Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Profluid infos numéro 84 - Juillet 2018

18 views

Published on

Revue trimestrielle de l'association de pompes et agitateurs, des compresseurs et de la robinetterie

Published in: Technology
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Profluid infos numéro 84 - Juillet 2018

  1. 1. Attractivité : la France revient dans le peloton de tête européen* Édito Le CNI a ainsi récompensé le travail de structuration de la filière et de dé- finition d’ambitions communes au seindel’association« LaFilièreFran- çaise de l’Eau » créée en 2016 et dont PROFLUID est membre fondateur. Cettereconnaissancepermettrauntravail conjoint entre tous les acteurs de la filière avec les différentes autorités publiques concernées autour de projets structurant qui doivent maintenant être formalisés dans un « contrat de filière ». Présidé par Antoine FREROT – PDG de Véolia, le CSF Eau aura pour priorité la reconnais- sance internationale du savoir-faire fran- çais, le développement du numérique pour l’entretien des infrastructures et la mise en place d’une filière des biotechno- logies de l’eau. La « route française de l’eau » devrait en être l’une des actions phares qui permettra de présenter des sites industriels aussi bien que des dé- monstrateursdetechnologiesinnovantes. Cette structuration de la filière permet aussi une contribution plus efficace aux Assises de l’eau, démarrées en mai 2018, et grâce auxquelles le gouvernement sou- haite se donner les moyens de mettre en place un plan « antifuite » solutionnant la problématique d’accès au financement et à l’ingénierie des collectivités locales tout en soutenant l’activité économique et l’emploi en zone rurale et en maintenant le principe de solidarité entre le milieu rural et le milieu urbain. Afin d’orienter les futurs travaux de la fi- lière, une étude prospective a également été lancée par le Pôle Interministériel de Prospective et d’Anticipation des Muta- tions Économiques (PIPAME). Axée sur les défis et les opportunités du numérique et des nouvelles technologies, cette étude doit identifier les changements technolo- giques, organisationnels ou structurels à impulser pour que les différents acteurs de la filière s’adaptent et développent de nouvelles offres de produits et services à l’horizon 2025-2030. PROFLUID reste mobilisé dans tous ces projets et études afin que les innovations dans les équipements soient prises en compte et que les pouvoirs publics consi- dèrent bien l’ensemble de la filière. FilièreFrançaisedel’Eau Un nouveau Comité Stratégique de Filière pour le CNI Pascal VINZIO, Président de PROFLUID Chiffres clés Lors de notre congrès à Royaumont, nous avons eu le plaisir d’accueillir notre nouveau Délégué Général Marc Vigreux. Impatient de nous rejoindre, il est en pleine période de découverte ; Marc a une longue et riche carrière dans l’industrie, dans des entreprises clientes de nos adhérents et même dans un grand groupe de robinetterie bien connu. Il est donc déjà bien imprégné de nos sujets… Et il a débuté son apprentissage. Je lui souhaite pleine réussite dans son intégration qui a bien commencé ! Notre congrès s’est tenu sans difficulté malgré notre équipe réduite ; je la remercie vivement, elle a pleinement assuré. Le lieu magnifique et empreint d’histoire a sans doute créé une atmosphère sereine qui a permis des échanges ouverts, des présentations riches, des moments culturels plus magiques que fluidiques. Tous les participants ont pu découvrir la multitude de dossiers dans le tuyau… la pompe pousse, le robinet est grand ouvert et les indices de compression sont optimaux ! L’Assemblée Générale a aussi permis d’informer sur notre projet de rapprochement avec un grand syndicat ami, le CISMA. Nous avons un an pour préciser ce projet et nous vous informerons au fil de l’eau. Bonne lecture. Le retour des investisseurs étrangers dans l’Hexagone se confirme en 2017. Avec 1019 projets annoncés en 2017 et une progression de 31% par rapport à 2016, la France se hisse quasiment au niveau de ses grands concurrents, le Royaume-Uni et l’Allemagne. La « route française de l’eau » devrait en être l’une des actions phares Le 28 mai dernier, le Conseil National de l’Industrie, réuni sous la présidence d’Édouard Philippe et la Vice-présidence de Philippe Varin labellisait le Comité Stratégique de Filière (CSF) Eau. ASSOCIATION FRANÇAISE DES POMPES ET AGITATEURS, DES COMPRESSEURS ET DE LA ROBINETTERIE Juillet 2018#84infos Bienvenue ! Par rapport à 2016 +31% 1 019 323 78 Projets annoncés au total Projets Industriels Centresde R&D * Source «Étude EY 2018» Bravo les Bleus !
