Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Indicateur conjoncturel de durée au chômage 2T2018

44 views

Published on

© Pôle emploi Provence-Alpes-Côte d'Azur

Published in: Data & Analytics
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Indicateur conjoncturel de durée au chômage 2T2018

  1. 1. Source : Pôle emploi Provence-Alpes-Côte d'Azur - Fichier Historique Statistique des demandeurs d'emploi - données cvs Graphique 1 DURÉE D'INSCRIPTION À PÔLE EMPLOI, MESURÉE PAR L'INDICATEUR CONJONCTUREL DE DURÉE DE CHÔMAGE (EN JOURS) Au 2 e trimestre 2018, la durée d'inscription à Pôle emploi, mesurée à partir de l'Indicateur Conjoncturel de Durée au Chômage (ICDC), augmente de +0,9%. Si la conjoncture économique de ce trimestre se maintenait en Provence-Alpes-Côte d'Azur, un demandeur d’emploi resterait, en moyenne, inscrit plus d'un an et trois semaines consécutivement à Pôle emploi. L’indicateur se dégrade légèrement de 4 jours par rapport au trimestre précédent. Cependant, sur un an, l'ICDC de la région diminue de 13 jours, soit près de deux semaines, passant de 401 jours à 388 jours. Au niveau national, l'indicateur s'élève également, en moyenne, à plus de douze mois et trois semaines (388 jours) au cours du deuxième trimestre 2018. Il s'est accru de trois jours en un trimestre. Sur un an, il est quasiment stable (+ 1 jour seulement). L'ICDC de la France est historiquement supérieur à celui de la région Provence-Alpes- Côte d'Azur [cf. Graphique 1]. Depuis le deuxième trimestre 2016, ces indicateurs sont très proches. Après un trimestre en décalage par rapport à l'historique au cours du deuxième trimestre 2017, l'écart entre la région et la France est reste très ténu : il est nul au cours de ce deuxième trimestre 2018. PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR 388 388 200 250 300 350 400 450 500 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR FRANCE En moyenne, en Provence-Alpes- Côte d'Azur, la durée d'inscription à Pôle emploi, mesurée à partir de l'ICDC, NOVEMBRE 2018 LA DURÉE DE CHÔMAGE AU 2e TRIMESTRE 2018 AU 2e TRIMESTRE 2018 388 jours S'ÉLÈVE À
  2. 2. Carte 1 VALEUR DE L'ICDC (EN JOURS) Source : Pôle emploi - Fichier Historique Statistique des demandeurs d'emploi - données cvs Evolution trimestrielle (en jours) Evolution annuelle (en jours) Evolution trimestrielle (en %) Evolution annuelle (en %) Ensemble 388 jours + 4 - 13 + 1 % - 3 % Hommes 372 jours + 10 - 18 + 3 % - 4,5 % Femmes 403 jours - 4 - 10 - 1 % - 2 % Moins de 25 ans 206 jours - 6 - 6 - 3 % - 3 % 25 à 49 ans 394 jours + 0 - 13 + 0 % - 3 % 50 ans et plus 643 jours + 22 - 10 + 4 % - 1,5 % Hommes de moins de 25 ans 200 jours - 6 - 8 + 3 % - 4 % Hommes de 25 à 49 ans 383 jours + 12 - 17 + 3 % - 4 % Hommes de 50 ans et plus 608 jours + 22 - 26 + 8 % - 4 % Femmes de moins de 25 ans 213 jours - 6 - 3 + 2 % - 2 % Femmes de 25 à 49 ans 407 jours - 10 - 11 + 4,5 % - 2,5 % Femmes de 50 ans et plus 677 jours + 22 + 6 + 5,5 % + 1 % Ouvriers 399 jours + 8 - 14 + 2 % - 3 % Employés 394 jours + 2 - 14 + 0,5 % - 3 % Professions intermédiaires 434 jours - 5 - 74 - 1 % - 14,5 % Cadres 418 jours + 26 + 74 + 7 % + 22 % Source : Pôle emploi Provence-Alpes-Côte d'Azur - Fichier Historique Statistique des demandeurs d'emploi - données cvs Note : ICDC calculé avec l'échantillon au 10e du FHS régional, sauf pour les petites régions et Provence-Alpes-Côte d'Azur. Carte 2 EVOLUTION TRIMESTRIELLE DE L'ICDC (EN %) La durée moyenne d'inscription à Pôle emploi pour la région se détériore ce trimestre comme pour les deux tiers des régions métropolitaines [cf. Cartes 1 et 2]. Dans le classement de ces treize régions, Provence-Alpes-Côte d'Azur se maintient au huitième rang. Une majorité des catégories de demandeurs d'emploi a vu sa durée d'inscription à Pôle emploi augmenter au cours du 2 e trimestre 2018. La durée