Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
COMPTE-RENDU DE RÉUNIONSignature sur le Saint-Laurent Construction s.e.n.c
8, Place du Commerce, bureau 300
Montréal, Québ...
COMPTE-RENDU DE RÉUNION
Point # Sujet Suivi Date/statut
3.2 Envisager des conifères
pour l’hiver
Mme Beauregard précise qu...
COMPTE-RENDU DE RÉUNION
Point # Sujet Suivi Date/statut
sera optimisé dans le secteur pour créer un effet tampon
entre l’a...
COMPTE-RENDU DE RÉUNION
Point # Sujet Suivi Date/statut
3.12 Nouveau critère de bruit
de 55 dBA dans les cours
arrière sel...
COMPTE-RENDU DE RÉUNION
Point # Sujet Suivi Date/statut
3.19 Satisfaction quant à
l’efficacité de murs anti-
bruit à proxi...
COMPTE-RENDU DE RÉUNION
6.0 Période de questions pour les membres du Comité
Intervention Suivi
6.1 Retour de la configurat...
COMPTE-RENDU DE RÉUNION
7.3 Précision quant à la
fermeture d’Atwater.
À l’exception d’une fermeture prévue durant une fin ...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Compte rendu - comite de bon voisinage verdun le sud-ouest - 15 juin 2016

456 views

Published on

Comité de bon voisinage Verdun/Le Sud-Ouest du Projet de corridor du nouveau pont Champlain

Réunion du 15 juin 2016

Published in: Engineering
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Compte rendu - comite de bon voisinage verdun le sud-ouest - 15 juin 2016

  1. 1. COMPTE-RENDU DE RÉUNIONSignature sur le Saint-Laurent Construction s.e.n.c 8, Place du Commerce, bureau 300 Montréal, Québec Canada H3E 1N3 Tél. : 514 866-0600 Télec. : 514 390-6533 No compte-rendu : 04_CBV-VSO Nom du projet : Comité de bon voisinage Verdun/Le Sud-Ouest du Projet de corridor du nouveau pont Champlain No référence EMDS: 181201-A0000-3RMB-000008 No de projet : 181201 Date de la réunion : 15 juin 2016 Heure : 19h à 21h30 Lieu : Centre communautaire Elgar Salle : Grande salle Personnes présentes : Membres partenaires : Vincent Jarry, Directeur principal du nouveau pont Champlain, Infrastructure Canada (INFC) Jean-François Parenteau, Maire de l’arrondissement de Verdun Benoit Dorais, Maire de l’arrondissement Le Sud- Ouest James Byrns, Ville de Montréal Équipe Signature Saint-Laurent (SSL): Dan Genest, Directeur Coordination Élise Beauregard, Coordinatrice Qualité visuelle Marthe Robitaille, Directrice Environnement Membres citoyens : Seraya Speer François Labelle Sarah Chouinard Daniel Brasseur Leanne Ruberry Marie-Josée Béliveau Mario Langlois Billy Walsh c.c. : Hubert Fortin, Michael Ryan Wiseman, Philippe Dubeau, Natacha Alexandroff et Philippe Pépin Objet : Compte-rendu de la rencontre du Comité de bon voisinage Numérotation des articles : Le premier chiffre représente le numéro de la réunion couverte par le compte-rendu/ Le deuxième chiffre représente le numéro de la réunion où l’article a été discuté la première fois Le troisième chiffre réfère au numéro de chapitre Le quatrième chiffre réfère au numéro de l’article discuté. Point # Sujet Suivi Date/statut 1. Ouverture de la séance 1.1. Présentation de l’ordre du jour et mot de bienvenue au nouveau membre du comité, Mme Leanne Ruberry, représentante de l’un des principaux employeurs de L’Île-des-Soeurs, Bell. 2. Présentation sur les murs anti-bruit 2.1 Mme Robitaille présente les principaux concepts et résultats de l’étude acoustique réalisée pour localiser les murs anti-bruit. Mme Beauregard complète la présentation avec les aspects d’intégration urbaine. Une copie papier de la présentation est remise à chaque membre du comité et le document PDF de la présentation a été déposé sur le site web : http://www.nouveauchamplain.ca/neightbourhood/15-juin-2016/ 3. Période de questions des membres du Comité Interventions Réponses 3.1 Précisions quant aux mesures de bruit ambiant et accès à l’information. Mme Robitaille précise que ces mesures ont été présentées dans l’étude d’impact environnemental et social. Celles prises par SSL datent de mai 2015. Pour le secteur de Sax, le bruit ambiant a été mesuré en 2014 avec l’ancien pont de l’IDS, qui était plus près des résidences que celui du pont de contournement. 181201-A0000-3RMB-000008 Page 1 of 7 181201-A0000-30AF-000205
