Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

PROFLUID Infos Numéro 76 - Juillet 2016

1,164 views

Published on

Revue trimestrielle de l'association de pompes et agitateurs, des compresseurs et de la robinetterie

Published in: Technology
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

PROFLUID Infos Numéro 76 - Juillet 2016

  1. 1. Approbations et certification des matériaux et produits en contact avec l’eau potable Édito Patrick GAILLARD, Directeur Juri- dique de la FIM est venu présenter lors du congrès de PROFLUID les ac- tualités de son service et les actions prises pour défendre les intérêts des industriels. La maitrise des délais de paiement et leur réduction ont fait l’objet de plusieurs textes (LME, Loi Hamon puis Loi Macron) et les avancées obtenues avaient été soulignées par la profession. Un projet de texte examiné dans le cadre de la loi Sapin 2 vient battre en brèche ces avancées car il proposerait que les entreprises qui exportent puissent déroger aux délais de paiement. Ainsi les entreprises exportatrices, pour leurs achats en France, ne seraient plus tenues de payer leurs fournisseurs dans le délai maxi- mal prévu par la loi, qui est de 60 jours en droit commun, mais pourraient les régler à 90 jours – et même 120 jours s’il s’agit d’une grande entreprise. Cette disposition conduirait à avantager quelques opérateurs, au motif prétendu qu’ils subiraient de longs délais sur certains marchés en grand export, au détriment de leurs fournisseurs industriels TPE - PME qui souffrent déjà d’une augmentation des délais de paiement et donc d’une trésorerie tendue. Cette porte ouverte aux dérives est combat- tue par la FIM qui se mobilise sur le sujet. Au chapitre défense des intérêts, il faut ajou- ter à ce travail sur le volet législatif d’autres actions plus orientées business avec en parti- culier l’analyse des conditions générales de grands donneurs d’ordre pouvant créer des déséquilibres contractuels. L’information des industriels passe par la mise en place de conférences thématiques animées par des experts et en lien avec les derniers textes, français ou européens. Les prochaines réunions à noter : • 13 octobre sur les CGV et les CGA, • 8 décembre sur les données personnelles. La réforme du droit des obligations, la factu- ration électronique ainsi que la mise en place de la convention unique (avec la distribution) ont fait l’objet des précédentes manifesta- tions. Des conseils et une assistance sont égale- ment proposés aux adhérents. Les sujets de préoccupation récurrents font l’objet de guides qui reprennent les bonnes pratiques et les points de vigilance. Sont disponibles et édités par PROFLUID un guide sur les « contrats de supervision », « les contrats d’assistance technique » et en préparation, un guide sur « les garanties ». Des sessions de formation sont également proposées, sous une forme mutualisée, avec le concours d’une avocate. Actualités juridiques Des sujets de mobilisation toujours plus nombreux Le droit des affaires évolue et les services offerts par les équipes juridiques de la FIM sont essentiels pour suivre et comprendre le cadre juridique dans lequel les industriels évoluent. ASSOCIATION FRANÇAISE DES POMPES ET AGITATEURS, DES COMPRESSEURS ET DE LA ROBINETTERIE Jérôme DUPREZ, Président de PROFLUID 15 000 1 208 60 % Chiffres clés Les années se suivent et se ressemblent, l’absence de visibilité et les incertitudes sur nos marchés se traduisent par une situation économique globalement peu favorable pour notre secteur. Dans ce contexte durablement incertain, il est plus que jamais essentiel que notre association soit forte afin de nous préserver des contraintes supplémentaires que les pouvoirs politiques, français ou européens, veulent nous imposer. La réglementation sur les substances (Reach, CLP, RoHS…) se durcit d’année en année sans souci des conséquences industrielles qui ne manqueront pas d’arriver si les projets se concrétisent ; après ecodesign et les investissements massifs consentis par les industriels pour améliorer la performance énergétique, le volet sur l’économie circulaire promet également des échanges et des discussions nombreuses sur la recyclabilité, la durée de vie, les garanties de nos équipements… Des