moyenne d'inscription des hommes se dégrade (+ 10 jours), alors que celle des femmes s'améliore de seulement - 4 jours au cours de ce trimestre [cf. Tableau 1]. En termes de tranches d'âge, l'indicateur des plus de 50 ans s'aggrave encore (+ 22 jours) et celui des moins de 25 ans s'embellie (- 6 jours) ; les 25-49 ans étant les seuls dont la situation stagne sur un an (+ 0 jours). En croisant ces deux variables (sexe et tranches d'âge), ce sont les hommes et les femmes de 50 ans et plus dont la conjoncture s'est le plus détériorer au cours de ce trimestre (+ 22 jours chacun). Sur un an, les seniors voient leur durée moyenne d'inscription au chômage baisser de - 10 jours. Au niveau de la qualification, l'ICDC s'accroît au sein de toutes les catégories, exceptées les professions intermédiaires dont l'indicateur est en retrait de - 5 jours. En un an, presque toutes les durées moyennes de chômage des diverses catégories s'améliorent : seuls les femmes de 50 ans et plus (+ 6 jours) et les cadres (+ 74 jours) voient leur indicateur respectif se détériorer. Tableau 1 DURÉE D'INSCRIPTION À PÔLE EMPLOI, MESURÉE PAR L'INDICATEUR CONJONCTUREL DE DURÉE AU CHÔMAGE (EN JOURS ET EN %) La durée d'inscription à Pôle emploi en hausse sur le trimestre Les 50 ans et plus, les femmes de 25 à 49 ans, les professions intermédiaires et les cadres font partis des publics de demandeurs d'emploi les plus touchés 2 _ STATISTIQUES ET INDICATEURS Hauts -de- France Centre- Val de Loire 397 j Occitanie 393 j Nouvelle Aquitaine 390 j Auvergne- Rhône-Alpes 354 j Grand Est 379 j Normandie 367 j Bourgogne Franche Comté 372 j Bretagne 379 j Pays de la Loire 387 j Ile-de-France 380 j Provence -Alpes- Côte d'Azur 388 j Corse Hauts -de- France -2,0% Centre Val de Loire +2,2% Occitanie +5,1% Nouvelle Aquitaine +1,1% Auvergne- Rhône-Alpes -5,0% Grand Est +0,9% Normandie -6,0% Bourgogne Franche Comté +2,1% Bretagne +4,1% Pays de la Loire +2,3% Ile -de-France +2,5% Provence -Alpes- Côte d'Azur +0,9% Corse +1,9%
  3. 3. Source : Pôle emploi Provence-Alpes-Côte d'Azur -Fichier Historique Statistique des demandeurs d'emploi - données cvs Source : Pôle emploi Provence-Alpes-Côte d'Azur - Fichier Historique Statistique des demandeurs d'emploi - données cvs Graphique 3 DURÉE D'INSCRIPTION À PÔLE EMPLOI (EN JOURS) EN REGION ET POUR LES DEPARTEMENTS DES ALPES-DE-HAUTE-PROVENCE ET DES HAUTES-ALPES SUR 10 ANS En ce qui concernent les départements des Alpes-Maritimes et du Var, leurs ICDC sont historiquement inférieurs à celui de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (en moyenne entre deux et cinq semaines de moins avant la crise de 2008). Depuis, ces écarts n'ont eu de cesse de se réduire : les ICDC des Alpes- Maritimes et du Var restent légèrement inférieurs à la région [cf. Graphique 4]. Source : Pôle emploi Provence-Alpes-Côte d'Azur - Fichier Historique Statistique des demandeurs d'emploi - données cvs Cette crise a également rendu les conjonctures des départements des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes très difficiles. Leurs taux de chômage ont augmenté très fortement sur cette période. Leurs indicateurs ICDC se sont nettement détériorés et dépassent aujourd'hui régulièrement les 400 jours, [cf. Graphique 3] notamment dans les Alpes-de-Haute-Provence. Depuis le quatrième trimestre 2015, les Hautes-Alpes subissent quelques rares périodes de dépassement de l'ICDC régional. L'altération de l'indicateur de ce département s'est nettement amplifiée lors des derniers trimestres. Source : Pôle emploi Provence-Alpes-Côte d'Azur - Fichier Historique Statistique des demandeurs d'emploi - données cvs Graphique 4 DURÉE D'INSCRIPTION À PÔLE EMPLOI (EN JOURS) EN REGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR ET POUR LES DEPARTEMENTS DES ALPES-MARITIMES ET DU VAR SUR 10 ANS Les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse ont les taux de chômage les plus élevés de la région depuis la fin de l'année 2005 ; le département de Vaucluse ayant même le plus élevé de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur depuis la fin 2011. Sur le long terme, la durée de chômage calculée par l'ICDC pour les deux départements est supérieure à celle de la région [cf. Graphique 2]. Depuis fin 2016, l'indicateur des Bouches-du- Rhône a de nouveau creusé un léger écart avec celui de la région, sauf au cours de ce trimestre où il passe sous l'indicateur régional. L'indicateur du Vaucluse s'est considérablement dégradé durant la crise débutée en 2008. La situation des départements de la région se dégrade au 2e trimestre 2018 Carte 3 VALEURS DE L'ICDC (EN JOURS) ET EVOLUTION TRIMESTRIELLE DE L'INDICATEUR (EN %) Des situations différentes pour les départements sur dix ans À l'exception des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse, l'indicateur ICDC augmente dans tous les autres départements de la région au cours de ce trimestre. Il s'accroît plus particulièrement au sein du Var [cf. Carte 3]. Désormais, deux départements ont une durée de chômage supérieure ou proche des 410 jours (correspond à un an un mois et deux semaines), la durée moyenne régionale se situant à 388 jours. Il s'agit des Alpes-de-Haute-Provence et du Vaucluse. Les Bouches-du-Rhône et le Var sont proches de la moyenne régionale avec respectivement 386 jours et 385 jours. Les autres départements ont une durée inférieure à celle de la région : il s'agit des Alpes-Maritimes avec 362 jours et des Hautes-Alpes avec 382 jours. Sur un an, la situation de quatre départements s'améliore. Les indices des Bouches-du-Rhône, des Alpes-Maritimes, puis les Hautes-Alpes et les Alpes-de-Haute-Provence sont concernés avec des évolutions allant de - 23 jours à - 6 jours. Le Vaucluse voit sa situation stagnée (+ 1 jour) vis-à-vis de la durée moyenne de chômage alors que celle du Var se détériore davantage avec + 7 jours. Graphique 2 DURÉE D'INSCRIPTION À PÔLE EMPLOI (EN JOURS) EN PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR ET POUR LES DEPARTEMENTS DES BOUCHES-DU-RHÔNE ET DE VAUCLUSE SUR 10 ANS 388 386 411 150 200 250 300 350 400 450 500 Provence-Alpes-Côte d'Azur Bouches-du-Rhône Vaucluse 3 _ STATISTIQUES ET INDICATEURS 388 362 385 150 200 250 300 350 400 450 500 Provence-Alpes-Côte d'Azur Alpes-Maritimes Var 388 419 382 150 200 250 300 350 400 450 500 Provence-Alpes-Côte d'Azur Alpes-de-Haute-Provence Hautes-Alpes Hautes-Alpes 382 jours +2% Alpes-de-Haute-Provence 419 jours +2% Vaucluse 411 jours -1% Var 385 jours +3% Bouches-du-Rhône 386 jours -2% Alpes-Maritimes 362 jours +1% Amélioration sensible (plus de 30 jours) Amélioration légère (de 0 à 30 jours) Légère détérioration (de 0 à 30 jours) Détérioration (plus de 30 jours)
  4. 4. Lecture : au 2 e trimestre 2018, parmi les grandes familles de métiers, la durée d'inscription moyenne pour les demandeurs d'emploi de la santé est d'environ onze mois et deux semaines (348 jours). Cet indicateur est en très légère détérioration au cours de ce trimestre (+ 1 jour). Source : Pôle emploi Provence-Alpes-Côte d'Azur - Fichier Historique Statistique des demandeurs d'emploi - données cvs Graphique 5 DURÉE D'INSCRIPTION À PÔLE EMPLOI PAR GRANDE FAMILLE DE METIERS MESURÉE PAR L'INDICATEUR CONJONCTUREL DE DURÉE DE CHÔMAGE (EN JOURS) La durée d'inscription à Pôle emploi se détériore au 2 e trimestre 2018 dans la plupart des grandes familles de métiers Les grandes familles de métiers qui ont les durées d'inscription les moins importantes sont la santé, l'hôtellerie - restauration - tourisme - loisirs - animation et le commerce - vente - grande distribution avec un ICDC inférieur à un an [cf. Graphique 5]. À l'inverse, les grandes familles avec les durées de chômage les plus longues sont le support