  2. 2. COMPTE-RENDU DE RÉUNION Point # Sujet Suivi Date/statut 3.2 Envisager des conifères pour l’hiver Mme Beauregard précise que les premiers plans d’aménagement prévoient utiliser des espèces durables et vertes même en période hivernale telles que l’épinette, les cèdres, etc. Toutefois, cette option ne peut être retenue pour les plantes grimpantes. La solution privilégiée en termes d’aménagement paysager sera présentée lors du prochain comité de bon voisinage, planifié le 5 octobre 2016. SSL 5 octobre 3.3 Précision quant au type de bruit sur la diapo 9 (ambiant ou du projet) et doute quant à l’efficacité des glissières comme écrans anti-bruit pour les secteurs M1-M2 La diapositive 9 ne représente que le bruit du projet. Le bruit ambiant est utilisé pour établir les critères de départ seulement. L’étude acoustique a permis de déterminer que les glissières de 1.1 mètres permettaient de rencontrer les critères à respecter en terme de bruit pour les secteurs du Sud-Ouest. Le bruit dans ce secteur (diapo 26) provient également du chemin de fer et à certains endroits, le chemin de fer coupe le bruit de l’autoroute en fonction de sa localisation et de sa hauteur. 3.4 Possibilité que le bruit de l’autoroute et du chemin de fer soit réfléchi vers le Sud-Ouest par le mur anti- bruit de Verdun Il y a toujours un effet de réflexion possible, mais les études s’assurent que la présence des murs anti-bruit ne vient pas créer un impact sur le côté adjacent. La distance est telle que le mur ne viendra pas influencer le bruit du côté du Sud-Ouest. 3.5 Efficacité des murs selon leur texture, opaque versus transparent et l’entretien SSL se base sur des critères de performance et le type de murs retenus a été déterminé en premier pour son efficacité pour atténuer le bruit et doit permettre de rencontrer les critères à respecter, que les murs soient opaques ou transparents. Deuxièmement, le critère de qualité visuelle a permis, dans le cas de Verdun, de choisir un mur opaque pour augmenter le niveau de confort des résidents. Cette recommandation a été faite par l’Équipe consultative en qualité visuelle (ECQV), composée d’architectes, d’urbanistes et des spécialistes en aménagement paysager. À L’IDS, c’est un mur transparent qui a été retenu pour des raisons esthétiques. Le critère d’entretien est secondaire dans le choix du matériel comme SSL a l’obligation d’entretenir les infrastructures et de les maintenir dans un état adéquat pour les 30 prochaines années. 3.6 Précisions quant à la visibilité de l’autoroute du 2ième étage ou des étages supérieures, doute sur l’efficacité des murs anti- bruit et hauteur des murs près de la rue May Les murs à la hauteur de la rue May auront 2,1 m avec les glissières. Au niveau visuel, l’automobiliste ne verra pas les résidents. Quant à l’horizon des résidences, la situation par rapport à l’actuel est plus difficile à définir, mais les résidents devraient percevoir de leur 2ième étage les véhicules. SSL ne cherchait pas à faire un écran visuel. M. Genest souligne qu’actuellement, il n’y a aucun mur anti-bruit, cette situation sera changée par l’ajout d’un mur anti-bruit végétalisé de LaSalle à Wellington. Le rehaussement de l’autoroute vient également créer un nouvel environnement, malgré le rapprochement de l’autoroute vers les citoyens. L’aménagement paysager 181201-A0000-3RMB-000008 Page 2 of 7 181201-A0000-30AF-000205
