Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Soutenir l’entrepreneuriat et le développement des PME

657 views

Published on

Journées de l’ocde pour l’investissement en Tunisie, 11 mars 2015, tunis, Fares Al Hussami, OCDE

Published in: Government & Nonprofit
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Soutenir l’entrepreneuriat et le développement des PME

  1. 1. JOURNÉES DE L’OCDE POUR L’INVESTISSEMENT EN TUNISIE Soutenir l’entrepreneuriat et le développement des PME 11 Mars 2015, Tunis
  2. 2. État des lieux des PME en Tunisie • Absence de définition de PME normalisée. • Prédominance des TPE avec une faible contribution à l’emploi. • Les entreprises offshore (3.2% du total des entreprises) assurent 1/3 de l’emploi salarié. 41.1% 26.5% 22.0% 10.4% 0.1% 0.4% 2.5% 97.0% 0.0% 20.0% 40.0% 60.0% 80.0% 100.0% Grandes (200 et plus) Moyennes (50-199) Petites (6-49) Micro (0-5) % des entreprises % de l'emploi salarié Distribution des entreprises par taille et par emplois salariés (%, 2011) Source: Ghali et Rezgui (2013), Mécanismes d’appui aux petites et moyennes entreprises en Tunisie, Rapport du consultant indépendant pour OCDE/La Commission européenne/ETF (2014), Politiques en faveur des PME Afrique du Nord et Moyen Orient 2014: Évaluation sur la base du Small Business Act pour l’Europe, Éditions OCDE 2
  3. 3. Une faible proportion des Tunisiens opte pour l’entrepreneuriat 0 5 10 15 20 25 Total des activités entrepreneuriales initiales en Tunisie et dans certains pays de l’OCDE et de la région MENA et certains grands pays émergents, 2012 Pourcentage des personnes âgées de 18 à 64 ans qui sont soit des entrepreneurs naissants, soit des propriétaires-gérants d’entreprises nouvelles 3
  4. 4. Le cadre des politiques pour les PME Selon les résultats du SME Policy Index 2014 0 1 2 3 4 5 1. Éducation et formation à l'entrepreneuriat, y compris à l'entrepreneuriat des femmes 2. Procédures de faillite efficaces et une « seconde chance » pour les entrepreneurs 3. Cadre institutionnel et réglementaire de l’élaboration des politiques publiques en faveur des PME 4. Environnement opérationnel de la création d’entreprise 5.a. Services de soutien aux PME 5.b. Marchés publics 6. Accès des PME aux financements 7. Soutien aux PME pour qu’elles bénéficient des réseaux et partenariats Euro-Med 8.a. Compétences des entreprises 8.b. Innovation 9. Les PME dans une économie verte 10. Internationalisation des PME Tunisie Région MED Remarques : Les indicateurs sont structurés selon cinq niveaux de réforme des politiques publiques, 1 étant le niveau le plus faible et 5 le plus élevé. Région MED : Algérie, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Autorité palestinienne et Tunisie. Source: OCDE/La Commission européenne/ETF (2014), Politiques en faveur des PME Afrique du Nord et Moyen Orient 2014: Évaluation sur la base du Small Business Act pour l’Europe, Éditions OCDE Dimensions des politiques Performance, dont 5 est meilleures pratiques 4
  5. 5. High-income OECD average Crédit bancaire aux PME (% crédit bancaire total) Source: Rocha et al., 2011. L’accès au financement pourrait être nettement amélioré 5
  6. 6. 6  Le recouvrement des créances pourrait être plus élevé en renforçant le droit des créanciers  Et réduire les besoins en garantie L’efficacité de la loi sur les faillites est faible
  7. 7. Les systèmes d’information sur le crédit pourraient être encore plus développés  Projet d’un premier bureau de crédit en juin 2015  Meilleure information de crédit soutiendrait la concurrence et l’offre de crédit
  8. 8. Pour aller de l’avant Priorités et recommandations identifiées à travers la coopération Tunisie-OCDE • Développer une stratégie globale pluriannuelle de développement des PME et améliorer la coordination entre les différents ministères et institutions; les entreprises à forte croissance et innovatrice devraient être une composante essentielle de cette stratégie (recommandation septembre 2014). • Promouvoir l’accès des PME à des financements en développant la concurrence dans le secteur bancaire et en renforçant le droit des créanciers pour réduire les obligations de garanties. • Alléger la charge administrative qui pèse sur les entreprise en étendant le projet de « guillotine réglementaire » et en renforçant les capacités institutionnels pour améliorer la coordination entre les entités situées à différentes à niveaux du gouvernements, mais aussi avec la participation du secteur privé. 8
  9. 9. • Améliorer l’accès à des services d’appui aux entreprises ainsi que leur qualité afin d’encourager l’entrepreneuriat, notamment auprès des femmes et des jeunes. • Procéder à une évaluation des programmes et systèmes de soutien aux PME existants afin de savoir s’il serait nécessaire de les renforcer ou d’y mettre fin. • Favoriser les interactions entre les entreprises locales et le secteur «offshore», et introduire des initiatives fondées sur le marché pour ajouter de la valeur locale aux exportations. Pour aller de l’avant Priorités et recommandations identifiées à travers la coopération Tunisie-OCDE 9
  10. 10. web: http://www.oecd.org/mena/investment/ contact: Fares.alhussami@oecd.org 10

×