Information et influence pendant la campagne presidentielle - Enquête IPSOS pour Comfluence - Novembre 2011

1,318 views

Published on

Présidentielles & influence : sondage IPSOS pour Comfluence
Publié le décembre 9, 2011 par Jérôme Ripoull


Présidentielles, information et communication : Les français en pleine crise de confiance

L’ enquête réalisée par IPSOS pour Comfluence, met à jour les usages des français en matière d’information politique et leur jugement sur les acteurs intervenant dans le débat.

Les médias traditionnels vecteurs prioritaires d’information

Les grands médias traditionnels captent l’attention des français pour s’informer sur la campagne : les chaînes de télévision généralistes (83% des français les utiliseront) devancent la radio (68 %) et la presse écrite (64 %).
Les chaînes spécialisées dans l’information (BFM TV, I télé, CNN…), annoncées par certains comme les grands acteurs de la campagne seront utilisées par « seulement » 54 % des français.
Le web ne donne pas le « La » de l’information politique. Les sites des grands médias classiques (presse, TV et radio) qui seront les plus consultés (50 % des français), très loin devant les sites web dédiés à l’information (Médiapart, Rue 89…) avec 20%, les réseaux sociaux (17%), les sites des partis politiques (16%), les blogs des candidats (13%).

Pour Vincent Lamkin et Jérôme Ripoull, cofondateurs de Comfluence : « en matière d’information politique, les présidentielles 2012 ne ressembleront toujours pas au modèle américain de la campagne 2008 de Barack Obama. Internet et les chaînes d’information spécialisées n’occuperont pas encore le premier rang. »

Une crise de confiance frappe les « corps intermédiaires »

Acteurs du débat présidentiel, les « corps intermédiaires » font de la campagne un moment privilégié pour partager avec les candidats leurs revendications. Pourtant, ils laissent les français perplexes quant à leur capacité à concilier intérêt général et intérêts sectoriels. Avec 57%, les associations arrivent en tête, tous les autres acteurs cités sont en dessous de 50% : syndicats de salariés (48%), fédérations et organisations professionnelles (42%), partis politiques (23%), pourtant censés être les relais naturels entre les français et les candidats !

Pour les dirigeants de Comfluence, « cette crise de confiance s’explique par le caractère souvent opportuniste des prises de positions de ces acteurs. Elaborer et partager des livres blancs, des plates formes de propositions, des engagements sociétaux lors des échéances présidentielles est insuffisant. Pour changer la donne, Comfluence préconise que les corps intermédiaires dialoguent avec la société et les français de manière durable, de façon moins opportuniste, en dehors des périodes électorales, en conciliant au mieux enjeux sectoriels et intérêt général. »

Des think tanks plus influents mais peu connus du grand public

Premier, avec une très faible notoriété absolue, Terr

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,318
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
29
Actions
Shares
0
Downloads
9
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Information et influence pendant la campagne presidentielle - Enquête IPSOS pour Comfluence - Novembre 2011

