Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

0

Share

Download to read offline

Les News Views - A notre tour

Download to read offline

La Loi de Modernisation du Système de Santé vient enfin de terminer un parcours de plus d’un an par un vote définitif le 17 décembre 2015 à l’Assemblée Nationale. Le réel contenu de cette Loi a été masqué par des points de crispation en particulier sur le tiers payant.

Related Books

Free with a 30 day trial from Scribd

See all

Related Audiobooks

Free with a 30 day trial from Scribd

See all
  • Be the first to like this

Les News Views - A notre tour

  1. 1. Le MAG de l’INPH / JANVIER 20166 A notre tour Dr Jean-Michel Badet SNPHCHU - Vice-Président INPH newS La Loi de Modernisation du Système de Santé vient enfin de terminer un parcours de plus d’un an par un vote définitif le 17 décembre 2015 à l’Assemblée Nationale. Le réel contenu de cette Loi a été masqué par des points de crispation en particulier sur le tiers payant. Ainsi, tout le secteur éducation sanitaire et prévention n’a pas fait l’objet d’un grand débat public, laissant souvent la place aux luttes silencieuses entre législateurs et lobbys (tabac, alcool, cigarette électronique, …). De même, le parcours de santé qui devait être le fleuron de cette Loi est à construite dans les futurs décrets. * Modernisation du Système de Santé Non ? La loi MSS* a été votée !? INFORMATION ›››› Les NEWS… Les VIEWS…
  2. 2. www.inph.org 7 Il y a cependant des éléments forts, comme le retour d’un service public hospitalier, véritable socle de la prise en charge de tous les patients, de toutes les pathologies dans toutes les situations, motiva- tion principale des praticiens hospi- taliers dans leur exercice quotidien. Bien entendu, cette Loi apporte aussi quelques réponses aux graves dysfonctionnements qu’avait en- traînés la précédente Loi (HPST). La gouvernance hospitalière (Ar- ticle 49) s’assouplit un peu avec les mesures suivantes : LL L’organisation en pôles pourra être facultative en fonction des effectifs concernés. LL Le terme de « service » que nous n’avions jamais oublié dans nos pratiques quotidiennes revient dans les dénominations officielles. LL Le Président de CME contracte avec le DG une charte de gouver- nance. LL Le chef de pôle se voit confier une mission de dialogue et de concer- tation interne au sein du pole. Quelques réponses immédiates sont formulées pour amortir le creux démographique des années à venir (Article 34 ter et quater) : LL Il sera possible pour un PH de poursuivre un exercice hospita- lier jusqu’à 70 ans. LL L’emploi retraite pourra se pro- longer jusqu’à 72 ans. VIEWS L’intérim médical (terme élégant pour parler des mercenaires) fait l’objet d’une attention toute par- ticulière car c’est là que pourrait se trouver la manne financière indispensable à beaucoup des me- sures à venir sur l’attractivité des carrières hospitalières (Article 34) : LL L’intérim hospitalier sera en- cadré en plafonnant les rému- nérations. LL Un dispositif de praticiens remplaçants volontaires, placé auprès du CNG et bénéficiant d’un régime indemnitaire par- ticulier sera mis en place pour des missions longues. Le Développement Professionnel Continu (DPC) est de nouveau re- modelé (Article 28) : LL Il sera à valider tous les trois ans. LL On retrouve ses éléments constitutifs : FMC et EPP. LL Il est placé sous la responsabi- lité d’une Agence Nationale du DPC. La Loi crée les Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT). Ce chapitre mérite à lui seul une chronique séparée qui sera l’objet de notre prochain Mag. Alors pourquoi ce titre, A NOTRE TOUR ? On va faire quoi de nos mercredis maintenant ?
  3. 3. Le MAG de l’INPH / JANVIER 20168 L’année 2016 sera pour nous une année électorale, les élections professionnelles se dérouleront fin 2016 ou début 2017. On l’a bien vu lors de récentes élections, l’abstention est pour les démocraties un véritable cau- chemar. Il en est de même pour la représentation syndicale. Ainsi, lors des dernières élections pro- fessionnelles aux commissions statutaires nationales en 2011, en fonction des spécialités, la partici- pation allait de 15 à 50 % avec une moyenne proche de 30 %. Plus vous votez, plus vous aug- mentez la qualité de notre re- présentativité, plus vous nous donnez le pouvoir d’influencer les négociations que nous menons en votre nom, en particulier pour améliorer l’attractivité des car- rières hospitalières. Cette représentativité est un axe fort de la Loi. Elle fixe dans son article 48 consacré au dialogue so- cial les bases de la représentativi- té de vos organisations syndicales. (10 % des voix et des élus dans au moins 2 spécialités différentes). Il y a longtemps, existait, pour nous représenter au niveau na- tional, une instance, le Conseil Supérieur des Hôpitaux. Il s’est progressivement évaporé au fil de Lois et de décrets nous concernant et pour lesquels, son avis «  non obligatoire  » n’a plus été recueil- li. Nous avons obtenu que la Loi MSS permette la renaissance d’un Conseil Supérieur des person- nels médicaux, pharmaceutiques et odontologiques, dont la com- position sera issue des résultats des élections et qui sera consulté sur les toutes les questions nous concernant. A l’énumération de toutes ces pro- positions, on voit l’importance des négociations à venir sur l’écriture des textes (décrets, arrêtés, circu- laires) de mise en application. Votre représentation syndicale est là pour défendre vos intérêts qui, vous l’avez compris dans votre exercice quotidien, ne sont pas toujours ceux de vos confrères, de votre président de CME, de votre Directeur voire du Directeur de l’Agence Régionale de Santé. Nous restons guidés par 3 objec- tifs : Reconnaissance, Responsabi- lisation, Remédicalisation. Nous souhaitons que vous soyez lors des futures écheances électo- rales professionnelles mûs par un seul objectif : Participation. Alors, A votre tour ! INFORMATION ›››› Les NEWS… Les VIEWS…

La Loi de Modernisation du Système de Santé vient enfin de terminer un parcours de plus d’un an par un vote définitif le 17 décembre 2015 à l’Assemblée Nationale. Le réel contenu de cette Loi a été masqué par des points de crispation en particulier sur le tiers payant.

Views

Total views

89

On Slideshare

0

From embeds

0

Number of embeds

36

Actions

Downloads

2

Shares

0

Comments

0

Likes

0

×