  3. 3. COMPTE-RENDU DE RÉUNION Point # Sujet Suivi Date/statut sera optimisé dans le secteur pour créer un effet tampon entre l’autoroute et le quartier. À la diapositive 27, deux allées d’arbres sont prévues pour créer cet effet tampon entre l’autoroute et les résidences. M. Parenteau explique que le rapprochement de l’autoroute et son élargissement donneront une nouvelle perspective pour les résidents et qu’il est important d’analyser la situation avec tous les éléments en cours d’étude : les nouvelles infrastructures, les murs anti-bruit et glissières (6 à 7 pieds) et l’aménagement paysager. À l’automne, la situation sera plus claire lorsque SSL présentera l’aménagement paysager. SSL 5 octobre 3.7 Amélioration du climat sonore pour les résidents de Verdun habitant entre LaSalle et Wellington SSL confirme que le climat acoustique sera amélioré dans ce secteur avec le projet. 3.8 Quiétude durant la nuit pour les résidents vivant au deuxième étage Les critères de bruit pour les études acoustiques doivent tenir compte du bruit à une hauteur spécifique, soit 1,5 m du niveau du sol et à 5 mètres de distance de la résidence la plus sensible. Avec les murs et le rehaussement de l’autoroute, il y aura un gain perceptible pour les résidents. Ces critères sont standards et utilisés pour les projets routiers du Québec. Dans le secteur de la rue May, avec une hauteur de 2,1 mètres, le mur arrivera à la mi-fenêtre. 3.9 Types de revêtement Les études acoustiques réalisées par des ingénieurs qualifiés tiennent compte de différents critères dont le revêtement. SSL précisera au prochain comité le type de revêtement et son efficacité pour atténuer le bruit. SSL 5 octobre 3.10 Plantation d’arbres entre chemin de fer et autoroute et la perception du bruit par les cyclistes et les piétons. Mme Robitaille précise que les études acoustiques n’ont pas à tenir compte spécifiquement de la perception du bruit pour les cyclistes ou les vélos, mais les bruits estimés s’appliquent autant à eux qu’aux résidents du secteur ainsi que les mesures d’atténuation prévues. Pour la portion de l’IDS, le mur bloquera le bruit pour ces usagers. 3.11 Perte des maisons victoriennes comme écran sonore et visuel et différence sonore entre façade et cours arrière (10dBA) et aucune protection sonore pour les maisons-immeubles à étages Mme Robitaille précise que plus le mur est près de la source d’émission, plus il est efficace. M. Parenteau précise qu’il serait intéressant de revoir les bruits ambiants calculés en tenant compte de la présence des maisons victoriennes. Pour les bruits ambiants, les mesures sont prises devant la façade, et non dans les cours arrières. Les études acoustiques sont conservatrices afin de s’assurer que les critères soient respectés pour différentes situations rencontrées au terrain 181201-A0000-3RMB-000008 Page 3 of 7 181201-A0000-30AF-000205
  4. 4. COMPTE-RENDU DE RÉUNION Point # Sujet Suivi Date/statut 3.12 Nouveau critère de bruit de 55 dBA dans les cours arrière selon le schéma d’aménagement près des autoroutes/nouveaux travaux. Utilisés par le MTQ, les critères retenus par Infrastructure Canada ont été présentés aux différentes parties prenantes et ont été bonifiés par des méthodologies de calculs avec des critères du MDDELCC. Dans le processus d’évaluation environnementale débuté en décembre 2012, ces critères ont été discutés pendant deux ans pour être acceptés par les divers intervenants. M. Genest reconnaît toutefois que les partenaires ne sont pas insensibles aux préoccupations et inquiétudes des résidents du secteur May, voire la création d’un nouveau climat sonore en l’absence des maisons victoriennes. 3.13 Mise en ligne de la présentation sur le site web et du compte rendu Mme Lassonde confirme que la présentation et le compte- rendu seront déposés dès que possible sur le site web. SSL 16 juin 3.14 Limite de vitesse sur le tronçon fédéral et contrôle de la vitesse M. Jarry signale que la vitesse permise est de 70 km/h et le contrôle routier est assuré par la Sûreté du Québec. 3.15 Présence d’un muret pour protéger les cyclistes sur la piste multifonctionnelle du nouveau Pont. Mise à part les glissières de protection, aucun autre muret n’est prévu. 