Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Intelligence collective pratique et magie

720 views

Published on

Un résumé de l'atelier que j'anime sur trois journées à Paris 3 sur le thème de l'intelligence collective

Published in: Leadership & Management
  • Login to see the comments

  • Be the first to like this

Intelligence collective pratique et magie

  1. 1. PRATIQUE ET MAGIE DE L’INTELLIGENCE COLLECTIVE 26/01/2019 Trois journées sur l’intelligence collective Paris III - BET, 2019 Robert de Quelen - coach@robertdequelen.com
  2. 2. 2 • Fondamentaux de l’Intelligence Collective • Conditions d’émergence • Apprendre à écouter • Techniques collaboratives Découvrir • Poser des objectifs communs/ une vision commune • Cadrer, poser les règles du jeu, harmoniser les valeurs • Réguler, gérer les conflits Expérimenter • Planifier • Organiser • Partager • Décider • Coordonner Produire Une formation à vivre Un parcours en trois étapes Une communauté apprenante
  3. 3. 3 P l a n i f i c a t i o n , a l l o c a t i o n d e s r e s s o u r c e s Première journée : Découvrir • Ecouter, observer, percevoir •Fondamentaux de l’I.C. •Conditions d’émergence •Techniques collaboratives
  4. 4. 4 Si c’était un jeu? Règles du jeu Joueurs Plateau dés, cartes …
  5. 5. 5 Le « système » du jeu Règles du jeu Joueurs Plateau dés, cartes … L’espace du jeu est « cadré » ▪ Comme dans un jeu de plateau, l’Intelligence collective a besoin d’un espace, de joueurs, de règles, et d’un but …
  6. 6. 6 La production collective LeYin-Yang de l’intelligence collective YIN : le contenant (le « chaudron ») YANG : l’énergie, les interactions Créer de la valeur à partir de la diversité
  7. 7. 7 Des interactions multiples Attentif à ses propres ressentis, ses besoins Attentif aux autres, à la communication Attentif aux interactions entre les membres du système Clé n°1 : être attentifs
  8. 8. 8 Les compétences mobilisées et développées via l’Intelligence collective Ecouter avec empathie Percevoir et gérer les émotions Gérer les conflits Communiquer Décider Organiser Cadrer, Poser des règles Explorer – Rechercher Structurer Planifier Coordonner Présenter ?? ?? Savoir-être Savoir-faire
  9. 9. 9 Clé n°2 : la maîtrise de soi • Maîtriser ses émotions, ses représentations, sa communication •Tous nos comportements entrent en résonance avec les autres et le système dans son ensemble Compétences comportementales
  10. 10. 10 Maîtrise de soi : les accords toltèques * ▪ Que votre parole soit impeccable ▪ Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle ▪ Ne faites pas de suppositions ▪ Faites toujours de votre mieux * Don Miguel Ruiz
  11. 11. Quelques définitions Une idée dans l’air du temps Croyances et réalités
  12. 12. 20 La vision traditionnelle : darwinisme social « la Vie est un éternel combat de tous contre tous, par tous les moyens» 20
  13. 13. 21 La vision traditionnelle : darwinisme social ▪ « la Vie est un éternel combat de tous contre tous, par tous les moyens» OU PAS ? ▪ Ce qu’en disent les experts : pendant des centaines de milliers d’années (jusqu’au néolithique), la violence était une exception ▪ L’image de l’homme préhistorique violent est une construction mentale du XIXème siècle 21
  14. 14. 22 Cité par Jean-Claude Ameisen : Dans l’ombre et la lumière « Ce ne sont pas les espèces les plus fortes qui survivent, ni même les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux au changement» Charles Darwin Ce que Darwin a réellement écrit
  15. 15. 23 Ce qu’en dit la science « la Vie n’a pas conquis la Terre par des combats, mais en tissant des réseaux» Lynn Margulis Le corail : une symbiose entre deux formes de vie appartenant l’une au règne animal, l’autre au règne végétal
