Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Noël

257 views

Published on

Messe de Noël à Assesse - 25 décembre 2015

Published in: Spiritual
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Noël

  1. 1. Et le Verbe s’est fait chair, Il a habité parmi nous.
  2. 2. Un enfant est né Qui n’a pas même un toit. Un enfant est né, Sans tapage et sans bruit. Tout au bout de la nuit, Un enfant est né: La fleur de notre joie! Un enfant est né, Bergers, réveillez vos bêtes. Un enfant est né, Bergers, venez à la fête.
  3. 3. Un enfant est né, Une étoile en ses yeux. Un enfant est né, Il n’a pas de berceau: L’étable est son château. Un enfant est né : Le fils de notre Dieu. Un enfant est né, Bergers, réveillez vos bêtes. Un enfant est né, Bergers, venez à la fête.
  4. 4. Jésus, Berger de toute humanité, Tu es venu chercher ceux qui étaient perdus. Prends pitié de nous, fais-nous revenir, Fais-nous revenir à toi ! Prends pitié de nous !
  5. 5. Jésus, Berger de toute humanité, Tu es venu guérir ceux qui étaient malades. Prends pitié de nous, fais-nous revenir, Fais-nous revenir à toi ! Prends pitié de nous !
  6. 6. Jésus, Berger de toute humanité, Tu es venu sauver ceux qui étaient pécheurs. Prends pitié de nous, fais-nous revenir, Fais-nous revenir à toi ! Prends pitié de nous !
  7. 7. Les anges dans nos campagnes ont entonné l’hymne des cieux Et l’écho de nos montagnes redit ce chant mélodieux.
  8. 8. Lecture du livre du prophète Isaïe Comme ils sont beaux sur les montagnes, les pas du messager, celui qui annonce la paix, qui porte la bonne nouvelle, qui annonce le salut, et vient dire à Sion : « Il règne, ton Dieu ! »
  9. 9. Écoutez la voix des guetteurs : ils élèvent la voix, tous ensemble ils crient de joie car, de leurs propres yeux, ils voient le Seigneur qui revient à Sion. Éclatez en cris de joie, vous, ruines de Jérusalem, car le Seigneur console son peuple, il rachète Jérusalem !
  10. 10. Le Seigneur a montré la sainteté de son bras aux yeux de toutes les nations. Tous les lointains de la terre ont vu le salut de notre Dieu. – Parole du Seigneur.
  11. 11. La terre tout entière a vu le salut que Dieu nous donne. Chantez au Seigneur un chant nouveau, car il a fait des merveilles ; par son bras très saint, par sa main puissante, il s’est assuré la victoire.
  12. 12. La terre tout entière a vu le salut que Dieu nous donne. Le Seigneur a fait connaître sa victoire et révélé sa justice aux nations ; il s’est rappelé sa fidélité, son amour, en faveur de la maison d’Israël.
  13. 13. La terre tout entière a vu le salut que Dieu nous donne. La terre tout entière a vu la victoire de notre Dieu. Acclamez le Seigneur, terre entière, sonnez, chantez, jouez !
  14. 14. La terre tout entière a vu le salut que Dieu nous donne. Jouez pour le Seigneur sur la cithare, sur la cithare et tous les instruments ; au son de la trompette et du cor, acclamez votre roi, le Seigneur !
  15. 15. Lecture de la lettre aux Hébreux À bien des reprises et de bien des manières, Dieu, dans le passé, a parlé à nos pères par les prophètes ; mais à la fin, en ces jours où nous sommes, il nous a parlé par son Fils qu’il a établi héritier de toutes choses et par qui il a créé les mondes.
  16. 16. Rayonnement de la gloire de Dieu, expression parfaite de son être, le Fils, qui porte l’univers par sa parole puissante, après avoir accompli la purification des péchés, s’est assis à la droite de la Majesté divine dans les hauteurs des cieux ; et il est devenu bien supérieur aux anges, dans la mesure même où il a reçu en héritage un nom si différent du leur.
  17. 17. En effet, Dieu déclara-t-il jamais à un ange : Tu es mon Fils, moi, aujourd’hui, je t’ai engendré ? Ou bien encore : Moi, je serai pour lui un père, et lui sera pour moi un fils ?