3.16 Impact de la hausse de l’autoroute à la même hauteur que le chemin de fer et de la présence du mur anti-bruit sur le bruit ambiant dans le Sud- Ouest et possibilité de collaborer avec le CN pour trouver une solution au climat sonore du Sud- Ouest très néfaste à la santé publique : réévaluer la situation en tenant compte de tout l’environnement. Le choix du mur dans Verdun ne réfléchira pas le bruit dans le Sud-Ouest. C’est noté et SSL regardera ceci avec plus d’attention. SSL 5 octobre 3.17 Diffraction du bruit pour le secteur des Fougères (I3) M. Genest confirme que la distance et le milieu bâti existant permettent de dire que le projet aura aucune incidence sur le bruit dans ce secteur, peu importe le type de murs. 3.18 Coût lié à une meilleure solution et coût des murs anti-bruit SSL a une obligation de résultats, alors notre solution permet de rencontrer ces résultats. Si les critères sont modifiés, la solution devra être revue pour rencontrer les résultats. Au mètre linéaire, d’une hauteur de 2,5 mètres, ça peut varier entre 2 000 à 3 000$. 181201-A0000-3RMB-000008 Page 4 of 7 181201-A0000-30AF-000205
  5. 5. COMPTE-RENDU DE RÉUNION Point # Sujet Suivi Date/statut 3.19 Satisfaction quant à l’efficacité de murs anti- bruit à proximité mais création d’un nouveau climat sonore aux résidences plus éloignées de l’infrastructure Mme Robitaille spécifie que le bruit ne retombe pas, à moins de conditions météorologiques particulières. C’est surtout le bruit diffracté qui peut modifier le climat sonore pour les résidences plus éloignées. 3.20 Explication sur la notion de dBA. En campagne, c’est un climat sonore de 40 dBA. Dans une salle comme ici, c’est davantage 55 dBA. Près d’une autoroute, on est autour 75-70. À 80 dBA, on parle de bruit nocif. Une présentation sur la gestion du bruit du 3 février dernier est disponible sur le web : http://www.nouveauchamplain.ca/neightbourhood/premiere- rencontre-officielle-du-comite-de-bon-voisinage-verdun-le- sud-ouest/ 3.21 Statut du dossier de compensation GES Le contrat prévoit le remboursement de 60 600 tonnes, et les modalités de compensation sont flexibles. Dans le cheminement critique du projet, ceci n’est pas une priorité comme ceci doit être fait pour 2019. À la fin de l’automne, on devrait avoir une vision plus claire de la situation. Infrastructure Canada précise qu’un arbre compense deux tonnes. IC 6 octobre 4.0 Présentation sur les travaux en cours et à venir 4.1 M. Genest présente les travaux en cours et à venir jusqu’à octobre 2016. Une copie papier de la présentation est remise à chaque membre du comité et le document PDF de la présentation a été déposé sur le site web : http://www.nouveauchamplain.ca/neightbourhood/15-juin-2016/ 5.0 Suivi sur les interventions 5.1 SSL a fait les suivis nécessaires sur les divers points : murs anti-bruit, aménagement paysager ( 6 octobre), ponts d’étagement (en cours) et luminosité boul. René-Lévesque, 5.2 IC est toujours en étude de faisabilité pour la 4ième voie avec la Ville de Montréal. 5.3 Ville de Montréal : Accès au chenal de l’IDS : Le service de mise en valeur du territoire de la Ville de Montréal fait présentement une étude du secteur et doit dorénavant tenir compte du futur tracé du SLR, ce qui retardera le processus un peu. Pour le futur du pont de contournement, une analyse d’opportunités/contraintes a été faite et soumise aux élus pour décision. Camionnage Pointe-Saint-Charles : Les camions peuvent emprunter les rues Wellington, Butler et Saint-Patrick. Le poste de quartier a été avisé que plusieurs camions empruntent la rue Centre et un suivi sera fait. 5.4 Arr. Verdun : Sens unique Gilberte-Dubé/Rushbrooke : L’arrondissement a opté pour le statut quo, soit une direction vers Wellington pour la rue Gilberte Dubé pour diverses raisons : largeur insuffisante pour un double sens, maintien de la piste cyclable et du stationnement ainsi que l’efficacité du feu de signalisation. 181201-A0000-3RMB-000008 Page 5 of 7 181201-A0000-30AF-000205
