Projet élèves-ingénieurs ECP de 1 ère  année Créer un réseau de Rivières Sauvages en France Colloque fondateur , WWF, Anne...
Le plan de la présentation <ul><li>Notre projet </li></ul><ul><li>L’équipe </li></ul><ul><li>Le contexte </li></ul><ul><li...
Notre projet <ul><li>La protection de l'environnement apparaît le plus souvent comme une charge ou une stratégie de commun...
Notre projet <ul><li>L’Etat de New York : plus de 6 milliards de dollars économiser grâce à la sauvegarde de zones humides...
Notre projet <ul><li>Les objectifs du projet : </li></ul><ul><ul><li>Apporter un  argument supplémentaire , d’ordre économ...
L’équipe  <ul><li>Clément,  Alexandre , Sayuri, Franck, Mourad </li></ul><ul><li>et  Pascal </li></ul>ECP : Alexandre Wels...
L’équipe  <ul><li>5 étudiants de l’Ecole d’ingénieurs Centrale Paris : </li></ul><ul><ul><li>venant tous de cursus et de l...
Le contexte  <ul><li>Etat des réserves d'eau douce françaises : catastrophique. </li></ul><ul><li>En France, la pollution ...
Le contexte  <ul><li>Pour le moment, aucune directive, aucun label, aucune stratégie de préservation ne s'intéresse aux qu...
Une multitude de valeurs <ul><li>Valeur d’usage direct </li></ul><ul><li>Ex: Poissons, gibier, bois </li></ul><ul><li>Vale...
Les méthodes d’évaluation <ul><li>Méthodes à préférence révélée  :   évaluation sur des décisions déjà prises </li></ul><u...
Les méthodes d’évaluation
Le premier chiffrage <ul><li>Au total (résultat préliminaire) :  1,79 M €/an </li></ul><ul><li>3 sources de services rendu...
La pêche <ul><li>La Pêche :  de 18 K à 54 K € </li></ul><ul><ul><li>Hypothèses : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Permis de ...
L’eau <ul><ul><li>Production d’eau potable : </li></ul></ul><ul><ul><li>fourchette haute 1,6 M € </li></ul></ul><ul><ul><l...
L’eau <ul><li>« Potabilisation : les coûts réels de production de l’eau potable » 2006, C. Corisco-Perez, ENGREF. </li></u...
Le tourisme <ul><li>Au total :  134 500 € </li></ul><ul><li>Principaux postes de dépenses : </li></ul><ul><ul><li>Lits : d...
Pour conclure <ul><li>Pour les années à venir : </li></ul><ul><ul><li>Finaliser le travail sur le  Chéran </li></ul></ul><...
Pour conclure <ul><li>Résultats à ce stade : </li></ul><ul><ul><li>Les services économiques rendus par le Chéran s’élève j...
Projet élèves-ingénieurs ECP de 1 ère  année Créer un réseau de Rivières Sauvages en France Colloque fondateur , WWF, Anne...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Evaluation économique des services rendus par les Rivières Sauvages

1,221 views

Published on

C

Published in: Technology, Economy & Finance
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,221
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
132
Actions
Shares
0
Downloads
7
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • Pascal Remerciements aux organisateurs de nous avoir invité… ainsi qu’aux personnes, élus locaux, du wwf, etc. rencontrés pendant l’étude
  • Pascal
  • Pascal « Le Département of Environmental Protection n’aura pas besoin d’investir dans une usine de filtration coûteuse, dont la construction est estimée à plus de 6 milliards de dollars et les coûts annuels d’exploitation entre 150 et 300 millions (Daily &amp; Ellison 2002). » 21 199 865  habitants  répartis sur trois États ( New York , New Jersey et Connecticut) 272 dollars par habitants
  • Pascal Stratégie : création de conservatoire et rachat massif de terres Alors qu’en Allemagne, Munich, politique intégrée vis-à-vis des sources de pollution notament agricole. Sanctuarisation (50 000 ha pour 300 M de dollars) versus coopération à grande échelle Les villes riches et importantes (&gt; 100 000 hab.) peuvent racheter les terres. Chéran : points de captage d’eau et la question de l’élèvage
  • Pascal Argument supplémentaire… voire même décisif pour faire prendre conscience de l’importance du rôle joué par l’écosystème dans notre vie quotidienne ! Préciser qu’on se focalise sur le Chéran cette année
  • Alex
  • Alex
  • Alex Il y a une grosse diff entre bon état écologique et sauvage…
