Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Tribune paca jaguards 12.12.18

58 views

Published on

Pourquoi Busit et Jaguards rapprochent leurs offres : Les deux entreprises, l'une basée à Nice et l'autre à Sophia-Antipolis, rapprochent leur offre individuelle en une offre commune. Le but, notamment, est d'adresser un marché plus large avec une solution de bout en bout. A commencer par la maintenance industrielle

Published in: Software
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Tribune paca jaguards 12.12.18

  1. 1. TRIBUNE PACA 12 D�cembre 2018 Pourquoi Busit et Jaguards rapprochent leurs offres Par Laurence Bottero Les deux entreprises, l'une bas�e � Nice et l'autre � Sophia-Antipolis, rapprochent leur offre individuelle en une offre commune. Le but, notamment, est d'adresser un march� plus large avec une solution de bout en bout. A commencer par la maintenance industrielle, mais pas que. Surtout ne pas y voir un rapprochement des entit�s, ni une future fusion/absorption mais bien la mise en commun de deux savoir-faire. Le partenariat conclu entre Busit et Jaguards c'est tout simplement l'union de deux comp�tences qui s'additionnent et ne "se chevauchent pas", pr�cise d'ailleurs Pascal Flamand, le pr�sident de Jaguards. Install�e � Nice, Busit �dite des solutions qui permettent de piloter �quipements et services d'un point de vue de l'efficacit� et de la ma�trise �nerg�tique. L'entreprise, dirig�e par Wassel Guerbaa a notamment �t� choisie par Telekom Serbija pour sa plateforme IOT, faisant ainsi faire ses premiers pas � l'international � la startup azur�enne. De son c�t�, Jaguards, qui est implant�e � Sophia-Antipolis, est un logiciel de main courante et de gestion de crise, utile d�s qu'il s'agit de partager les informations entre multiples services concern�s et de tracer de mani�re infalsifiable les diff�rentes interventions, incidents, appels t�l�phoniques ou radio par exemple, les moyens engag�s..., le tout �tant r�pertori� sur un syst�me d'information g�ographique. Verticale compl�te De fait, "l'un dispose de la gestion des donn�es quand l'autre prend en charge la gestion humaine", explique Wassel Guerbaa. Voil� qui fait donc "sens", dit Pascal Flamand. "Nos socles technologiques sont communs, nous utilisons les m�mes briques. Nous proposons ainsi au client une solution de bout en bout et quasiment int�gr�e, l'interop�rabilit� entre les deux solutions �tant tr�s facile � mettre en place". L'offre ainsi coupl�e couvre l'ensemble de la cha�ne de valeur, du capteur jusqu'� la r�solution humine et la remise en activit�. "Nous nous appuyons sur des valeurs qui sont de travailler avec un objectif d'efficience op�rationnelle", indique Wassel Guerbaa. Maintenance industrielle Si pour l'heure, l'offre ainsi pr�sent�e adresse principalement le segment de la maintenance industrielle, c'est pr�cis�ment parce qu'elle vient apporter une r�ponse unique et compl�te, l� o� l'industriel doit jongler avec diff�rentes interlocuteurs aussi bien pour les capteurs que les contrats de maintenance. "Il n'existe aucun outil qui agr�ge l'ensemble", d�fend Pascal Flamand. Ce qui peut vite devenir un casse-t�te inextricable, l� o� Busit et Jaguards r�unis "parlent" d'une seule voix. "Dans le contexte de l'industrie 4.0, nous apportons une vraie valeur", poursuit Pascal Flamand. C'est aussi surtout, pour les deux entreprises, un march� beaucoup plus vaste qui s'ouvre � elles, "3 � 4 fois plus large que celui que l'on adresse individuellement". Si les deux entreprises visent la maintenance industrielle, elles regardent aussi du c�t� de la smart city et du smart building. Busit, qui r�alise un chiffre d'affaires de 500 000 euros, pr�voit rapidement un effectif de 20 salari�s tandis que Jaguards emploie 7 salari�s pour un chiffre d'affaires de 500 000 euros.

×