Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Clever city : la boîte à outils de la ville astucieuse (Angers Technopole)

6,898 views

Published on

Conférence donnée le lundi 21 novembre 2011 à Angers Technopole sur le sujet « Ville numérique, complexe, sans limite…entre utopie et réalisme ? »

Plus d'informations : http://www.angerstechnopole.com/quotidien.php?target=evenement&action=detail&id=103

Published in: Technology

Clever city : la boîte à outils de la ville astucieuse (Angers Technopole)

  1. 1. Vers la « clever city » ?Ville hybride : la boîte à outils de la « ville astucieuse » Scénario pour l’avenir - Angers Technopole - 21/11/11Philippe Gargov[pop-up] urbainwww.pop-up-urbain.com/
  2. 2. 1. INTRODUCTION : De quoi la ville numérique est-elle le nom ? 2. POSITIONNEMENT : De la « smart city » à la « clever city » 3. PERSPECTIVES : La boîte à outils de la ville astucieuse 4. CONCLUSION : Plaidoyer pour une utopie pudique
  3. 3. INTRODUCTION1. De quoi la ville numérique est-elle le nom ?
  4. 4. 1. FANTASMES vs RÉALITÉSLe fantasme : la ville immatérielle ?
  5. 5. 1. FANTASMES vs RÉALITÉSLa réalité : les infrastructures et leurs aspérités.
  6. 6. 1. FANTASMES vs REALITÉSLe fantasme : Songdo, la « smart city » idéalisée ?
  7. 7. 1. FANTASMES vs RÉALITÉSLa réalité : la ville est construite par les usages.
  8. 8. 1. FANTASMES vs REALITÉSLe fantasme : la ville augmentée ?
  9. 9. « D’un coup, partout, l’humanité dans son ensemble s’équipe d’une technologie à peu prèssimilaire : la technologie mobile. Avec le mobile, il y a une mutation dans notre relation au mondequi est devenue évidente et naturelle pour tous, à l’échelle mondiale. »Dominique Boullier lors de l’atelier « Ville cyborg » du colloque Refaire société, 11 novembre 2011.1. FANTASMES vs REALITÉSLa réalité : le mobile augmenté.
  10. 10. INTRODUCTION2. De la ville numérique à la ville hybride
  11. 11. « We are shaped by the technologies because in integrating them, they become us. And though wecan discard or upgrade them, this is no less true of our cultural selves. »Tim Maly / Quiet Babylon, « What’s a cyborg ».2. DE LA VILLE NUMÉRIQUE A LA VILLE HYBRIDELa concrétude de « l’homme-cyborg »<
  12. 12. « La ville elle-même est devenue en partie un être numérique. Ce qui fait la substance d’uneville, c’est aussi l’information numérique qui peut y circuler. […] Habiter la ville aujourd’huic’est sans cesse manipuler, voire éventuellement être manipulé, par cette espèce d’océan dedonnées. »Henri Desbois dans Place de la toile (France Culture), 13 mars 2011.2. DE LA VILLE NUMÉRIQUE A LA VILLE HYBRIDE< annonce celle de la « ville hybride »
  13. 13. INTRODUCTION3. La ville hybride et ses ressources
  14. 14. LA VILLE HYBRIDE ET SES RESSOURCESUn océan de capteurs<
  15. 15. LA VILLE HYBRIDE ET SES RESSOURCES< pour un déluge de données ;
  16. 16. LA VILLE HYBRIDE ET SES RESSOURCESqu’elles soient quantitatives<
  17. 17. « Insignifiant en soi, [le bavardage] offre néanmoins la trame d’où extraire des variantessignificatives, des modulations insolites, des articulations imprévues. Le bavardage ne représentepas quelque chose, mais c’est précisément en cela qu’il peut tout produire. »Paolo Virno, « Bavardage et curiosité », cité par Hubert Guillaud sur InternetActu (Le rôle social du bavardage)LA VILLE HYBRIDE ET SES RESSOURCES< ou qualitatives ;
  18. 18. LA VILLE HYBRIDE ET SES RESSOURCESqu’elles soient publiques (open data)<
  19. 19. LA VILLE HYBRIDE ET SES RESSOURCES< ou privées (« folksotopies ») ;
  20. 20. LA VILLE HYBRIDE ET SES RESSOURCESqu’elles soient consciemment transmises<
  21. 21. LA VILLE HYBRIDE ET SES RESSOURCES< ou non.
  22. 22. PROBLÉMATIQUELa ville hybride et ses défis : comment mettre àprofit cet « océan de données » pour répondreaux grands enjeux urbains de notre temps ?
  23. 23. LA VILLE HYBRIDE ET SES RESSOURCESLes données urbaines, tonneau des Danaïdes de la ville hybride ?
  24. 24. POSITIONNEMENT2. De la « smart city » à la « clever city »