  • Alex Les directives… travaillent à dépolluer et pas assez à sauvegarder : « guerir plutôt que prévenir »
  • Alex Des difficultés réelles à appliquer la plus part pour ce projet à taille humaine, et vocation pédagogique et appliquée
  • Pascal Seconde méthode trop complexe pour le projet, très ambitieuse scientifiquement, souffre de nombreux biais, mathématiquement lourd… Seconde méthode : affaire Exxon Valdez 1989
  • Pascal Pour la valeur d’usage indirecte : prévention des inondations, besoin de données physiques et de scénarii Même chose : - Eau potable : - Eau potable sans prétraitement dans la communauté de commune de Rumilly : 85% du prix de l’eau aux ménages couvre les frais expost d’assainissement, le restant étant des frais de distribution : pas de prise en compte des externalités liées aux pollutions - La communauté de communes d&apos;Alby dépense 1,5 M€/an pour l&apos;assainissement de l&apos;eau qui est « rejetée » dans le Chéran. Donc 400 000 € non couvert par le prix de l’eau - Et la Captation de CO2…
  • Alex Tourisme : Orpaillage Baignade Marche
  • Alex CPMA : la Contre partie financière revenant à l’Etat lors de l’achat d’un permis de Pêche = 30% PROLYNX et d&apos;ESSAONIA - Kayak : 20 € par personne (Tout matériel compris), 1500 personnes par an (De janvier à décembre) soit 30 000 € -Canyoning : 50 € par personne (Tout matériel compris), 80-100 personnes (D&apos;avril jusqu&apos;à fin mai de la même année) soit 40000-5000 € 8
  • Alex Estimation forte : coût du traitement de l’eau (exante) = 0 Assainissement : 37% du prix de l’eau en moyenne en France
  • Alex Assainissement : 37% du prix de l’eau en moyenne en France
  • Alex PROLYNX et d&apos;ESSAONIA - Kayak : 20 € par personne (Tout matériel compris), 1500 personnes par an (De janvier à décembre) soit 30 000 € -Canyoning : 50 € par personne (Tout matériel compris), 80-100 personnes (D&apos;avril jusqu&apos;à fin mai de la même année) soit 40000-5000 € 8
  • Pascal
  • Pascal Tourisme : Orpaillage Baignade Marche
  • Remerciements aux organisateurs de nous avoir invité… ainsi qu’aux personnes, élus locaux, du wwf, etc. rencontrés pendant l’étude
  • Evaluation économique des services rendus par les Rivières Sauvages

    1. 1. Projet élèves-ingénieurs ECP de 1 ère année Créer un réseau de Rivières Sauvages en France Colloque fondateur , WWF, Annecy le 20 mai 2011 Evaluation économique des services rendus par les Rivières Sauvages
    2. 2. Le plan de la présentation <ul><li>Notre projet </li></ul><ul><li>L’équipe </li></ul><ul><li>Le contexte </li></ul><ul><li>L’évaluation des services rendus </li></ul><ul><ul><li>Une multitude de valeurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Les méthodes d’évaluation </li></ul></ul><ul><li>Un premier chiffrage pour le Chéran </li></ul><ul><ul><li>La pêche </li></ul></ul><ul><ul><li>L’eau </li></ul></ul><ul><ul><li>Le tourisme </li></ul></ul>ECP : Alexandre Welschinger et Pascal da Costa - colloque WWF du 20 mai 2011
    3. 3. Notre projet <ul><li>La protection de l'environnement apparaît le plus souvent comme une charge ou une stratégie de communication. </li></ul><ul><li>Une justification économique de la protection de l'environnement. </li></ul><ul><li>La méthode d'évaluation monétaire d'un actif environnemental a déjà fait ses preuves, en particulier à l’Etat de New York qui a pu économiser plus de 6 milliards de dollars en sauvegardant une zone humide (Daily & Ellison 2002) </li></ul>ECP : Alexandre Welschinger et Pascal da Costa - colloque WWF du 20 mai 2011
    4. 4. Notre projet <ul><li>L’Etat de New York : plus de 6 milliards de dollars économiser grâce à la sauvegarde de zones humides. </li></ul><ul><ul><li>Stratégie de NY : création de conservatoires et rachats massifs de terres </li></ul></ul><ul><ul><li>A Munich : politique intégrée vis-à-vis des sources de pollution notamment agricole. </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Sanctuarisation à NY : 50 000 ha pour 300 M. $ </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Coopération à grande échelle à Munich </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Seules les villes riches et importantes (> 100 000 hab.) peuvent racheter les terres. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Pas les petites villes, isolées : cas du Chéran (captage et élevages…) </li></ul></ul></ul>ECP : Alexandre Welschinger et Pascal da Costa - colloque WWF du 20 mai 2011