  2. 2. Actualités PROFLUID INFOS | #84 | JUILLET 20182 + d’infos : jchalet@profluid.org La réglementation sur les produits et matériaux en contact avec l’eau potable est un sujet de préoccupation majeure pour notre profession. PROFLUID mène de nom- breuses actions depuis des an- nées pour tenter d’aboutir à une harmonisation des règles euro- péennes qui simplifierait le déve- loppement des entreprises du secteur et faciliterait l’innovation. Au moment où la Directive « Eau Potable » est en cours de révi- sion, PROFLUID a souhaité pu- blier son livre blanc. Nous pen- sons en effet être à un moment charnière où il est important de partager le plus largement pos- sible notre vision du problème et nos solutions avec l’ensemble de nos interlocuteurs. Le trialogue est en effet lancé entre la Com- mission Européenne, le Conseil et le Parlement avec un objectif d’aboutir à une nouvelle directive avant les élections européennes de 2019. La Commission ayant proposéuneharmonisationviale RèglementProduitsdeConstruc- tion uniquement, ce qui nous semble être une impasse, nous espérons que les États Membres et les nombreux députés euro- péens souhaitant une harmoni- sation forte via la Directive Eau Potable puissent se faire en- tendre. Téléchargement : profluid.org Version imprimée : profluid@profluid.org Livre blanc PROFLUID « Matériaux en contact avec l’eau Potable » + d’infos : memzivat@profluid.org Présidé par l’architecte d’intérieur Dominique Pao- lini, et composé de constructeurs, journalistes, ins- tallateurs et hôteliers, le jury a choisi les produits lauréats pour leur caractère unique et différenciant. Trois d’entre eux ont par ailleurs été distingués par un trophée d’Or, d’Argent et de Bronze. Les pro- duits lauréats offrent aux utilisateurs de véritables expériences qui font de la salle de bains un lieu de bien être à part entière où les français passent de plus en plus de temps. Pour la catégorie « Collectivités », la société PRESTO, un adhérent de PROFLUID, a été primé dans cette édition avec le panneau Prestotem 2   Touch Mastermix. PROFLUID, partenaire des États Généraux de la salle de bains Palmarès 2018 Depuis juillet dernier, un groupe de travail composé de l’administration (BSERR), d’organismes habilités, de représentants des fabricants et d’industriels ont travaillé au sein de l’AFIAP à la construction de l’observatoire des appareils à pression. CetObservatoireavocationàréu- nir l’ensemble des acteurs du do- maine appareils à pression afin de collecter l’ensemble des re- tours d’expérience, de s’assurer de la fiabilité des données, de leur traitement et analyse, et de four- nir un document annuel de syn- thèse.Lastructuredecollecteetle processus de compilation des données sont neutres et indépen- dants. Son périmètre couvre tous les ESP, y compris les tuyauteries et les récipients simples, soumis à suivi en service au titre de l’arrêté du 20 novembre 2017. Pour la robinetterie, cela concerne donc tous les équipements véhiculant du gaz et classés Cat.2 DESP et au-delà. Le REX concerne plu- sieurs domaines : les anomalies détectées lors des requalifications périodiques (RP) ou inspection périodique (IP) ; les accidents et incidents ; la bonne mise en œuvre des guides et cahiers tech- niques professionnels (CTP). Il permettra aussi de mieux appré- hender le parc des équipements mis sur le marché. La collecte des données 2017 est terminée. Une réunion plénière pour communiquer sur les faits marquants est prévue au dernier trimestre 2018. À terme, il permettra à l’Adminis- tration d’adapter si besoin la réglementation aux pratiques et évolutions technologiques. AFIAP Directive Machines et robinetterie… Un observatoire des équipements soumis à pression Alerte ! + d’infos : xsornais@profluid.org + d’infos : xsornais@profluid.org Le jury a dévoilé les douze lauréats le 30 mai 2018 à l’occasion de la 2e édition