  18. 18. À l’inverse, au moment d’introduire le Premier-né dans le monde à venir, il dit : Que se prosternent devant lui tous les anges de Dieu. – Parole du Seigneur.
  19. 19. Aujourd’hui la lumière a brillé sur la terre. Peuples de l’univers, entrez dans la clarté de Dieu ; venez tous adorer le Seigneur !
  20. 20. Évangile de Jésus Christ selon saint Jean Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. C’est par lui que tout est venu à l’existence, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée.
  21. 21. Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean. Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière.
  22. 22. Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde. Il était dans le monde, et le monde était venu par lui à l’existence, mais le monde ne l’a pas reconnu. Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas reçu.
  23. 23. Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu, eux qui croient en son nom. Ils ne sont pas nés du sang, ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme : ils sont nés de Dieu.
  24. 24. Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité.
  25. 25. Jean le Baptiste lui rend témoignage en proclamant : « C’est de lui que j’ai dit : Celui qui vient derrière moi est passé devant moi, car avant moi il était. » Tous, nous avons eu part à sa plénitude, nous avons reçu grâce après grâce ; car la Loi fut donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.
  26. 26. Dieu, personne ne l’a jamais vu ; le Fils unique, lui qui est Dieu, lui qui est dans le sein du Père, c’est lui qui l’a fait connaître. – Acclamons la Parole de Dieu.
  27. 27. Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre ; et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers,
  28. 28. le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts. Je crois en l’Esprit-Saint, à la sainte Eglise catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen.
  29. 29. Seigneur Emmanuel, tu viens, c’est Noël. Seigneur Emmanuel, écoute nos appels.
  30. 30. Heilig, heilig, heilig, Heilig ist der Herr. Heilig, heilig, heilig, Heilig ist nur Er. Er, der nie begonnen, Er, der immer war. Ewig ist und waltet, Sein wird immerdar. Saint, saint, saint, Saint est le Seigneur. Saint, saint, saint, Lui seul est saint ! Lui qui ne connaît pas de commencement, Qui fut de tous temps Eternel et tout-puissant Et qui sera toujours.
  31. 31. Il est venu, il est là, il reviendra, c'est Noël, il est vivant, c'est Noël !
  32. 32. Entre le bœuf et l'âne gris Dort, dort, dort le petit fils. Mille anges divins, mille séraphins Volent à l'entour de ce grand Dieu d'amour. 2. Entre les roses et les lys... 3. Entre les pastoureaux jolis.... 4. Entre les deux bras de Marie...
  33. 33. C’est Noël chaque fois qu’on essuie une larme dans les yeux d’un enfant, C’est Noël chaque fois qu’on dépose les armes, chaque fois qu’on s’entend, C’est Noël chaque fois qu’on arrête une guerre et qu’on ouvre ses mains, C’est Noël chaque fois qu’on force la misère à reculer plus loin. C’est Noël sur la terre chaque jour, Car Noël, ô mon frère, c’est l’Amour.
  34. 34. C’est Noël quand nos cœurs oubliant les offenses sont vraiment fraternels, C’est Noël quand enfin se lève l’espérance d’un amour plus réel, C’est Noël quand soudain se taisent les mensonges faisant place au bonheur, Et qu’au fond de nos vies la souffrance qui ronge trouve un peu de douceur. C’est Noël sur la terre chaque jour, Car Noël, ô mon frère, c’est l’Amour.
  35. 35. C’est Noël dans les yeux du pauvre qu’on visite sur son lit d’hôpital, C’est Noël dans le cœur de tous ceux qu’on invite pour un bonheur normal, C’est Noël dans les mains de celui qui partage aujourd’hui notre pain, C’est Noël quand le gueux oublie tous les outrages et ne sent plus sa faim. C’est Noël sur la terre chaque jour, Car Noël, ô mon frère, c’est l’Amour.
  36. 36. Sainte et joyeuse fête de Noël !

×