    5. 5. Notre projet <ul><li>Les objectifs du projet : </li></ul><ul><ul><li>Apporter un argument supplémentaire , d’ordre économique, pour convaincre les acteurs de la nécessité de la sauvegarde </li></ul></ul><ul><ul><li>Utiliser et développer une méthode rigoureuse , rendue applicable (cas du Chéran) et généralisable (« Rivières Sauvages ») </li></ul></ul><ul><li>Ses difficultés : </li></ul><ul><ul><li>Une méthode peu explicitée </li></ul></ul><ul><ul><li>L’accès à des bases de données : complètes, dynamiques, mises à jour… </li></ul></ul>ECP : Alexandre Welschinger et Pascal da Costa - colloque WWF du 20 mai 2011
    6. 6. L’équipe <ul><li>Clément, Alexandre , Sayuri, Franck, Mourad </li></ul><ul><li>et Pascal </li></ul>ECP : Alexandre Welschinger et Pascal da Costa - colloque WWF du 20 mai 2011
    7. 7. L’équipe <ul><li>5 étudiants de l’Ecole d’ingénieurs Centrale Paris : </li></ul><ul><ul><li>venant tous de cursus et de lieux différents. </li></ul></ul><ul><ul><li>diversité = différents points de vue sur le projet, ce qui est nécessaire puisque le projet est très vaste. </li></ul></ul><ul><li>1 enseignant-chercheur </li></ul><ul><ul><li>économiste de l’environnement </li></ul></ul><ul><ul><li>responsable des cours d’économie à l’ECP. </li></ul></ul>ECP : Alexandre Welschinger et Pascal da Costa - colloque WWF du 20 mai 2011
    8. 8. Le contexte <ul><li>Etat des réserves d'eau douce françaises : catastrophique. </li></ul><ul><li>En France, la pollution la plus problématique semble pour l’instant d’origine agricole (ex. Bretagne) </li></ul><ul><li>Les directives sur l'eau, y compris la Directive Cadre sur l’Eau de l’UE pour 2015, visent à atteindre un « bon état écologique » de nos réserves en eau. </li></ul><ul><li>Les respecter serait déjà un grand pas en avant, mais elles ne peuvent pas garantir des rivières « sauvages ». </li></ul>ECP : Alexandre Welschinger et Pascal da Costa - colloque WWF du 20 mai 2011
    9. 9. Le contexte <ul><li>Pour le moment, aucune directive, aucun label, aucune stratégie de préservation ne s'intéresse aux quelques rivières qui sont encore en excellent état dans notre pays. </li></ul><ul><li>Les actions gouvernementales sont longues à mettre en place : d’où l’importance des actions locales, décentralisées… </li></ul><ul><li>« Rivières sauvages » s’inscrit parfaitement dans cette dynamique. </li></ul>ECP : Alexandre Welschinger et Pascal da Costa - colloque WWF du 20 mai 2011
    10. 10. Une multitude de valeurs <ul><li>Valeur d’usage direct </li></ul><ul><li>Ex: Poissons, gibier, bois </li></ul><ul><li>Valeur d’usage indirect </li></ul><ul><li>Ex: Stockage partiel de l’eau des crues </li></ul><ul><li>Valeur d’option </li></ul><ul><li>Ex: Possibilité de découvrir de nouvelles plantes </li></ul><ul><li>Valeur symbolique </li></ul><ul><li>Ex: Montagnes sacrées des Aborigènes </li></ul><ul><li>Valeur de non-usage </li></ul><ul><li>Ex: Bien-être lié à l’existence du lieu en question </li></ul>ECP : Alexandre Welschinger et Pascal da Costa - colloque WWF du 20 mai 2011
    11. 11. Les méthodes d’évaluation <ul><li>Méthodes à préférence révélée : évaluation sur des décisions déjà prises </li></ul><ul><ul><li>Méthode basée sur les prix de marché </li></ul></ul><ul><ul><li>Méthode des prix hédoniques </li></ul></ul><ul><ul><li>Méthodes des coûts de transport </li></ul></ul><ul><li>Méthodes à préférence déclarée : évaluation de services sur la base de questionnaires </li></ul><ul><ul><li>Méthode contingente : une enquête d’opinion dans laquelle on sollicite les personnes interviewées pour savoir combien elles seraient disposées </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>à payer pour éviter une dégradation de l’environnement ou assurer une amélioration de l’environnement </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>ou à recevoir pour renoncer à une amélioration de l’environnement ou pour compenser une dégradation de l’environnement. </li></ul></ul></ul>ECP : Alexandre Welschinger et Pascal da Costa - colloque WWF du 20 mai 2011 Exxon-Valdez 1989
