Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Les reprise d'emploi des demandeurs d'emploi 2T18

68 views

Published on

© Pôle emploi Provence-Alpes-Côte d'Azur

Published in: Data & Analytics
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Les reprise d'emploi des demandeurs d'emploi 2T18

  1. 1. Grand Est 7,7% 77 900 Hauts- de- France 6,8% 90 600 Normandie 8,2% 49 300 ÎLe-de-France 7,2% 167 900Bretagne 9,8% 51 300 Pays de la Loire 9,9% 59 900 Centre- Val de Loire 8,3% 37 700 Bourgogne- Franche-Comté 8,6% 38 300 Nouvelle Aquitaine 9,5% 100 900 Auvergne- Rhône-Alpes 9,2% 124 800 Occitanie 8,5% 108 200 Corse 17,9% 10 200 9,1% 102 900 Provence-Alpes- Côte d’Azur En France, au cours du 2e trimestre 2018, 1 046 500 demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégories A et B ont repris un emploi d’un mois ou plus, en diminution de -0,3% par rapport au 2e trimestre 2017. Sur la même période, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A et B s'améliore de -0,3%. STAGNATION DES REPRISES D'EMPLOI EN FRANCE Carte 1 : Taux et volumes des reprises d'emploi selon les régions Dans le classement des régions, la région Paca se place en 6e position pour le taux de reprises d'emploi (9,1%) et en 4e position pour son volume de reprises d'emploi (102 900). Le nombre de reprises d’emploi ramené au nombre de demandeurs d’emploi en catégories A et B par région au 2e trimestre 2018 permet d’apprécier réellement la propension à retrouver un emploi. Trois régions, en dehors des DROM, sont en dessous du taux national (8%) :  Hauts-de-France 6,8%,  Île de France 7,2%,  Grand Est 7,7%. Dans l'ensemble des régions, le taux reste stable entre le 2e trimestre 2017 et le 2e trimestre 2018. Seule la Corse enregistre une hausse significative de +1,6 points. Octobre 2018 PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR LES REPRISES D’EMPLOI DES DEMANDEURS D’EMPLOI AU 2e TRIMESTRE 2018 1 MILLION de demandeurs d'emploi en catégories A et B ont repris un emploi d'au moins un mois en France, dont 102 900 en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.
  2. 2. STATISTIQUES ET INDICATEURS Au cours du 2e trimestre 2018, près de 102 900 demandeurs d’emploi inscrits en catégories A et B ont accédé à un emploi d’un mois ou plus, soit une hausse de +0,6% par rapport au 2e trimestre 2017. Sur 12 mois glissants, cela représente près de 371 300 reprises d’emploi (+5,1% par rapport à l'année précédente). Sur la même période, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A et B s’est accru de +1,4%. Le nombre de reprises d’emploi connaît des fluctuations saisonnières importantes [cf. graphique 1] : on observe en particulier un pic d’accès à l’emploi au deuxième trimestre, et à l’inverse un creux au quatrième trimestre. Définition : La mesure de l’accès ou du retour à l’emploi des demandeurs d’emploi inscrits sur les listes de Pôle emploi demandeurs d’emploi est construite à partir des déclarations préalables à l’embauche (DPAE) transmises par les employeurs à l’ACOSS et la CCMSA, et les données de Pôle emploi (pour les emplois non salariés, salariés de particuliers employeurs, salariés en contrat de droit public ou de droit d’un pays étranger). Le