  1. 1. Enquête Ipsos pour ComfluenceInformation et influence pendant la campagne présidentielleNovembre 2011 Nobody’s Unpredictable
  2. 2. Fiche technique Sondage effectué pour : Comfluence Échantillon : 1000 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. Date du terrain : Du 11 au 18 novembre 2011 Méthode : Échantillon interrogé par internet. Méthode des quotas : sexe, âge, profession du chef de ménage, région et catégorie d’agglomération. Comme pour toute enquête quantitative, cette étude présente des résultats soumis aux marges derreur inhérentes aux lois statistiques. Ce rapport a été élaboré dans le respect de la norme internationale ISO 20252 « Etudes de marché, études sociales et d’opinion » 2Information et influence pendant la campagne présidentielle – Enquête Ipsos pour Comfluence
  3. 3. Près d’un Français sur trois considère que la campagne de l’élection présidentielle de 2012 sera plus intéressante que celle de 2007 Question : Pensez-vous que la campagne de l’élection présidentielle de 2012 sera… ? Base : à tous Ensemble 18% 32% 5% 45% Plus intéressante que celle de 2007 Moins intéressante que celle de 2007 Ni plus, ni moins intéressante que celle de 2007 Vous n’en savez rien 3Information et influence pendant la campagne présidentielle – Enquête Ipsos pour Comfluence
  4. 4. Une majorité de Français envisage d’utiliser télévision, radio et presse écrite pour se tenir au courant de l’actualité de la campagne Question : Pour chacun des médias suivants, dites-moi si vous les utiliserez pour vous tenir au courant de l’actualité de la campagne pour l’élection présidentielle de 2012 ? Base : à tous S/T Oui S/T Non Ensemble % %Télévision: 86% pensent l’utiliser (au moins une des sources citées) Dont Les chaînes de télévision généralistes 48 35 6 11 83 17 (TF1, France Télévisions, M6...) Dont Les chaînes de télévision spécialisées dans 28 26 25 20 1 54 45 l’information (BFM TV, I Télé, CNN, BBC...)Radio: 68% pensent l’utiliser Dont La radio 29 39 16 15 1 68 31Presse écrite: 64% pensent l’utiliser (au moins une des sources citées) Dont La presse écrite locale 15 31 32 21 1 46 53 Dont La presse écrite nationale 14 29 35 21 1 43 56 Dont La presse spécialisée (économique et sociale...) 5 15 41 38 1 20 79 Dont La presse professionnelle concernant des secteurs d’activité spécifiques 3 7 43 46 1 10 89 Oui, certainement Non, probablement pas Oui, probablement Non, certainement pas Ne se prononce pas 4Information et influence pendant la campagne présidentielle – Enquête Ipsos pour Comfluence
  5. 5. Un peu plus de 6 Français sur 10 souhaitent un grand débat télévisé réunissant tous les candidats à l’élection présidentielle, avant le premier tour Question : En plus du débat de second tour entre les deux candidats arrivés en tête, souhaitez-vous un grand débat télévisé qui réunirait tous les candidats à l’élection présidentielle, avant le premier tour ? Base : à tous Ensemble 39% 61% Oui Non 5Information et influence pendant la campagne présidentielle – Enquête Ipsos pour Comfluence
  6. 6. Les sites internet des médias classiques, principale source d’information online sur l’actualité de la campagne Question : En ce qui concerne chacun des moyens d’information accessibles par internet, dites-moi si vous les utiliserez pour vous tenir au courant de l’actualité de la campagne présidentielle de 2012 ? Base : à tous Ensemble S/T Oui S/T NonInternet : 58% pensent l’utiliser (au moins une des sources online citées) % % Les sites internet des médias classiques 17 33 18 32 50 50 (journaux, télévision, radios...) Les sites internet spécifiquement dédiés 20 79 à l’information (Médiapart, Rue 89...) 7 13 30 49 1 Les réseaux sociaux 17 82 (Facebook, Twitter...) 5 12 26 56 1 41% Les sites internet 16 84des répondants vont des partis politiques 3 13 29 55utiliser au moins une source online horsmédias traditionnels Les blogs des candidats 4 9 31 56 13 87 Les blogs de journalistes 2 8 33 57 10 90 Les blogs d’amis ou de connaissances 2 7 33 57 1 9 90 Les sites internet d’organisations ou de fédérations professionnelles 1 8 32 58 1 9 90 Oui, certainement Non, probablement pas Ne se prononce pas Oui, probablement Non, certainement pas 6Information et influence pendant la campagne présidentielle – Enquête Ipsos pour Comfluence