des États Généraux de la salle de bains, le rendez-vous des fabricants et distributeurs, organisé à l’initiative de l’Afisb, et en partenariat avec le Gifam, l’Ameublement Français, Uniclima et Profluid. Cette action se fait dans un cadre officiel en échange avec les ins- tancesresponsablesdelaDirective Machines au sein de la Commis- sion Européenne. Nos arguments pour l’exclusion de la robinetterie sontécoutésparnosinterlocuteurs et aucune position finale n’a été actéeàcejourparlaCommission. Pourtant, le VDMA Valves a ré- cemment publié auprès de ses ad- hérents des documents (« Guide DirectiveMachines2006/42/CE- Senspourlesvannes »-titreorigi- nal« Leitfaden-Maschinenrichtli- nie (2006/42/EG) - Bedeutung für Armaturen ») pour les aider à appliquer la Directive Machines sur leurs produits. Cette action soutenue par des branches clients du VDMA est tout à fait inappro- priéeetcontraireauxengagements du VDMA d’attendre une position commune officielle et unique en Europe. LeCEIRdénoncecettepublication et rappelle que seule sa position actuelle prévaut en Europe (robi- netterie exclue de la Directive Ma- chines sauf quelques cas spéci- fiques). Vous devez rappeler cette réalité à vos clients, organismes notifiés et filiales ou maisons- mère.Àceteffet,PROFLUIDvous invite à vous appuyer sur cette dé- claration téléchargeable sur le site PROFLUID en « documents de référence» de la rubrique «Équi- pementssouspression ». Vous savez sans doute que PROFLUID et le CEIR mènent une action soutenue contre l’application de la Directive Machines 2006/42/EC (MD) à la robinetterie.
  3. 3. 3 Digitalisation de l’industrie La politique industrielle européenne a été largement discutée lors du congrès commun EUROPUMP- PNEUROP qui s’est tenu pour la première fois de manière conjointe à Bruxelles en mai 2018. L’occasion pour la Commission de présenter sa stratégie digitale et ses initiatives au service de l’innovation. À suivre… L’Europe s’est fixée pour objectif de renforcer la compétitivité de l’UE dans le domaine des techno- logies numériques et de faire en sorte que toute industrie euro- péenne - grande ou petite, quelle que soit sa localisation, quel que soitsonsecteur-puissebénéficier pleinement des innovations nu- mériques pour mettre à niveau ses produits, améliorer ses pro- cessus et adapter ses modèles d’entreprise à la transition numé- rique. La Commission Euro- péenne a ainsi lancé la plate- forme européenne d’initia- tives nationales sur la numérisation de l’industrie, comme l’Alliance Industrie du Futur en France, afin d’améliorer le partage des meilleures pra- tiques et de veiller à ce que les mesures prises par les États membres puissent se compléter et se renforcer mutuellement. Cette mise en réseau se fait aussi pour les entreprises, PME et centres de recherche avec l’éta- blissement des Digital Inno- vation Hubs : 174 hubs sont ainsi recensés à ce jour, dont une quinzaine en France. Ils bé- néficient d’un soutien financier européen dans le cadre du pro- gramme H2020, à hauteur de 100M€/an,maissurtoutnational et régional dans le cadre des Fonds structurels et d’investisse- ment européens (Fonds ESI) qui couvriront plusieurs milliards d’euros. Ces fonds permettent notamment le développement de hubs dans les « zones blanches » en Europe de l’Est ou encore des projets menés de concert par plu- sieurs hubs. C’est le cas par exemple de Fortissimo qui per- met aux PME européennes d’être pluscompétitivesauniveaumon- dial grâce à l’utilisation de ser- vices de simulation fonctionnant sur une infrastructure de calcul haute performance (HPC). 