nombre de reprises d’emploi est mesuré pour les demandeurs d’emploi en catégories A ou B ayant une DPAE d’un mois ou plus, sortants des listes en déclarant une reprise d’emploi, ou basculant sous certaines conditions en catégories C ou E (cf. annexe 4 méthode). Sources : fichier historique des demandeurs d’emploi (Pôle emploi) et DPAE (Acoss – CCMSA).Données brutes, Provence-Alpes-Côte d'Azur Graphique 1 : Nombre trimestriel de reprises d’emploi des demandeurs d’emploi et courbe en cumul sur 12 mois glissants 73 100 85 600 75 100 69 300 75 300 92 200 79 700 73 700 84 800 95 800 84 600 79 200 87 400 102 200 88 600 85 400 94 400 102 900 299 200 302 200 303 200 303 100305 200 311 900 316 400 320 800 330 400 333 900 338 800 344 300 346 900 353 400 357 400 363 600 370 600 371 300 0 10000 20000 30000 40000 50000 60000 70000 80000 90000 100000 110000 120000 130000 140000 150000 160000 170000 180000 190000 200000 210000 220000 230000 240000 250000 260000 270000 280000 290000 300000 310000 320000 330000 340000 350000 360000 370000 380000 -10000 10000 30000 50000 70000 90000 110000 130000 STABILITÉ DES REPRISES D'EMPLOI EN PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR 2 _ STATISTIQUES ET INDICATEURS
  3. 3. Nombre de reprises d'emploi Cumul 12 mois glissants Taux de reprises d'emploi(a) Tendance(b) Contribution à la tendance Reprises d'emploi DEFM Cat. A,B 102 874 371 262 9,1% +5,1% +5,1% +0,6% +1,4% dont demandeurs d'emploi de moins de 25 ans 16 026 62 945 13,4% +3,1% +0,6% -0,3% +2,6% de 25 à 49 ans 67 489 243 332 10,0% +4,2% +2,8% -0,8% +0,1% de 50 ans ou plus 19 359 64 986 5,8% +10,4% +1,6% +6,8% +3,5% depuis moins d'un an 68 788 249 518 10,4% +2,4% +1,7% -3,7% -3,3% depuis un an ou plus 34 086 121 744 7,3% +11,0% +3,4% +10,6% +8,6% dont plus de deux ans 15 621 56 631 6,5% +8,3% +1,1% +6,5% +3,6% hommes 55 069 195 080 9,9% +4,8% +2,5% -0,5% -1,0% femmes 47 805 176 182 8,3% +5,3% +2,5% +2,0% +3,7% Employés qualifiés 52 776 188 555 9,8% +4,0% +2,1% -1,6% -0,4% Employés non qualifiés 19 924 70 570 8,0% +7,9% +1,5% +1,7% +1,8% Ouvriers qualifiés 10 144 38 998 9,8% -2,3% -0,3% -7,9% -8,2% Cadres 4 051 16 394 8,0% -3,1% -0,1% -4,3% +0,1% Ouvriers spécialisés 3 749 14 037 8,5% -0,1% -0,0% -4,8% -6,1% Techniciens 3 459 13 647 9,1% +0,8% +0,0% -2,0% -1,6% Agents de maîtrise 2 996 11 685 7,5% +12,6% +0,4% +5,3% +4,2% Manœuvres 2 597 9 256 8,0% +6,3% +0,2% +2,1% +1,2% Non renseigné 3 178 8 122 9,6% NS (1) +1,4% NS (1) NS (1) A- Agriculture et pêche … 3 592 11 826 8,4% +9,3% +0,3% +2,7% +1,7% B- Arts et faconnage d'ouvrages d'art 464 1 776 5,4% +11,4% +0,1% -5,0% +6,2% C- Banque, assurance, immobilier 1 217 4 996 8,0% +5,6% +0,1% -2,5% +3,8% D- Commerce, vente et grande distribution 17 284 61 010 9,4% +5,2% +0,9% -0,5% +2,7% E- Communication, media et multimedia 1 699 6 173 7,9% +10,0% +0,2% +11,6% +5,2% F- Construction, BTP 8 940 37 711 9,2% +0,5% +0,0% -6,2% -6,2% G- Hôtellerie- restauration tourisme 21 490 61 157 15,7% +5,9% +1,0% +1,0% +4,5% H- Industrie 3 777 15 108 9,8% +0,7% +0,0% -3,3% -4,9% I- Installation et maintenance 3 843 14 453 8,7% +2,6% +0,1% -3,5% -3,4% J- Sante 3 604 15 245 8,4% +9,0% +0,4% +5,7% +2,8% K- Services à la personne et à la