  25. 25. « Pour être interactives et s’intégrer dans des écologies multiples, [les technologiques urbaines]devraient plutôt être visibles, accessibles à qui les regarde ou les utilise. [Nous devons travailler]à urbaniser les technologies, plutôt que d’utiliser des technologies qui désurbanisent la ville. »Saskia Sassen, keynote lors de Lift France 2011, 7 juillet 2011POSITIONNEMENTComment « urbaniser » les technologies urbaines ?
  26. 26. « Urbanizing these intelligent cities would help them live longer because they would be opensystems, subject to ongoing changes and innovations. After all, that ability to adapt is how ourgood old cities have outlived the rise and fall of kingdoms, republics, and corporations. »Saskia Sassen, « Talking back to your intelligent city », 1er février 2011POSITIONNEMENTComment « urbaniser » les technologies urbaines ?
  27. 27. smart (adjective)1. (elegant) élégant;2. (familier)(intelligent) (child, decision) malin;3. (politician, journalist) habile;4. (restaurant, hotel, street) chic;5. (stinging) (blow) vif;6. (rebuke) cinglant;7. (computing) intelligent.Word Reference
  28. 28. clever (adjective) 1. (intelligent) (person) intelligent;2. (ingenious) (solution, gadget, person) astucieux, futé; 3. (shrewd) astucieux; 4. (skilful) habile, adroit; 5. (persuasive) (argument, advertisement) astucieux; 6. (lawyer, salesperson) malin; Word Reference
  29. 29. « En philosophie, "clever" se traduit très souvent par "prudent" et qualifie quelquun qui saitbien tenir compte des circonstances entourant une situation précise et sait choisir les moyensappropriés pour parvenir à ses fins. »Junior38 sur le forum de Word Reference
  30. 30. PERSPECTIVESLa boîte à outils de la « ville astucieuse »
  31. 31. LA VILLE HYBRIDE ET SES DÉFIS1. L’enjeu : comment rendre la ville complexe plus familière ?
  32. 32. LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE1. Mesurer l’usage des lieux pour aiguiller la prise de décision
  33. 33. LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE Des « urban analytics » basées sur les données des citadins ?
  34. 34. « Los Ojos Del Mundo » par MIT SENSEable City LabLA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE Des « urban analytics » basées sur les données des citadins ?
  35. 35. « Elephant Path, a social navigation interface based on he thousand of pieces ofinformation inhabitants and visitors share publicly on the web. »LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE Des « urban analytics » basées sur les données des citadins ?
  36. 36. Cartes Foursquare par Michal Migurski (Stamen Design)LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE Des « urban analytics » basées sur les données des citadins ?
  37. 37. « WikiCity Rome » par MIT SENSEable City LabLA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE Des « urban analytics » basées sur les données des citadins ?
  38. 38. LA VILLE HYBRIDE ET SES DÉFIS2. L’enjeu : comment rendre la ville complexe plus lisible ?
  39. 39. LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE2. Construire de nouveaux réseaux d’information collaborative
  40. 40. « Waze », par WazeLA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE Stimuler « l’intelligence des foules » au profit du temps réel
  41. 41. LA VILLE HYBRIDE ET SES DÉFIS3. L’enjeu : comment rendre la ville complexe plus désirable ?
  42. 42. LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE 3. Favoriser l’essor d’alternatives à l’auto-soliste
  43. 43. LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE « Gamifier » les transports publics pour les rendre attractifs
  44. 44. « Chromaroma est un jeu qui propose une guerre de territoire dans le métro londonien.Chaque station est la propriété de l’équipe qui la fréquente le plus, à la manière desmayorships de Foursquare. Les données utilisées sont les swipes de l’Oyster Card. »LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE « Gamifier » les transports publics pour les rendre attractifs