efforts significatifs ont été accomplis en 2015 par PROFLUID pour restreindre ses charges tout en gardant le même niveau de services. La promotion avec en corollaire la recherche de nouveaux adhérents est également un axe fort pour maintenir nos rentrées de cotisation, seule source de revenus de notre association. Je remercie Laure ainsi que toute son équipe pour leur implication, faisant de PROFLUID une association efficace, à l’écoute et au service de ses adhérents. Juillet 2016#76infos certificats délivrés dans les 4 systèmes de certifications principaux en Europe * millions d’euros : Coût pour l’industrie ** d’économie : bénéfice attendu d’une harmonisation européenne Sommaire Actualités Àsuivre... Viedel’association ** Source: WRC, étude en cours pour la commission européenne ** Source: Panteia, 2016, «Economic Effects of article 10 of the Drinking Water Directive, Final report» Montage de pompes pour l’assainissement – Lille 59 - © KSB « L’information des industriels passe par la mise en place de conférences thématiques animées par des experts et en lien avec les derniers textes, français ou européens. »
  2. 2. Lyon a accueilli le Congrès européen des industriels de la robinetterie Retour sur le congrès du comité européen des compresseurs à Varsovie Le congrès 2016 organisé par nos collègues belges d’Agoria CEIR PNEUROP EUROPUMP L’association Énergies et Avenir, a élu Philippe MÉON au poste de Président ; il succède à Hervé THELINGE qui occupait cette fonction depuis 2007. Actualités Malgré les grèves, les manifes- tations et la pluie, le congrès 2016 a mis en évidence le rôle clé joué par le CEIR pour por- ter la voix des industriels et défendre les positions de la profession. L’ensemble des parties pre- nantes est venu témoigner et échanger avec les participants : • La Commission Européenne, avec un représentant de la DG Grow sur la surveillance des marchés ; La revue d’activité a souligné l’étendue des enjeux et des sujets pour le secteur. Au-delà du suivi de l’application de la directive Ecodesign aux com- presseurs (plusieurs dizaines de réunions annuelles pour les membres du groupe de tra- vail), l’application de la direc- tive « Équipements sous pres- sion » aux séparateurs d’huile et le directive D3E font partie des préoccupations du secteur. Nos collègues américains du CAGI (Compressed Air and Gas Institute) sont venus La Directive Ecodesign est tou- jours un sujet d’actualité pour les pompes, mais les matériaux en contact avec l’eau potable et la révision de la Directive Eau Potable ont été abordés en pro- • Les pouvoirs publics français aveclaparticipationd’unrepré- sentant du Ministère de la Santé pour la problématique des matériaux en contact avec l’eau potable ; • Les donneurs d’ordre avec le Responsable Achats de Solvay. Desinterventionssurlaconjonc- ture du Bâtiment et du marché du Oil Gas sont venues com- pléter ce tour d’horizon. Les sujets plus prospectifs n’ont pas été oubliés ; le CEIR est par- échanger sur le projet de règle- mentation de l’efficacité énergé- tique des compresseurs actuelle- ment en enquête. Les différences avec le projet européen sont nombreuses : seuls les compresseurs rotatifs seraient concernés, la mesure d’efficacité porterait sur l’en- semble du compresseur et de ses équipements ; enfin, une base de données et une certification tierce partie obligatoire com- plète ce projet de dispositif. La surveillance des marchés ainsi que la défense de place de l’air fondeur avec l’intervention du consultant en charge d’une étude pourlaCommissionEuropéenne. SIRRIS, le centre collectif de l’in- dustrie technologique Belge est venu présenter un état de l’art de ticulièrement actif sur la pro- blématique du BIM (Building Information Modeling) avec un groupe de travail dédié dont les travaux vont largement dépas- ser le simple cadre des bâti- ments pour s’étendre progres- sivement à l’industrie. L’industrie du futur, thème transversal s’il en est, a d’ail- leurs introduit la journée avec la participation du CETIM. comprimé dans les bonnes pra- tiques environnementales de l’industrie font également par- tie des sujets suivis par PNEU- ROP. Lors de l’Assemblée Générale, les délégués ont chaleureuse- ment remercié Paul FRIGNE (Atlas Copco) pour