collectivité 14 587 59 045 6,4% +6,3% +1,0% +3,3% +1,3% L- Spectacle 2 029 7 011 6,9% +10,8% +0,2% +16,5% +6,1% M- Support a l'entreprise 9 907 39 067 7,0% +3,2% +0,3% +1,0% +5,0% N- Transport et logistique 10 059 34 599 10,4% +5,4% +0,5% +0,5% -1,4% Non renseigné 380 2 085 16,2% NS (1) +0,1% NS (1) NS (1) Evolutions annuelles 2T-2018 /2T-2017 2T-2018 Sexe Reprises d'emploi pour les demandeurs d'emploi en catégorie A et B Catégories professionnelles Qualifications Tranches d'âge Ancienneté Sur le 2e trimestre 2018, plus de 16 000 jeunes de moins de 25 ans ont repris un emploi et leur volume diminue de -0,3% par rapport à la même période en 2017 (le nombre de demandeurs d'emploi cat. A et B de cette tranche d'âge augmente de +2,6%). Près de 67 500 concernent les 25 à 49 ans (-0,8% vs +0,1% pour le nombre de demandeurs d'emploi cat. A et B) et près de 19 400 des demandeurs d'emploi de 50 ans et plus (+6,8% vs +3,5% pour les demandeurs d'emploi cat. A et B). Les demandeurs d'emploi de plus d'un an profitent davantage des reprises d'emploi que ceux de moins d'un an (+10,6% vs -3,7%). Plus des deux tiers des reprises d'emploi concernent des employés (non qualifiés ou qualifiés). Les employés non qualifiés progressent annuellement de +1,7% contre -1,6% pour les employés qualifiés [cf. tableau 1]. Trois domaines professionnels représentent plus de la moitié des reprises d'emploi : les "services à la personne et à la collectivité" dont le nombre augmente annuellement de +3,3%, "l'hôtellerie-restauration tourisme" (+1%) et le "commerce, vente et grande distribution" (-0,5%) . Leurs contributions à la tendance globale sont les plus fortes : plus de 0,9% pour chacun de ces domaines. Comme le "commerce, vente et grande distribution", cinq autres catégories professionnelles évoluent annuellement à la baisse, notamment la "construction, BTP" (-6,2%), "l'Installation et maintenance" (-3,5%) et "l'industrie" (-3,3%). (a)Le taux des reprises d'emploi est le nombre de reprises d’emploi ramené au nombre de demandeurs d’emploi en catégories A et B (b)La tendance est l'évolution sur le cumul de 12 mois glissants entre la période étudiée et la même période de l'année précédente. (1)Données non significatives Sources : fichier historique des demandeurs d’emploi (Pôle emploi) et DPAE (Acoss – CCMSA). Données brutes, Provence-Alpes-Côte d'Azur Tableau 1 : Nombre et évolution des reprises d’emploi des demandeurs d’emploi en catégories A ou B selon leurs caractéristiques STATISTIQUES ET INDICATEURS _ 3 LES JEUNES DEMANDEURS D'EMPLOI ET LES MOINS D'UN AN D'ANCIENNETÉ ENREGISTRENT UN MEILLEUR TAUX DE REPRISES D'EMPLOI
  4. 4. Nombre de reprises d'emploi sur le trimestre Poids / région Cumul sur 12 mois glissants Poids / région Tendance Contribution à la tendance 3 472 3,4% 12 283 3,3% +5,7% +0,2% 3 572 3,5% 14 331 3,9% +6,2% +0,2% 24 195 23,5% 83 474 22,5% +4,7% +1,1% 35 519 34,5% 140 530 37,9% +5,4% +2,0% 23 776 23,1% 77 028 20,7% +4,2% +0,9% 12 339 12,0% 43 615 11,7% +5,5% +0,6% 102 874 100,0% 371 262 100,0% +5,1% +5,1% Dpt.04 Dpt.05 Dpt.06 Dpt.13 Dpt.83 Dpt.84 Paca Reprises d'emploi +3,0% +4,4% +1,3% +0,3% -0,6% +1,0% +0,6% DEFM cat.A,B +2,3% +1,3% +0,2% +1,8% +1,3% +1,9% +1,4% Rou