Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Hs 009 commemoration septembre 2016

531 views

Published on

Hors série du PEO de septembre

Published in: Government & Nonprofit
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Hs 009 commemoration septembre 2016

  1. 1. en 1897, passera toute sa vie au village et mourra en 1997 à l’âge de 100 ans, malgré les gaz inhalés et maladies contractées lors de la guerre de 14/18. Noëlle Rivière Photo gauche : Foin à la Goupillerie Dix neuf Orgerussiens seront décédés lors de cette grande guerre. En septembre 1916, quinze seront déjà morts et depuis deux ans que nous publions les hors série guerre de 14/18, les pages étaient comblées par le récit de leur vie et de leur mort sur les champs de bataille. Aujourd’hui, par ce neuvième numéro hors série guerre de 14/18, nous pouvons écrire sur Joseph Rivière, soldat appelé dès 19 ans en 1916 et revenu à Orgerus. Joseph est mon grand père, il est né à Orgerus Hors série : Centenaire de la guerre de 14 /18 1916 : Verdun et la Somme Lors de l’été 1916, les batailles dans la région de Verdun se poursuivent. Depuis le 1er juillet 1916, ce sont également des combats dans la Somme. En octobre 1916, alors que la bataille de la Somme s’enlise dans les brumes et la boue, le général Nivelle reprend avec succès l’offensive à Verdun. Les forts de Douaumont et de Vaux sont réoccupés et en décembre, l’armée française a repris presque la totalité du terrain perdu sur la rive droite de février à juillet,. La ville de Verdun est sauvée, mais elle aura fait 170 000 tués pour la France. Du côté de la Somme, du fait de la bataille de Verdun, la participation française est réduite. Les anglais seront les acteurs principaux de cette bataille. Sommaire :  EDITO  LES ORGERUSSIENS À LA GUERRE DE 14/18  LA FERME BENOIST  LE CHÂTEAU DES IFS 1916 : VERDUN ET LA SOMME 1 JOSEPH RIVIERE 2 11 NOVEMBRE 1988 ET AVRIL 1996 À ORGERUS 3 LA FAMILLE BENOIST ET LA FERME DE MOYENCOURT 3 LE CHÂTEAU DES IFS 4 Dans ce numéro : Le Petit Echo d’Orgerus Journal Municipal d’Orgerus Hors-Série Numéro 10 - Septembre 2016 Bezonvaux, ancien village complètement détruit, près de Verdun. Le site est resté en l’état de 1918. Nécropole de Douaumont
  2. 2. Né le 22 mai 1897 à Orgerus, au lieu-dit la Goupillerie, Joseph Rivière est incorporé le 1er septembre 1916 et affecté au 102ème régiment d’infanterie à 19 ans. Le 20 février 1917 il passe au 1 0 1 è m e r é g i m e n t d’infanterie, puis le 17 septembre 1917 au 98ème. Evacué le 8 octobre 1917 par l’ambulance 9-15 pour « eczéma impétigineux de la face en voie d’extension » il est dirigé sur l’hôpital de Ste Ménéhould (Marne) pour maladie contagieuse. Le 11 novembre 1917, il rejoint son régiment . Il est de nouveau évacué le 9 septembre 1918 à l’hôpital auxiliaire 109 à Saujon, en Charente Inférieure pour blessure de guerre « conjonctivite et laryngite par Ypérite jusqu’au 1er octobre 1918, date à laquelle il rejoint le 98ème régiment d’infanterie jusqu’en décembre 1918. Il passe ensuite à la section automobile en occupation allemande à Mayence. Il est démobilisé en septembre 1919 à l’âge de 22 ans au camp de Satory à Versailles. Il recevra la croix de guerre étoile de bronze le 29 août 1918, puis la légion d’honneur, en 1996 à presque 99 ans. Fils de Joseph Rivière et de Pauline Sagot, Joseph se marie avec Madeleine Cornille le 8 octobre 1921 à Houdan. Madeleine t r a v a i l l a i t c o m m e domestique à la ferme de la famille Benoist de « Cloche » hameau de Boutigny Prouais (28). De leur union, 6 enfants atteindront l’âge adulte : Michel, Gilbert, Josette, Bernard, Bernadette et Jean. Joseph mourra le 8 juin 1997 à l’âge de 100 ans et sera domicilié toute sa vie au hameau de la Goupillerie d’Orgerus. Son frère, Fernand Julien Eugène, né à Orgerus le 2 juillet 1898, sera incorporé dès le 1er mai 1917, à 18 ans. Il est affecté au 46ème régiment d’artillerie de c a m p a g n e c o m m e canonnier, puis passe le 10 avril 1918 au 108ème régiment d’artillerie lourde aux armées, le 16 juin 1919 au 48ème régiment d’artillerie de Campagne. Il est renvoyé dans ses foyers le 13 juin 1920. Il se marie avec Léa Héleine à Prunay le Temple le 21 mai 1921 et ils auront une fille Ginette. Joseph RIVIERE - 1897 -1997 Page 2 Le Petit Echo d’Orgerus Hors série guerre de 14/18 Septembre 2016 LES ORGERUSSIENS A LA GUERRE DE 14/18