  45. 45. « Yahoo! Bus Stop Derby » par Yahoo et Clear ChannelLA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE « Gamifier » les transports publics pour les rendre attractifs
  46. 46. LA VILLE HYBRIDE ET SES DÉFIS4. L’enjeu : comment pacifier la ville complexe ?
  47. 47. LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE4. Intégrer les citadins dans la gouvernance de la ville
  48. 48. « Service Lab » par User StudioLA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE Des outils pour « lire et écrire la ville avec ses habitants » ?
  49. 49. LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE Des outils pour « lire et écrire la ville avec ses habitants » ? « Service Lab » par User Studio
  50. 50. LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE Des outils pour « lire et écrire la ville avec ses habitants » ? « Ville sans limite » par UFO en partenariat avec Ubisoft
  51. 51. LA VILLE HYBRIDE ET SES DÉFIS5. L’enjeu : comment renforcer l’appropriation des espaces ?
  52. 52. LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE HYBRIDE5. Densifier les liens entre les citadins et leurs territoires
  53. 53. LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE Des services numériques pour restituer la mémoire d’un lieu ? « Memory Traces », MIT Mobile Experience Lab
  54. 54. LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE Un mobilier éphémère pour restituer la mémoire d’un lieu ? « Le BULB » par Pixel 13
  55. 55. LA VILLE HYBRIDE ET SES DÉFIS6. L’enjeu : comment rendre la ville complexe plus « vivable » ?
  56. 56. LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE HYBRIDE 6. Faire du citadin passif, un citoyen actif
  57. 57. « See Click Fix », « Fix My Street », « Buiten Beter », « Na Minha Rua »…LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE Intégrer le citadin dans la maintenance des territoires
  58. 58. LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE Intégrer le citadin dans la maintenance des territoires « Beecityz, outil de gestion des requêtes de citadins », La Netscouade
  59. 59. LA VILLE HYBRIDE ET SES DÉFIS7. L’enjeu : comment accompagner les usages émergents ?
  60. 60. LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE7. Faciliter les « opportunismes » de l’homme-mobile
  61. 61. LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE Un mobilier pérenne pour les citadins-nomades ?
  62. 62. LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE Un mobilier semi-éphémère pour les citadins-nomades ?
  63. 63. LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE Un mobilier semi-éphémère pour les citadins-nomades ?
  64. 64. LA BOÎTE A OUTILS DE LA VILLE ASTUCIEUSE Un mobilier éphémère pour les citadins-nomades ?
  65. 65. CONCLUSIONPlaidoyer pour une « utopie pudique »
  66. 66. « Il y a vraiment une esthétique de science-fiction assez nette, avec une espèced’exhibition des attributs technologiques de l’immeuble. »Henri Desbois dans Place de la toile (France Culture), 13 mars 2011.PLAIDOYER POUR UNE UTOPIE PUDIQUEA. En finir avec les imaginaires exhibitionnistes
  67. 67. « Parce que les enjeux sont considérables, on doit garder la tête froide, évaluer sans idéologielefficacité des moyens proposés, remettre en cause des croyances issues du passé. »Jean-Pierre Orfeuil, « Une approche laïque de la mobilité » (quatrième de couverture).PLAIDOYER POUR UNE UTOPIE PUDIQUEB. L’innovation n’est pas une réponse suffisante
  68. 68. « Et de concrétiser le réel commenté, réinventé à la sauce de chacun : une autre manière de leconsommer, certes, mais aussi de le jouer et le transformer de manière poétique ou polémique. »Strat’Market Place, « TagWhat annonce lhyperlocal comme media stratégique ? »PLAIDOYER POUR UNE UTOPIE PUDIQUEC. Le champ des possibles, champ de bataille des innovateurs
  69. 69. PLAIDOYER POUR UNE UTOPIE PUDIQUEChangement de perspective sur la prospective urbaine
  70. 70. wise (adjective)1. (prudent) sage;2. (choice) judicieux;3. (learned) pertinent;4. (familier)(aware) être au courant de;Word Reference
  71. 71. www.pop-up-urbain.com

×