Vert Bleu Tein Satu Lum Provence-Alpes-Côte d'Azur Vaucluse Var Bouches-du-Rhône Alpes-de-Haute-Provence Département 2e trimestre 2018 Alpes-Maritimes Hautes-Alpes ZOOM SUR LES DÉPARTEMENTS La "tendance" est l'évolution sur le cumul de 12 mois glissants entre la période étudiée et la même période de l'année précédente. Au 2e trimestre 2018, la tendance en Provence-Alpes-Côte d'Azur est de +5,1% [cf. carte 2]. Les départements du Var et des Alpes-Maritimes bénéficient d'une évolution moins importante (resp. +4,2% et +4,7%). La comparaison annuelle de la tendance au 2e trimestre 2018 par rapport à celle du 2e trimestre 2017 montre qu'elle régresse sur la région (-0,8 pt) et sur la moitié des départements. Carte 2 : La tendance et l'analyse thématique de son évolution annuelle L'évolution annuelle du flux des reprises d'emploi, au sein de la région, est inférieure à celle du nombre de demandeurs d'emploi cat. A et B (+0,6% VS +1,4%). La moitié des départements est dans cette situation [cf. tableau 3] : Sources : fichier historique des demandeurs d’emploi (Pôle emploi) et DPAE (Acoss – CCMSA).Données brutes, Provence-Alpes-Côte d'Azur Hautes-Alpes +6,2% (+1,6 pt) Alpes-de-Haute-Provence +5,7% (+0,6 pt) Alpes-Maritimes +4,7% (+0,2 pt) Bouches-du-Rhône +5,4% (-1,1 pt) Var +4,2% (-1,6 pt) Vaucluse +5,5% (-1,4 pt) Région +5,1% (-0,8 pt) 4 _ STATISTIQUES ET INDICATEURS Tableau 2 : Répartition départementale du nombre de reprises d'emploi Sur le 2e trimestre 2018, les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes concentrent plus de la moitié des reprises d'emploi en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, tout comme la DEFM catégorie A et B [cf. tableau 2]. Tableau 3 : Évolutions annuelles du nombre des reprises d'emploi et des demandeurs d'emploi (2T-2018 / 2T-2017)
  5. 5. Modalités de retour Valeur Poids DPAE CDI 22 770 22,1% DPAE CDD plus de 6 mois 11 091 10,8% DPAE CDD 3 à 6 mois 19 236 18,7% DPAE CDD 1 à 3 mois 15 909 15,5% Reprise déclarée 8 360 8,1% Passage en catégorie C 24 382 23,7% Passage en catégorie E 162 0,2% AFPR / POE 964 0,9% Total 102 874 100,0% Sur le 2e trimestre 2018, les déclarations préalables à l'embauche d'un mois ou plus représentent plus des deux tiers des reprises d'emploi détectées pour les demandeurs d'emploi [cf. tableau 4]. Près d'un quart sont repérées par une bascule en catégorie C(1), et près d'une sur dix par une reprise d'emploi déclarée ou une bascule en catégorie E(2). Les passages en AFPR ou POE individuelle contribuent minoritairement au nombre de reprises d'emploi détecté (0,9%). (1) Certaines de ces bascules en catégorie C sont associées à une DPAE d’emploi intérimaire (pour lesquelles la durée n’est pas renseignée). Cela représente en moyenne de l’ordre de 8,2% des reprises d’emploi en France. En revanche, lorsque les bascules en catégorie C sont associées à une DPAE en CDD de moins d’un mois, elles ne sont pas comptabilisées dans cet indicateur. (2) L’ordre de priorité dans la construction du nombre de reprises d’emploi explique la faible proportion de sorties pour reprise d’emploi déclarée. En effet, un demandeur qui possède une DPAE et renseigne dans le même temps une sortie pour reprise