  16. 16. 24 Pablo Servigne, Gauthier Chapelle L’entraide : l’autre loi de la jungle « en balayant l'éventail du vivant - des bactéries aux sociétés humaines en passant par les plantes et les animaux -, il apparaît clairement que les organismes qui survivent le mieux aux conditions difficiles ne sont pas les plus forts, mais ceux qui s'entraident le plus... » Place des libraires
  17. 17. 25 Imaginons : autorégulation du trafic urbain « Imaginons ce qui pourrait se passer si les entreprises étaient gérées comme des villes? » F. Laloux, Reinventing organizations
  18. 18. 26 « L'intelligence collective désigne les capacités cognitives d’une communauté résultant des interactions multiples entre ses membres. » Pierre Lévy, université d’Ottawa L’Intelligence Collective : définitions
  19. 19. 27 « L’Intelligence collective, c’est ce qui se passe lorsque vous réunissez des personnes dans des conditions telles qu’elles créent plus de valeur ensemble qu’elles ne pourraient le faire individuellement » Robert de Quelen L’Intelligence Collective : définitions
  20. 20. 28 Une somme de savoir-faire individuels transcendés et multipliés par la pratique et l’observation de règles de fonctionnement connues de tous et intégrées pour permettre une efficacité optimale. L’Intelligence Collective en action
  21. 21. Une tendance forte dans les entreprises
  22. 22. 30 ▪ Centré sur les relations autant que sur les tâches ▪ Interactions riches, incluent l’émotion, le ressenti ▪ Contexte: situations complexes, on ne sait pas à l’avance ce qu’il faut faire; il faut l’inventer ▪ Exemple : organiser un week-end Collaboratif ou collectif? ▪ Centré sur les tâches à accomplir ▪ Interactions limitées aux échanges d’information, éventuellement à la prise de décision ▪ Contexte : situations simples ou compliquées : on sait quoi faire ▪ Exemple : choisir une date pour une réunion Travail collaboratif Intelligence collective
  23. 23. 31 L’Intelligence collective dans les organisations « L’intelligence collective, c’est une somme d’intelligences de la situation conjuguée à des savoirs » Olivier Zara
  24. 24. 32 Les nouveaux modes de gouvernance Préserver la raison d’être du système Le collectif est responsable de traiter les tensions qui naissent, par l’adaptation et la redistribution des rôles Préserver les relations significatives qui font l’identité du groupe Je peux objecter aux décisions qui remettent en cause mon appartenance Sociocratie Holacracy Isaac Guetz Ouvrir le champ d’initiative des salariés Passer de la collaboration (travaillons ensemble) à la coopération (faisons œuvre commune) Entreprise Libérée
  25. 25. 33 Sociocratie* : Gerard Endenburg (Pays-Bas) ▪ Issue de la systémique/cybernétique, années 70 ▪ Logique d’auto-organisation faisant confiance à l’humain ▪ Prise de décision distribuée, par consentement ▪ En distinguant l’opérationnel de la politique/gouvernance ▪ Création d’un cercle dédié pour les décisions concernant la politique/ gouvernance ▪ Double lien : 2 personnes distinctes - entre chaque cercle et son cercle de niveau supérieur ▪ Election sans candidats (ou tirage au sort) ▪ * Sociocratie : Auguste Comte
  26. 26. 37 La responsabilité partagée ▪ Les équipes sont la structure : « Constitution » ▪ L’unité de base est le cercle ▪ Ils se construisent et s’auto-régulent ▪ Interaction avec les autres cercles (C.L.O.Us*) ▪ Ils sont responsables : ▪ De la fixation des objectifs ▪ De l’accomplissement du travail ▪ De l’utilisation des ressources ▪ De l’information et des connaissances nécessaires au travail * Colleague Letters of Understanding
