagés pour pallier au manque d’eau après l’assèchement des mares • 02 réservoirs de 6000 L distants de 2 Km pour alimenter les bassins de 200 L installés • Un grillage périmétral présentant des défectuosités en certains endroits facilitant les entrées des animaux domestiques, surtout les chèvres,
  5. 5. Aménagement • Aménagement pare-feu périmétral enclos et de pistes • Le pancartage: sur une longueur de 75 km, • . Au total 28 pancartes dont 10 pancartes de 1mx1m et 18 pancartes de 1mx0,70m ont été confectionnées et posées. • Ces pancartes servent à informer sensibiliser prévenir e la chasse ou l’exploitation frauduleuse du bois mort. Nous ne pouvons pas afficher cette image pour l’instant.
  6. 6. RECHERCHE SCIENTIFIQUE • Réalisation de trois mémoires de fin par des étudiants sur l’autruche à cou rouge, le comportement alimentaire de la gazelle dama mhorr et celui de la dorcas • Projet de recherche en cours sur l’évolution de la Fièvre de la Valée du Rift et la Fièvre du Crimée Congo sur la faune sauvage et sur les animaux domestiques à la périphérie des aires protégées. Les départements de virologie et parasitologie du Laboratoire national d’élevage et de recherche vétérinaire
  7. 7. PARTENARIAT LOCAL • Comités intervillageois de surveillance et de gestion de l’environnement • l’éducation environnementale, en collaboration avec SOPTOM, l’Inspection départementale de l’éducation et de la formation, et le secteur des Eaux et Forêts • La célébration de la journée mondiale de la Biodiversité
  8. 8. DIVERSITE FAUNE ET FLORE • Faune locale en voie de disparition • Faune réintroduite • Flore ligneuse : 36 espèces réparties dans 25 genres et 16 familles; • Flore herbacée : 77 espèces réparties dans 63 genres et 28 familles. Gazelle à front roux derrière une gazelle dorcas
  9. 9. L’AVIFAUNE Les espèces aviaires continentales • Autruche à cou rouge (Struthio camelus camelus), la Grande outarde, la Outarde arabe et le Grand calao d’Abyssinie • Choucadors à longue queue, les Choucadors à petite queue, les Étourneaux à ventre roux, le Coucal du sénégal, l’Ombrette du Sénégal, les Petits calaos à bec noir et les Petits calaos à bec rouge Les espèces aviaires palearctiques • Dendrocyne veuf, Aigrette garzette, Héron garde bœuf, Grèbe castagneux, Échasse blanche, Canard casqué, Vanneau armé et œdicnème du Sénégal
  10. 10. Enclos subdivisé en secteur pour un suivi écologique efficace 3 1 2 4 5 6 Division enclos en 6 secteurs codification Espèce: • GD: Gazelle dorcas • NDM: Gazelle dama mhorr • GR: Gazelle à front roux • OX: Oryx algazelle • T: Tortue sulcata • PH: Phacochère • CH: Chacal • … AGE GAZELLE: • < 6 mois: jeune • entre 6 et 12mois: subdulte • > 12 mois: adulte
  11. 11. Effectifs antilopes sahariennes • Un dénombrement organisé le 01 juin 2016 avec l’appui des eaux et forêts, des enseignants, de professeurs du lycée, des populations de Katané, et D’autres agents administratifs. • L’enclos était divisé en 20 transects de 04 Km de long, parcouru à pied par des équipes composées chacune par un observateur et un rapporteur des données. • Effectif des antilopes sahélo-sahariennes au 01/06/2016) Espèces Effectif des animaux Effectif compté Effectif initial Gazella dama mhorr 15 06 Oryx dammah 277 08 Gazella dorcas neglecta 15 23
  12. 12. ORYX • Ce dénombrement a permis de confirmer les tendances d’évolution des différentes antilopes introduites dans l’enclos. Chez les oryx, la croissance de la population est toujours exponentielle avec des mises bas notés à partir du mois de mars et qui continuent jusqu’au mois de mai. • Pour les oryx les grands groupes sont toujours observés dans les secteurs I, II et III. Dans les autres secteurs de l’enclos soient des groupes restreints, des couples ou des solitaires ont été observés Nous ne pouvons pas afficher cette image pour l’instant.