d’emploi sera compté dans le nombre de reprises d’emploi comme possédant une DPAE. 7,5% 9,0% 9,1% 9,5% 10,1% 11,1% 13,1% 0,0% 2,0% 4,0% 6,0% 8,0% 10,0% 12,0% 14,0% Bouches-du-Rhône Vaucluse Paca Alpes-de-Haute-Provence Alpes-Maritimes Var Hautes-Alpes Graphique 2 : Nombre de reprises d’emploi ramené au nombre de demandeurs d’emploi en catégories A et B par département ainsi que son évolution annuelle. Le nombre de reprises d’emploi ramené au nombre de demandeurs d’emploi en catégories A et B par département au 2e trimestre 2018 permet d’apprécier la propension à retrouver un emploi [cf. graphique 2]. Les Hautes-Alpes enregistrent le plus fort taux de reprises d'emploi de la région. En Provence-Alpes-Côte d'Azur, le taux évolue à la baisse sur un an (-0,1 pt), seuls les départements alpins progressent légèrement. (+0,4 pt) (-0,2 pt) (+0,1 pt) (+0,1 pt) (-0,1 pt) (-0,1 pt) (-0,1 pt) STATISTIQUES ET INDICATEURS _ 5 Sources : fichier historique des demandeurs d’emploi (Pôle emploi) et DPAE (Acoss – CCMSA).Données brutes, Paca Tableau 4 : Composition du nombre des reprises d'emploi (volume et part) DPAE de plus de 6 mois 33 861 32,9% DPAE de moins de 6 mois 35 145 34,2% Reprise déclarée 8 360 8,1% Passage en catégorie C 24 382 23,7% Passage en catégorie E 162 0,2% AFPR / POE 964 0,9% 102 874
  6. 6. Dpt Territoires* Taux de reprises d'emploi Nombre de reprises d'emploi sur le trimestre Poids / Dépt Evolution annuelle 2T-2018 / 2T-2017 Cumul sur 12 mois glissants Poids / Dpt Tendance 11,1% 7 044 100% +3,7% 26 614 100% +6,0% Briançon 18,2% 1 396 20% +4,2% 5 726 22% +5,4% Digne 9,6% 1 721 24% +4,6% 5 900 22% +5,1% Gap 11,8% 2 337 33% +4,9% 9 236 35% +6,5% Manosque 8,7% 1 590 23% +0,6% 5 752 22% +6,5% Alpes-Maritimes 10,1% 24 195 100% +1,3% 83 474 100% +4,7% Antibes 10,8% 5 170 21% +2,4% 17 028 20% +4,7% Cannes 11,2% 4 878 20% +6,5% 15 602 19% +7,4% Grasse 9,3% 1 898 8% -0,9% 7 134 9% +4,7% Menton 10,8% 1 679 7% +3,8% 5 252 6% +3,7% Nice 9,3% 10 571 44% -1,5% 38 458 46% +3,8% Bouches-du-Rhône 7,5% 35 519 100% +0,3% 140 530 100% +5,4% Aix-en-Provence 8,0% 4 655 13% -3,2% 19 389 14% +2,8% Aubagne-La Ciotat 8,6% 2 766 8% +0,6% 10 474 7% +5,3% Etang-de-Berre 7,9% 6 008 17% -2,1% 24 748 18% +2,7% Marseille 6,5% 16 053 45% +3,4% 64 611 46% +7,8% Pays d'Arles 10,8% 4 103 12% -2,0% 13 603 10% +5,8% Salon de Provence 8,6% 1 934 5% -3,1% 7 705 5% +1,7% Var 11,1% 23 776 100% -0,6% 77 028 100% +4,2% Est Var 14,3% 8 899 37% -1,3% 24 909 32% +6,2% Haut-Var 8,8% 3 512 15% +1,1% 12 908 17% +4,3% Toulon 10,2% 11 365 48% -0,5% 39 212 51% +3,0% Vaucluse 9,0% 12 339 100% +1,0% 43 615 100% +5,5% Avignon 8,4% 4 365 35% +4,0% 15 584 36% +4,8% Est-Carpentras 10,0% 2 405 19% +1,2% 8 255 19% +7,5% Sud-Vaucluse 9,7% 3 328 27% -0,8% 11 259 26% +5,8% Nord-Vaucluse 8,4% 2 241 18% -2,3% 8 518 20% +4,7% Provence-Alpes-Côte d'Azur 9,1% 102 874 100% +0,6% 371 262 100% +5,1% 2e trimestre 2018 Alpes-de-Haute-Provence et Hautes-Alpes ANNEXE 1 - RÉPARTITION PAR TERRITOIRE DU NOMBRE DE REPRISES D'EMPLOI Carte 3 : Taux de reprises d'emploi par territoire et l'analyse thématique de son évolution annuelle. Manosque Etang-de- Berre Briançon 18,2% Digne 9,6% Gap 11,8% 8,7% Antibes 10,8% Cannes 11,2% Grasse 