16 hubs ont été impliqués dans différentes expérimentations. Une PME française, ALSEA- MAR, a par exemple pu bé- néficier d’une prestation de simulation CFD haute per- formance pour le développe- ment d’un équipement sous- marin en utilisant le service Bull Extreme Factory de ATOS. Avec plus de 3 milliards d’euros, Horizon H2020 permet égale- ment le développement de nou- velles briques technologiques à travers des partenariats public- privé(PPP)commeFactoryofthe Future. La feuille de route plu- riannuelle FoF pour les années 2014-2020 définit une vision et trace la voie vers des technologies de fabrication à haute valeur ajoutée pour les usines du futur,quiserontpropres,per- formantes, respectueuses de l’environnement et sociale- ment durables. Les priorités ont été convenues au sein de la communauté des parties prenantes à travers l’Eu- rope, après une vaste consulta- tion publique et 268 projets (dé- monstrateurs) ont été initiés, cer- tains déjà terminés. H2020 s’intéresse également à l’indus- trialisation de ces technologies grâce à des « plateformes indus- trielles digitales », comme par exemple FAR-EDGE qui four- nit une implantation de réfé- rence d’une plateforme de fa- brication décentralisée pour l’automatisationdesusines. Un autre élément important de la stratégie digitale européenne consiste à se doter d’une régle- mentation adaptée aux enjeux du numérique. Des textes sont ainsi en préparation sur la cybersécu- rité ou encore sur la création d’un marché européen des données non-personnelles. La mise en œuvre récente du Règlement Gé- néral sur la Protection des Don- nées Personnelles montre l’im- pact de ce nouveau domaine de réglementation et des difficultés que peuvent avoir les entreprises à s’adapter rapidement, surtout dans des domaines industriels traditionnels. Mais cette expé- rience montre aussi que la régle- mentation peut permettre à l’Eu- rope de démontrer un certain leadership sur le plan mondial quand elle répond à de véritables enjeux sociétaux. Bénéficierdecesgrandsprojetset financementseuropéensprésente de nombreuses difficultés pour une entreprise industrielle. L’association EFFRA, European Factories of the Future Research Association, a ainsi été établie pour représenter la partie « Pri- vée »duPPP« FoF ».Ellediscute les priorités avec la Commission Européenne très en amont des appels à projets. La FIM est membre de l’EFFRA et peut ainsi proposer les sujets importants pour l’industrie mécanique fran- çaise. Participer à ces discussions permet également une « veille » sur les priorités des autres parte- naires et d’entrer en contact avec des consortiums qui se préparent à répondre aux appels à projets avant même qu’ils ne soient pu- bliés. Il est en effet important d’identifier les bons partenaires au plus tôt pour concentrer ses efforts sur des projets ayant une réelle chance d’aboutir. Notre in- dustrie peut donc s’appuyer sur ces relais pour utiliser au mieux les financements européens. Que peut apporter l’Europe aux entreprises françaises ? Un autre élément important de la stratégie digitale européenne consiste à se doter d’une réglementation adaptée aux enjeux du numérique. Les taxes de production qui pèsent lourdement sur la compétitivité des entreprises, sont un ensemble hétérogène de taxes qui vont des impôts locaux à la C3S en passant par le forfait social ou le versement transport, (plus de 250 taxes répertoriées) et recouvrées par différentes administrations. Taxes de production Ces charges qui nuisent à la compétitivité des entreprises L’ensemble de ces taxes ont fait l’objet d’une mission de l’Inspec- tion Générale des Finances (IGF) à Bercy. Elles sont globalement plus élevées en France que dans d’autres pays européens comme l’Allemagne ou l’Italie et ont aug- menté de 20 % depuis dix ans, à un rythme plus rapide que le PIB. Comme ces taxes sont difficile- ment quantifiables par les entre- prises, la FIM a développé un cal- culateur qui liste les principales taxes sur les facteurs de produc- tion, permettant à chaque entre- prise d’évaluer l’impact de ces taxes sur son résultat et à la FIM de chiffrer avec précision l’impact de ces taxes sur