son inves- tissement en tant que Président de PNEUROP depuis 5 ans ; il sera remplacé par Jouko PEUSSA (Ingersoll Rand) en février prochain. la fabrication additive. Par ail- leurs, la tenue concomitante de la réunion du Comité Pompes del’ISO(TC115)apermisd’avoir une participation toujours plus internationale. PROFLUID INFOS | #76 | JUILLET 20162 Un nouveau président pour l’association des professionnels du chauffage Énergie Avenir Durant ces dernières années, Énergies et Avenir est devenu un partenaire clé des pouvoirs publics et des professionnels en contribuant au débat public sur la politique énergétique et envi- ronnementale. En effet, le sec- teur du bâtiment représente un enjeu majeur dans la réalisation des objectifs de la transition énergétique. C’est pourquoi les profession- nels des systèmes à eau chaude se sont mobilisés pour accompa- gner concrètement les boulever- sements annoncés, prouvant que ce système de chauffage et • Utilisation du chrome VI : Une demande d’autorisation de 12 ans a été émise auprès de l’ECHA qui vient de se pronon- cer pour une autorisation à durée très limitée. • Projet de mise sous autori- sation des sels de nickel : Plusieurs ministères soutenant l’option soumission à « autori- sation REACH » lors de la fina- lisation de la position du Gou- vernement Français, la FIM a alerté sur les dangers d’une telle classification et a rappelé que la règlementation REACH ne semble pas être le bon levier pour maitriser les risques liés à la mise en œuvre de ces subs- tances. Si des sels de nickel sont régulièrement utilisés en traite- d’eau chaude sanitaire peut rele- ver les défis d’économie d’éner- gie, de réduction des émissions de CO2 et de développement des énergies renouvelables. Énergies et Avenir réalise diffé- rentes études portant notam- ment sur la rénovation énergé- tique des bâtiments résidentiels et tertiaires et le contenu CO2 des énergies. Elle participe également à l’amé- lioration des pratiques profes- sionnelles par la publication de guides techniques. PROFLUID est membre de l’as- sociation depuis 2009. ments de surface, ils ne sont plus présents sur la pièce finie car transformés en nickel métallique. • Après le plomb, projet de reclassification du cobalt : Les aciers deviendraient tous étiquetables ? Suite à une étude parue aux États-Unis, le cobalt a été classé par ses producteurs Cancérogène 1B (inhalation uniquement), reprotoxique 2, et non mutagène. Les Pays-Bas ont demandé à ce que cette classification évolue vers cancé- rogène 1B toutes voies (y com- pris cutanée) reprotoxique 1B et mutagène 2 pour un seuil de concentration de 0.01 %, donc applicable à tous les aciers. Une telle classification aura des conséquences pour nos profes- sions mécaniciennes sur de nombreux aspects : information des travailleurs, gestion des déchets de fabrication, recyclage en fin de vie des équipements… Une consultation publique va être lancée par l’ECHA dans les prochaines semaines pour une durée de 45 jours. REACH et CLP Après le chrome et le plomb, de nouvelles substances dans le viseur de REACH Le chrome VI arrivant au bout du processus « REACH » (décision à venir dans les semaines qui viennent sur son autorisation), il va falloir maintenant être vigilants sur le nickel et le cobalt, des substances largement présentes dans le domaine de la mécanique. Du 18 au 20 mai, plus de 80 participants de plus de 12 pays se sont retrouvés pour un programme intense de visites, conférences sur l’actualité du secteur et débats autour de l’avenir de notre comité européen. Du 16 au 18 juin, les délégués des différentes associations nationales composant PNEUROP se sont retrouvés à Varsovie pour l’assemblée annuelle. Le congrès d’Europump s’est tenu cette année à Gand en Belgique, avec les réunions des commissions et différentes interventions sur des points techniques et règlementaires. LES CONGRÈS DU PRINTEMPS + d’infos : jchalet@profluid.org