9,3% Menton 10,8%Nice 9,3% Aix-en- Provence 8,0% Aubagne-La Ciotat 8,6% 7,9% Marseille 6,5% Pays d'Arles 10,8% Salon de Provence 8,6% Est-Var 14,3% Haut-Var 8,8% Toulon 10,2% Avignon 8,4% Est-Carpentras 10,0% Sud-Vaucluse 9,7% Nord- Vaucluse 8,4% Région 9,1% *Pôle emploi n’a pas retenu le découpage des zones d’emploi INSEE dans l’élaboration des bassins d’emploi, c’est une notion ressemblante mais différente. Il s'agit d'un regroupement économique homogène d’agences Pôle emploi. Évolution annuelle 6 _ STATISTIQUES ET INDICATEURS
  7. 7. Les informations présentes dans le système d’information de Pôle emploi ne suffisent pas, à elles seules, à repérer correctement l’ensemble des retours vers l’emploi des demandeurs d’emploi. En effet, certains demandeurs d’emploi retrouvant un emploi cessent d’actualiser leur inscription et sortent ainsi des listes, sans pour autant déclarer à Pôle emploi la reprise d’emploi. L’enquête trimestrielle réalisée par Pôle emploi et la Dares sur les sortants des listes montre ainsi qu’environ la moitié des sortants pour défaut d’actualisation, et un tiers des sortants pour autres cas (le plus souvent après une non réponse à convocation), sont en fait des sorties pour reprise d’emploi. Description de la DPAE La DPAE est une déclaration obligatoire, qui doit être transmise à l’Acoss ou à la CCMSA par l’employeur dans les huit jours qui précèdent l’embauche. Les DPAE concernent l’ensemble des embauches, à l’exception des particuliers employeurs ou des employeurs publics lorsqu’ils recrutent sur un contrat de droit public(1). On estime généralement que l’embauche est effective pour plus de 95% des DPAE déposées. (Pour plus d’information consulter : La DPAE comprend des informations sur : l’établissement recruteur (identification, secteur d’activité) ; le salarié (identification, sexe, âge) ; le contrat de travail (nature, durée et date d’embauche). Les établissements de travail temporaire transmettent en début de mission une DPAE spécifique. Celle-ci ne comprend pas la durée de la mission d’intérim. La mesure du nombre de reprises d’emploi Les DPAE n’étant pas exhaustives, le nombre de reprise d’emploi est construit en complétant l’information contenue dans les DPAE par d’autres informations disponibles dans les fichiers de Pôle emploi. Seuls les retours à l’emploi pour une durée supérieure ou égale à un mois sont pris en compte. Le nombre de reprises d’emploi pour le mois M est ainsi mesuré comme le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A et B(2) au cours du mois M-1 qui : ont une DPAE de plus d’un mois (CDI ou CDD de plus d’un mois) au cours du mois M, ou M+1 (sans être inscrit en catégories A ou B en M) ; ou sont repérés comme reprenant un emploi de plus d’un mois au cours du mois M parce qu’ils : sont sortis des listes pour reprise d’emploi déclarée au cours du mois M ; ou ont basculé en catégorie E au cours du mois M ; ou ont basculé en catégorie C au cours du mois M sans revenir en catégories A ou B au cours du mois M+1, dès lors qu’ils n’exerçaient pas plus de 70 heures d’activité réduite au cours du mois M-1(3) sont entrés en Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR) ou en Préparation