le secteur indus- triel et de constituer une base de données pour les actions de lob- bying. Calculateur : http://www.fim.net/fr/ sites-fim/calculateur-de-taxes- de-production + d’infos : memzivat@profluid.org Dans la continuité des deux précédentes éditions, WNE 2018 a tenu toutes ses promesses, avec 750 exposants – en hausse de 10 % par rapport à 2016 avec 15 pavillons étrangers, et plus de 40 % d’exposants internationaux. De nombreux adhérents exposants ont participé à la réussite de cette troisième édition ! Vitrine de l’industrie nucléaire du futur Pour accompagner ce développe- ment, un changement de lieu s’imposait. Le choix s’est porté sur le site de Paris Nord Ville- pinte qui propose des halls plus modernes et des accès plus fa- ciles. Le salon a été aussi l’occasion d’annoncer mercredi 27 juin 2018, la création d’une nouvelle entité chargée de représenter et de promouvoir le savoir-faire in- dustriel français à l’échelle natio- nale et internationale dans le do- maine du nucléaire. Baptisé GIFEN pour « Groupement des Industriels Français de l’Énergie Nucléaire », cette organisation regrouperadesdonneursd’ordre, exploitants, fournisseurs, et asso- ciations de la filière française. Le programme de l’édition 2018 était très riche, avec un vaste pro- gramme de conférences et de tables rondes, et la participation d’experts et leaders internatio- naux reconnus. Quatre thématiques étaient choi- sies pour illustrer les grandes avancées de la filière : • Small Modular Reactors (SMR) • Réacteurs avancés, (GEN IV au-delà) • Digitalisation • Démantèlement/Déconstruc- tion. Fort du succès rencontré en 2016, WNE a réalisé la seconde édition des WNE Awards, véri- tables révélateurs d’innovations et de talents, à travers 8 prix ré- compensant l’innovation, le ma- nagement des compétences et des connaissances, l’excellence opérationnelle et la sûreté nu- cléaire. Près de 150 candidatures ont été soumises, et le palmarès a été dévoilé le premier soir du salon. En parallèle du salon, se tenait la conférence INDEX (Internatio- nal Nuclear Digital Experience), les 25 et 26 juin, organisée par la SFENassociéeàWNE,oùétaient mises en avant les technologies numériques et leurs implications dans la transformation de l’in- dustrie nucléaire. WNE 2018
  4. 4. Vie de l’association événements Réunions PROFLUID Vendredi 7 septembre Réunion VIMEU Mercredi 26 septembre Section Nucléaire Mercredi 10 octobre Département Cycle de l’eau Mercredi 17 octobre Bureau Jeudi 18 octobre Département Industrie Mercredi 12 décembre Conseil d’Administration (Possibilité que le Conseil d’Administration soit avancé le 23 novembre, pour qu’il puisse se dérouler au sein de l’Usine Extraordinaire à PARIS) SALONS MIXING 16 16e conférence sur le mélange Du 9 au 12 septembre 2018 Toulouse - Musée des Abattoirs inpact.inp-toulouse.fr/ MIXING16/ POLLUTEC 28e salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement Du 27 novembre 2018 au 30 novembre 2018 LYON - Parc des Expositions EUREXPO www.pollutec.com/ Négociation et récompenses à l’Assemblée Générale de l’UNM L’Assemblée Générale de l’UNM s’est tenue le 14 juin. Cela a été l’occasion d’une table ronde passionnante sur la négociation internationale, une compétence essentielle dans les travaux de normalisation, et de récompenser les personnes engagées dans ces travaux  : cette année, Denis VEDEL, de la société KSB, a ainsi reçu le trophée de Normalisation en Mécanique. 