  3. 3. Retour sur le congrès PROFLUID 2016 Le numérique dans l’industrie Une partie du congrès PROFLUID 2016 était consacrée à la « place du numérique sur nos différents marchés » avec plusieurs interventions. Nous avons donc choisi de consacrer cette rubrique à ce thème, en reprenant les témoignages de nos invités du 2 juin et en complétant avec les informations disponibles sur le site « Usine du Futur ». À suivre… Pour répondre aux attentes des nouveaux marchés, l’usine doit être en mesure de délivrer des produits personnalisables dans les conditions et délais convenus. L’adaptation rapide des proces- sus de production est donc deve- nue un facteur clé de compétiti- vité Le projet Connect d’Air Liquide en est une illustra- tion et a d’ailleurs été labellisé « vitrine technologique » par l’Alliance pour l’Industrie du Futur. Une vidéo du projet est disponible en ligne et met en évi- dence l’utilisation des lunettes connectées, des tablettes et de la modélisation 3D pour la surveil- lance à distance des procédés et la maintenance. Pour Dassault Systems, les 4 étapes du numérique sont : 1 Le 3D, avec la géométrie, les tolérances et les caractéris- tiques des pièces ; 2 La maquette numérique, avec la géométrie, l’assemblage, les tolérances et la cinématique des équipements les uns par rapport aux autres ; 3 Le PLM qui prend en compte le produit, sa fabrication et le produit en opération (pièces de rechange…) ; 4 L’étape ultime consiste à regrouper la conception / la fabrication / l’équipement en opération et sa maintenance sur une plateforme unique. Les fournisseurs d’équipements auraient ainsi accès à une plate- forme d’intégration des modèles de comportement à travers des interfaces standards pour simu- ler les équipements. Les impacts du numérique sur la surveillance se font à travers la communication à distance et le bigdataquifavorisentlediagnos- tic et l’assistance déportée mais également via le développement de la modélisation qui favorisera la maintenance conditionnelle. Les machines intelligentes cor- respondentàdeséquipementsde production plus « communi- cants » avec de meilleures capa- cités d’échanges et de traitement des informations. L’intelligence opérationnelle (IO) confère aux managers une plus grande visibilité sur leurs activi- tés en analysant en temps réel les données de l’entreprise pour sug- gérer des actions et prédire des évènements. Pour cela, l’IO uti- lise : • les données historiques structu- rées : Manufacturing Operations Management (MOM), Entre- prise Ressource Planning (ERP), bases de données historiques (DataWarehouse) ; • les données en temps réel : Inter- netdesobjets(IoT) ; • les données des processus de l’entreprise : Business Process Management (BPM), Product, LifecycleManagement(PLM). 3 Un secteur sous tension mais l’innovation et l’export sont de potentiels leviers de croissance pour 2016 Le marché agroalimentaire français En 2015, les 16 218 entreprises dont 98 % de TPE/PME ont réalisé un chiffre d’affaires de 170 milliards d’euros dont 21 % à l’export. Selon l’ANIA, les dernières ten- dances connues montrent un redressement de l’activité en 2016 et l’investissement des entreprises du secteur devrait s’accélérer : les dernières prévi- sions d’avril à +13 % sont encou- rageantes comparées à d’autres secteurs industriels. Le dispositif de suramortisse- ment finalement prolongé expli- querait cette hausse, même si la prudence reste de mise. L’érosiondesmarges,levieillisse- ment des outils de production, les relations déséquilibrées et ten- dues entre fournisseurs et distri- buteurs noircissent le tableau. Ce secteur doit donc relever de nouveaux défis de qualité, sécu- rité et compétitivité. C’est dans cet objectif qu’une plateforme collaborative (acteurs privés, publics et les pouvoirs publics) a été mise en place pour stimuler la recherche et l’innovation tech- nologique et ainsi accroître la compétitivitédelafilièrealimen- taire française. Une démarche collective a permis d’identifier les 5 axes stratégiques suivants : • reconquérir la compétitivité des métiers de la viande ; • ouvrir le marché de l’alimenta- tion durable ; • s’imposer dans les emballages du futur ; • prendre le leadership du froid durable ; • garantir la qualité et la sécurité des aliments et boissons. Plus d’informations sur notre site avec les présentations réalisées par l’ANIA lors de la ½ journée d’information consacrée au sujet Le 14 avril dernier, Orgalime, notre fédération européenne, alertait la Commission Européenne sur les difficultés croissantes pour exporter de l’UE vers