  13. 13. GAZELLE DORCAS • Alerte Rouge population en forte régression • Observation des dorcas dans les habitats plus ouverts et non inondés (petit plateau, grand plateau, clairières) de l’enclos initial; males reintroduits • Les groupes de jeunes individus nés à Katané rencontrés dans l’extension • Périodes de pâturage (7-8h, 8h30-11h, 12-13h30) au matin • Période de repos plus en après-midi (de 13h30 à 16h30 et de 18h à 19h) • Période de pâturage à partir des heures moins chaudes vers 17h, • Activités sexuelles restent peu fréquentes pendant cette période de la saison (août septembre) • Préférence alimentaire pour le Zornia glochidiata, les feuilles et fruits de Cucumis melo var. agrestis et les bulbes de Pancratium trianthum en fin de saison des pluies • Parmi les ligneux, Boscia senegalensis, Acacia senegal et Leptadenia hastata sont les plus consommés. 0 10 20 30 40 2008 2010 2012 2014 2016 2018 Effectif
  14. 14. GAZELLE DAMA MHORR • Population en régression • Pâturage: préférence pour le secteur 3. Période: très tôt le matin entre 6h30 et 7h, • Période de repos: Aux heures où il fait chaud, au niveau des secteurs denses en végétation (4 et 5) . • Pour passer la nuit à l’abri du danger: plateaux situés au niveau des secteurs 6, 3, 4 et toutes les autres ouvertures où elles peuvent se sentir en sécurité. En effet ces espaces leur permettent de voir le danger à temps. 0 5 10 15 20 25 2003 2004 2005 2012 2013 2014 2015 Années Nomdred'individus
  15. 15. EAU: NŒUD DE LA GUERRE • Quand le forage est en marche 2 km charrette du forage aux bassins • Quand le forage est en panne 30km citerne de Ranérou à l’enclos • l’idéal: un forage avec château d’eau 0 Km: Un bassin , un robinet Nous ne pouvons pas afficher cette image pour l’instant. Nous ne pouvons pas afficher cette image pour l’instant. Nous ne pouvons pas afficher cette image pour l’instant. Nous ne pouvons pas afficher cette image pour l’instant. Nous ne pouvons pas afficher cette image pour l’instant.
  16. 16. Défis majeurs de la Conservation à relever… • Manque d’un point d’eau permanent dans l’enclos • L’absence d’un plan d’aménagement et de gestion • L’absence de plan de conservation des ASS • l’absence de plans de conservation des espèces locales en extinction • Insuffisance du nombre de postes de garde (02 pour 487.000 ha) ; • Le sous-effectif du personnel, • Le manque de matériel de suivi • Le non-entretien des pare-feux au sein de la réserve en dehors de l’enclos • Le manque de moyens de lutte contre les feux de brousse, et des engins pour les aménagements • L’insuffisance du budget de fonctionnement
  17. 17. Défis majeurs de la Conservation à relever … • La taille de l’enclos face à la croissance exponentielle des oryx • Problème de consanguinité susceptible au niveau des dorcas et des dama mhorr • Concurrence interspécifique • La prédation par chacal et hyène • vieillissement et mort naturelle de la population réintroduite
  18. 18. Comment inverser la tendance??? • Construire un forage avec château d’eau • Réfectionner et/ou réinstaller le grillage périmétrale • Installer un nouveau grillage pour l’extension de l’enclos • Augmenter les moyens logistiques pour la surveillance (véhicule 4X4, jumelles, etc.) ; • Se doter de moyens pour les aménagements comme l’entretien des pare-feu, etc. • Mettre en place au moins trois nouveaux postes de garde et un renforcement du personnel • Se doter d’un matériel de suivi ( télescopes, jumelles, GPS, appareils photo zoom longue portée, tablettes, et application cyber traquer, hygrotermomètes, pluviomètre) • Installer des cameras trappes au niveau du petit et grand plateau et des points d’abreuvement pour améliorer le suivi Nous ne pouvons pas afficher cette image pour l’instant.
  19. 19. Comment inverser la tendance??? • Elaborer un Plan d’Aménagement et de Gestion de la RFFN tenant compte des objectifs de conservation des ASS et du statut de la Réserve de biosphère du Ferlo • Elaborer un plan stratégique de conservation des ASS • Elaborer un plan stratégique de conservation de la faune locale en voie d’extinction • Mettre en place des programmes de repeuplement d’espèces locales en voie de disparition (gazelle à front roux, autruche…) • Transférer d’autres individus de dorcas et de dama afin de renouveler le sang et minimiser les risques de consanguinité ; • Installer des miradors • Améliorer la visibilité de la réserve par un programme de sensibilisation et de communication efficace dans le but d’initier le tourisme solidaire au Ferlo

×