  7. 7. La majorité des internautes jugeant qu’il est difficile de faire le tri entre vrai et faux sur internet, plus de 6 sur 10 ne font confiance qu’aux sites des médias reconnus hors du web Question : Pour chacune des informations suivantes, dites-moi si elle correspond tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas du tout à ce que vous pensez ? Base : à tous S/T Oui S/T Non Ensemble % % Il est très difficile de faire le tri entre vrai et faux sur internet 25 50 18 7 75 25Sur internet, je ne fais confiance qu’aux sites des médias classiques (grands journaux, agences de presse) reconnus hors du web 15 47 24 14 62 38 On trouve sur Internet toutes les informations qui permettent de mieux comprendre les enjeux de la vie politique 11 51 29 9 62 38 Quand on cherche une information sur Internet, on est facilement orienté vers des sources fiables 9 52 31 8 61 39 Internet contribue au sentiment d’être saturé d’information 15 40 34 11 55 45 Il y a des discussions que l’on ne peut avoir que sur Internet 16 38 27 19 54 46Si on recherche des articles avec une véritable analyse, mieux vaut privilégier les médias classiques qu’internet 13 36 39 111 49 50Entre une source d’information sur internet et un média classique, je préfère internet 8 33 42 16 1 41 58 Les informations que l’on trouve sur Internet sont plus souvent neutres et objectives que dans les autres médias 4 33 45 18 37 63 Sur internet, ce qui m’intéresse le plus c’est de consulter des sites d’information qui n’existent que sur le web (Médiapart, rue 89, 7 21 38 34 28 72 blogs...) Tout à fait Plutôt Plutôt pas Pas du tout Ne se prononce pas 7Information et influence pendant la campagne présidentielle – Enquête Ipsos pour Comfluence
  8. 8. Les associations sont les seuls acteurs auxquels les Français font majoritairement confiance pour concilier l’intérêt général et la défense de leurs propres intérêts dans leurs propositions aux candidats Question : Voici une liste d’acteurs pouvant être amenés à défendre auprès des candidats des mesures qu’ils estiment nécessaires de prendre après l’élection présidentielle. Pour chacun de ces acteurs, dites-moi si vous lui faites confiance pour concilier l’intérêt général et la défense de ses propres intérêts ? Base : à tous S/T S/T Pas Ensemble Confiance confiance % % Les associations 1 7 50 30 12 57 42 Les syndicats de salariés 6 42 32 20 48 52 Les fédérations et organisations professionnelles 3 39 42 15 1 42 57 Les médias 4 34 44 17 1 38 61 Les organisations patronales 2 22 48 27 1 24 75 Les partis politiques 2 21 48 28 1 23 76 Les représentants des différentes confessions religieuses 1 18 45 36 19 81 Tout à fait confiance Plutôt pas confiance Ne se prononce pas Plutôt confiance Pas confiance du tout 8Information et influence pendant la campagne présidentielle – Enquête Ipsos pour Comfluence
  9. 9. Une majorité de Français considère que les entreprises françaises ne doivent pas intervenir dans la campagne Question : A propos du rôle que pourraient avoir les entreprises françaises durant la campagne présidentielle, de laquelle des propositions suivantes vous sentez-vous le plus proche : Base : à tous Ensemble 43% 57% Les entreprises françaises doivent intervenir dans la campagne présidentielle car elles ont des propositions qui peuvent favoriser la sortie de crise. Les entreprises françaises ne doivent pas intervenir dans la campagne présidentielle car elles servent d’abord leurs propres intérêts et non pas la sortie de crise. 9Information et influence pendant la campagne présidentielle – Enquête Ipsos pour Comfluence
  10. 10. Les Français sont très partagés quant au rôle des professionnels de la communication dans la campagne Question : De laquelle des deux opinions suivantes vous sentez-vous le plus proche ou le moins éloigné ? Base : à tous Ensemble 47% 53% Il est normal que les candidats à l’élection présidentielle fassent appel à des professionnels de la communication, cela leur permet de mieux expliquer leurs idées et leurs projets et de les rendre plus compréhensibles Il n’est pas normal que les candidats à l’élection présidentielle fassent appel à des professionnels de la communication, leur personnalité et les idées qu’ils défendent doivent se suffire à elles-mêmes 10Information et influence pendant la campagne présidentielle – Enquête Ipsos pour Comfluence

×