la Turquie. Les entreprises de nombreux secteurs, y compris des adhé- rents de PROFLUID, ont vu se multiplier les contrôles à la fron- tière turque en 2015 mais sur- tout depuis le début de l’année 2016. Alors que les contrôles de la conformité des équipements sont tout à fait légitimes et pour- raient même inspirer les services douaniers européens, le zèle déployé, les demandes contra- dictoires, les exigences non- réglementaires laissent penser qu’il s’agit plutôt de mesures protectionnistes... En vertu d’un accord d’union douanière datant de 1995, la Turquie aligne pourtant sa régle- mentation sur celle de l’UE : les contrôles à l’importation de- vraient être supprimés et les exi- gences en matière de marquage « CE », d’organismes notifiés, de surveillance du marché, de mé- trologie… devraient être les mêmes qu’en Europe. Mais de nombreux exemples montrent que cet accord n’est pas appli- qué. Les causes de ces dérives sont sans aucun doute politiques et ne sont qu’une partie d’un jeu beaucoup plus complexe qui se joue actuellement entre l’Union Européenne et la Turquie... Union douanière UE -Turquie 3 leviers d’action pour répondre aux enjeux technologiques ont été identifiés Nouvelles barrières non tarifaires S’APPUYER SUR DES TECHNOLOGIES DE POINTE L’Usine du Futur s’appuie sur un levier majeur pour renforcer sa compétitivité : les nouvelles technologies. Quelles soient intégrées aux produits ou mobilisées pour optimiser les processus de production, les nouvelles technologies vont permettre à l’entreprise de proposer des solutions enrichies, fiables, flexibles et compétitives. DÉPLOYER LES TIC Au cœur du projet d’Usine du Futur : le déploiement des Technologies de l’Information et de la Communication au sein des processus de production et de distribution de l’entreprise. Les TIC connectent l’ensemble des nouvelles technologies de l’usine. Elles constituent le point de départ de l’usine connectée et numérique et permettent : • d’établir une communication continue d’informations relatives aux processus de production et aux produits ; • de procéder à des simulations de produits, processus, logistique… ; • de réaliser des autodiagnostics, des contrôles et de permettre l’auto-adaptation des procédés et des équipements de production. CRÉER L’USINE INTELLIGENTE Au-delà des TIC, d’autres innovations technologiques sont de nature à révolutionner l’usine et à renforcer la performance des produits et des processus de fabrication : • les nouveaux procédés de fabrication agile, telle que la fabrication additive ; • les machines intelligentes telles que les robots collaboratifs ; • les nouveaux matériaux et l’association complexifiée de matériaux ; • les systèmes de contrôle, surveillance et traçabilité. Les industries agroalimentaires sont le premier secteur industriel français et le 3ème contributeur à la balance commerciale française avec plus de 8 Md€ d’excédent commercial. + d’infos : memzivat@profluid.org Source : industriedufutur.fim.net
  4. 4. Vie de l’association événements Réunions PROFLUID Vendredi 2 septembre Réunion VIMEU Mardi 11 octobre Département Bâtiment Sanitaire Jeudi 13 octobre Club Achats Mardi 18 octobre Département Cycle de l’Eau Jeudi 20 octobre Bureau Mardi 25 octobre Section Agitation / Mélange Mardi 8 novembre Département Industrie Novembre (date à définir) Section Nucléaire Mercredi 14 décembre Conseil d’Administration Salons ESOPE Salon international et congrès des équipements sous pression. Du mardi 13 au jeudi 15 septembre 2016 PARIS - PALAIS DES CONGRÈS www.esope-paris.com Valve World Salon international de l’industrie de la robinetterie et de la raccorderie. Du mardi 29 novembre 2016 au jeudi 1er décembre 2016 DUSSELDORF (Allemagne) www.valveworldexpo.com POLLUTEC Lyon Salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement. Du mardi 29 novembre 2016 au vendredi 2 décembre 2016 LYON Eurexpo www.pollutec.com Réunion PROFLUID sur les matériaux en contact avec l’eau potable Cette réunion a permis de réunir les très nombreux adhérents affectés par les difficultés posées par la réglementation des matériaux en contact avec l’eau potable. D’autres réunions seront organisées sur le deuxième semestre afin de définir les actions à mettre en place pour obtenir une règlementation européenne harmonisée au bénéfice de notre industrie et de la sécurité des européens. 