    12. 12. Les méthodes d’évaluation
    13. 13. Le premier chiffrage <ul><li>Au total (résultat préliminaire) : 1,79 M €/an </li></ul><ul><li>3 sources de services rendus ont été évalués : </li></ul><ul><ul><li>La pêche </li></ul></ul><ul><ul><li>Le traitement de l’eau </li></ul></ul><ul><ul><li>Le tourisme </li></ul></ul><ul><li>L’étude porte sur 3 communautés de communes : Pays d’Alby, Cœur des Bauges et Canton de Rumilly. Pour un total de 43 811 habitants. </li></ul>ECP : Alexandre Welschinger et Pascal da Costa - colloque WWF du 20 mai 2011
    14. 14. La pêche <ul><li>La Pêche : de 18 K à 54 K € </li></ul><ul><ul><li>Hypothèses : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Permis de pêche de 60 à 90 € </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>22 000 pêcheurs en Haute-Savoie par an : on estime de 300 à 600 sur le Chéran </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Prise en compte des seuls permis de pêche </li></ul></ul><ul><ul><li>Pas du matériel nécessaire </li></ul></ul><ul><ul><li>Ni les coûts de transports </li></ul></ul>ECP : Alexandre Welschinger et Pascal da Costa - colloque WWF du 20 mai 2011
    15. 15. L’eau <ul><ul><li>Production d’eau potable : </li></ul></ul><ul><ul><li>fourchette haute 1,6 M € </li></ul></ul><ul><ul><li>Soit un service rendu en matière de potabilisation de l’eau par le Chéran et son écosystème </li></ul></ul><ul><ul><li>On compare le prix de traitement si l’eau était polluée par rapport au prix de traitement actuel (presque inexistant) </li></ul></ul>ECP : Alexandre Welschinger et Pascal da Costa - colloque WWF du 20 mai 2011
    16. 16. L’eau <ul><li>« Potabilisation : les coûts réels de production de l’eau potable » 2006, C. Corisco-Perez, ENGREF. </li></ul>ECP : Alexandre Welschinger et Pascal da Costa - colloque WWF du 20 mai 2011
    17. 17. Le tourisme <ul><li>Au total : 134 500 € </li></ul><ul><li>Principaux postes de dépenses : </li></ul><ul><ul><li>Lits : données manquantes </li></ul></ul><ul><ul><li>Kayak : 30 000 € (1 société) </li></ul></ul><ul><ul><li>Canyoning : 4 500 € (1 société) </li></ul></ul><ul><ul><li>Excursions : 100 000 € </li></ul></ul>ECP : Alexandre Welschinger et Pascal da Costa - colloque WWF du 20 mai 2011
    18. 18. Pour conclure <ul><li>Pour les années à venir : </li></ul><ul><ul><li>Finaliser le travail sur le Chéran </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Regrouper des données manquantes </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Peaufiner des calculs </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Prise en compte d’autres facteurs (captation du carbone) et valeurs (bien-être ?) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Publier/Communiquer les résultats au niveau local </li></ul></ul><ul><ul><li>Evaluer une autre rivière </li></ul></ul><ul><ul><li>Rédiger un cahier des charges pour l’évaluation nationale des rivières sauvages </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Constitution des bases de données </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Mode de calculs (feuilles Excel… ) </li></ul></ul></ul>ECP : Alexandre Welschinger et Pascal da Costa - colloque WWF du 20 mai 2011
    19. 19. Pour conclure <ul><li>Résultats à ce stade : </li></ul><ul><ul><li>Les services économiques rendus par le Chéran s’élève jusqu’à 1,79 M € à ce stade de l’étude </li></ul></ul><ul><ul><li>Un label rivière sauvage permettra aux générations futures de continuer à bénéficier gratuitement de ces services : un Investissement </li></ul></ul><ul><ul><li>Avec un taux d’actualisation de 4%, ce bénéfice s’élève à </li></ul></ul><ul><ul><li>environ 24,33 M € sur 20 ans … </li></ul></ul>ECP : Alexandre Welschinger et Pascal da Costa - colloque WWF du 20 mai 2011
    20. 20. Projet élèves-ingénieurs ECP de 1 ère année Créer un réseau de Rivières Sauvages en France Colloque fondateur , WWF, Annecy le 20 mai 2011 MERCI

    ×