Opérationnelle à l’Emploi (POE) individuelle, ces actions étant conditionnelles à un engagement de recrutement. MÉTHODE (1) En revanche, l’Etat, les collectivités territoriales et les établissements publics à caractère administratif ont l’obligation d’établir une DPAE lorsqu’ils embauchent des salariés dans le cadre d’un contrat de travail de droit privé. (2) Cf. page 8. (3) Ce seuil de 70 h vise à limiter la prise en compte de passages de catégorie B en catégorie C due à une légère augmentation de la durée travaillée d’un mois à l’autre dans un même emploi.          http://www.acoss.fr/home/observatoire-economique/publications/acoss-stat/acoss-stat-n207.html). (Pour plus d’information cliquer ICI). STATISTIQUES ET INDICATEURS _ 7
  8. 8. L’ensemble de ces règles est appliquée de façon à éviter tout double compte (reprise d’emploi durable mesurée deux mois successifs pour une même reprise d’emploi). De plus, lorsque la reprise d’emploi est repérée par une sortie des listes pour reprise d’emploi déclarée, ou une bascule en catégorie C ou E, elle n’est pas prise en compte lorsqu’elle est associée à une DPAE de moins d’un mois. Cet indicateur permet ainsi d’approcher précisément le nombre de reprise d’emploi à partir de données administratives, disponibles rapidement et sur un champ exhaustif. Les catégories statistiques de demandeurs d’emploi On distingue les 5 catégories suivantes de demandeurs d’emploi : Catégorie A :: demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi au cours du mois. Catégorie B : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite courte (de 78 heures ou moins au cours du mois). Catégorie C : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite longue (de plus de 78 heures au cours du mois). Catégorie D : demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi. Ils peuvent être en stage ou formation, en maladie, en convention de reclassement personnalisé (CRP), en contrat de transition professionnelle (CTP) ou en contrat de sécurisation professionnelle (CSP), sans emploi. Catégorie E :      demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi au cours du mois. demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite courte (de 78 heures ou moins au cours du mois). demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite longue (de plus de 78 heures au cours du mois). demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi. Ils peuvent être en stage ou formation, en maladie, en convention de reclassement personnalisé (CRP), en contrat de transition professionnelle (CTP) ou en contrat de sécurisation professionnelle (CSP), sans emploi. demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, en emploi (par exemple, bénéficiaires de contrats aidés, créateurs d’entreprise). MÉTHODE (SUITE) 8 _ STATISTIQUES ET INDICATEURS EN SAVOIR PLUS Nous contacter : statistiques.13992@pole-emploi.fr www.pole-emploi.orgRetrouver plus d'informations sur : pole-emploi.fr/région Provence-Alpes-Côte d'Azur Directeur de la publication Thierry LEMERLE Directeurs de la rédaction Jean-Marie ROSSICH, Nicolas BIANCO Réalisation : Thierry LANÇON Direction de la Stratégie, Innovation et Lab Service Statistiques, Études et Évaluations

×