4 mai Club Achats Réunion Acier La FIM organise deux fois par an un rendez-vous conjoncturel avec les acteurs de l’acier (producteurs, distributeurs fédérations professionnelles). Les adhérents sont invités à y participer afin d’enrichir les discussions et débats. Deux intervenants ont participé au Club Achats qui s’est tenu l’après-midi : • Monsieur François GIRARD, Conseil National des Achats (CDAF), est venu présenter les travaux en cours d’un groupe de travail sur les CGV/CGA, • Madame Silvia PINTO, Direction juridique de la FIM, a présenté un tour d’horizon des sujets d’actualités comme les délais de paiement, le décret de sous-traitance et la facturation électronique. 26 avril ASSOCIATION FRANÇAISE DES POMPES ET AGITATEURS, DES COMPRESSEURS ET DE LA ROBINETTERIE Directrice de la publication : Laure HELARD Conception Réalisation : ComNext Crédit photo : Fotolia, FIM - Stéphane Lariven, Siemens 45, rue Louis Blanc - 92400 Courbevoie Tél. : +33 1 47 17 62 98 E-mail : profluid@profluid.org www.profluid.org PROFLUID propose deux nouvelles formations mutualisées au 2e semestre Nouveauté 2016 : formation technique « Pompes » Du mardi 13 septembre au vendredi 16 septembre « Pompes et installations de pompage – L’essentiel » Formation « Achats » Du mardi 29 novembre au mercredi 30 novembre « La fonction d’achats, les bonnes pratiques opérationnelles  » Manifestations CEIR WG on performance of showerheads, Mercredi 7 septembre COURBEVOIE Comité technique Sanitaire et BIV du CEIR Jeudi 8 septembre - COURBEVOIE Commissions Technique et Standard d’EUROPUMP Mercredi 28 et jeudi 29 septembre COURBEVOIE FIM - Réunion Acier Mardi 4 octobre Conférence Juridique FIM CGA/CGV Jeudi 13 octobre #76infos Rapport d’activité 2015 4 CONGRÈS PROFLUID 2 3 Juin 2016 À l’issue de l’Assemblée Générale de PROFLUID du 2 juin 2016, Jérôme DUPREZ, Président de Moret Industries Group, a été réélu président de PROFLUID, pour un mandat de 3 ans. Son équipe de Vice-Présidents est composée de : - Bernard AUCHERE, KSB SAS, Vice-Président Pompes - François BOUZIGUET, Burckhardt Compresseurs, Vice-Président Compresseurs - Frédéric SEGAULT, Segault SAS Velan SAS, Vice-Président Robinetterie Industrielle / Trésorier Le rapport d’activité qui reprend toutes les actions prises au sein des départements, sections ou comités européens est disponible auprès de PROFLUID ou le site. À vos agendas ! Section Gaz Lors de cette réunion, PROFLUID a invité la Déléguée Générale de l’association Coénove. Créée en 2014, Coénove réunit des acteurs clés de la filière gaz en France (organisations professionnelles, industriels et distributeurs d’énergie), tous convaincus du bien fondé d’une approche basée sur la complémentarité de toutes les énergies et de la place que l’énergie gaz tiendra dans le futur. 13 mai Bienvenue ! PROFLUID : arrivée de Xavier SORNAIS Xavier SORNAIS, rejoint PROFLUID comme Responsable Technique Adjoint. Il a passé plusieurs années chez un industriel de la robinetterie, il connait donc bien notre secteur. Ses coordonnées: xsornais@profluid.org Téléphone : 01 47 17 62 96 Nouveaux adhérents GRANDSIRE fabrique des accessoires sanitaires en laiton et cuivre et a développé une gamme de produits destinés au contrôle et à la régulation de l’eau (réducteur de pression, vanne thermostatique, clapet antipollution). GRANDSIRE conçoit également des produits personnalisés innovants pour ses clients. BÖRGER est une société familiale constructeur de pompes à lobes élastomères de haute qualité pour l’industrie depuis plus de 25 ans. L’usine de production, basée en Alsace depuis 1998 assemble les pompes mais également les broyeurs et les agitateurs inox. Nouveau Président de la FIM Bruno GRANDJEAN, Président du Directoire de REDEX S.A, a été élu à l’issue de l’Assemblée Générale de la FIM du 15 juin 2016 Président de la Fédération des Industries Mécaniques, pour un mandat de 3 ans. Il souhaite poursuivre le travail accompli par son prédécesseur, Jérôme FRANTZ, pour porter le thème de la compétitivité de l’industrie sur la place publique. Frédéric SEGAULT, SEGAULT et VELAN SAS, a été nommé Vice-Président de la FIM.

×