Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Sécuriser n’est pas forcément développer

18 views

Published on

Présentation par les ONG : Oxfam, Save the Children et Action contra la faim sur leur nouveau rapport.

Published in: Government & Nonprofit
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Sécuriser n’est pas forcément développer

  1. 1. Sécuriser n’est pas forcément développer: « Investir dans la durée pour construire la résilience et la sécurité alimentaire et nutritionnelle des communautés au Sahel » RPCA – Banjul 5 décembre 2018
  2. 2. METHODOLOGIE • Note conjointe écrite en octobre-novembre 2018 • Revue documentaire, entretiens avec différents acteurs, informations collectées à travers nos différentes organisations (Action contre la Faim, Save the Children et Oxfam) • Audience: Etats du Sahel, partenaires techniques et financiers, organisations régionales, OSC
  3. 3. STRUCTURE (i)  Insécurité alimentaire chronique - Causes structurelles (pauvreté, faible développement humain, inégalités…) - Causes conjoncturelles (changement climatique, conflits)  Réponse de court-terme - Progrès (Cadre Harmonisé, Réserve régionale) - Difficultés (séquençage, financement, faible participation OSC au niveau national, soudure pastorale)
  4. 4. STRUCTURE (ii)  Evolution du contexte (sécuritaire) et impact sur la lutte contre l’insécurité alimentaire - Militarisation de la région - Alliance sécurité-développement - Impact des politiques sécuritaires sur moyens d’existence et budgets sociaux  Priorité à la résilience - Protection sociale - Nexus humanitaire-développement
  5. 5. RECOMMANDATIONS Améliorer les systèmes de prévention et gestion des crises: Garantir la participation des OSC au niveau national Garantir la pérennité financière des dispositifs d’alerte nationaux Renforcer le séquençage des réponses, améliorer les mécanismes de suivi-évaluation Intégrer davantage la soudure pastorale Pérenniser la réserve régionale d’assistance alimentaire
  6. 6. RECOMMANDATIONS Mettre en place une approche multisectorielle et durable pour renforcer les capacités de résilience des populations: Rationaliser les initiatives de résilience sous le leadership de la CEDEAO et UEMOA Honorer les engagements des Etats Mieux documenter et évaluer les projets de résilience Poursuivre les efforts pour la mise en place de filets sociaux de sécurité alimentaire Investir dans le renforcement des capacités des agents de l’Etat et OSC Repenser le modèle de développement agricole
  7. 7. RECOMMANDATIONS Revoir la pertinence de l’approche sécurité- développement: L’aide au développement doit répondre aux besoins des populations en priorité (pas aux objectifs sécuritaires) La situation sécuritaire ne doit pas se traduire en baisse dans les budgets sociaux (santé, agriculture, éducation…) Respect des principes d’efficacité de l’aide

×