  27. 27. 38 Du manager au leader ▪ Le management devient contextuel / distribué ▪ Attribué en fonction des rôles, pas des individus ▪ La technologie permet d’assurer la fluidité du fonctionnement ▪ Codification : but, décisions, responsabilité ▪ Principe de transparence ▪ Plus grande visibilité pour tous les rôles que dans une organisation traditionnelle ▪ Encourage l’engagement ▪ Des « Link leaders » assurent la coordination ▪ Une organisation qui répond aux besoins ▪ plutôt qu’aux ordres donnés selon la ligne hiérarchique
  28. 28. 39 Entreprise libérée : la nouvelle utopie? ▪ L’organisation opale ▪ Vise à favoriser l’épanouissement des individus (pas seulement sous l’angle professionnel) ▪ Principes d’auto-organisation et d’auto-gestion pour atteindre un but « organique » de l’organisation – déterminé non par la hiérarchie, mais de manière incrémentale, en réponse aux besoins, et du bas vers le haut
  29. 29. 40 L’Entreprise libérée : révolution ou Bureaucratie 2.0? ▪ Bureaucratie 2.0 : ▪ Nouvelles règles du jeu, plus souples, adaptées aux besoins de notre temps, pour codifier les relations dans un environnement post-hiérarchique complexe et rapide. ▪ Ou prétexte pour se débarrasser des managers intermédiaires ?
  30. 30. 41 ▪Avantages ▪ Des « portefeuilles de rôles » adaptés aux capacité des individus et aux besoins de l’organisation ▪ Négociations horizontales vs. attribution par un supérieur hiérarchique ▪ Le focus mis sur les intérêts de l’entreprise réduit la « politique » ▪ Permet de progresser en prenant des responsabilités croissantes ▪ Possibilité de quitter des rôles ▪Inconvénients ▪ Complexité, donc lenteur ▪ Fragmentation du travail : jusqu’à 25 responsabilités par employé ▪ Priorisation? ▪ Coordination entre cercles? ▪ Rémunération : ▪ Calcul et évaluation plus compliqués : quelle grille ? ▪ Embauche ▪ Pour l’entreprise ▪ Pour des rôles : volume trop élevé = 17,624 rôles pour 1500 employés chez Zappos Avantages et inconvénients des nouvelles approches
  31. 31. 42 Effet de mode ou tendance durable? • Engouement pour les organisations « plates » • Encouragent l’agilité, l’engagement, la productivité et la rentabilité • Pour les critiques : une approche naïve, irréaliste, expérimentale Mode? • Du vrai dans les deux points de vue • Les nouvelles formes d’organisation peuvent rendre les entreprises plus agiles, mais une approche progressive, par paliers, est recommandée Réalité? • Commencer par des petites unités, puis élargir progressivement • Pertinent pour les domaines nécessitant une forte adaptabilité • Conserver le modèle traditionnel pour les cas où la fiabilité est prioritaire Potentiel Source : Harvard Business Review, Juillet-Août 2016 Ethan Bernstein, JohnBunch, Niko Canner, Michael Lee
  32. 32. Mise en œuvre concrète : les clés de réussite
  33. 33. Un dialogue créatif et productif • « Le projet de l'intelligence collective consiste à valoriser toute la diversité des connaissances, des compétences et des idées qui se trouvent dans une collectivité et à organiser cette diversité en un dialogue créatif et productif. » • Pierre Lévy, université d’Ottawa Illustration : Sushila Dahan
  34. 34. 45 Clés de réussite ▪ L’envie de construire ensemble ▪ Une « membrane » qui établit l’identité du groupe ▪ Un objectif clair et partagé ▪ Des interactions constructives ▪ Des règles comportementales simples ▪ Un niveau de confiance élevé Illustration : Sushila Dahan