14 juin Section Nucléaire La structuration de la filière nucléaire a été un des sujets prépondérants de cette réunion. Philipe ANGLARET, Président du GIIN a fait un retour sur les derniers échanges sur ce sujet. Il semble inévitable qu’une nouvelle structure ne voit le jour. Une vraie volonté d’avancer sur le sujet se fait sentir. Cette réunion a également été l’occasion de faire un point juridique sur les conséquences du Brexit avec la Direction juridique de la FIM. 17 avril ASSOCIATION FRANÇAISE DES POMPES ET AGITATEURS, DES COMPRESSEURS ET DE LA ROBINETTERIE Directeur de la publication : Marc VIGREUX Conception Réalisation : ComNext Crédit photo  : © GRUNDFOS, EDF - Morin Alexis - Flamanville, FOTOLIA 45, rue Louis Blanc - 92400 Courbevoie Tél. : +33 1 47 17 62 98 E-mail : profluid@profluid.org www.profluid.org VALVE WORLD Salon international de l’industrie de la robinetterie et de la raccorderie Du 27 au 29 novembre 2018 Dusseldorf - Allemagne www.valveworldexpo.com/ #84infos 4 À vos agendas  ! Arrivée Profluid, bienvenue ! 31 MAI ET 1ER JUIN 2018 CONGRES PROFLUID 2018 + d’infos : nloubar@profluid.org Le congrès 2018 s’est déroulé à l’Abbaye de Royaumont. C’est dans un véritable écrin de verdure et de calme que se sont tenues les conférences et l’Assemblée Générale PROFLUID, agrémentées d’animations culturelles. Les participants ont eu de nombreuses occasions d’échanger sur la profession et ses évolutions. Nous avons ainsi pu découvrir le système de formation et l’apprentissage en Suisse, ainsi qu’un aperçu des pratiques du lobbying en France et en Europe. Denis FERRAND a partagé avec nous des informations passionnantes sur l’environnement économique mondial. Le rapport d’activité retraçant les faits importants de l’année 2017 de PROFLUID est disponible auprès de PROFLUID ou sur notre site internet. RAPPORT D’ACTIVITÉ PROFLUID 2017 Il succède à Laure HELARD, Déléguée Générale depuis 2009. Ingénieur diplômé de l’École Nationale Supérieure de Chimie de Lille et d’HEC Paris, Marc Vigreux a débuté sa carrière au sein du Groupe Bayer où il assure la promotion légale des produits auprès des autorités françaises et européennes. Il coordonne également les politiques de sécurité et environnementales du Groupe Bayer auprès des usines françaises. Il a ensuite en charge différentes responsabilités, chez Bayer puis chez Arkema, dans la conduite d’équipes pluridisciplinaires, en environnements complexes, dans les métiers de la vente et du marketing au niveau international. Il a notamment en charge des projets de croissance pour les marchés du pétrole et du gaz, et se spécialise sur les technologies et les acteurs du monde de l’énergie. Au sein d’Emerson, il occupe des fonctions de direction commerciale, en Europe et en Afrique, au contact des industries de process, des sociétés d’ingénierie et des utilisateurs finaux dans le domaine de l’énergie. Il intervient en particulier dans les automatismes industriels, et s’occupe de marchés normalisés et fortement réglementés au travers de la fourniture d’équipements ATEX installés dans des zones à risques d’explosion. Marc Vigreux a 45 ans, est marié et a deux enfants. Marc VIGREUX a été nommé Délégué Général de PROFLUID 13 000 m² pour exprimer toute la richesse de l’industrie ! Grand Palais du 22 au 25 novembre Un événement exclusif, spectaculaire, gratuit et ouvert à tous. L’Usine Extraordinaire est le moyen de faire découvrir l’industrie d’aujourd‘hui et de demain au plus grand nombre. Elle connecte, invente, fabrique pour toute la société. Des machines et des innovations extraordinaires pour répondre aux défis majeurs de la société    : agroalimentaire, chimie, énergie… Une importante couverture médiatique fera de L’Usine Extraordinaire l’événement phare de cette fin d’année. L’Usine Extraordinaire est abritée par une fondation qui vous permet de bénéficier de 60 % de défiscalisation sur votre soutien financier. Cet événement bénéficie du Haut Patronage du Président de la République et du soutien du Ministère de l’Économie. Formation efficacité énergétique Audit de la performance énergétique des systèmes de pompage Prochaine session : janvier 2019 (nous contacter) Lieux : PROFLUID, Courbevoie Durée : 28 h Prix public : 2 250 € H.T. Contact   : Nadia LOUBAR, nloubar@profluid.org, Tél. 01 47 17 62 98

×