  3. 3. La famille Benoist et la ferme de Moyencourt Le 11 novembre 1988 et Le Journal Paris Mantes du 1er mai 1996 Page 3 Le Petit Echo d’Orgerus Hors série guerre de 14/18 Septembre 2016 LES ORGERUSSIENS A LA GUERRE DE 14/18 Lors de la commémoration du 11 novembre 1988, Monsieur Jean-Pierre Hautecoeur, alors adjoint au maire d’Orgerus a remis des médailles aux anciens combattants des différentes guerres. De gauche à droite (photo ci-dessus) : Joseph Rivière (guerre de 14/18) , Eugène Brouillard, Maurice Gagnaison (ancien adjoint au maire d’Orgerus) et François Guillou (guerre de 39/45). A droite, extrait du journal Paris Mantes du 1er mai 1996. Jacques Chirac, alors Président de la République a décidé le 11 novembre 1995 de remettre la légion d’honneur aux anciens de la La ferme de Moyencourt d’Orgerus était déjà à l’époque une ferme de sélection de semences dont les propriétaires étaient la famille Benoist. Camille, neveu d’Omer qui avait créé le site d’Orgerus avait repris la direction de la ferme derrière son oncle depuis 1908. Ingénieur agricole, Camille (1874/1957) comme Omer employaient de nombreux ouvriers, beaucoup venant de Bretagne. Joseph Rivière a été recruté comme chauffeur d’automobiles de Camille Benoist, puis ouvrier agricole, il travaillera dans l’entreprise 48 ans. Son père Joseph était arrivé de sa Bretagne natale pour y être berger. De 1881 à 1924, Albéric Legendre est maire d’Orgerus, soit durant 43 ans. Camille sera conseiller municipal de 1919 à 1929, puis adjoint de 1929 à 1942 et Maire de 1942 à 1945. Ferme de Moyencourt, Joseph près de l’automobile Joseph Rivière, presque 99 ans, recevant la croix de chevalier de la légion d’honneur à la mairie d’Orgerus.grande guerre. C’est à ce titre, que M Régis de la Chapelle a remis la croix de chevalier de la Légion d’Honneur en avril 1996 en mairie d’Orgerus à Joseph Rivière.
  4. 4. Le château des Ifs, est situé à la sortie d’Orgerus en direction de Tacoignières. Sur les matrices cadastrales d’Orgerus, en 1819, le propriétaire est Antoine HARGENVILLIERS, maire d’Orgerus de 1829 à 1835. De 1841 à 1871, M de SAY Jean Marie devient le nouveau propriétaire, puis de 1871 à 1877, M de GIVRY Paul, qui l’agrandit en 1876. De nombreux propriétaires se succéderont : de 1877 à 1884, M RAMONDE Gérard, pharmacien à Paris, de 1884 à 1896 M BROSSARD Gustave, rentier à Paris, de 1896 à 1901, M RAYMOND Bruno, de 1901 à 1909, M LOUIS ALBERT Fernand, de 1909 à 1911 M LEFEVRE Georges, de 1911 à 1928, messieurs ANGLARD et HOMBERT, gendres de M Lefèvre, et de 1928 à 1963 à Mme ROSEBERY née HIRSCH Elsie, remariée à M BUFNOIR. De 1963 à 1995, le château appartiendra à sa fille Hélène ROSEBERY, qui en fera don à son décès à l’association ATD quart monde. En 1906, Rose Raux est domestique au château et Jean-Baptiste Luguand, jardinier. Joseph Rivière sera chauffeur d’automobiles au château après la guerre de 14/18. Antoine Hargenvilliers était commissaire aux armées d u r a n t l ’ é p o q u e Napoléonienne. Il était chargé du bureau de la direction de la conscription dès 1806. En 1817, il écrit sur le bien-fondé du service militaire. En 1829, il verse 500f à la commune d’Orgerus pour qu’une maison école soit construite, en échange, il souhaite que deux enfants pauvres f r é q u e n t e n t l ’ é c o l e gratuitement. Il décède en 1835 à l’âge de 68 ans. Il est inhumé au cimetière du Moutier. Le château des Ifs Page 4 Le Petit Echo d’Orgerus Hors série guerre de 14/18 Septembre 2016 Le Petit Echo d’Orgerus est édité par la mairie d’Orgerus. Directeur de la publication : Jean-Michel Verplaetse, maire - Photos : Sophie Knoerr, Noëlle Rivière, Sylvain Rivière Relecture : Blanche Quintin Ecrits, recherches : Noëlle Rivière Remerciements : Guy Debeausse, (petit fils de Fernand), Claude Muret, Gilbert, Bernard et Jean Rivière (fils de Joseph) Distribution : bénévoles d’Orgerus : Mmes MM Dupuichs, Remoussin, Faburel, Rousseau, Dorléans, Mazencq, Pinsard, Larcher, Winstein, Gobert, Knoerr, Quintin. Bibliographie : sites internet des Archives départementales des Yvelines et généanet - Archives familiales Place des Halles 78910 ORGERUS Tél : 01 34 87 20 31 Fax : 01 30 88 32 46 contact-comm@mairie-orgerus.fr Retrouvez nous : www.orgerus.fr et Wiki1418.yvelines.fr Joseph, chauffeur au château des Ifs

×