Asthme

2,225 views

Published on

L'asthme est une maladie inflammatoire des voies respiratoires, surtout au niveau des bronches et des bronchioles (voir schéma).
L’équilibre ou la diminution de l’activité neurologique du système nerveux autonome sympathique diminue l’état inflammatoire des bronches.
Les ajustements vertébrales chiropratique des subluxations rétablie cette équilibre et par le fait même soulage l’asthme.

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Asthme

  1. 1. Asthme<br />
  2. 2. Soulagement de l’asthme<br />L'asthme est une maladie inflammatoire des voies respiratoires, surtout au niveau des bronches et des bronchioles (voir schéma).<br />L’équilibre ou la diminution de l’activité neurologique du système nerveux autonome sympathique diminue l’état inflammatoire des bronches.<br />Les ajustements vertébrales chiropratique des subluxations rétablie cette équilibre et par le fait même soulage l’asthme.http://www.chiro.org/research/ABSTRACTS/Asthma.shtml#Manipulation_May_Benefit_Asthma<br />
  3. 3. Durant une crise, le passage de l’air est plus difficile car :<br />l’inflammation crée une enflure de la paroi interne des bronches <br />et réduit l’ouverture (le passage de l’air) dans les bronches <br />ce qui fait que la personne en crise a plus de difficulté à respirer, l’air passe moins bien.<br />
  4. 4. Comment déclencheunecrised’Asthme ?<br />Le système cholinergique est le système le plus important du corps qui contrôle le tonus et les sécrétions bronchiques. <br />L’asthme est une exagération des réflexes du système cholinergiques<br />Cette exagération des réflexes cholinergique augmente l’activités des récepteurs qui sont mit directement en contact avec les terminaisons nerveuses<br />Ces terminaisons nerveuse sont en présence d’irritants potentiels qui pourrait déclencher une crise d’asthme. <br />Lorsqu’une crise d’asthme a lieu, il y a un message qui passe dans le nerf vague X qui va jusqu’au cellule musculaire lisse qui innerve des glandes. <br />Ces glande vont transmettre le message de faire une bronchoconstriction ce qui réduit le passage de l’aire et stimule les sécrétions bronchiques.<br />
  5. 5. Irritants pouvantcontribuer à déclencherunecrised’asthme<br />Allergènes aériens: poussières,<br /> pollen,<br /> poils d’animaux,<br /> acariens.<br />Polluants aériens:<br /> irritants en milieu de travail, <br /> fumée de feu de bois, <br /> gaz d'échappement, <br /> pollution atmosphérique,<br />etc.<br />La fumée du tabac.<br />Allergie alimentaire<br />Certains médicaments:<br /> aspirine <br /> anti-inflammatoires non stéroïdiens, <br />bêta-bloquants utilisés pour les problèmes cardiaques ou l’hypertension).<br />Infections des voies respiratoires <br /> rhume<br /> bronchite<br /> sinusite <br />L’exercice physique,<br /> surtout à l’extérieur en hiver,<br /> par temps froid et sec.<br />Des émotions fortes:<br /> rires, <br /> pleurs, <br /> colère, <br /> excitation), surtout chez les enfants.<br />
  6. 6. Symptôme de l’asthme<br />Difficulté à respirer<br />Respiration plus rapide<br />Plus difficiled’expirercomparativement à inspirer<br />Essoufflement<br />Respiration sifflante<br />sensation d’oppression dans la poitrine<br />Tirageintercostale (creux entre les côtes à la respiration)<br />Toux<br />
  7. 7. La chiropratiquepeut aider à :<br />Redonner bonne posture cervicale et dorsale.<br />Améliorer la mécanique de la colonne dorsale et de la cage thoracique.<br />Relâcher la musculature inter-costale (entre les côtes).<br />Favoriser une bonne excursion du diaphragme.<br />Détendre la musculature large du dos.<br />Cela est pour favoriser un fonctionnement optimum du système nerveux sympathique et une meilleure respiration. <br />Exercices respiratoires sont enseignés.<br />Les ajustements chiropratique aux irritations vertébrales ou déplacement de la colonne diminuent les symptômes d’asthme et d’allergies. <br />
  8. 8. Traitements chiropratique diminuent les sécrétions inflammatoires de l’asthme et des rhinites allergiques<br />400 sujets, 14 semaines, mesures des taux de IgA et cortisol salivaires 6 x semaines<br />groupe A – asthmatique et reçoit des traitements chiropratique 3 x semaine dans les centres de traitements<br />groupe B– asthmatique et aucun traitement mais se présente dans les centres de traitements <br />groupe C – asthmatique et aucun traitements et reste à la maison<br />groupe D – non- asthmatique et reste à la maison<br />Taux de cortisol salivaire a diminuésignificativement dans le group A<br />http://fr.wikipedia.org/wiki/Cortisol<br />- La cortisoleest un hormone inhibiteurde certaines réponses du système immunitaire<br />- Ce qui veux dire que les hyperactivité du systèmeimmunitaires aux allergènes (réactionsallergique) ontdiminué.<br />Taux de IgA salivaire (un anticorps) a stabiliser dans le groupeA<br />http://fr.wikipedia.org/wiki/Anticorps<br />- Cecisignifieque les sujetsn’ont pas étésaffecté par des réactionsallergiquespuisque le tauxd’anticorpsétait stable comparer aux autresgroupes qui étaienttoujoursaffecté par des réactionsallergiquesindiqué par la variabilité des taux de IgA <br />
  9. 9. Le Traitement chiropratique est un bon complémentaire à la diminution des symptômes d’asthme mais ne devrait pas remplacer le traitement médicale.<br />http://www.jcca-online.org/ecms.ashx/PDF/2010/2010-1/jcca-v54-1-024indd.pdf<br />

×