à l'entreprise et les services à la personne - à la collectivité. Les demandeurs d'emploi de ces familles restent en moyenne inscrits plus d'un an deux mois et deux semaines. Au cours de ce trimestre, sept grandes familles ont vu leur situation au regard de la durée de chômage se dégrader. Celles, dont les situations trimestrielles sont les plus tendues, représentent la construction - bâtiment - travaux publics et le support à l'entreprise avec des augmentations d'ICDC avoisinant les trois semaines. Sur un an, la grande famille des services à la personne - à la collectivité est celle dont l'indicateur se bonifie le plus avec - 44 jours (environ un mois et deux semaines) et la famille dont l'ICDC se détériore le plus est le support à l'entreprise avec + 19 jours (près de trois semaines). 394 Forte amélioration (plus de 30 jours) 394 Légère amélioration (de 0 à 30 jours) 394 Légère détérioration (de 0 à 30 jours) 394 Forte détérioration (plus de 30 jours) Evolutions au cours du trimestre Source et définition de l'Indicateur Conjoncturel de Durée au Chômage (ICDC) Les données utilisées proviennent d’un échantillon au 1/10e (grosses régions) ou de l’exhaustivité (petites régions + la région Provence-Alpes- Côte d'Azur) du Fichier Historique Statistique (FHS) de Pôle emploi et permettent un suivi longitudinal des trajectoires au chômage de l’ensemble des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi. UN INDICATEUR QUI REPRODUIT LE CALCUL DE L'ESPÉRANCE DE VIE D'UNE POPULATION L’ICDC vise à apprécier l’impact de la conjoncture sur la durée d’inscription du demandeur d’emploi. Il réplique la méthode utilisée pour évaluer l’espérance de vie d’une population. Il concerne la France entière ou bien une région. Il est calculé chaque trimestre pour l’ensemble des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, sans emploi et tenus à des actes positifs de recherche d’emploi, qu’ils aient ou non accompli des heures d’activité réduite (demandeurs d’emploi de catégories A, B et C). Dans cette étude, un demandeur d’emploi est considéré comme sorti du chômage s’il n’est plus présent sur les listes de Pôle emploi, quel que soit le motif de cette sortie. Cet indicateur estime ainsi la durée moyenne d’inscription d’une cohorte fictive de demandeurs d’emploi qui connaîtraient durant toute leur période de chômage les mêmes conditions sur le marché du travail que celles du trimestre considéré. Il est très réactif à la conjoncture. En période de récession ou de faible croissance, il a tendance à augmenter. En revanche, il diminue d’autant plus fortement que le taux de croissance du PIB est élevé. L’ICDC présente néanmoins des limites liées en partie à l’exploitation des données administratives : la sortie des listes peut refléter des situations très différentes (reprise d’emploi, radiations…) et le fait de se limiter aux seules personnes inscrites à Pôle emploi ne permet pas de couvrir l’ensemble des personnes qui recherchent un emploi, et notamment les jeunes. Directeur de la publication Thierry LEMERLE Directeurs de la rédaction Jean-Marie ROSSICH, Nicolas BIANCO Réalisation Direction de la Stratégie, de l’Innovation & Lab Service Statistiques, Études et Évaluations www.pole-emploi.org Pôle emploi Provence-Alpes-Côte d'Azur 34 rue Alfred Curtel 13010 Marseille 348 355 357 365 371 373 379 384 388 420 425 439 453 Santé Hôtellerie-restauration, tourisme, loisirs et animation Commerce, vente et grande distribution Banque, assurance, immobilier Installation et maintenance Transport et logistique Communication, média et multimédia Construction, bâtiment et travaux publics Industrie Agriculture, pêche, espaces naturels et espaces verts, soins aux animaux Arts et façonnage d'ouvrages d'art Services à la personne et à la collectivité Support à l'entreprise Nous contacter : statistiques.13992@pole-emploi.fr

×