  6. 6. COMPTE-RENDU DE RÉUNION 6.0 Période de questions pour les membres du Comité Intervention Suivi 6.1 Retour de la configuration de l’échangeur Atwater (diapo) et possibilité d’un carrefour giratoire en tenant compte des critères de développement durable. Dans ce secteur, il n’y a pas assez d’espace dans les deux directions et il y a plusieurs contraintes dont le tunnel Atwater et le chemin de fer. C’est un feu de circulation qui permettra de faire des mouvements vers le nord et le sud, ce qui n’est pas le cas présentement. Dans une perspective d’intégration urbaine, une nouvelle vue sera créée vers l’usine Atwater, un élément architectural faisant partie du patrimoine. Éventuellement, nous présenterons les perspectives finales du secteur Atwater dès cet automne. SSL 15 juin 6.2 Précisions quant aux accès maintenus vers le centre-ville du trafic provenant de la Rive-Sud Le mouvement de l’IDS vers Bonaventure est maintenu. La fermeture de la sortie 60 amène la circulation vers Atwater et le projet Turcot dirige les autos empruntant LaVérendrye vers Atwater. Beaucoup de travaux de la Ville de Montréal se situent dans ce secteur. M. Parenteau précise que, pour Bonaventure, un détour via Duke est nécessaire. 6.3 Impact cumulatif de la fermeture de la sortie 60 sur la circulation dirigée vers Atwater et les autres fermetures de projet M. Genest réitère que les prochaines années seront difficiles d’un point de vue mobilité. Malgré la collaboration entre les grands projets et tous les efforts de planification, la construction de ces projets se fait simultanément et aucune solution facile n’est à portée de main. 6.4 Grandes préoccupations quant à la convergence du trafic vers le secteur Atwater et au maintien de la qualité de vie des résidents. M. Parenteau reconnaît que ce secteur sera fortement sollicité dans les prochaines années. La Ville de Montréal et les arrondissements sont conscients de la situation et d’ici peu des mesures d’atténuation devraient être annoncées. Une bonne communication des travaux et entraves en cours est essentielle, consulter le 511 et lorsque possible, opter pour le transport actif. VdM À venir 6.5 Précision quant aux routes alternatives pour les camions lors de détour Les plans de détour proposés sont élaborés notamment pour permettre la circulation de tous les types de véhicules dont les camions. 7.0 Période de questions pour les citoyens 7.1 Impact de la fermeture de la sortie 60 sur le trajet d’autobus 12, possibilité d’un arrêt à Charlevoix et hausse de la fréquence de l’autobus. M. Parenteau précise que la STM travaille sur le dossier et que le détour le plus court vers la destination sera emprunté et qu’une hausse de la fréquence est présentement étudiée. Des annonces seront bientôt faites et communiquées aux résidents. VdM Complété. 7.2 Opportunité quant au projet REM de rendre la ville plus durable et d’exiger des autobus électriques tels que demandés par la Ville de Brossard. M. Parenteau est tout à fait en accord avec la proposition. 181201-A0000-3RMB-000008 Page 6 of 7 181201-A0000-30AF-000205
  7. 7. COMPTE-RENDU DE RÉUNION 7.3 Précision quant à la fermeture d’Atwater. À l’exception d’une fermeture prévue durant une fin de semaine cet automne, aucune fermeture n’est prévue pour Atwater. 7.4 Accès au fleuve pour Pointe-Saint-Charles et coupe d’arbres pour le pont de contournement. Les résidents du secteur en ont déjà fait la demande et un suivi régulier est présenté à chaque Comité de bon voisinage par la Ville de Montréal. M. Byrns explique que Gaétan-Laberge deviendra un boulevard urbain avec des nouveaux accès pour piétons et cyclistes. Pour aménager un accès entre Pointe-St-Charles et Gaétan Laberge, il est nécessaire d’aménager une passerelle pour traverser le chemin de fer. Cette demande a été intégrée à l’étude pour le développement du secteur, même si ceci représente des coûts importants. 7.5 Prévoir une meilleure signalisation pour les pistes cyclables : mauvaise signalisation de la piste sous le pont de contournement pour l’estacade. SSL fera un suivi dès que possible. SSL 21 juin 8. Clôture 8.1 Prochaines rencontres La prochaine rencontre du Comité se tiendra le mercredi 5 octobre prochain et abordera la thématique de l’aménagement paysager. Prochaine rencontre : Mercredi le 5 octobre 2016 à 19h dans l’arrondissement Le Sud-Ouest (salle à déterminer) 181201-A0000-3RMB-000008 Page 7 of 7 181201-A0000-30AF-000205

×