  35. 35. 46 Le Lisible Clés de réussite de l’I.C. * Le Visible L’imprévisible Même langage, même niveau d’information, de raisonnement, outils/ logiciel Capacité à s’accorder sur la réalité des faits traités collectivement Intégrer l’’imprévu, l’aléatoire comme opportunités d’émergence *Bruno da Palu Un sujet qui ressurgit à l’occasion de la « crise des gilets jaunes » Le Lisible
  36. 36. 49 Exemples d’application de l’I.C ▪ Open knowledge ▪ Partages de connaissances et groupes de travail sur un sujet en particulier (Wikipédia, recherche scientifique, informatique) ▪ Production contributive ▪ Partage de connaissances et d’information dans le but de produire ensemble : informaticiens, chercheurs, ingénieurs ▪ Financement participatif : cagnottes ▪ Permet aux participants de financer un projet qui les intéresse ▪ Consommation collaborative ▪ Hébergement chez l’habitant, le covoiturage, la location de voiture entre particuliers, les services entre particuliers, etc…
  37. 37. 50 Exemples d’application ▪ Economie collaborative : ▪ Mutualisation de biens et services / Mobilisation des capacités inutilisées : voitures, outils, maisons de vacances, équipements ▪ Notation d’un service par les utilisateurs ▪ Consommation collaborative/éthique/bio, cagnottes
  38. 38. 56 Le Co-développement : une technique de résolution de problèmes entre pairs
  39. 39. 57 Le Co-développement ▪ Le co-développement est une technique collective de résolution de problèmes et d’amélioration de pratiques. Elle repose sur une exploration structurée de la situation et le partage de suggestions. ▪ Cette approche est pratiquée par des groupes de quatre à huit personnes qui se rencontrent de manière régulière, ou pour une seule session d’échange. ▪ Elle est particulièrement adaptée pour des enjeux complexes ou de nature pluridisciplinaire. ▪ L’un de ses points forts est de permettre une séparation de ce qui relève du factuel et de l’émotionnel, d’explorer le cadre de référence et les leviers de résolution grâce aux apports de personnes on impliquées émotionnellement. ▪ L’esprit désencombré devient disponible pour envisager des possibilités de résolution inédites.
  40. 40. 61 Bibliographie 1. Thomas d’Ansembourg, La paix ça s'apprend, guérir de la violence et du terrorisme, Actes Sud, 2016 2. Jean-Claude Ameisen : dans la lumière et les ombres, Darwin ou le bouleversement du monde Fayard (2008) 3. Gregory Bateson, Vers une écologie de l'esprit, le Seuil, 1977 4. Abdennour Bidar : Les tisserands, réparer ensemble le tissu déchiré du monde. Les Liens qui libèrent, 2016 5. David Cooperrider, L'Appreciative Inquiry - Une révolution positive 6. Mihaly Csikszentmilahyi, Vivre, Pocket, 2016 7. Gérard Endenburg, Sociocracy : The Organization of Decision Making. Eburon, 1988 8. Vincent Lenhardt, L'Intelligence collective en action, Pearson Education France, 2009 9. Pierre Lévy : L'Intelligence collective. Pour une anthropologie du cyberespace, La Découverte, 1994 10. Christian Maurel : les Décisions absurdes, I, II et III Gallimard 11. Edgar Morin, La méthode, Le Seuil, Points, 1977-2004 /, Introduction à la pensée complexe, Le Seuil, 2005 12. Robert de Quelen, David Colliquet : Alice au pays des projets, AFNOR, 2017 13. Otto Scharmer, La théorie U, renouveler le leadership : Inventer collectivement de nouveaux futurs, Colligence, 2016 14. Pablo Servigne, Gauthier Chapelle : l’Entraide, l’autre loi de la jungle, Les liens qui libèrent, 2017 Frans de Waal : l’âge de l’empathie, les liens qui libèrent, 2009 15. Olivier Zara : Le management de l'intelligence collective, vers une éthique de la collaboration, Axiopole, 2004, la Stratégie du Thé, Axiopole, 2017 Le Seuil
  41. 41. 63 Fin de la première journée Avec quoi repartez vous?

×